[Scalp] Mes critiques en 2009

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar jean-michel » Sam 07 Nov 2009, 20:32

plus de blé surtout!!! :eheh:
regarde les nationalités de leurs réalisateurs, beaucoup sont européens ..
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Sam 07 Nov 2009, 20:33

L'argent a rien a voir, rien qu'a voir 40 tueurs ça a 50 ans et ça été fait pour rien et d'un point de vue purement technique c'est une merveille.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56359
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar jean-michel » Sam 07 Nov 2009, 20:39

d'accord mais la force hollywoodienne derrière cela aide à faire connaître ses films! ici en france ont n'est dans une niche de films intimiste et franco francais qui s'exporte... en russie (sibérie) :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Garde à Vue - 9/10

Messagepar Scalp » Dim 08 Nov 2009, 10:54

9/10

Garde à vue de Claude Miller - 1981

Spoiler (on sait jamais)

"Alors pour toi, il est coupable ou il est pas coupable ?
Quand j'ai vu le dossier, oui, et puis quand je suis devant lui, bah, je suis moins sûr. Voilà."

Un film français sans véritable équivalent, car des huis clos maitrisé dans le ciné français c'est une exception, déjà que de manière générale ça court pas les rues. Un film évidemment dominé par le super face à face Ventura/Serrault, Serrault il a un jeu qui l'a un peu trop catalogué dans la comédie mais c'était vraiment un acteur de premier ordre, comme quoi les Césars c'est pas toujours de la merde, ici il fait mieux que tenir la dragée haute à Ventura ( dans un de ses tout derniers rôles ), une fois de plus impeccable est il utile de le souligner. Et c'est vraiment le casting qui tire le film vers le haut car le remake se fait enculer haut la main là, alors si Hackman tient la comparaison avec Serrault, Freeman et Belluci ça boxe pas dans la même catégorie que Ventura et Schneider. Ventura ici je suis pas loin de me dire que c'est son meilleur rôle et pourtant il a une sacrée liste, alors il jouait toujours un peu les mêmes rôles et se reposait sur son charisme mais ici il y a quelque chose en plus.
Et heureusement que ce face à face est réussi parce que sinon le film aurait été un peu long, vu que ça repose essentiellement sur les dialogues et là une fois de plus Audiard fait un excellent boulot ( et si on reste aussi captivé devant ce duel c'est sans aucun doute grâce aux dialogues parfait d'Audiard véritablement incisif avec 2 acteurs qui se répondent du tac au tac), certaines répliques de Serrault sont vraiment très très bonnes ( voir même très drôle dans un contexte qui ne l'est pas du tout ) et là aussi ça enterre le film de Hopkins.
Serrault est donc le coupable idéal aux yeux de Ventura, et a nos yeux aussi parce qu'en plus il est vraiment antipathique (mais pas détestable), mais le scénario fait que l'on sait pas jusqu'au dernier moment si il est vraiment coupable, on est au même niveau que Ventura, mais surtout c'est un personnage très complexe tour à tour charmeur, ambigu, exécrable, pathétique et touchant et tout le film repose donc sur ce face à face où Ventura fera tout son possible dans ce jeu du chat et de la souris pour faire craquer Serrault, chaque détail compte, rien n'est laissé au hasard, c'est un modèle d'écriture ce face à face.
La tension monte habilement petit à petit jusqu'au coup de théatre final qu'on attend et qui nous surprend, c'est pas du tout expliqué, on nous laisse comprendre les choses nous même et c'est très bien comme ça, par contre l'identité du coupable déçoit quelques peu surtout quand on voit la qualité du reste du film, mais ça c'est histoire de chipoter.
Romy Schneider a peu de présence à l'écran mais elle a droit à une sacrée scène et son apparition est très fantomatique !! une apparition qui nous rappelle son rôle de plus grande actrice Française de l'histoire, ni plus ni moins.
Guy Marchand a droit a un bon petit second rôle ( et la scène la plus drôle du film ).
La réalisation de Miller est assez fonctionnelle et se met au service des acteurs et c'est parfait comme ça, en même il a pas grand chose à faire, il a juste à filmer cet excellent script et ses acteurs au sommet de leur forme.
Et puis comme si toutes ces qualités suffisaient pas, le film dure 1h20, 1h20 !!!!! si ça c'est pas une qualité putain.
Derrière les Melville, ce Garde à vue se bat en duel avec les meilleurs Clouzot pour sa place dans le top 5 all time du ciné français, et ouais c'est tout simplement ça Garde à vue, un classique.
Critiques similaires
Film: Garde à vue
Note: 8,5/10
Auteur: Milkshake
Film: Garde à vue
Note: 8/10
Auteur: Creeps
Film: Garde à vue
Note: 9,25/10
Auteur: aurélie
Film: Garde à vue
Note: 10/10
Auteur: jean-michel

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56359
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Dim 08 Nov 2009, 11:17

Excellent film, j'aime beaucoup! Mortelle Randonnée faut le voir oui :wink:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Abîmes - 5,5/10

Messagepar Scalp » Lun 09 Nov 2009, 17:01

5.5/10

Below de David Twohy - 2002

Voilà l'exemple typique d'un film qui se tire une balle dans le pied dès son synopsis, vend le comme un film de sous marin le truc au lieu de direct cramer la surprise du film, du coup au lieu de nous laisser un doute sur le coté fantastique du film, ça annonce direct la couleur, c'est complètement con surtout quand au final ton film est moyen.
Des fantômes dans un sous marin, tu te dis ça va atteindre des sommets de claustrophobie et de terreur, bein non j'ai vu des épisodes des Télétubbies qui faisaient plus peur. Le script est quand même bien téléphoné, on grille très vite le "twist" ( qui a au moins le mérite de pas être tiré par les cheveux ).
Heureusement on a une réalisation solide ( sauf pour les scènes de "flippe" donc ) et un excellent casting qui font que ça laisse suivre malgré la prévisibilité de tous les événements.
Mais dans le sous genre du film de sous marin ça vient se placer tout en bas de la liste, en dessous de Uss Alabama, U 571 et K19 où les enjeux sont mieux définis et plus tendus. Ici le fantome il est quand même un peu trop gentillet et pas assez exploité, parce que bon a part faire coucou dans un miroir et des petites blagues y fait pas grand chose, alors bien entendu comme dans tout les films de sous marin la tension monte crescendo mais sans se démarquer de ces concurrents. C'est un peu trop long aussi, 1h50 pour ce que ça raconte c'est 10 minutes de trop.
Passé la scène obligatoire des grenades puis des grappins, y a rien de bien exceptionnel, la tension n'est jamais réellement présente, par contre par moment y a des putains de plan : la découverte de l'explosion d'hydrogène et le suicide de Greenwood notamment, le pseudo plan séquence ( y a une coupe lors d'un changement de compartiment ) qui présente tout l'équipage est sympa, par contre en terme de gestion de l'espace de son sous marin, Twohy fait moins bien que Bigelow et Scott, après c'est pas un scoop qu'il a moins de talent.
Le casting tient bien la route et nous permet de rester captivé pendant tout le film, Bruce Greenwood et Jason Flemyng ( pour les plus connu ) ça le fait bien, Olivia Williams est elle aussi plutot convaincante et tout les seconds rôles sont bon même Zach Galifianakis quand il se prenait pas pour un mec drôle.
Film oublié de la filmo de Twohy et qui mérite de le rester.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56359
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Jeff Buckley » Lun 09 Nov 2009, 17:17

Niko06 a écrit: Excellent film, j'aime beaucoup! Mortelle Randonnée faut le voir oui :wink:


Je l'avais vu parce que Serrault Adjani et surtout Audiard pere et fils au scénario. J'ai dormi pendant la moitié du film. La voix off de Serrault me fut fatale. J'ai rien compris à l'histoire. Ca vaut le coup que je me le refasse ? Si bon que ça Niko ?
dunandan a écrit: Puis j'oubliais de dire que Logan me faisait penser à Burton avec sa méchanceté légendaire concernant certains films/réalisateurs/acteurs
Avatar de l’utilisateur
Jeff Buckley
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11412
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 03:30
Localisation: Boulogne-sur-Mer (62)

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Lun 09 Nov 2009, 17:21

Pas loin de leurs meilleurs rôles pour les acteurs, une photo à pleurer, un scénar en or massif... je le trouve fascinant sur tous les points ce film
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Lun 09 Nov 2009, 19:10

Faudra que je revois Abîmes... de mémoire j'avais beaucoup aimé
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar jean-michel » Lun 09 Nov 2009, 19:14

Mortelle Randonnée c'est du même niveau ?


j'adore!! revu il y a pas longtemps et la magie fpnctionne encore sur moi!!! l'interprétation est éblouissante!!! je le conseil fortement aussi! :love:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Milkshake » Lun 09 Nov 2009, 19:55

Garde à vue, un des meilleurs polar français. Tout à fait d'accord avec Scalp sur sa critique.

Pour faire un peu de pub pour le film j'ai fais un micro post dessus. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Braveheart - 8,75/10

Messagepar Scalp » Lun 09 Nov 2009, 20:06

Braveheart Mel Gibson - 1995

Image


"We all end up dead, it's just a question of how and why."

Le film qui aurait du donner carte blanche à Mel Gibson à Hollywood, tant il fut à la fois succès public et critique et il reste encore plus de 20 ans après une référence mais voilà Gibson est trop borderline et il ne profita jamais réellement de ce succès pour devenir l'immense cinéaste qu'il aurait pu devenir, enfin il a quand même 2 autres grands films depuis mais il aurait pu faire tellement plus. D'ailleurs depuis 95 sa carrière d'acteur faut s'accrocher pour y trouver réellement des bons films.

Braveheart c'est le genre de film qui peut se revoir à l'infini et on trouve toujours le même plaisir, c'est toujours poignant même à la 10ème visions ( on souffre vraiment à la fin avec Wallace ) et le Gleeson qui balance l'épée ça fout des frisson.
Braveheart c'est avant tout un putain de film épique ( et du vrai épique, ici pas de CGI à la con à base d'extraterrestres qui veulent envahir un hangar ! non des vraies armées qui vont se foutre sur la gueule ), barbare ( bein une épée ça coupe quoi et pis quand ça coupe c'est plein champ et c'est pas toujours très beau à voir ), beau ( les paysages écossais sont magnifique et Gibson nous offre des magnifiques plan semi contemplatif, ouais semi seulement on est pas chez Malick donc on s'emmerde pas ) à peine gâché par une romance un peu niaise avec Sophie Marceau ( ça apporte pas grand chose au récit ), lyrique ( putain mais ce score de Horner !! ce score !! ) et c'est un modèle de récit géré en termes de rythme, ça dure quasiment 3h et y a pas un seul temps mort, et le script ne cède jamais à la facilité (bon ptet la storyline avec Marceau), pas une seule seconde on regarde sa montre ( si ça c'est pas la marque des grands ), en tout cas le récit est mieux géré que ma phrase interminable. L'intro de 40 minutes est ici utile même si la love story de Gibson est un peu facile, elle sert à tout déclencher.
C'est aussi un film sur l'amour, la vengeance, la haine, le respect, la vie quoi !

Quand aux libertés prisent avec l'histoire, on s'en branle, c'est un film, pas un documentaire.
On a droit a des scènes grandioses, entre des moments intimiste véritablement réussit et des débordements barbare sans pitié ( putain l'égorgement ça reste encore bien marquant ). Heureusement par contre que Gibson a réduit le temps de la torture final car elle est déjà bien marquante comme ça, la faire durer plus longtemps aurait été un peu too much (mais bon il s'est bien rattrapé avec la Passion du Christ, c'est quoi son problème à Gibson !!!!).
Les scènes de batailles sont plutôt bien découpées ( le montage est pile poil comme y faut, la durée des plans nous permet toujours de situer qui fait quoi et ou ) et bien entendu bien barbare, c'est jamais virtuose à proprement parler mais c'est toujours super efficace, la meilleure scène d'action du film ( et une de mes préférés tout film confondu ) est celle de la vengeance dans le village avec la pluie, un Gibson bien barbare qui explose de l'anglais à coup de fléau, du grand art avec Gibson iconisé au ralenti qui sort l'arme de derrière son dos. Pour le coté stratégique on repassera c'est du on se fout sur la gueule en se rentrant dedans ici.

Coté casting c'est parfait, Gibson déborde de charisme comme toujours de toute façon et il y trouve vraiment un de ces touts meilleurs rôle, Gleeson ça c'est du bon gros bourrin qu'on aime bien dans ce genre de film, on sait qu'il est pas là pour faire le poête, le gars qui joue son père est encore plus bourrin et l'irlandais a moitié cinglé est génial, McGoohan est excellent mais ils ont peut être un poil abusé sur le personnage parce que là dans le genre méchant c'est du high level, sadique, sans pitié et moche, du top niveau, bon Sophie Marceau comme a son habitude est assez mauvaise. Et c'est toujours un plaisir de voir Brian Cox dans ce genre de rôle.

Le score de Horner est magnifique de bout en bout, c'est plus lyrique que dans Conan, t'as moins envie de couper des têtes après avoir vu le film qu'en écoutant du Poledouris.

Dans la sainte trilogie du film où on coupe des têtes avec Conan et 13ème guerrier.

"The trouble with Scotland is that it's full of Scots."

8,75/10
Critiques similaires
Film: Braveheart
Note: 10/10
Auteur: lvri
Film: Braveheart
Note: 8/10
Auteur: Milkshake
Film: Braveheart
Note: 9,5/10
Auteur: Alegas
Film: Braveheart
Note: 9/10
Auteur: caducia
Film: Braveheart
Note: 10/10
Auteur: johell

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56359
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Lun 09 Nov 2009, 20:10

T'as pas une image plus grande? :x
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar jean-michel » Lun 09 Nov 2009, 20:10

oui! belle critique sur un film qui poutre diablement!! :love:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Lun 09 Nov 2009, 20:13

Niko06 a écrit: T'as pas une image plus grande? :x


bon je change rien que pour toi
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56359
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO