[Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Attack Force Z - 4/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 20 Juin 2016, 15:04

Attack Force Z - Tim Burstall (1982)


Image


Regardez moi cette affiche : Mel Gibson, Sam Neill a leurs débuts, John Philip Law et même Sylvia Chang (la femme de Karl Maka dans la saga Mad Mission ! :D) dans un film de commando co-produit par l'Australie et Taiwan, ça titille bien évidemment la curiosité du déviant qui sommeille en moi. Sans parler du titre qui laisse présager du meilleur en termes de bisserie décomplexée, a tel point que je me demande comment un tel puisse être aussi confidentiel dans la filmo de Gibson, serait-ce si honteux ? D'ailleurs, j'ai appris a la base que c'etait le futur faiseur hollywoodien Philip Noyce qui devait prendre la barre avant de se faire la malle en cours de route et que le film n'est sorti qu'après le triomphe de Mad Max 2 (alors qu'il avait été mis en boite en 1979), profitant dès lors de la notoriété grandissante de Gibson pour mieux fourguer le film a l'étranger.

Pour ma part, non ce n'est pas spécialement honteux, parce que justement c'est un ratage gentiment timoré, il n'a de Z que le titre déjà, le casting est digne dans l'ensemble mais terriblement sous-exploité surtout Sam Neill qui avait déjà le charisme de ouf qu'on lui connait aujourd'hui) et mais surtout faut voir la gueule du truc, c'est filmé avec autant d'entrain qu'un concert de Francis Lalanne. Dès la scène d'intro, on va vite comprendre que c'est pas dans le domaine de l'action que l'on va se consoler mais pourtant le film parvient a ne pas trop ennuyer grâce a ses acteurs qui semblent y croire (par contre la VF est dégueulasse et parfois hasardeuse dans son adaptation), le caractère hautement improbable de la bobine qui la rend fascinante a mater et un rythme assez correct, masquent donc le manque de badass de la chose alors qu'on aurait pu avoir un chouette Scorpion Rouge avant l'heure sur fond de conflit historique....

4/10
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Quatrième homme (Le) (1983) - 8,5/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 27 Juin 2016, 11:35

Le Quatrième Homme - Paul Verhoeven (1983)


Image


Dernier film hollandais de Paul Verhoeven avant son long exil américain, Le Quatrième Homme est un film surprenant en tout cas, d'une part car il devance l'une de ses œuvres les plus célébres, Basic Instinct sur le thème du thriller et de la femme fatale (le motif de la veuve noire est cité sans fard), aussi par sa réelle complexité symbolique (chaque plan du film a un sens) et surtout sa dimension formelle ahurissante apportée par un Jan De Bont revenu le temps d'un tournage au bercail après un passage chez les ricains, donnant au film une ambiance lorgnant vers le fantastique pur. J'appréhendais de le revoir, car même si le premier visionnnage m'avait fasciné mais mis sur le carreau, la seconde avec le commentaire audio m'a carrément donné l'impression qu'il s'agissait du film le plus intello de Verhoeven, celui où il déballe toutes ses connaissances sur la Bible et l'Histoire car chaque détail a son importance et chaque "rêve" a une place importante dans l'évolution du récit.

Finalement, j'ai trouvé que le symbolisme n'est pas si "lourd" et l'ensemble demeure limpide, d'ailleurs c'est la première fois que Verhoeven touche a l'exercice de style en abordant un genre codé (le thriller) en mettant en sourdine son cynisme pour mieux laisser parler ses élans de violence et de sexe, et là, on pouvait penser qu'après un film aussi cru que Spetters, il allait mettre la pédale douce, c'est bien mal connaitre le bonhomme qui s'en donne a coeur joie : pénis sectionnés, full frontals en pagaille, énucléation en gros plan, etc....Mais ce n'est pas un pur film pensé pour la tripaille non plus, Verhoeven se met d'équerre avec la personnalité sombre de son personnage principal, imbibé d'alcool et fasciné par la Bible se mettant a avoir des visions d'horreurs qui vont s'avérer concrètes, allant le plonger dans une paranoïa immense où sa vie devient un vrai thriller, dont chaque élément de l'image peut constituer un indice révélateur. D'ailleurs, j'ai trouvé le film moins ambigu qu'il en a l'air sur la fin, justement par son appartenance au fantastique dont j'ai l'impression que Verhoeven assume totalement et explique parfaitement cette conclusion étonnante
Jeroen Krabbe est donc interné et ses "visions" sont toutes expliquées, de plus les morts des anciens maris de Christine s'avèrent bien être des accidents, d'autant qu'a part son mari coiffeur, il y n'a pas de motifs pécuniaires avérés, finalement pour moi je vois cette femme comme une incarnation de la Mort où chaque homme voué a la convoiter finira mort d'une manière ou d'une autre.


8,5/10
Critiques similaires

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Mark Chopper » Mar 28 Juin 2016, 09:11

L'avatar est bien, mais il faut la critique qui va avec :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33386
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Jed_Trigado » Mar 28 Juin 2016, 09:15

Je pense me revoir quelques Tsukamoto cet été. :super:

(et arrête de faire ton Alegas, ça te ressemble pas :eheh:)
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Mark Chopper » Mar 28 Juin 2016, 09:19

:mrgreen:

Il faut rejaponiser le top 200, Alegas l'a trop fait souffrir. Et je ne suis pas sûr qu'il ose revoir Tetsuo de toute façon :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33386
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar logan » Mar 28 Juin 2016, 10:13

Je pense trés sérieusement à mettre une rétro Tsukamoto pour Septembre :mrgreen:

(Oui je suis maso.)
Avatar de l’utilisateur
logan
Robocop
Robocop
 
Messages: 8481
Inscription: Lun 25 Aoû 2014, 21:47

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Alegas » Mar 28 Juin 2016, 10:57

Mark Chopper a écrit::mrgreen:

Il faut rejaponiser le top 200, Alegas l'a trop fait souffrir. Et je ne suis pas sûr qu'il ose revoir Tetsuo de toute façon :eheh:


En effet, par contre est-ce qu'il y a des Tsukamoto plus accessibles que je serais susceptibles d'apprécier ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39042
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Jed_Trigado » Mar 28 Juin 2016, 11:11

Pas vraiment, soit ça reste barré soit c'est complètement pété quand il essaye de mettre de l'eau dans son vin.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Alegas » Mar 28 Juin 2016, 11:22

Ouais donc j'y verrais sans doute jamais plus que des expérimentations bien foutues mais qui me parlent pas spécialement. :?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39042
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Mark Chopper » Mar 28 Juin 2016, 11:22

Tu peux tenter Tokyo Fist, Bullet Ballet et A Snake of June.

C'est plus accessible / moins expérimental.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33386
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Light Sleeper - 8/10

Messagepar Jed_Trigado » Ven 01 Juil 2016, 20:16

Light Sleeper - Paul Schrader (1992)


Image


Avec Light Sleeper, Paul Schrader nous invite dans une virée nocturne au cœur de la faune new-yorkaise dont il a le secret (impossible de ne pas penser a Taxi Driver et A Tombeau Ouvert), en nous montrant le chemin de croix d'un dealer de standing qui va payer sa rédemption au prix fort. Le film insiste pas mal sur le quotidien de son personnage principal, ainsi que son passif de junkie qu'il veut garder derrière lui, Dafoe en impose sans mal en quadra qui veut se ranger des bagnoles et porte en lui tout le spleen de l'ensemble (bien renforcé par le score planant de Michael Been). Mais c'est clairement pour sa dimension romantique que Light Sleeper m'a marqué, New York n'aura jamais paru aussi belle a l'écran et puis l'histoire d'amour déçue entre Dafoe et son ex fonctionne vraiment, on est pris aux tripes par la sincérité absolue de ses sentiments vis-a-vis d'elle. Hélas les pourris qui squattent le caniveau ne sont jamais très loin et malgré l'univers très BCBG dépeint dans le film, on a beau être sapé en costume Armani, dans les coulisses se cache une réalité moins glorieuse.

Pendant une bonne heure, on est dans un habile dosage entre exploration de la vie de dealer et drame romantique mais le film opère un virage vers le film policier grâce a un élément contextuel bien senti, par là, j'ai trouvé que Schrader réussissait ce qu'il avait foiré dans American Gigolo (qui peut être vu comme son brouillon en quelque sorte). Une très bonne suprise donc étant donné qu'il se situe a une période pas très heureuse en termes de qualité pour le réalisateur, bien dommage de voir ce film réduit a une forme incompréhensible d'anonymat (a part en Italie en je crois, il existe aucun dvd) car il est de loin une de ses plus franches réussites et peut être son film le plus touchant avec Hardcore (où la encore on peut faire le lien concernant la théma majeure du film : jusqu'où est on prêt à aller pour l'être aimé).

8/10
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar osorojo » Ven 01 Juil 2016, 21:59

Tu donnes envie là. Je me le programme sous peu !
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16094
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar logan » Ven 01 Juil 2016, 22:02

+1 je le connaissais pas celui la.
Avatar de l’utilisateur
logan
Robocop
Robocop
 
Messages: 8481
Inscription: Lun 25 Aoû 2014, 21:47

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Jed_Trigado » Ven 01 Juil 2016, 22:03

:super:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11708
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2016

Messagepar Val » Ven 01 Juil 2016, 23:07

Tout ça pour que Logan mette 5/10 TMTC.
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15372
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO