[Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Jimmy Two Times » Ven 20 Fév 2015, 22:44

angel.heart a écrit:Moi je l'aime beaucoup ce film. C'est certainement le Man le plus bancal, mais je trouve l'ambiance vraiment envoutante.


A part de la brume et Skelettor qui fait la grosse voix, c'est tout de même assez limité. Dans ma cave, je peux vider mon extincteur, allumer quelques spots de jeux de lumière et ressortir mon synthé Yamaha du placard, et je te fais la même ambiance. :mrgreen:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Crime Farpait (Le) - 7/10

Messagepar Jimmy Two Times » Dim 22 Fév 2015, 19:03



Le Crime Farpait - Alex de la Iglesia - 2005


Comme pour beaucoup de comédies, le cap de la seconde vision est difficile à franchir sans encombre même lorsque l'on s'appelle Alex de la Iglesia. Qu'on s'entende bien, un Crime Farpait reste néanmoins une pièce de choix dans le genre. La raison principale est sûrement à chercher du côté de la générosité constante du réalisateur espagnol, ici bien aidé par un script franchement excellent. Si on ajoute à cela une réalisation très enthousiasmante là où certains (la majorité en fait) se contentent du minimum technique syndical lorsqu'il s'agit de faire rire les spectateurs, on peut même sans trop se mouiller affirmer qu'il écrase la triste concurrence. En nous contant les (més)aventures d'un Don Juan des Nouvelles Galeries, aussi habile pour plumer ses clientes que pour remobiliser ses vendeuses dans les cabines d'essayage, et qui règne comme un prince sur son rayon mode pour femmes, le fantasque ibère se montre inspiré.

L'introduction, qui dure une bonne vingtaine de minutes, est un modèle à montrer dans toutes les écoles de cinéma. C'est rythmé, c'est drôle et tous les enjeux sont établis. Soit une invitation à revisiter de manière parodique (un peu) mais surtout satirique un des classiques de Sir Alfred. Ne s'autorisant que très peu de scènes en dehors de son temple dédié à la consommation, de la Iglesia instaure une ambiance pour le moins anxiogène, dans un lieu qui tend pourtant vers le gigantisme. L'autre grande force du film, ce sont évidemment ses deux acteurs, Guillermo Toledo et Monica Cervera, tout deux excellents et jamais rebutés à l'idée de se vautrer dans la gaudriole. Un choc des sexes qui joue sans vergogne avec les clichés des relations hommes/femmes en terre hispanique. L'homme est viril et dominant, la femme est un objet de désir proche du faire valoir.

Un combat psychologique qui verra le rapport de forces s'inverser au point de transformer les sentiments inavoués et les leviers de pression en motif d'attaques physiques et même en pulsions meurtrières. Dommage que le rythme ralentisse quelque peu dans le dernier tiers, de la Iglesia ayant même tendance à rentrer un peu dans le rang alors qu'il avait su faire preuve de férocité jusque là. Il faut dire que la débauche d'énergie et le talent dans l'écriture est tel pendant une heure qu'il est difficile de maintenir le cap tout du long. Un Crime Farpait trône toutefois fièrement parmi les meilleurs représentants de la comédie made in Europe. C'est acerbe, le rythme est alerte, c'est bien joué et shooté et hormis l'inévitable manque de surprise à la révision, c'est (presque) farpait.


7/10
Critiques similaires
Film: Crime farpait (Le)
Note: 8/10
Auteur: Scalp
Film: Crime farpait (Le)
Note: 7,5/10
Auteur: Jack Spret
Film: Crime farpait (Le)
Note: 7,5/10
Auteur: Alegas

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Kakemono » Lun 23 Fév 2015, 18:11

Je me rappelle toujours de la découverte de ce film dans un festival, sans trop savoir à quoi s'attendre... Une belle petite claque au final qui reste assez forte après revision également, toujours aussi acerbe et drôle.
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9647
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Sixième sens (Le) - 9/10

Messagepar Jimmy Two Times » Lun 23 Fév 2015, 23:13



Le Sixième Sens (Manhunter) - Michael Mann - 1986


Une fois de plus, au diable l'objectivité. Manhunter est à mes yeux le meilleur film mettant en scène Hannibal Lecter. De très loin. Le Silence des Agneaux vieillit assez mal, pas aidé par un Anthony Hopkins cabotin et je n'ai jamais été séduit outre mesure par l'orgie baroque à la limite du grand-guignol orchestrée par Ridley Scott (Hannibal). Le fait que Michael Mann soit le maître de réception du festin dont il est question ici joue pour beaucoup dans mon ressenti. Longtemps cantonné aux oubliettes, ce troisième long métrage du maestro a même connu l'affront suprême lorsque les studios ont tenté de nier son existence en offrant l'opportunité au tâcheron Brett Ratner de signer une nouvelle adaptation du Dragon Rouge de Thomas Harris. Une insulte commerciale qui n'a heureusement berné que peu de spectateurs, affligés par l'indigence du résultat. En France, Manhunter a même été rabaissé plus bas que terre depuis que le Sixième Sens de Shyamalan , énorme carton au box office, lui a piqué son patronyme dans l'esprit du public...



C'est dire si la voie de la réhabilitation est un vrai chemin de croix. Pour goûter les plaisirs cinéphiles qu'il a à offrir, il lui faut littéralement revenir d'entre les morts. Après les errements et les concessions consenties pour la sortie de la Forteresse Noire, Mann revient avec un thriller atmosphérique qui porte irrémédiablement sa marque de fabrique. Aussi enthousiasmante puisse être l'enquête menée par William Petersen (impeccable en profiler torturé), c'est comme souvent pour sa forme envoûtante que le réalisateur se distingue. Fermement ancré dans les 80's, décennie souvent raillée pour son mauvais goût, Manhunter n'est pas en phase avec notre époque. Il faut vouloir retourner 30 ans en arrière et se laisser guider par le talent de Mann. Lecter, appelé ici Lektor, n'est qu'un entremetteur dans cette course contre la folie. Brian Cox l'interprète avec une grande justesse, on se dit que ça manque un peu de fureur, et pourtant en l'espace de deux scènes, on sait à quelle ordure manipulatrice on a affaire. La correspondance qu'il entretient avec Tooth Fairy fait de lui un marionnettiste. Son disciple et fervent admirateur est en quelque sorte son bras armé de la vengeance.



Dans le rôle de l'ennemi public n°1, Tom Noonan est impeccable. Son physique atypique de freak mais aussi le fait qu'on arrive difficilement à lui donner un âge instaure un malaise certain. Ordure finie pendant la première partie du film, il nous apparaît plus humain au cours d'un second acte qui tend à l'humaniser. Et ça marche! En dépit des atrocités qu'il a commis, une certaine forme d'empathie s'empare de nous et atteint son paroxysme dans la somptueuse scène dans laquelle le personnage aveugle interprété par Joan Allen réveille ses sens endormies au contact d'un tigre sous sédatif. Mann réussit son coup et teste notre tolérance face au mal. Une approche qui parait caricaturale pour certains mais qui pour ma part, me séduit au plus haut point. La maîtrise technique de Mann, la beauté picturale proposée et surtout l'alchimie sans faille entre son (j'adore la soundtrack!) et image font le reste. Dévoilant progressivement son cheminement narratif, Manhunter est un film qui happe inexorablement le spectateur dans les méandres de son intrigue. Non content de dresser le profil psychologique d'un serial killer, il nous tend aussi un miroir et nous confronte à notre propre curiosité morbide. Difficile de coller des mots sur cette expérience sensorielle, mais une chose est sûre, le plaisir est de plus en plus grand au fil des visions.


9/10
Critiques similaires
Film: Sixième sens (Le)
Note: 8/10
Auteur: gegesan
Film: Sixième sens (Le)
Note: 8/10
Auteur: groo
Film: Sixième sens (Le)
Note: 9/10
Auteur: Pathfinder
Film: Sixième sens (Le)
Note: 6/10
Auteur: versus
Film: Sixième sens (Le)
Note: 8/10
Auteur: alinoe

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Heatmann » Lun 23 Fév 2015, 23:23

Grand film , et c'est d ailleur sur celui la que Mann a pousser sont obession meticuleuse du detail a sont paroxysme , il rendait fou tout les acteurs et technicient sur le plateau :mrgreen: enfin , d un autre coter il avait rechercher et etudier sont film en amont comme jamais
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Jimmy Two Times » Lun 23 Fév 2015, 23:35

Là, ça a été une vraie redécouverte du film sur la forme. Je me rappelais bien des tenants de l'intrigue mais ne me souvenait plus que c'était aussi enthousiasmant sur le plan pictural. 80's ou pas, c'est un vrai plaisir pour les sens. Gros trip partagé avec madame qui a vraiment kiffé elle aussi.
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Jed_Trigado » Lun 23 Fév 2015, 23:37

Putain de film, mon Mann préféré avec Heat. :super:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11452
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Jimmy Two Times » Lun 23 Fév 2015, 23:45

Au stade de ma rétro, je le mets juste derrière Thief mais devant Le Dernier des Mohicans, que j'ai revu hier soir (bon, c'est 9 aussi hein :mrgreen: ). Là, je trépigne à l'idée de redécouvrir Heat et The Insider en Blu-ray. Faut que je me prépare psychologiquement et je sens que ça va être très difficile de coucher un texte à même d'exprimer toute l'admiration que je porte à ces deux mastodontes :bluespit:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

A Hard Day - 6/10

Messagepar Jimmy Two Times » Mer 25 Fév 2015, 14:17



Hard Day - Kim Seong-hun - 2014


Pendant 30 minutes, Hard Day fait plus qu'illusion. A mi chemin entre le polar à la sauce sud-coréenne et la comédie noire, on est emballé par l'introduction rythmée, visuellement léchée et qui sait se parer d'un humour qui fait mouche. Ou comment le pauvre Gun-Su, flic dans l’œil du cyclone pour une affaire de corruption, va vivre une vraie journée de merde. Alors qu'il se rend aux funérailles de sa mère, il renverse accidentellement un piéton et va faire l'objet du chantage d'un mystérieux témoin. Malheureusement, et même si l'ensemble demeure divertissant pour une soirée sans prise de tête, la suite est bien moins convaincante. Plus le film avance, plus le scénario et les acteurs en font des caisses, à l'image du bad guy, butor physiquement démesuré mais desservi par la prestation outrancière de son interprète. Dans le rôle principal, Lee Seon-gyoon se démène comme un beau diable pour maintenir le spectateur à flot. Le réalisateur livre également la came et sa mise en scène est plutôt classe. On retiendra principalement l'énergie débordante qu'elle dégage même si elle est mal canalisée. Il y a quelques plans très sympa comme cette course poursuite pédestre qui s'achève sur un plan grue du plus bel effet. Malgré une générosité évidente, Hard Day s'éparpille un peu trop et aurait gagner à être un peu plus sobre. Passée une mise en bouche réussie, le résultat s'essouffle trop rapidement.


Critiques similaires
Film: Hard Day
Note: 7,5/10
Auteur: Moviewar

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar osorojo » Mer 25 Fév 2015, 15:44

J'en pense la même chose, prometteur pendant 1/2h et après, tout se casse la tronche :(
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 15795
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Scalp » Mer 25 Fév 2015, 17:39

Encore un truc auquel je vais mettre 4 quoi
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56357
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Mort ou Vif - 5,5/10

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 26 Fév 2015, 00:25



Mort ou Vif - Sam Raimi - 1995


Assez déçu dans l'ensemble par ce Mort ou Vif même si je n'en attendais pas spécialement grand chose vu que je n'ai jamais été estomaqué par la filmographie de Sam Raimi. Comme beaucoup, j'apprécie Evil Dead ou Un Plan Simple et il reste à ce jour l'un des seuls réalisateurs à avoir fait un bon film sous l'emprise de la Marvel (Spiderman 2), mais ça s'arrête là. En s'attaquant à un western, il livre un sympathique divertissement mais il n'y avait pas non plus de quoi raviver l'encéphalogramme désespérément plat du genre, au creux de la vague depuis son dernier soubresaut, le magnifique Impitoyable de Clint. La faute à un script pas vraiment folichon. En fait, il n'y a pas vraiment de script... Les plus grandes gâchettes de l'Ouest se donnent rendez-vous dans la ville de Redemption dans l'espoir d'empocher les 123 000 dollars promis au vainqueur par le tyran du coin, Herold. Point barre.

Le casting déboîte bien (sur le papier) et sauve les meubles mais on ne peut pas dire qu'il soit franchement gâté par l'écriture de leurs personnages. A commencer par Sharon Stone, c'est tout de même l'héroïne de l'histoire (et c'est si c'est rare de voir une femme en lead - ou presque - dans un western) mais putain, elle joue comme une quiche. Ses regards de morue complètement vides m'ont constamment sorti du film. A part deux ou trois plongées dans son décolleté, elle est totalement absente des débats. Et paye ton trauma d'une banalité sans nom pour donner un semblant de corps au scénario. Russel Crowe balbutie son charisme pour son premier rôle US, Gene Hackman est un peu trop cabotin et il ne reste qu'une sympathique galerie de seconds couteaux (Keith David, Tobin Bell, Roberts Blossom, Lance Henriksen) pour relever la sauce. Heureusement, il y a Leo, 20 ans à peine, et déjà sûr de sa force dans le rôle du fiston de Gene. Il est parfait en petit branleur qui veut prouver sa valeur au paternel.


Des plans fun comme celui-ci, le film en regorge, mais ils sont au service de pas grand chose...


L'autre motif de satisfaction, car le film n'est pas mauvais pour autant, c'est la mise en scène de Raimi. Comme souvent, il s'éclate avec sa caméra tout-terrain et ses cadrages fous mais tout ce bel étalage est hélas parasité par un sérieux manque de sel. Les duels s'enchaînent, il n'y en a pas un qui ressemble au précédent, mais il n'y a aucune surprise dans leur issue. Pour le coup , la technique ne fait pas tout et elle est au service d'un film qui bande mou. Je peux concevoir que certains y aient trouvé leur compte vu que c'était la disette à l'époque de la sortie du film, mais avec du recul, je ne vois pas trop ce que l'on peut lui trouver d'exaltant aujourd'hui. Avec son bagage technique, je pense sincèrement que Raimi avait mieux à nous offrir. Mort ou Vif a un peu le cul entre deux chaises, hésitant constamment entre le sérieux et la parodie. Je ne peux pas dire que je me sois ennuyé (au contraire, ça se suit sans déplaisir) mais je ne suis pas trop adepte de son caractère cartoon et le manque d'inspiration en terme de narration est un peu rédhibitoire...


5.5/10
Critiques similaires
Film: Mort ou Vif
Note: 8/10
Auteur: zirko
Film: Mort ou Vif
Note: 8/10
Auteur: Niko06
Film: Mort ou Vif
Note: 7/10
Auteur: angel.heart
Film: Mort ou Vif
Note: 8/10
Auteur: Alegas
Film: Mort ou Vif
Note: 8/10
Auteur: Scalp

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: A Hard Day - 6/10

Messagepar Nulladies » Jeu 26 Fév 2015, 07:24

Jimmy Two Times a écrit:

Hard Day - Kim Seong-hun - 2014


Pendant 30 minutes, Hard Day fait plus qu'illusion. A mi chemin entre le polar à la sauce sud-coréenne et la comédie noire, on est emballé par l'introduction rythmée, visuellement léchée et qui sait se parer d'un humour qui fait mouche. Ou comment le pauvre Gun-Su, flic dans l’œil du cyclone pour une affaire de corruption, va vivre une vraie journée de merde. Alors qu'il se rend aux funérailles de sa mère, il renverse accidentellement un piéton et va faire l'objet du chantage d'un mystérieux témoin. Malheureusement, et même si l'ensemble demeure divertissant pour une soirée sans prise de tête, la suite est bien moins convaincante. Plus le film avance, plus le scénario et les acteurs en font des caisses, à l'image du bad guy, butor physiquement démesuré mais desservi par la prestation outrancière de son interprète. Dans le rôle principal, Lee Seon-gyoon se démène comme un beau diable pour maintenir le spectateur à flot. Le réalisateur livre également la came et sa mise en scène est plutôt classe. On retiendra principalement l'énergie débordante qu'elle dégage même si elle est mal canalisée. Il y a quelques plans très sympa comme cette course poursuite pédestre qui s'achève sur un plan grue du plus bel effet. Malgré une générosité évidente, Hard Day s'éparpille un peu trop et aurait gagner à être un peu plus sobre. Passée une mise en bouche réussie, le résultat s'essouffle trop rapidement.




Tout pareil.
Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar dagokhiouma » Jeu 26 Fév 2015, 13:49

enfin la vérité sur Mort ou Vif !
C'est sympa mais ça va pas au-delà. je fais les mêmes reproches que toi à son sujet.
Les hommes livrent leur âme, comme les femmes leur corps, par zones successives et bien défendues.
Avatar de l’utilisateur
dagokhiouma
Predator
Predator
 
Messages: 3471
Inscription: Mer 20 Oct 2010, 13:43
Localisation: Rennes

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2015

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 26 Fév 2015, 14:20

Sharon et le scénario anémique m'ont vraiment pourri le film. La technique de Raimi sauve le film de l'oubli.
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6213
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO