[Scalp] Mes critiques en 2009

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Mar 08 Sep 2009, 14:27

3.5 t'es un peu trop dur je trouve
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mar 08 Sep 2009, 15:45

Non je suis juste, me suis emmerder, y pas d'action et quand y en a c'est nase, le casting est moyen, ça vaut pas plus de 3.5
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Mr Vampire - 6,5/10

Messagepar Scalp » Mar 08 Sep 2009, 15:46

Mr Vampire Ricky LAU - 1985

Image

M'attendais a mieux, bon c'est sympa dans le genre ghost kung fu comedy, j'ai pas vu grand chose à part Encounters of the spooky kind de Sammo Hung ( qui est ici producteur et chorégraphe ) et là c'est moins bon quand même, la partie comédie réserve quelques bons gags mais j'ai du mal avec la tronche de Ricky Hui que je trouve jamais drole ( et j'aime pas sa tronche ), je suis largement plus convaincu par Chin Siu-Ho ( niveau baston il assure et en plus il se révèle tres drole )
Lam Ching-Ying ( un role qui lui collera à la peau toute sa carriere ) lui se révèle tres sérieux tout au long du film et il assure bien dans son role de sifu impassible toujours maitre de la situation malgré ces 2 disciples qui accumule les gaffes.
Dans le role du vampire qui sautille pas tout le temps ( j"ai pas compris ça d'ailleurs, ça sautille quand ça arrange les scénariste en fait ) on retrouve l'excellent Yuen Wah ( en charge de chorégraphie lui aussi ).
La partie Kung fu est pas génial ( enfin ça reste correct mais c'est pas tellement inventif ) mais on se rattrape sur les gags pendant les combats avec la scene de la prison ou celle ou il s'empeche de respirer y a de quoi faire, et y a même un combat tres classe avec la famtomette ( magnifique Pauline Wong dont le role préfigure les prochains histoires de fantomes chinois ) débarqué dont on ne sait ou et qui apporte rien à l'histoire à part un maquillage terrible et une scene de baston.
Dans les gags marquant on retrouve la scene de strip tease de Billy Lau ( une fois de plus dans un role insupportable ) face à Moon Lee ou la premiere scene de baston avec les vampires, faut les voir avancer les vampires qui sautillent c'est vraiment marrant.
La ptite chansonnette est comme toujours bien sympathique.
Un genre de film totalement autre qui en repoussera plus d'un.
Agréable à suivre dans l'ensemble j'espere que les suites sont plus fun.

6.5/10
Critiques similaires
Film: Mr Vampire
Note: 7,5/10
Auteur: angel.heart

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Mar 08 Sep 2009, 18:43

les suites sont dans le même style, ni mieux ni moins bien de mémoire... enfin dans le genre kung fu ghost comedy c'est un peu le top :wink:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Vengeance! - 8/10

Messagepar Scalp » Mar 08 Sep 2009, 18:56

8/10

Vengeance ! de Chang Cheh - 1970

Pas de doute on est bien là devant un Revenge movie qui fait pas dans la dentelle, et pour changer David Chiang doit venger Ti Lung, je m'attendais pas à ce que Ti Lung meurt aussi vite, c'était quand la co star du studio du coup le voir mourir dans le premier quart d'heure fait son petit effet. Bien entendu celui qui va devoir le venger c'est David Chiang qui va pas venir pour enfiler des perles mais plutôt des couteaux dans le bide.
Un film charnière dans la filmo que Cheh qui délaisse les WXP en costumes pour un film se situant dans les années 20, il transpose son univers dans un milieu urbain et on troque les nombreuses lames telles que les lances et épées pour des couteaux et des hachettes, ce qui donne un coté encore plus violent vu que c'est que du corps à corps.

Le film commence très fort avec une scène qui rappelle immédiatement le final du justicier de Shanghai ( un des fleurons du studio, un des rare films qu'on peut revoir aussi d'ailleurs, car si les Shaw Brothers c'est sympa la première fois ça peut vite devenir lassant et tous ne méritent pas d'être revu), avec Ti Lung qui après avoir cassé une plaque d'école ( scène reprise dans Fist of Fury avec Bruce Lee ) se bat dans un restaurant à 1 vs 30 avec une hachette dans le bide (pendant toute la scène il se bat avec cette hâche dans son ventre), la scène est véritablement barbare avec du sang plein de sang, de partout, et une mise a mort de Lung qui fait pas dans la dentelle ( voir ce plan hallucinant sur ses yeux qui rappelle forcément le final de the Killer ), le seul truc qui fait tache c'est les flashback d'opéra en montage parallèle qui servent a rien ( procédé repris dans la dernière scène est toujours aussi inutile ) mais bon c'est vite rattrapé par le fait que le mec continu de se battre alors qu'il vient de se faire crever les yeux, badass à souhait.

Apres la mort de Ti Lung ( qui une fois de plus déchire, et qui restera toujours mon acteur Shaw Brothers préféré ), arrive donc le toujours très classe David Chiang ( dont le jeu minimaliste fait ici des merveilles, il parle peu et garde la même expression tout au long du film, il est pas là pour rigoler mais pour buter tout ceux qui ont tué son frère, a noter qu'il a gagné l'oscar asiatique du meilleur acteur en 70 pour ce rôle ). Il fera tout pour se venger, pendant 30 minutes c'est vraiment bon et après y a un petit coup de mou, ça se suit mais rien de bien exceptionnel ne se passe jusqu'à la scène du sniper ( et ouais y a un sniper dans les années 20, une scène clairement en avance sur son temps ) et ça relève le niveau dans un final barbare une fois de plus ( qui n'atteint malheureusement pas le sommet de la première scène ) où ça saigne une nouvelle fois a tout va ( tout en restant assez sobre, ici pas de membres coupés ou de gros geyser ) et où le costume blanc de Chiang fini en rouge intégral. Dès le début on sait que le but n'est pas de survivre mais d'atteindre son but, à savoir se venger même si pour ça on doit y laisser sa vie. Cheh/Peckinpah, même combat, ici pas de rédemption, non juste du nihilisme dans sa forme la plus bestiale.
A part le début y a très peu de kung fu, ici c'est plus de la baston de rue ( chorégraphié par Tang Chia et Yuen Cheung Yan tout de même ) à 1 vs 20 et bien entendu superbement filmée par Cheh avec une caméra au plus près des combattants et toujours en mouvement, et cela donne un ballet visuel baroque et violent, tout les combats des films shaw n'ont pas vieillit de la même manière et certains films accusent bien leur âge, celui ci ça passe vraiment. Y a même des petites scènes d'infiltration sympa, bon c'est pas metal gear, mais y a un mec qui finit mort avec sa pipe enfourné dans le gueule quand même.

Par contre le film souffre de l'absence de bad guy ultime, ici ils font un peu pitié et sont juste très méchant, moche et pas charismatique du tout ( Ku Feng a déja été bien meilleur ), les personnages féminin sont pas super intéressant et Cheh en bon misogyne fait arriver les malheurs de Ti Lung par une femme sans scrupule, l'histoire d'amour est pas géniale, en même temps c'est Chang Cheh quoi, il est plus à l'aise pour filmer des mecs.
Visuellement le film est magnifique, Chang Cheh aime filmer ses acteurs y a pas de doute et certaines scènes sont juste la classe : le plan dans le noir où Chiang fume sa cigarette c'est juste beau et plein de mélancolie se dégage de cette scène, le ralenti est toujours très bien utilisé ( et on voit que l'élève Woo a bien retenu la leçon du maitre Cheh ) et quel plan final !!! . Y aussi un chouette plan avec un mec qui se prend des coups de lattes en vue subjective. Où quand la forme donne ses lettres de noblesses a fond. Cheh n'a jamais eu peur de la grandiloquence et ici tout est over the top, certain cadrage peuvent même paraitre too much mais c'est clairement ce qui fait le charme de film. D'ailleurs je me demande si c'est pas formellement le meilleur film de Chang Cheh.
A voir car même si c'est pas le meilleur film de Cheh c'est une oeuvre importante dans sa film et c'est un peu un film précurseur de tout un pan du ciné HK, la matrice de tout les films traitant de la vengeance, ici elle est porté dans dans son expression la plus simple, le mec arrive et bute toute le monde, basta. La rage de vengeance est palpable de bout en bout, et tout se fait dans l'outrance.
Un bien beau revenge movie qui va à l'essentiel et qui annonce les futurs classiques futur que sont La Rage du Tigre et le justicier de Shanghai ainsi que les futurs chef d'oeuvre de Woo. Vengeance est un de ses premiers films important et après avoir quasiment vu toute sa filmo (sauf les trucs super mineur) il est clairement dans mes préféré, un pur concentré de vengeance viscérale (le point d'exclamation du titre est pas juste là pour faire joli), toute la quintessence d'un genre devenu depuis tellement rare (ça manque ce genre de film qui va à l'essentiel, y a qu'a voir le dernier exemple en date avec Apostle, avec un postulat de départ ultra simple le mec se perd dans des digressions inutiles, la concision est un art que peu de réal connaisse aujourd'hui).
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Johtaro » Mer 09 Sep 2009, 08:46

J'ai vraiment aimé la saga Mr Vampire pour ma part ! :love: :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Johtaro
Predator
Predator
 
Messages: 2886
Inscription: Mer 06 Déc 2006, 18:51
Localisation: NICE NORD !!

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar blackula » Mer 09 Sep 2009, 09:07

plutôt d'accord sur Largo Winch. je ne ferais pas la critique car la mienne ressemblerait trop à la tienne :eheh: (surtout pour melanie thierry...) je crois même que ma note serait bien inférieure tellement il y a rien à en tirer de ce film. mention particulière à la barbe de Tomer Sisley au début, et au machiniste qui à bien manier les grues même si ça ne sert à rien. les effets spéciaux sont pourris (même pixar quand il bidouillait dans les années 80 c'était déjà mieux), et que dire de cette façon de filmer "nouveau riche" (superficiel et trés voyant) :roll:
sinon mr vampire, ça me dit bien...
"I know you and Frank were planning to disconnect me. And that's something I cannot allow to happen."
Hal 9000, joueur névrosé du FRCD
Avatar de l’utilisateur
blackula
Batman
Batman
 
Messages: 2082
Inscription: Lun 04 Mai 2009, 11:39
Localisation: land of the dead

Fatal Vacation - 6/10

Messagepar Scalp » Mer 09 Sep 2009, 16:10

Fatal Vacation Eric Tsang - 1990

Un groupe de touristes hongkongais est enlevé et séquestré par un groupe d'activistes lors d'une excursion aux Philippines

Film surprenant de la part de Eric Tsang ( le ptit gros à la drole de voix dans infernal affairs c'est lui ), le ptit comique de service nous sort un film bien violent ou ça viole et ça bute du touriste à bout portant, comme quoi les comiques de HK y font des films bien badass ( voir la filmo du génial Sammo ).
Le film commence comme une comédie classique avec un ptit groupe de vacanciers au Philippines qui se promene avec Eric Tsang en guide de voyage qui fait le clown assisté par son collegue nain qui s'appelle Rainman, pendant 20 minutes on sourit et d'un seul coup y a un gros gunfight et tout part en couille et ça fait pas semblant, nos touristes vont véritablement en bavé, d'habitude dans ce genre de film on devine qui va crever et qui va s'en sortir bein ici ça s'avere assez difficile, bon le gamin meurt pas mais par moment on y croit vraiment ( au contraire des films us ), la mort de
Tsang se révèle surprenante, jusque là il s'était donné le beau role et y chopait presque la jolie fille mais non finalement y meurt lui aussi

Certains scenes y vont a fond dans la violence, voir le premier Headshot d'un touriste ou alors la mort des jumeaux, bien entendu on aussi un ptit viol commis par un horrible bad guy tres vilain mais nos touriste se vengeront bien lors notamment de plusieurs sacrifice émouvant ( bein oue y s'avere vachement attachant ce ptit groupe ).
Bon bien entendu on bouffe pas mal de coups de masse ( l'évasion du camps c'est quand même un grand moment de nawak ) mais on s'ennuie pas une seconde.
Et pis on a droit a la réplique culte de l'époque "In Your Ass" piqué à Rambo 3.
Le casting est dominé par un Tsang en pleine forme, et oui comme sur la jaquette, a une grosse mitrailleuse et on peut aussi le voir buter du méchant avec une mitraillette dans chaque main, dans le reste des tetes connu on retrouve un habitué des polar Tommy Wong et le vieux Victor Wong ( Jack Burton et L'année du Dragon ).
Niveau réalisation Tsang se révèle assez bon dans les passages dramatique, voir cette sempiternelle scene qui rappelle Voyage au bout de l'enfer ou encore le passage ou il chante, bon niveau action c'est basique et sans style, ça tire dans tout les sens en champ contre champ et Tsang bute plein de monde en une rafale, mais au moins ça explose bien dans tout les sens ( ça balance de la grenade a tout va ) et pis faut voir cette scene ou la vieille conduit le bus qui vient sauver ceux rester sur place.
Un bon ptit film d'action HK sympathique, dans le même genre ( ou presque ) faut que j'essaye de chopper Lost Souls.

Image

6/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Jardin du diable (Le) - 6/10

Messagepar Scalp » Jeu 10 Sep 2009, 16:35

Le Jardin Du Diable Henry Hathaway - 1954


Trois passagers d'un bateau se trouvent coincés dans une petite bourgade du Mexique après une avarie de machines. Alors qu'ils prennent un verre, une femme aux cheveux roux surgit et les supplie contre récompense de secourir son mari bloqué au fond d'une mine par un éboulement. Les trois hommes ainsi qu'un client du bar acceptent. Ils l'accompagnent dans une région isolée aux mains des Apaches.

Je reste dubitatif devant l'excellente réputation de ce film (une nouvelle fois Tavernier survend le film) alors c'est pas mauvais loin de là mais c'est quand une petite aventure bien trop pépère pour être marquante et le cast et le scope flamboyant aveuglent la pauvreté des situations, c'est rapidement redondant. Heureusement le génial Widmark est là pour redonner de l'intérêt au film avec tout ses commentaires acerbes qu'il sort tout au long du film ( les dialogues sont vraiment excellent ) :

-I've found that pretty women speak the same language all over the world.
-What about the ugly ones?
_Never listened.

Pas de doute c'est le meilleur acteur à l'écran et le meilleur perso même si c'est un rôle qu'il a déjà joué des tas de fois. Gary Cooper lui joue un rôle similaire que celui qu'il tenait dans Vera Cruz, un gars droit dans ses bottes ( avec beaucoup de vécu ) avec un certain code de l'honneur ( voir notamment la fin ou il retourne chercher Widmark ), il est nettement moins convaincant ici que chez Aldrich ( enfin c'est Coop quand même donc ça maitrise ), dans les autres perso on a un mexicain loin des clichés habituel ( y parle pas un mot d'anglais ) et Cameron Mitchell là pour faire un peu le méchant du groupe comme toujours, bon c'est un méchant un peu naze qui se met à chialer comme une fillette à un moment. Et puis on a cette pseudo femme fatale avec Susan Hayward, pseudo parce que bon elle a pas trop le physique de femme fatale mais tout les hommes tombent à ses pieds sans que l'on sache vraiment pourquoi, enfin ça va elle joue bien et j'aime bien sa scène avec Widmark quand elle dit qu'elle décide de faire l'appât.

Les motivations des persos sont pas super claires (l'argent ne fait pas tout), et surtout je trouve qu'on ressent pas vraiment la présence des indiens, au début c'est juste des signes et ensuite des silhouette on les voit jamais en premier plan ( l'idée est bonne mais bon ça manque clairement de tension, on te dit y a des indiens mais c'est dommage on ressent pas leur présence ), heureusement les relations entre les personnages sont nettement mieux écrit que leurs motivations et on est loin d'avoir des persos manichéen ( enfin sauf Cooper ) et la tension entre eux va vite devenir le coeur du film, ce qui fait qu'on va pas trop s'ennuyer devant cette longue randonnée. Le début est quand même pas fou, au bout de 45 minutes on a eu un bout de conflit entre les persos et c'est tout. Après 50 minutes attentions ils trouvent une plume d'indien, non vraiment c'est mou comme rythme et sans les 2 monstres au casting on arrêterait vite la vision mais le charisme des acteurs font passer la non action et on regarde en attendant les bons mots et la confrontation entre Cooper et Widmark qui est inéluctable.

La bo de Herrman est très bonne comme souvent avec lui.
Sinon c'est super beau, c'est un des tout premier film en cinesmacope et on a différentes ambiances dans le film vraiment bien retranscrites, une petite taverne mexicaine, des plaines avec le soleil couchant, une jungle presque oppressante, de loin le meilleur taf de Hathaway à la réal (un mec qui a jamais été un foudre de guerre), le cinémascope est même plus beau que sur certains John Ford. Vraiment rien que pour le coté visuel faut voir ce film car dans le genre scope flamboyant, celui il se pose là.

Les FX d'époque sont vraiment bluffant, notamment ceux de la falaise, en tout cas c'est moins moche que les animaux en CGI du livre de la jungle.
Bon au final j'en garde quand même un bonne impression grâce à Widmark et la beauté absolue du scope.
Le mot final pour le Coop : "If the Earth would made of gold, Men would kill for a handful of dirt."

6/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Jeux de pouvoir - 6,5/10

Messagepar Scalp » Ven 11 Sep 2009, 13:42

6.5/10

State of Play de Kevin Macdonald - 2009

Tiré d'une série anglaise de 6h, le film arrive a bien se tenir, alors j'ai pas vu la série mais là en 2h y a rien à redire et donc malgré un casting alléchant ça restera une série de plus que je ne verrai pas.
Petit thriller sympathique au twist final bien amené, c'est passionnant de bout en bout avec une enquête bien foutu ( bon y a juste le coup de la photo un poil abusé avec McAdams qui reconnait le gars qu'elle a croisé ). Bon les thrillers politique c'est un peu toujours la même chose, on a toujours les mêmes enjeux, toujours plus ou moins les mêmes raisons derrière un crime donc ici on sera pas surpris parce ce qu'on va voir mais c'est bien ficelé et prenant. Et puis façon les Hommes du Président je trouve ça bof et le dernier Spielberg il est chiant, donc c'est pas un genre si bien fournit et le meilleur film du genre restera pour encore longtemps les 3 jours du Condor.

Macdonald je suis pas spécialement un grand fan, Black Sea je trouve ça sympa sans plus, le dernier Roi d'Ecosse ça vaut surtout pour son duo et son Brodeback Mountain avec des légionnaires c'était bien atroce, du coup ce State of Play se révèle pour moi son meilleur film. Le sujet réclame de la sobriété et on est en plein dedans, alors il manque peut être un peu de peps ou d'originalité par moment mais ça ne plombe le film et on sent tout de même un réel savoir faire lors de plusieurs scènes, la scène de tension quand Crowe tombe sur le tueur a rien de bien original, encore un parking sombre quoi, mais ça fonctionne, ce qui est déjà pas mal.

Le cast est très bon, Crowe est en mode actor studio, je grossis, je me fais pousser les cheveux, comme pour Mensonge d'Etat ça va bien avec le rôle, après la perf en elle même elle est pas folle, faut dire que Crowe depuis une petite dizaine d'année, il se contente juste d'être là au lieu de jouer, Affleck était alors dans sa période "rédemption" et il s'achetait une crédibilité qui allait faire de lui un mec bankable pendant 2 ans quoi, Bateman a un petit rôle sympa tout comme Jeff Daniels qui a droit a une des meilleures scènes du film, Helen Mirren est très bien comme souvent même si elle a pas grand chose à jouer, Robin Wright est toujours classe ( même si clairement son rôle ne sert quasiment à rien), Rachel McAdams fait le taf mais elle a déjà été meilleure.
Alors que tout le monde se touche devant The Post et que je sais même plus le nom du film de merde qui a gagné un oscar (le truc avec les journalistes qui enquêtent sur des prêtres qui aiment les plaisirs simples de la vie) revoir State of Play c'est se dire que c'est quand même bien plus sympa que ces trucs.
Critiques similaires
Film: Jeux de pouvoir
Note: 8/10
Auteur: jean-michel
Film: Jeux de pouvoir
Note: 7/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Jeux de pouvoir
Note: 7,5/10
Auteur: Niko06

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar zack_ » Ven 11 Sep 2009, 18:42

Ca me dit rien du tout ce film
mais bon tu parles de twist final alors ca m'intrigue :bluespit:
zack_
 

Ne le dis à personne - 5/10

Messagepar Scalp » Sam 12 Sep 2009, 08:50

Ne Le Dis a Personne Guillaume Canet - 2006

Image

Et bein ça gagne des césars ce truc :roll: , bon c'est pas honteux, c'est tres correct ( surtout comparé aux autres film de genre francais sortie sur la même période, genre scorpion, serpent, Largo Winch ou encore contre enquete ) mais voila meilleur réalisateur c'est nawak pire que celui pour le Mesrine de Richet, c'est tout plan plan et lorsque ça bouge un peu à l'écran ( en général c'est Cluzet qui court et y court beaucoup pendant le film ) c'est nase, la fameuse course poursuite avec le passage sur le périph c'est juste pourri ( m'attendais a un truc classe bein non ça dure 5 secondes ), y te fait un mix à l'arrache avec caméra a l'épaule, plan fixe, vue premiere personne et se dit qu'il fera un jolie truc au montage, pas de chance c'est tout mou et bien pourri.
A retenir tout de même l'excellente scene du jardin d'enfant ou Canet se sort enfin les doigts du cul.
Gros probleme de rythme aussi, au début on a envie de savoir le pourquoi du comment , mais quand on arrive au milieu du film on a que des embryons de début de fausse piste contredits dans la minute qui suit, du plus ça avance et plus on s'en fout et quand on a compris vla que c'est parti pour une longuuuuuuue explication tres détaillé ( c'est pas vraiment utile tout comme de rajouter le coup du pere de Cluzet, à ce moment là du film ça sert a rien et ça alourdit encore la fin ) avec flashback à l'appui, le seul truc réussi de l'histoire finalement c'est l'histoire d'amour parce que la partie polar pfff c'est pas trépidant, bon c'est jamais chiant c'est deja ça ( belle exploit tout de même parce que ça dure 2h05 ) et l'histoire d'amour est tres poignante et la fin tres belle.
Le casting est bon, voir tres bon, Cluzet par contre est loin d'etre irréprochable y a certaines scene il est vraiment limite, dans les seconds role y a du beau monde mais finalement certains acteurs sont inutile au récit genre Baye elle est tres bien en avocate mais elle sert à rien, Marchal aussi on te le montre comme un gros méchant et finalement y disparait en plein milieu du récit, Lelouche en racaille est pas trop mal par contre faut lui dire que la grosse chaine en argent ça le fait pas trop ( tout comme son tatoo Godfather bien mit en évidence ) et pis son role est vraiment mal écrit des qu'on le voit on sait qu'il aidera le héros plus tard c'est écrit sur son front, Dussolier et Berleand sont impeccable comme d'habitude, Scott Thomas a elle aussi un role inutile au récit mais elle s'en sort nettement mieux que dans Largo Winch, on a l'impression qu'il a pris tout ces potes et leur a tous donné leur ptite scene ( le plus tricard étant Jean Rochefort ), il aurait mieux fait de bosser son histoire et sa réalisation plutot.
La BO signé M, mouais à part un ptit gimmick sympa qui revient le reste c'est souvent chiant le summum étant atteint lorsqu'il chante ( enfin je crois que c'est lui ), sinon y colle du U2 on se disant que Cluzet qui court ça doit bien rendre à l'écran.
Au final ça donne pas envie de lire le livre :mrgreen:
Nettement moins bon qu'un Pour Elle.
Ca ferait une bonne saga de l'été pour TF1 manque juste les nibards d'Ingrid Chauvin.

5/10
Critiques similaires
Film: Ne le dis à personne
Note: 7/10
Auteur: Bik
Film: Ne le dis à personne
Note: 10/10
Auteur: zirko

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Sam 12 Sep 2009, 09:00

Pas d'accord j'avais bien aimé, le film est très bien construit et je trouve que Canet assure grave à la réal
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Sam 12 Sep 2009, 09:03

C'est ton avis et je le respecte pas :mrgreen: non sérieux l'explication final de 20 minutes c'est toujours la plupart du temps tres nase et là encore plus, apres la réalisation de Canet est pas nul, elle est juste tres plate et sans aucune recherche de mise en scene ou presque.
Enfin c'est nettement mieux que Largo Winch c'est déja ça :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Sam 12 Sep 2009, 13:18

ouais enfin ça a un peu rien à voir :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO