[Nulladies] Mes critiques en 2015

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar Nulladies » Sam 31 Jan 2015, 07:56

Bonjour les gens.
Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar osorojo » Sam 31 Jan 2015, 11:08

Yoooo ! Vraiment cool de te voir ouvrir ton topic critique ici ! :chinese:

Juste par souci de praticité, il te faudra par contre éditer ce premier message pour le laisser vide (ou avec un beau gif de chat cinéphile) et écrire ta première critique en cliquant sur le bouton CRITIQUE, qu'on puisse référencer ce joli avis dans la base ! Tu vas vite prendre le coup, j'en suis certain, héhéhé :mrgreen:

Sinon, pour Dun' et les modos, je me suis occupé de ce nouveau cas en message privé, je le garde à l'oeil, z'inquiétez pas, il ne troublera pas la quiétude du lieu. :eheh:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16009
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Leçon de Piano (La) - 9/10

Messagepar Nulladies » Sam 31 Jan 2015, 11:12

Image

Ada et l’ardeur.

Revoir ce film 22 ans après sa sortie occasionne bien des craintes, de celles qui alimentent ma liste « Conversation avec mon moi jeune » : le lyrisme aura-t-il encore de l’effet ?

C’est avec une grande prudence que le visionnage commence. Sur la musique, pour commencer, trop « jolie » pour me prendre, à la limite du cheap, parce que je l’ai sans doute trop écoutée à 15 ans…
Au fil des vagues qui caressent la gigantesque plage sur laquelle attendent Ada et sa fille, l’atmosphère s’installe, s’impose. Celle d’un regard insolite, quasi fellinien, d’un piano caressé par les vagues, d’une enfant aux ailes d’ange mais à la cruauté naïve propre à son âge, et d’une communauté qui cohabite avec les indigènes sans réelle possibilité de communication, pas même le théâtre, source de malentendu.
Celle d’une photographie splendide, permettant aux arbres de devenir des personnages à part entière, dans une forêt ruisselante de fertilité, ou la boue est le plus sûr chemin vers le plaisir et la douleur.
Le regard de Jane Campion, d’une grande singularité, s’organise comme un kaléidoscope, épousant la psyché fragmentée de son héroïne : avec un sens du détail valorisant les étoffes, il file le motif du voyeurisme par les orifices, dans le trou d’une robe, ceux d’un rideau sur la scène, ou dans les interstices de la cabane aux amours interdites. Ce n’est pas un hasard si Ada se contemple autant dans le miroir : enfermée en elle-même, silencieuse du deuil et du renoncement, son parcours est celui de l’ouverture et d’un lâcher prise.
[Spoils]
Prête à la prostitution, réservant sa seule sensualité au clavier qui pallie son mutisme, elle se laisse entrainer dans un marivaudage noir dont l’auditeur amoureux sera le relai avec le monde. Forcée à jouer pour lui, elle ne pourra plus le faire sans, et pourra enfin se délaisser de l’objet transitionnel pour affronter la vie. Par une touche qu’elle décroche, puis l’instrument entier qu’elle livre au silence des abîmes, s’infligeant une indépendance et un don nouveau d’elle-même. Du miroir figé à l’obscurité dans laquelle surgit son premier son, celui du plaisir, et le voile noir sous lequel elle s’essaie au langage, le film retrace un parcours finalement lumineux, non sans cahots, mais vers l’accomplissement féminin.
Si le lyrisme assumé de La leçon de Piano fonctionne, c’est bien par cette interaction avec une tonalité singulière et son infusion dans une mélancolie violente et désenchantée. La figure du mari, sorte de Charles Bovary qui finirait par brandir une hache dans un sursaut de désespoir, permet de dépasser la simple bluette auquel on pourrait trop facilement le réduire. C’est aussi par sa sensualité profonde que le film s’impose, découverte d’un corps qui se dévoile, et qui rappelle par bien des aspects le fabuleux Lady Chatterley de Pascale Ferran. Sans affèterie, voire avec brutalité, les corps s’agrippent, se compressent et se mutilent.
Dans ce monde étrange où l’on embrasse son reflet, ou les enfants copulent avec les arbres, l’homme qui se voudrait chef de famille est perdu, réduit à la fureur et au viol conjugal, et s’oubliant dans la conquête de terres qui ne cessent de clamer à quel point il y est et restera étranger
La leçon l’emporte donc sur le temps, car ce joyau noir recèle bien des éclats qui dépassent sa surface brillante. Et parce que cette dernière vainc aussi le passage des ans en nourrissant le 7ème art de certaines de ses images marquantes : une plage noire, un arbre tentaculaire, un piano qui sombre dans les abysses, ou une robe noir se gonflant sur une flaque de bout, ultime cri de douleur d’une femme muette.
Critiques similaires
Film: Leçon de piano (La)
Note: 8,75/10
Auteur: caducia
Film: Leçon de piano (La)
Note: 7,5/10
Auteur: Alegas
Film: Leçon de piano (La)
Note: 8/10
Auteur: elpingos
Film: Leçon de piano (La)
Note: 8,5/10
Auteur: osorojo

Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar Nulladies » Sam 31 Jan 2015, 11:13

osorojo a écrit:Yoooo ! Vraiment cool de te voir ouvrir ton topic critique ici ! :sensei:

Juste par souci de praticité, il te faudra par contre éditer ce premier message pour le laisser vide (ou avec un beau gif de chat cinéphile) et écrire ta première critique en cliquant sur le bouton CRITIQUE, qu'on puisse référencer ce joli avis dans la base ! Tu vas vite prendre le coup, j'en suis certain, héhéhé :mrgreen:

Sinon, pour Dun' et les modos, je me suis occupé de ce nouveau cas en message privé, je le garde à l'oeil, z'inquiétez pas, il ne troublera pas l'ordre du lieu. :eheh:



C'est bon comme ça ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar osorojo » Sam 31 Jan 2015, 11:21

C'est parfait ! T'es maintenant ici chez toi, tu peux mettre des nains de jardins dans ton premier post, ou bien des croix inversées, des photos de leo Di Carpaccio en nuisette, que sais-je, c'est toi qui vois ! :]

Et puis, t'as le coup de main, une critique en premier message, certains devraient en prendre de la graine :mrgreen: Toujours pas vu pour ma part cette leçon de piano, j'ai toujours eu peur de m'y ennuyer un peu. Bel avis en tout cas, une première contrib qui a de la ganache :super:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16009
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar Nulladies » Sam 31 Jan 2015, 11:36

Je vais essayer de trouver des photos de nuisette en carpaccio. 8)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar elpingos » Sam 31 Jan 2015, 12:01

Bienvenue et superbe critique pour ce grand film :super:
Avatar de l’utilisateur
elpingos
Predator
Predator
 
Messages: 4370
Inscription: Ven 15 Avr 2011, 12:12
Localisation: Nantes

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar puta madre » Sam 31 Jan 2015, 14:17

osorojo a écrit:Toujours pas vu pour ma part cette leçon de piano, j'ai toujours eu peur de m'y ennuyer un peu.

La même chose, et ce n'est ce que j'ai vu de la filmo de Campion qui m'encourage à le découvrir :?
Image
Avatar de l’utilisateur
puta madre
Batman
Batman
 
Messages: 1570
Inscription: Lun 08 Juil 2013, 08:08
Localisation: Lille

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar Nulladies » Sam 31 Jan 2015, 14:27

Le seul d'elle dont je me sois souvenu, en fait, c'est vrai que les autres sont plus dispensables.
Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar osorojo » Sam 31 Jan 2015, 15:06

J'ai vu que sa série pour le coup, Top of the lake, qui m'a passablement saoulé :mrgreen: Du coup, ça m'a pas donné spécialement envie de creuser sa filmo, mais bon, vu qu'Elpingos et toi même êtes si enthousiastes à propos de cette leçon de piano, c'est qu'elle doit avoir de belle qualité ! :mrgreen: Peut être une propale à tenter pour le prochain challenge, tiens ! ^^
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16009
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar elpingos » Sam 31 Jan 2015, 15:11

Le hic c'est que je suis super enthousiaste aussi sur top of the lake ...
Avatar de l’utilisateur
elpingos
Predator
Predator
 
Messages: 4370
Inscription: Ven 15 Avr 2011, 12:12
Localisation: Nantes

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar osorojo » Sam 31 Jan 2015, 15:37

Huhu, j'vais ptet passer mon tour alors :eheh:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16009
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar elpingos » Sam 31 Jan 2015, 15:44

Ceci dit ça n'a rien à voir ... :wink:
Avatar de l’utilisateur
elpingos
Predator
Predator
 
Messages: 4370
Inscription: Ven 15 Avr 2011, 12:12
Localisation: Nantes

Classe Américaine, le grand détournement (TV) (La) - 7/10

Messagepar Nulladies » Dim 01 Fév 2015, 07:04

Image

Vesoul, le 3 décembre 1993.

Madame, monsieur,

J’ai le regret de porter à votre connaissance des faits d’une grande gravité impliquant votre fils Michel dans notre établissement. En complicité avec son camarade Dominique, il s’est rendu coupable d’un délit d’infraction dans nos archives dans un objectif de sabotage du patrimoine culturel destiné à diffusion. Pillant sans vergogne parmi tous les chefs d’œuvre du septième art, il a cru intelligent de souiller ces références au profit d’une parodie que son âge et son immaturité ne saurait entièrement excuser.

Le conseil de discipline s’est réuni ce jeudi.

Monsieur Daneytte, professeur d’arts plastiques, a plaidé en leur faveur, arguant d’une maitrise assez saisissante du montage et d’un travail à saisir avant tout comme un hommage, d’un ouvrage saturé d’intertextes visant à glorifier tout ce qu’Hollywood a su générer comme icone du XXème siècle.

Madame Cyntre, professeur de français, a rappelé qu’elle attendait toujours l’exposé sur Montesquieu, et que les élèves révélaient, outre leur absence de culture classique et littéraire, une inquiétante propension à la dyslexie, en atteste leur incapacité à prononcer les substantifs « film », « cyclisme » ou encore « quiche » et « Texas ».

Monsieur Rectoum, professeur d’histoire géographie et d’éducation à la citoyenneté a tenu à faire part de sa consternation quant à la vulgarité des propos, se limitant, je cite « à la pédérastie, la diarrhée ou la fornication » et révélant par-là les préoccupations instinctives et animales des deux malfaiteurs.

Plusieurs messages politiques contestataires à l’égard de la droite républicaine ayant en outre été relevés, nous n’excluons pas de porter l’affaire devant un tribunal pour outrage.

En conséquence, le conseil a pris les mesures suivantes : votre fils Michel devra s’amender par des travaux d’intérêt généraux, en faisant rayonner l’esprit français à travers le monde, par des productions honorables :
- mettant en valeur le patrimoine local et l’esprit gaulois,
- honorant les origines du 7ème art auquel il a porté atteinte,
- et enfin élevant le débat par des films matures qui, par exemples, fustigent la guerre et nous remplissent de sympathie à l’égard des enfants.

Cette sanction est valable pour les 20 prochaines années de sa carrière.

Veuillez recevoir, madame, monsieur, l’expression de nos salutations respectueuses.
Critiques similaires

Image
Avatar de l’utilisateur
Nulladies
Rambo
Rambo
 
Messages: 800
Inscription: Sam 31 Jan 2015, 07:41

Re: [Nulladies] Mes critiques en 2015

Messagepar elpingos » Dim 01 Fév 2015, 11:01

:super: :eheh:
Avatar de l’utilisateur
elpingos
Predator
Predator
 
Messages: 4370
Inscription: Ven 15 Avr 2011, 12:12
Localisation: Nantes

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO