[Scalp] Mes critiques en 2009

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Mer 11 Nov 2009, 13:49

Ben ouais j'ai lu mais t'as marqué ça après:
Scalp a écrit: J'aurais mit 2 pour les 20 premières minutes.

ça m'a déboussolé :eheh:

Pis t'as dit aussi que les arbres c'était pour leur pisser dessus :-P
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Jeff Buckley » Mer 11 Nov 2009, 15:20

Son passé le rattrape... :mrgreen:
dunandan a écrit: Puis j'oubliais de dire que Logan me faisait penser à Burton avec sa méchanceté légendaire concernant certains films/réalisateurs/acteurs
Avatar de l’utilisateur
Jeff Buckley
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11413
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 03:30
Localisation: Boulogne-sur-Mer (62)

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 11 Nov 2009, 15:21

J'ai jamais dit que j'aimais pas la nature, juste je m'en fous et oui un arbre c'est tellement agréable d'uriner dessus :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Jeff Buckley » Mer 11 Nov 2009, 15:34

et de s'ssuyer avec ses feuilles surtout quand elles sont mortes et râpeuses comme de la toile Emeri.
dunandan a écrit: Puis j'oubliais de dire que Logan me faisait penser à Burton avec sa méchanceté légendaire concernant certains films/réalisateurs/acteurs
Avatar de l’utilisateur
Jeff Buckley
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11413
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 03:30
Localisation: Boulogne-sur-Mer (62)

Hyper tension : High Voltage - 6,5/10

Messagepar Scalp » Mer 11 Nov 2009, 16:26

6.5/10

Crank : High Voltage de Mark Neveldine & Brian Taylor - 2009

"Confucius say, "Karma's a bitch".

Suite direct du premier ou Chelios survit à une chute de 400 mètre d'hélicoptère, qui dit suite dit Bigger and Louder et ça fait pas dans la dentelle, ça explose le premier en terme de nawak qui avait déjà mis la barre bien haute. Le film commence sur l'annonce d'un JT qui nous dit que ce qu on va voir va être complètement improbable.
Chelios se fait donc voler son coeur ( et oue tout est possible ) et a la place il a un coeur artificiel rechargeable et c'est parti pour 1h20 non stop de course poursuite. Si GTA était un film ce serait ce film sans hésitation. Alors des films cons on en a vu, mais des films cons qui sortent au ciné avec une star c'est tout de suite plus rare et ici Statham en à rien à foutre que ce soit complètement débile, il y va à fond. Ce film réussit même l'exploit de surpasser Bad Boys 2 dans le vulgaire assumé. Parce que vulgaire ça l'est assurément, dès qu'on mettre du cul ou des boobs c'est fait et si en plus on peut faire du gunfight nibard à l'air on hésite pas, on est au pays des biatch.
Les idées à la con se succèdent pendant 1h30 : une sodomie à base de fusil à pompe trempé dans de l'huile de vidange, Statham qui se recharge en se branchant sur une batterie de voiture, une psychiatre obsédé du cul, un latino qui se coupe les tétons ( et là aussi pas hors champs ), y a un combat tout droit sorti d'un épisode de Godzilla ( enfin ça tire plus du coté powers rangers ) ça par contre c'est pas le truc le plus réussi du film et ça m'a un peu gavé. Ron Jeremy et Jenna Haze a une manif pour l'augmentation de salaire des acteurs du X, une balle qui transperce une paire de seins siliconé, y a plein de shakycam à en foutre la gerbe, y a un perso qui a un syndrome gille de la Tourette histoire d'en rajouter dans le gol. Le script tient sur une idée, Statham doit retrouver son coeur et pour ça y a pas de logique dans le cheminement si ce n'est que ce soit le plus nawak possible. Après tout fonctionne pas, y a tellement de choses que ça peut pas toujours être drôle ou fun, le passage Larry Springer c'est bien insupportable, comme à chaque fois qu'on nous le ressort dans un film. Malgré le coté speed du film et sa courte durée, on est content que ça se termine car la fin est pas au niveau du début et on a un peu de lassitude au bout d'une heure de film.

L'influence du jeux vidéo est omniprésente alors bien entendu y a toujours le coté GTA avec Statham qui vole des voitures de flics et ne respecte rien ni personne, mais y a aussi un coté FPS ( le premier gunfight ) avec upgrade des armes et recherche de vie ( plus exactement rechargement de pouvoir ) et une fois que c'est rechargé Statham explose et savate tout le monde quand je dis explose c'est façon DBZ quoi, les scènes de rechargement/explosion sont vraiment jouissives.
C'est gore juste ce qu'il faut ( y a du sang quoi et on voit l'effet d'un uzi a bout portant sur un gros lard ) avec du headshot qui fait mal.
La réalisation part dans tout les sens ( genre des 360 autour de la tronche de Statham ), y a toujours les séquences shooté depuis des rollers, c'est complètement gonzo avec même des freeze complètement WTF.

Les dialogues sont au diapason et font dans le 100 % vulgaire et souvent non sensique, enfin la vulgarité reste le mot d'ordre : "Massive homo cunt!"
Outre Statham en pleine forme, on retrouve Amy Smart qui a l'air contente d'être là, elle se donne à 100 % et une fois de plus se fait tringler en public dans une homérique scène de baise ( le gag de la bite de cheval est énorme dans tout les sens du terme, Bai Ling sert a rien mais on s'en fout elle en rejoute dans le vulgos, Clifton Collins surjoue comme un cochon mais il a l'air de s'amuser, David Carradine a toujours la classe ici il est un Pei Mei obsédé et avec Kill Bill ça reste son seul film potable en 30 ans quoi.
La BO en gros c'est du bruit, beaucoup de bruit, on peut pas s'endormir devant ce film.
Aucune noblesse dans ce film, aucune finesse, le bon gout c'est à coté, ici c'est juste vulgos de bout en bout mais c'est totalement assumé, on se cache derrière aucun sous texte ou excuse, ça reste un ovni ce film parce que ça pourrait être complètement détestable mais ça réussit à garder un certain équilibre qui en fait un spectacle décérébré bien sympathique.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar zack_ » Mer 11 Nov 2009, 19:45

C'est un peu trop "Electro" comme film
J'ai préféré le 1er mais ca reste une suite très sympa (le choix de l'acteur est indéniablement la plus grande réussite du film!)
zack_
 

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Heatmann » Mer 11 Nov 2009, 21:30

:super: j'irais pas jusqu'a 8 mais ils sont clairement allez au bout de leur concept , et comme tu le dit , tu voit bien que le stath' aime la franchise et du coup tout prend une autre tournure alors que le transporter 3 ( qui partait avec 2 episodes pas mal ) tu voit que c'etait le contrat trilogie signer avec besson et qu il aimais pas plus que ca , du coup film pourri !

le monde se divise en 2 categorie : ceux qui aiment crank , et du coup aimerons encore + crank 2 et ceux qui aime pas et aimeron tjr pas ... moi je creuse pas :mrgreen: :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Vampire Lovers (The) - 6/10

Messagepar Scalp » Jeu 12 Nov 2009, 17:12

The Vampire Lovers Roy Ward Baker - 1970

Image

Toujours un peu le même film avec la Hammer, la particularité ici c'est la nudité en full frontal que le studio se refusait jusque là, c'est même limite le seul truc qui différencie le film des autres. Parce que ici revisiter le mythe du vampire se résume assez rapidement à ils n'ont pas de problème avec la lumière du jour.
Pour le reste c'est dans la moyenne haute (pas très haute donc) de la hammer avec une histoire plutôt plaisante à suivre ( on s'emmerde pas ) et des personnages plutôt bien écrit ( les relations "amoureuses" fonctionnent vraiment ).
La belle Ingrid doit donc boire le sang de jeune vierge pour survivre ( classique quoi ) mais sa tactique pour cela est sympa elle se fait inviter chez la victime et sympathise avec la jeune fille 95 C pour petit a petit la vider de son sang, mais on sait pas trop pourquoi elle va un peu trainer pour achever sa victime et du coup elle va avoir des petits soucis.
La mise en scène est pas spécialement marquante mais y a pas de faute de gout et c'est plutot raffiné, le prologue est surprenant avec notamment un passage plutôt gore ( bon c'est une décapitation de poupée mais c'est plein champ alors que jusque là le studio était soft dans la violence).

Coté casting c'est vraiment Ingrid Pitt qui domine le film avec son jeu opulent, enfin je sais pas trop si c'est le jeu ou autre chose qui est opulent, Peter Cushing a juste un petit rôle, le reste du casting féminin avec Kate O'Mara et Madeline Smith a surement été sélectionné pour leur tour de poitrine parce que si c'est pour leur jeu, y a une grosse arnaque.
Pas mémorable mais pour un hammer c'est tout à fait respectable.

Image

7/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Val » Jeu 12 Nov 2009, 20:45

Il est comment le DVD vendu avec Mad ?
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15293
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Jeu 12 Nov 2009, 22:33

Bein c'est ce film.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Ven 13 Nov 2009, 07:48

L'image est comment, ça devait être ça la question :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Ven 13 Nov 2009, 07:55

Bein comme un film qui a 40 ans et qui est édité par un petit éditeur, ça fourmille pas mal mais ça reste regardable.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Dillinger - 7/10

Messagepar Scalp » Ven 13 Nov 2009, 10:47

Dillinger John Milius - 1973

Image

Ca fait un bon complément du Mann, faudrait fusionner les 2 pour avoir le film ultime sur Dillinger, car tout comme le Mann c'est pas exempt de défauts.
Y a toujours cette impression de vitesse dans l'enchainement des évènements qui fait qu'on s'attache pas trop au perso, heureusement ici les personnages secondaires ne sont pas que des faire valoir de Dillinger ( gros défauts du Mann ) ainsi chaque perso du gang a droit a "sa" scène de mort vraiment réussi.
Sinon dans ce film les EU de la grande dépression sont bien retranscrit ( comme dans Bonnie and Clyde, plusieurs fois cité dans le film ) alors que dans le Mann c'était pas du tout présent, chez Mann on sent bien une fascination pour Dillinger quitte à la rendre très attachant, ici Millius reste assez distant avec son "héros", par contre le perso de Purvis est nettement plus classe et charismatique et il a droit au meilleur scène du film ( une fusillade hors champ tres réussit ).
Bon bien entendu d'un point de vue technique, les gunfights chez Mann c'est d'un autre niveau mais là faut avouer que Miliuse se débrouille vraiment bien et nous offre 2 gros morceaux bien barbare : l'attaque de la banque ou le gang est attendu et le piège au petit matin qui dure vraiment longtemps, avec de la bonne fusillade sanglante et Milius en fanatique des guns ( membre actif de la NRA quoi ) prend plaisir a filmé tout ces flingues ( avec des gangster surarmé par rapport aux flics ).
On retrouve les mêmes situations obligatoire dans les 2 films.
Sur le plan casting le Milius est largement supérieur, bon Oates en Dillinger ça le fait bien ( tout comme Depp, mais faut avouer que Depp est plus convaincant dans les scène dite comiques avec des petites répliques bien cinglante ), Ben Johnson en Purvis par contre c'est nettement plus convaincant que Bale ( et pourtant je suis assez fan de Bale mais faut dire que dans le Mann sont rôle est vraiment trop éffacé ), et les seconds ( à part Lang dans le Mann ) c'est d'un autre niveau, ici pas de S.Dorff ou de Tatum, on a Geoffrey Lewis, Richard Dreyfuss ( génial en Baby Face Nelson ).
Au final c'est tout de même moins marquant que Public Ennemies ( qui a pour lui quand même le style inimitable de Mann ) mais bon y a pas Cotillard :mrgreen:

7/10
Critiques similaires
Film: Dillinger
Note: 8/10
Auteur: maltese
Film: Dillinger
Note: 7/10
Auteur: Jack Spret
Film: Dillinger
Note: 7/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Gremlins - 8/10

Messagepar Scalp » Ven 13 Nov 2009, 15:39

Gremlins Joe Dante - 1984

Image


J'avais pas revu le premier depuis longtemps et je suis rassuré j'ai pas perdu mon âme d'enfants c'est toujours aussi bonnard ( la mélodie du petit mogwai est toujours aussi belle ), je l'ai découvert pour la première fois en VO et fait rare pour être souligné ça bonifie pas spécialement le film.
Le film fonctionne toujours aussi bien, un savant mélange d'humour et de scènes plutôt violente et même pervers ( pour un film pour gamin ) et les scènes cultes sont légion : la baston dans la cuisine avec du gremlins qui se fait éclater au mixeur et fini dans un four micro onde,

Image

Image


la vieille dans son fauteuil c'est aussi un grand moment, pis il est génial ce personnage une vieille bique qui veut allez jeter des cailloux sur des petits chanteur c'est classe :eheh:
Le passage dans le bar, celui dans le cinéma et pis la baston final avec Gizmo super héros.
Et pis les gremlins quelle invention, des petits monstres pervers, complétement dépravé et qui kiffe blanche et les 7 nains.

Image


L'humour fonctionne encore bien aujourd'hui et les différentes séquences avec les inventions du père sont toujours aussi drôle.
Niveau FX les gremlins ont vraiment pas pris de coup de vieux ( surtout que ça a pas du être facile a mettre en scène tout ça ) et ça fout la honte a plusieurs films au CGI douteux ( genre Wolverine par exemple :mrgreen: )
Gizmo restera tichoux pour l'éternité, me rappelait plus qu'il y avait Corey Feldman ( le gamin qui a joué dans tout les films cultes des années 80 ou y fallait un gosse ).
Autre truc surprenant c'est de voir Columbus au générique comme quoi il a pas que de la merde sans filmo.
Dante est aussi à l'aise dans la partie conte pour enfants que dans la partie "horreur"
Un film que tout les gamins ( et même tout le monde ) doit avoir vu.
"Gizmo caca"

Image

8/10
Critiques similaires
Film: Gremlins
Note: 7/10
Auteur: Waylander
Film: Gremlins
Note: 7,5/10
Auteur: Alegas
Film: Gremlins
Note: 8/10
Auteur: JackLaCensure
Film: Gremlins
Note: 9/10
Auteur: zirko
Film: Gremlins
Note: 9/10
Auteur: francesco34

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56387
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Val » Ven 13 Nov 2009, 18:31

Niko06 a écrit: L'image est comment, ça devait être ça la question :mrgreen:


Oui en effet. :mrgreen:

Merci Scalp.
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15293
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO