[Alegas] Mes Critiques en 2018

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Chant de la mer (Le) - 7/10

Messagepar Alegas » Mar 18 Sep 2018, 14:00

Image


Song of the sea (Le Chant de la mer) de Tomm Moore
(2014)


Jolie surprise ce petit film d’animation sorti de nulle part, dont j’avais vu vaguement une affiche à sa sortie et qui a depuis gagné en réputation, au point d’être considéré comme un des plus beaux animés sortis ces dernières années. Alors sans aller jusqu’à considérer Song of the sea comme un grand film, c’est indéniablement une réussite. Déjà visuellement c’est facilement l’une des directions artistiques les plus dingues que j’ai pu voir, le moindre plan est soit d’une beauté fulgurante, soit il possède une véritable idée de mise en scène derrière. Le film a un style qui lui est vraiment propre, c’est comme si un enfant appliqué avait fait le design général et qu’un pro repassait derrière pour habiller l’ensemble. Vraiment de ce côté là c’est assez dingue, une véritable tuerie, je n’avais pas été aussi surpris par une DA animée depuis un bon moment.

ImageImageImage


Côté script, ça embrasse complètement le conte pour enfants, avec une simplicité à la fois déroutante et touchante. Ça donne quelques défauts comme un rythme un peu inégal dans la quête du retour à la maison, mais à côté de ça le film sait captiver dès qu’il s’agit de s’intéresser à des personnages improbables et/ou inquiétants. Et puis le folklore irlandais apporte un véritable plus à l’histoire, ça permet de changer de ce que l’on connaît déjà et puis ça donne des moments vraiment très beaux, notamment quand il faut traiter les relations familiales. Sur ce point, on sent clairement l’influence de Miyazaki qui parcourt tout le métrage. Enfin, les designs sont adorables comme tout (la gamine, les phoques, le chien) et la musique de Coulais rend le film encore plus agréable à suivre. Un très joli conte qui a en plus le mérite de ne jamais tomber dans la simplicité facile pour agrandir son public, il en résulte un métrage qui, à mon sens, fait une recommandation parfaite pour quiconque a envie de voir un film d’animation avec son gosse (ou voir tout seul une merveille visuelle).


7/10
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Dunandan » Mar 18 Sep 2018, 14:57

Pas encore vu celui-là, mais tu devrais apprécier son précédent opus vu leurs similarités apparentes.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18303
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Whitney - 7/10

Messagepar Alegas » Mer 19 Sep 2018, 14:35

Image


Whitney de Kevin MacDonald
(2018)


Comme pas mal de monde de ma génération je pense, le nom de Whitney Houston n’était pas spécialement évocateur. Dans le meilleur des cas, ça me faisait penser directement à sa fameuse chanson I will always love you, et donc forcément un peu à sa prestation dans le film Bodyguard, mais au contraire de certains artistes américains de la même période eux aussi visés par les tabloïds, c’était une chanteuse dont j’ignorais à peu près tout. Du coup, malgré toute mon admiration pour le travail de documentariste de Kevin MacDonald, notamment avec son excellent Marley, j’avais finalement assez peu d’attentes sur un film dont le sujet ne m’intéressait guère, et qui, au final, m’a carrément surpris, me révélant derrière ce que je pensais être une chanteuse parmi tant d’autres une véritable figure tragique.

C’est d’ailleurs le gros point fort du métrage, qui était déjà celui de Marley : cette capacité à aller bien au-delà de l’icône musicale, et de chercher les problématiques intimes du personnage sans pour autant tomber dans un voyeurisme malsain. Ainsi, Whitney a beau dévoiler des aspects très privées de la star, de son homosexualité mise de côté à des attouchements sexuels quand elle était enfant, on reste dans l’analyse de l’évolution d’un être humain au parcours hors-normes, pour déceler quels ont été les éléments qui ont provoqué le déclin d’une artiste qui avait pourtant le monde à ses pieds. Il en résulte non seulement un travail documentaire très poussé, avec des interventions toujours pertinentes et qui ne vont pas forcément dans un portrait glorieux de Whitney Houston, mais aussi un l’équivalent d’un rise and fall émotionnellement touchant.

Au final, le seul réel reproche que j’aurais à faire découle plus du sujet qu’autre chose : contrairement à Marley où on était autant dans un portrait humain que dans un portrait d’artiste, notamment à travers des analyses de paroles qui se révélaient personnelles, ici on sent que le potentiel est moindre, que le contenu artistique était plus commercial. Du coup, il faut vraiment voir ce film comme la réappropriation d’une figure tragique, plutôt qu’un hommage facile qui va encenser une oeuvre artistique (et ce quand bien même la voix de Houston reste l’une des attractions du métrage). Un documentaire touchant qui m’aura permis d’avoir un nouveau regard sur une chanteuse dont je me fichais totalement jusqu’ici.


7/10
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Scalp » Mer 19 Sep 2018, 15:52

C'est pour les gosses ton animé la ?
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56314
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Alegas » Mer 19 Sep 2018, 17:33

Si tu lisais ma critique tu aurais ta réponse : oui. :mrgreen:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Scalp » Mer 19 Sep 2018, 19:53

J'ai lu..... en diagonale.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56314
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Hôtel Transylvanie 2 - 5/10

Messagepar Alegas » Sam 22 Sep 2018, 10:56

Image


Hotel Transylvania 2 (Hôtel Transylvanie 2) de Genndy Tartakovsky
(2015)


Ayant revu un poil à la hausse le premier opus, j’avais du coup un peu plus d’espoir sur cette suite, qui malheureusement se révèle assez vaine. Tartakovsky a déjà avoué à demi-mot qu’il aurait aimé que Hotel Transylvania reste un one-shot, lui permettant ensuite de réaliser son adaptation de Popeye dans les studios de Sony, le destin en décidera autrement : la production annulera Popeye au profit d’un film Emoji et demandera au réalisateur une suite de son film qui fût un gros succès surprise à sa sortie. On se doute donc que c’est un projet alimentaire, qui n’empêchera pas pour autant Tartakovsky de développer ses habituelles idées visuelles, mais malgré tout l’amour que je peux porter au bonhomme on le sent bien limité dans ce projet qui n’a rien à voir avec ce qu’il est capable de créer pour le petit écran (la dernière saison de Samouraï Jack en témoigne de la plus belle des manières).

Ainsi, j’ai beau voir en cette suite beaucoup d’idées visuelles, venant souvent du rythme effréné, de l’animation volontairement très cartoon, ou un sens du gag bien plus poussé que sur ce genre de productions habituelles, il n’empêche qu’on sent que ça tire sur la corde. Tout le script se base sur une répétition plus ou moins poussée de ce qu’on a pu déjà voir dans le premier opus, et de ce fait on navigue toujours en terrain connu. Là où le premier film avait pour lui la surprise, ici tout est prévisible, de la storyline du petit-fils à l’apparition de Vlad, et quand bien même c’est difficile de s’ennuyer devant un métrage qui carbure à fond pour proposer gag sur gag, il est tout aussi difficile d’être captivé par un manque flagrant d’originalité du récit. Reste donc le savoir-faire de Tartakovsky qui sauve les meubles et qui rend le divertissement plus agréable que n’importe quelle production Illumination (et hop, une petite attaque gratuite :mrgreen: ), mais ça reste tout de même une cruelle déception. Reste à voir si le récent troisième opus arrive à renouveler la formule ou si le concept est répété sans la moindre recherche d’originalité.


5/10
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Hot Shots ! 2 - 7/10

Messagepar Alegas » Sam 22 Sep 2018, 12:52

Image


Hot Shots ! Part Deux (Hot Shots ! 2) de Jim Abrahams
(1993)


A la revision, je dois avouer qu’un petit sentiment de déception domine : depuis plus de dix ans j’étais convaincu que la suite de Hot Shots lui était en tout point supérieure, et du coup je me rend compte que finalement pas tant que ça. Ok, je garde toujours une préférence pour cet opus, mais ça se joue à peu de choses, et je crois finalement que ma préférence de l’époque venait surtout des films parodiés que je connaissais et appréciais beaucoup plus. De ce côté là, Hots Shots 2 se pose clairement en suite bigger & louder : d’une simple parodie de Top Gun on part sur une parodie à fond les ballons de Rambo 2 et 3, et ça c’est sans compter les multiples autres références, de Terminator 2 à Star Wars en passant par Basic Instinct et Robin des Bois, ça se veut bien plus varié que le premier film. Pour autant, ça ne rend pas le film plus drôle, ni moins d’ailleurs : on est toujours sur la même base de gags souvent bien débiles et d’autres plus travaillés (celui où Charlie et Martin Sheen citent Platoon et Apocalypse Now avant de se complimenter sur leur rôle respectif dans Wall Street, c’est typiquement le genre de blague que seul un cinéphile peut comprendre :mrgreen: ).

On est peut-être sur un rythme un poil moins soutenu que le premier, qui provoque quelques ventres mous, mais on a quand même des scènes bien cultes en dédommagement : le combat du début qui parodie Rambo 3, et surtout le gunfight dans le camp de prisonniers où on éclate les bodycounts des films de Verhoeven (c’est pas moi qui le dit, c’est le film :mrgreen: ). A cela s’ajoute des répliques bien fendardes ("These men have taken a supreme vow of celibacy, like their fathers, and their fathers before them" :eheh: ) et des surprises au casting, notamment Richard Crenna qui joue la parodie de Trautman avec un plaisir certain. Llyod Bridges, comme dans le premier film, vole quasiment chaque scène où il apparaît, et côté féminin en plus du retour de Valeria Golino on a la pulpeuse Brenda Bakke :bluespit: (bon par contre j’ai checké à quoi elle ressemble maintenant, c’est chaud de constater à quel point certains peuvent mal vieillir :( ). Côté réal, c’est comme le premier, très télévisuel dans l’esprit mais ça apporte un aspect comique supplémentaire, notamment quand la jungle vietnamienne ressemble à un sous-bois occidental :eheh: . Pas la suite ultime que j’avais en mémoire donc, mais tout de même une comédie bien gogole à la hauteur de son prédécesseur.


7/10
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Jed_Trigado » Sam 22 Sep 2018, 15:58

La barque noyée sous la tonne de douilles tirées par Charlie Sheen. :mrgreen:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11246
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Kakemono » Sam 22 Sep 2018, 17:26

"Je vais te tuer jusqu'a ce que tu sois mort!!" :eheh: Je ne me lasse pas de ce Hot Shots 2. :eheh: :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9591
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Quelque part dans le Sud-Ouest...

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar lvri » Sam 22 Sep 2018, 17:43

Pas vu depuis très longtemps, comme le premier opus, j'en garde un excellent souvenir. Mais je garde une préférence pour Naked Gun, enfin, les deux premiers du moins.
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Alien
Alien
 
Messages: 7179
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Alegas » Sam 22 Sep 2018, 18:17

Kakemono a écrit:"Je vais te tuer jusqu'a ce que tu sois mort!!" :eheh: Je ne me lasse pas de ce Hot Shots 2. :eheh: :eheh:


Dans les répliques dont je me souvenais plus du tout et qui m'ont plié en deux il y a celle là que j'aime particulièrement :mrgreen: :

"- What are you reading?
- Great Expectations.
- Is it any good?
- It's not what I'd hoped for." :eheh:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Sam 22 Sep 2018, 18:18

Tu l'as regardé en VO??? :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14365
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar Alegas » Sam 22 Sep 2018, 18:21

J'ai un très bon souvenir du doublage français, mais pour le coup je trouve le film aussi drôle en VO.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 37735
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Sam 22 Sep 2018, 18:22

Ces films là me font toujours beaucoup moins rire en VO j'avoue.
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14365
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO