[Scalp] Mes critiques en 2009

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Waylander » Mar 24 Nov 2009, 12:42

Fazut savoir que les trois premiers fil d'Inarritu sont une trilogie sur les destins croisés. C'est fini maintenant ce délire pour lui.
Avatar de l’utilisateur
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26430
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22
Localisation: Dans ma forteresse de solitude

Terminator renaissance - 6/10

Messagepar Scalp » Mar 24 Nov 2009, 15:16

Terminator Renaissance McG - 2009

Image

Quand on voit ce film on se dit que ptet le prochain Terminator ne sera pas nase (non je déconne), car à l'annonce du projet, voir McG s'attaquer a la franchise Terminator ça faisait un peu peur, car même si je trouve les Charlie Angels très fun, il était loin d'être un choix évident c'est un peu comme si Branagh faisait un marvel movie (ah merde il en a fait un).
McG n'est pas venu en terrain conquit et essaye vraiment d'être respectueux de la franchise ( et en plus il est pas aidé par un script poussif ), ça se sent vraiment, ainsi on a pas de second degré inutile (et rien que ça putain dans un blockbuster récent c'est une bouffée d'oxygène), pas d'esbroufe gratuite (le plan séquence du début ici c'est tout sauf de l'esbroufe) et des clins d'oeil sympathique ( et pas trop sur appuyé ) le I'll be back bien entendu mais aussi le T800 avec Schwarzy ( bon alors clairement l'incruste est moche mais ça reste un caméo sympathique ), "Come with me if you want to live" ( un peu poussif celle là de scène par contre ) et pis la ptite zic des Guns N'Roses.

Bien entendu y a pas mal d'incohérence dans le script, j'aurais presque envie de dire comme dans tout les films de la saga ( putain le terminator qui joue avec sa victime j'ai toujours du mal à m'en remettre, de même que l'infiltration express de la base ennemi gardé par UN robot (même si ça fait partie du plan de skynet pour choper Connor), après y a ptet des problèmes de continuité avec les autres films, genre comment Skynet connait Kyle Reese et pourquoi une fois capturer et alors qu'il est clairement identifié il le bute pas ??, je zapperais les problèmes temporel obligatoire )
Le script est pas spécialement génial, ça manque clairement d'enjeu et d'implication (on s'en fout un peu de il faut sauver Kyle Reese ou de qui est Marcus), et ça fait chier ça se passe pratiquement qu'en plein jour alors que "Imagine a world of permanent darkness, where machines control man's destiny" quand même.
La seule vraie bonne idée est de centrer le film sur Marcus et non Connor, d'ailleurs c'est con qu'il crève à la fin même si c'est logique avec la construction de son personnage, j'aurais bien aimé le voir dans la suite, bon après le twist sur son perso est tout sauf surprenant mais c'est pas gênant. Finalement quand Connor est à l'écran c'est un peu chiant. Et bien entendu ça manque aussi d'un Terminator qui soit une vraie menace, dans les 3 premiers on bute pas du robots comme ça, ici dès la première scène on voit Bale tué des Terminator avec son M4, ici la multiplication de Terminator réduit la menace et la dangerosité du robots, l'autre gros soucis c'est qu'on connaît les grands événements à venir et il n'y a donc plus aucune surprise à l'horizon ( ou presque ).
Enfin en tant qu'actionner c'est vraiment réussi ( c'est déjà pas mal ) avec des scènes d'action sacrément efficace ( et le fait que ce soit aseptisées m'a pas gêné plus que ça même si on sent bien les coupes pour un classement PG13) : un plan séquence dans l'hélico vraiment réussi ( même si au début la séquence c'est un peu laid ), une scène de course poursuite avec des motos (idée con sur la papier mais très réussit à l'écran ) et ça shoot au fusil a pompe ( comme dans tout Terminator qui se respecte ) mais surtout avec une belle impression de vitesse et le tout super lisible avec plein de money shot. La baston où Marcus explose les 3 gars est bien classe aussi et le climax avec le T800 est bien bourrin ( mais ça fait chier de voir le Terminator joué avec sa victime et surtout le voir galérer pour tuer Connor alors qu'il gère Marcus bien plus facilement ) mais pourquoi y se sont senti de refaire un combat dans une usine (ça me gonflait dans le 2 ça me gonfle donc dans cet épisode). Dommage aussi que ça manque d'une grosse scène d'action d'ampleur avec plein de soldats et de robots, a la place on a juste des escarmouches, même si je comprend que c'est la logique de résistance dans un pays ravagé. L'univers post apo qu'on nous vendait dans les premiers films est donc enfin à l'écran et si on oublie que ça se passe toujours en journée ça a quand même bien de la gueule (et belle photo aussi), bon c'est ptet un peu trop propre par contre.
Niveau FX à part Schwarzy c'est du tout bon.

Niveau casting Worthington n'a jamais été aussi bon qu'ici dommage qu'il ai jamais réellement confirmé, il dégage ici un réel charisme et c'est le seul perso pour qui on a vraiment de l'empathie, il éclipse vraiment tout les autres acteurs, en général je suis assez fan de Bale ici je le trouve plutôt moyen et c'est quoi cette idée de toujours beugler avec sa grosse voix overboosté, en plus son rôle est vraiment pas génial et le scénario a été réécrit jusque pendant le tournage pour donner plus d'importance à Connor, en fait je crois que le perso de John Connor y me gonfle tout simplement, j'aime bien ce qu'en fait Furlong mais le rete .... Anton Yelchin est un acteur que j'aime bien et je le trouve une fois de plus plutôt bon dans un rôle pas facile ( bein oue passer avec Biehn c'est pas évident, parce niveau charisme ça boxe dans la même catégorie ), mais il compense par une bonne énergie. Et puis ça fait toujours plaisir de voir cette vieille ganache de Ironside même si ici il sert a que dalle tout comme Common ( enfin lui il a l'habitude d'avoir des rôles inutiles ), d'ailleurs c'est fou le nombre de rôles inutile qu'il y a dans le film la palme revenant à la gamine muette ( elle sert a quoi elle ? ), par contre la potiche (le même que dans Jurassic World) qui joue la femme de Connor, non seulement elle sert à rien mais elle a plus rien a voir avec la Danes du 3 mais heureusement on a Moon pour corriger tout ça dans le rôle de la femme qui en impose. La femme à Burton confirme film après film que c'est la plus mauvaise actrice de sa génération.

Le score de Elfman est correct sans plus à part la réutilisation du thème de la série y a rien de marquant.
Malgré plein de défauts j'ai pris mon pied et me suis pas ennuyé une seule seconde.
Un blockbuster qui livre la marchandise et encore plus un blockbuster SF qui live la marchandise c'est tellement rare qu'on va pas faire la fine bouche.

6/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Silver Hawk - 2/10

Messagepar Scalp » Mar 24 Nov 2009, 20:01

Silver Hawk Jingle Ma - 2004

Image

Michelle Yeoh en super héros + Luke Goss ( oui oui celui de chez Del Toro ) + Michael Jay White + Li Bingbing , sur le papier c'est cool mais voila derrière la caméra on retrouve le toujours mauvais Jingle Ma.
Michelle Yeoh se la joue donc super heros 10 ans après Heroic Trio, mais voila c'est loin d'être du niveau du To, ça réussit même l'exploit d'être plus cheap, faut voir la gueule des décors et des costumes ( Michael Jay white on le croirait tout droit sorti de Black Mask 2 ).
Bon l'histoire on s'en fout que ce soit nase, c'est basique mais c'est pas un problème, le soucis c'est que les combats sont monté à la truelle et que Ma se la pète mais qu'il a pas le talent pour se la péter, et vu le niveau martial des acteurs c'est bien dommage, le chorégraphe est une pointure faut dire il est entre autre responsable de China Strike Force et des Raiders de Ma.
Bon ça se regarde, c'est pas long et plutôt bien rythmé avec de l'humour pas drole mais niveau action c'est vraiment périmé, c'est pas la Michelle de Yes Madam même si elle a toujours la classe, ça manque de vitesse et quand c'est filmé par un tacheron c'est flagrant.
Luke Goss et Michael Jay White ( il est encore plus mauvais que d'habitude ce qui n'est pas un mince exploit ) ont l'air perdu et doivent se demander ce qu'ils sont venu faire ici
Y a pas grand chose à sauver.

Image

2/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar zack_ » Mar 24 Nov 2009, 21:15

dans les 3 premiers on bute pas du robots comme ça, ici dès la première scène on voit Bale tué des Terminator avec son M4, ici la multiplication de Terminator réduit la menace et la dangerosité du robots


On dira qu'il a pris l'habitude!
Bon ca va tu m'a pas déçu Batman ta critique me plait :love:
zack_
 

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 25 Nov 2009, 14:29

Oue mais c'est la fin du mythe du terminator indestructible.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Tyseah » Mer 25 Nov 2009, 15:11

Ouais enfin la on est en pleine guerre alors s'il leur faut dix plombes pour buter chaque terminator qu'ils rencontrent... :eheh:
Tyseah
 

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 25 Nov 2009, 16:55

Oui c'est vrai aussi.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Ligue des Gentlemen Extraordinaire (La) - 5,5/10

Messagepar Scalp » Mer 25 Nov 2009, 17:25

La Ligue des Gentlemen Extraordinaire Stephen Norrington - 2003

Image

Bein c'est pas si nul que ça, bon je comparerais pas avec le comics, je l'ai pas lu, donc en l'état c'est du blockbuster familiale basique sans script ( ici c'est vraiment sans script ) mais avec quelques scènes qui sortent du lot grâce à un réalisateur un minimum doué ( c'est donc mieux que pas mal d'adaptation marvel ) et un putain de matériaux de base parce que quand on adapte Moore y a du background.
Jusqu'à la capture de Hyde je trouve même le film vraiment sympa, bon après le manque d'enjeu et un bad guy de pacotille fait qu'on a du mal à être captiver, on suit ça mais on s'en fout des persos.
La présentation de la team est donc bien cool, la scène d'action en afrique avec un Sean Connery est bien fichu ( bein oue j'aime bien voir Connery dézingué du méchant ) tout comme celle chez Gray avec du tir à la winchester classe ( et j'adore la winchester ) Nemo qui fait du kung fu ( et c'est bien là la seul utilité qu'il a dans le film tellement son rôle est bien écrit ) et Gray qui fait son dandy qui en a rien a foutre vu qu'il est invicible, bon après c'est moins marquant, Venise ça fait un peu mal au crâne ( à part la belle Peta dans ces oeuvres ) et le climax final est correct mais il est plombé par les scènes avec Connery, le fight de Hyde est pas trop mal et plutôt bourrin, le face à face Mina/Gray fait par moment un peu Matrix mais il est sympathique.
Niveau acteur Sean Connery a foutu sa merde et il fait vraiment le minimum syndical mais on sent qu'il a voulu donner le plus d'importance a son perso ( et c'est bien dommage ), Stuart Townsend est quand à lui largement le meilleur acteur du film et campe un Gray vraiment convaincant, il a bien la classe quand il se fight

Image


Peta Wilson est pas trop mal mais c'est un vampire un peu trop gentillet ( par contre elle craint pas le soleil c'est normal ? ) et elle manque un peu de présence et de beauté naturelle mais elle suce très bien

Image


Shane West a un perso inutile ( fallait un ricain dans le film selon les producteurs sinon les petits ricains y allaient pas aimé ) mais il fait bien le kéké avec ces 2 guns et sa winchester ( et pis j'aime bien ces petites dialogues avec Connery ), seul Flemming m'a vraiment déçu, alors que je l'aime dans tout ces autres films ici je l'ai trouvé vraiment moyen, l'homme invisible heureusement qu'on le voit pas parce que rien que l'entendre ça soule.
Norrington à la réalisation s'en sort pas trop mal et doit composer avec tout plein de CGI tout laid ( Pff Venise ), il nous sort quelques plan bien classe et des trucs complétement bidon, depuis il a renié ce film et avoué avoir eu beaucoup de problèmes avec les producteurs et Sean Connery qui a fait sa star et a voulu édulcoré a tout prix le film, l'univers steam-punk est plutôt bien rendu ( sauf le Nautilus donc le design est vraiment pas top, on dirait le titanic et surtout c'est quoi cette idée de foutre le big sous marin dans les ruelles de Venise :shock: ).
Bon je vais de ce pas découvrir le comics pour voir l'ampleur du désastre en terme d'adaptation.
Divertissant et dans la moyenne d'un blockbuster hollywoodien mais vu le matériaux de base on étant en droit d'attendre tout autre chose.

5.5/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 25 Nov 2009, 17:30

Mémo :


Mulan : 8/10
Fils de l'homme : 9.5/10 ( impossible d'écrire une critique après celle de Way )
La dernière maison sur la gauche : 7/10
Millenium
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Mer 25 Nov 2009, 18:00

Bah d'habitude c'est moi qui suis généreux, c'est une putain de bouse ce film
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 25 Nov 2009, 18:12

L'univers steampunk tellement rare au ciné, les personnages et certaines scène d'actions font que je suis très tolérant avec ce film.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar zack_ » Mer 25 Nov 2009, 22:00

C'est clair que j'aurai pas mis la moyenne

Sympa le "à retenir" en page 1 ;)
Dommage d'avoir mis ton mémo là tu dévoiles les notes avant la critique, y a moins de suspens
zack_
 

Blade - 7/10

Messagepar Scalp » Jeu 26 Nov 2009, 14:59

Blade Stephen Norrington - 1998

Image

"Some motherfuckers are always trying to ice-skate uphill."

Ca se regarde toujours avec plaisir, voila donc le film qui a lancé la carrière de Goyer ( bon scénariste piètre réalisateur et surtout vrai fan de comics et qui sait donc de quoi il parle ) et qui a permit à Marvel de se rendre compte que les adaptations de comics ça pouvait rapporter du pognon, et pourtant sur le papier c'était pas gagné, un comics de seconde zone avec un vampire black qui bute des vampires avec un katana le tout sous un ton super badass, donc pas pour tout le monde. Le film est sec et sans chichi, y a une certaine froideur, on s'attache pas à Blade comme on s'attache à un Spidey, il est pas là pour rigoler, il parle peu, c'est le Punisher chez les vampires en fait.
Si le film n'atteint jamais l'excellence du numéro 2, il n'en reste pas moins très sympa, le tort du film c'est peut être de commencer une scène terrible ( Traci Lords Inside ) avec du massacre de vampire lors d'une rave partie où le sang remplace la mousse, Blade est ici iconiser en 2 plans ( son arrivé fait très western ) et le fight qui suit est vraiment excellent ( à peine gâcher par des fx pas génial ), ça dégomme au fusil a pompe, au sabre ( trop classe son katana en plus ), avec des pieux et de façon bien cash, et faut dire que Blade il a un arsenal impressionnant et qu'il s'en sert avec classe, et il a une bonne grosse bagnole old school. Après cette intro parfaite on est forcément déçu par la suite.
Les scènes d'actions sont toutes vraiment symp, bon les chorégraphies vont pas chercher bien loin, les capacités de Snipes étant assez limité, tu sens le mec qui sait pas porter des coups, du coup ça a par moment un petit fake mais c'est pas trop gênant et plutôt bourrin. Et on du bon gros gunfight avec le super gun de Blade, on a même un semi bullet time ( du Matrix avant l'heure ), Blade en fait c'est un des premiers films ricains s'inspirant clairement du cinéma d'art martiaux hongkongais. Dans le climax final y a un enchainement de fou, Blade qui arrache la gorge d'un type et la balance à la tronche d'un autre.
La séquence de rituel sur le papier c'est une bonne idée de merde mais à l'écran ça fonctionne vraiment (même si les CGI sont super moche).
Dommage que le bad guy soit pas à la hauteur ( d'ailleurs les adversaires de Blade ici font tous pitié, il les éclate tous en 2 secondes), parce que bon Dorff y fait un peu pitié quand même ( comme souvent quoi, j'ai toujours vu en lui un Ethan Hawke du pauvre ) on est loin de Luke Goss, enfin heureusement y plombe pas le film ( et c'est même largement son meilleur rôle ) et s'en sort plutôt bien lors du fight final au sabre, en fait le perso de Frost en lui même est pas nase c'est juste Dorff qui fait de la merde.
Coté script c'est très bon pendant plus d'une heure jusqu'à la capture de la black en fait, avec un coté paranoïaque réussit, une mythologie respecté ( avec certains trucs sympa comme la rivalité "vampire pure" et "infecté", ça respecte le mythe tout en l'enrichissant ), un background sympa ( on perd pas de temps avec le coté naissance du super héros, le truc toujours bien casse couille dans ce genre de film ), après l'idée du rituel c'est pas génial ajouté à la mère qui revient ( truc qui apporte strictement rien à l'histoire ), heureusement que niveau action c'est toujours aussi bien foutu. Mais dans l'ensemble on a vraiment l'impression de voir un truc cohérent et pas une merde comme Avengers écrit à la va vite entre 2 scènes. Par contre j'ai pas trop comprit l'utilité du sidekick féminin, c'est un peu une fausse bonne idée, je comprend qu'elle nous sert de porte d'entrée dans l'univers de Blade mais on aurait pu se passer de ce personnage facilement surtout que ça se fait finalement au détriment de Kristofferson qui a très peu de scènes.
Bon Blade c'est aussi et surtout le meilleur rôle de Snipes ( il a déjà mieux joué mais c'est ici qu'il bouffe vraiment l'écran, il EST blade ), un bloc monolithique qui faut pas faire chier et qui est pas là pour rigoler mais pour dézinguer le plus de vampire possible et il a la classe en plus avec son cuir noir, Kris Kristofferson est excellent en mentor (en même temps lui il est jamais mauvais) et en plus il bute des vampires à la winchester, manquerait plus qu'il nous fasse un petit blues en sirotant un verre de sky, Udo Kier sert pas a grand chose mais bon c'est toujours cool d'avoir Udo Kier dans un film de vampire vu la tête d'enculé qu'il se paye, Donald Logue apporte une touche d'humour réussit, c'est toujours marrant de voir Tracy Lords habillée dans un film.
Norrington fait vraiment du bon boulot et nous livre pas mal de plan vraiment classe mention a celui avec le pompe qui traverse l'eau pour achever un vampire, et bien entendu toute les poses ultra classe de Snipes qui tape avec style, par contre l'incrustation des FX est vraiment moche, j'imagine qu'a l'époque que faire mieux pour la désintégration des vampires on pouvait difficilement faire mieux. Visuellement le New York de Blade ressemble beaucoup à Gotham, plus que les films de Nolan en tout cas.
Bon la BO par moment c'est des relents de techno pourri et ça fait saigner les oreilles.
Et dernier truc qui fait plaisir c'est classé R, c'est pas édulcoré, quand ça doit saigner ça saigne mais ça tombe pas dans le gore pour le gore, Norrington l'homme d'un seul film.

7.5/10
Critiques similaires
Film: Blade
Note: 4,5/10
Auteur: sylclo
Film: Blade
Note: 7/10
Auteur: Dunandan
Film: Blade
Note: 7,5/10
Auteur: caducia
Film: Blade
Note: 7/10
Auteur: Pathfinder
Film: Blade
Note: 7/10
Auteur: Hannibal

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Blade 2 - 8,5/10

Messagepar Scalp » Jeu 26 Nov 2009, 23:10

8.5/10

Blade 2 de Guillermo Del Toro - 2002

Avec le temps finalement y a que la moitié des Del Toro que j'arrive à revoir, les 2 Hellboy, Pan et Blade 2, les autres soit ça m'ennuient un peu soit je trouve ça carrément à chier, il y a encore 10 ans à la question mes réalisateurs préférés, Del Toro tapait à la porte du top 5, aujourd'hui il a bien descendu tant tout ce qui à suivi Hellboy 2 a été décevant. Mais voilà Blade 2 je le renierai jamais, ça reste un idéal de cinéma badass malgré des scories. Et avec le temps même si j'adore toujours 2 je trouve plus qu'il surpasse tant que ça le premier.
A l'époque Del Toro n'avait pas encore l'aura qu'il a maintenant, il avait pas d'Oscar, pas de films en compète à Cannes, il avait juste réalisé 2 films finalement assez confidentiel, Cronos et Mimic, qui sont sympas mais qui n'ont rien de bien génial non plus, et en l'espace de 6 mois sortait L'Echine du Diable (je comprend son statut mais ce genre d'histoire aujourd'hui je peux plus regarder, c'est ennuyeux) et ce Blade 2 qui allait faire de Del Toro la coqueluche des geeks et lui donner sa carte d'intouchable (non parce que pour trouver que Pacific Rim c'est bien c'est vraiment qu'on a une carte d'intouchabilité).

Alors ici si on veut pinailler le script est basique, en même temps c'est écrit par Goyer faut pas s'attendre à un truc de fou mais même si c'est linéaire c'est surtout très rythmé et blindé de punchlines, y a beaucoup plus d'humour que dans le premier d'ailleurs. Façon le film est un pur actionner donc on s'en fout que ce soit basique, ce qu'on veut c'est que ça livre la marchandise et là pas de probème, on a de la baston bourrine et stylé avec de la punchlines de mec sévèrement burné "Well, like my daddy said right before he killed my mom, "Want anything done right, you gotta do it yourself."" et des personnages qui niquent tout.
Blade 2 c'est le Predator des 00's (bon ça atteint le niveau de Predator, faut pas abuser non plus), tout comme Predator c'est un film de monstre, un film de chasse à l'homme, un film de commando ( à tout ça en plus on rajoute des ninjas, l'extase quoi ), un vrai film généreux (avant que ce terme devienne galvaudé), le seul défaut du film c'est que le bood pack a un rôle pas assez important, on aimerait avoir plus de scènes d'action avec eux et certains sont juste là pour faire le nombre quoi.

Bien que ce soit un film de commande, Del Toro a réussit à y poser sa patte ( sa passion pour tout ce qui est dégueulasse,, le look des reapers est vraiment réussit), ces décors gothique dans un univers sombre et assez crade qu'il affectionne, et une fois de plus avec un budget pas spécialement énorme ( enfin pour ce genre de film ) il livre un truc beaucoup plus spectaculaire que plein de daubes à 200 millions (coucou Wonder Woman), ainsi comme dans tout ses films les décors, costumes, accessoires et maquillage font pas toc. Bon par contre les CGI ça vieillit pas bien du tout, entre les explosions de corps et les combats de doublure numérique c'est pas la joie, mais si ça passe encore c'est que c'est utilisé pour rendre les fights plus spectaculaire donc on pardonne.
Pis Del Toro c'est pas un de ces gars qui découvert les film d'action avec Matrix et qui veut surfer sur la vague, non le gars il a une culture qui fait plaisir et il mélange tout ça à merveille, c'est jamais indigeste, ça fait pas catalogue de mec qui met tout ce qu'il connait.
On a encore plus d'armes que dans le premier ( et moi j'adore quand y a plein d'armes différentes, c'est un vraiment bonus ), et on a même un bourrin tout droit sorti du moyen age avec sa grosse masse.

Alors que le premier livrait sa meilleure scène des l'intro, ici chaque scènes d'action est dantesque et le film atteint son paroxysme dans un climax parfait.
Niveau action on a eu très peu d'équivalent depuis, du combat au sabre tout droit sorti d'un film de Kawajiri, du kung fu ( sans câble pratiquement ) par contre Snipes il est un peu trop rigide quand il s'agit de lever la jambe, du catch, du monstre qui bouffe ses victimes, du coup de poing typiquement ricain, du combat entre surhumain, des gunfigts où ça sulfate bien, et le tout chorégraphié par Donnie himself ( il met bien en valeur un Snipes un peu lourdaud donc et les chorégraphie ne sont pas niquées par le montage ).
Les combats sont vraiment bien shootés, et Snipes est vraiment au top de sa forme, il était bien avant Blade Trinity (d'ailleurs je crois que c'est ça qui lui a valut la prison et pas la fraude aux impôts, quand on a fait Blade 3 on mérite clairement la zonzon), on a des enchaînements de coups sans cut ( et pas filmé en gros plan de tachêron ) et plutôt énergique quand en plus de ça on rajoute des plans ultime à la Frazetta ( la sortie de Snipes du bain, le début du combat avec un Blade digital plutôt bien fait qui tombe sur Nomak avec son sabre ) et une réalisation inventive avec des mouvements de caméra qui déchire ( façon moi on met des plans de guns sortant d'un holster et je suis tout content et je trouve ça inventif ) enfin j'ai l'impression que tout ces gimmicks ont depuis été utilisé des centaines de fois et je les trouve insupportable.
Et puis Del Toro sait titiller la midinette qui dort en nous avec son fabuleux levé de soleil.

Le casting surpasse le premier, Snipes reprend son rôle de vampire samourai monolithique et il est encore moins expressif mais plus badass( il a de meilleur punchlines et sa classe est encore plus mise en valeur ), Kristofferson a lui un peu plus d'épaisseur, le reste du cast c'est la classe : Ron Perlman pas besoin de dire qu'il déchire en vampire bien badass qui a chaque réplique a une punchline, c'est du rôle caricatural mais il le maitrise et le concours de bite avec Blade est fun, Luke Goss assure en Nomak au capacité surhumaine ( et il est un bad guy bien plus intéressant que Dorff dans le premier, c'est pas juste un méchant, le contexte tragédie familiale apporte un réel plus a son personnage ), Léonor Varela est une femme d'action très crédible et son charme fait des ravages (on regrette que sa carrière ait jamais décollé après ce film), y a Thomas Kretschmann aussi mais lui par contre je l'ai pas reconnu en Damaskinos ( clin d'oeil à Nosferatu ) et pis bon pour la touche final on a Donnie Yen, alors oui il parle pas, oui il a UNE seule scène ( sa mort est même pas filmée) mais merde c'est Donnie quoi.

La photo c'est dans les tons que Del Toro affectionne et c'est plutôt jolie, la BO de Beltrami on l'oublie vite par contre le soundtrack à base de Cypress Hill ou Busta Rhymes.
Un idéal d'actionner comme on en a plus aujourd'hui, une adaptation de comics qui met la trique à tout les Marvel et DC comics réunis, Del Toro réutilisera des idées de Blade 2 dans sa série de bouquin La Lignée (qui donnera une série toute pourri).
Critiques similaires
Film: Blade 2
Note: 8,5/10
Auteur: Dunandan
Film: Blade 2
Note: 6,5/10
Auteur: Waylander
Film: Blade 2
Note: 10/10
Auteur: Killbush
Film: Blade 2
Note: 6,5/10
Auteur: helldude
Film: Blade 2
Note: 6/10
Auteur: Velvet

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Riton » Ven 27 Nov 2009, 11:28

Le BR est dispo au Canada, mais uniquement Zone A il me semble :cry:
Mes DVD a vendre à partir de 0.70€ 8)
helldude™ a écrit:bik et moi vivions déjà le grand amour avant l'épisode de l'éjaculation faciale

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
Riton
Hulk
Hulk
 
Messages: 15046
Inscription: Mar 29 Mai 2007, 09:55
Localisation: Au CDR (Comité de Défense des Roux) puis après, At the McLaren's pub with Ted

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO