[Val] Mes critiques en 2011

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Jeu 24 Mar 2011, 19:47

T'es pas obligé de la faire ( bein oue ça ferait sortir le film du top :mrgreen: )
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Sorciers de la guerre (Les) - 8/10

Messagepar Val » Lun 28 Mar 2011, 20:49

LES SORCIERS DE LA GUERRE
Wizards – Ralph Bakshi – 1977


ImageImageImage

De Ralph Baskhi, on connait surtout sa version animée du Seigneur des Anneaux réalisée une vingtaine d’années avant que Peter Jackson ne se penche sur l’œuvre de Tolkien. Le reste de la filmographie de Bakshi est plus méconnue et relève plus du fantasme cinéphilique de part la rareté du film, comme tant d’autres l’on connu, que d’une réelle connaissance de son œuvre. Après avoir signé une série de films tous aussi provocateur que les autres, de Fritz The Cat à Coonskin que les Black Panthers feront interdire, Bakshi veut s’attaquer à un projet totalement différent : un dessin animé familial, que les enfants pourraient voir, histoire de montrer à Disney ce que l’on peut faire.
Sous l’influence de l’heroic fantasy, il signe un film qui préfigure l’univers Tolkiennien qu’il mettra en scène dans son opus suivant. L’histoire se situe dans un monde apocalyptique ou des mutants peuplent différentes planètes et où deux frères magiciens se livrent une bataille pour la suprématie. Le film est une charge politique féroce où le camp du mal, mené par le charismatique sorcier maléfique Blackwolf (qui s’impose en quelques scènes comme un des meilleurs méchants du cinéma d’animation et l’un des plus charismatiques) exhume des bandes de films de propagandes nazis pour endoctriner ses troupes et effrayé ses adversaires. De l’autre côté, le camp du bien semble mal parti avec Avatar, jumeau de BlackWolf, plus attiré par l’affriolante demoiselle qui le cotoie que par sa mission de sauver l’humanité du joug de son frère. Baignant dans une folie propre aux années 70, Wizards ne ressemblent tout simplement à rien d’autre. Bakshi expérimente sans cesse les façons de raconter son histoire de la prise de vue réelle à la stroboscopie, technique récurrente dans son Œuvre : voir les scènes d’introduction où l’histoire de BlackWolf et Avatar est racontée ainsi que les nombreux décors pas si éloignés des dessins de Giger. Seul point faible, le film semble beaucoup trop court, à l’image de beaucoup de productions Disney et qui ressemble encore trop souvent à une juxtaposition de scénettes notamment en raison d’une fin beaucoup trop rapide. On notera la présence au casting voix de Mark Hamill, ironie quand on sait que c’est Star Wars qui, sortant quelques semaines plus tard, chassera Wizards des écrans américains. Incroyable que la Fox est pu produire ça.
Au final, un film unique, décalé, qui ravira tout les amateurs d’OFNI (Objets Filmiques Non Identifiés).

8/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15189
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Val » Ven 01 Avr 2011, 10:31

MARS 2011

Films vus : 20
Nb de découvertes : 16
Revu : 4


025) A Bronx Tale (Il était une fois le Bronx) de Robert De Niro (1993) [DVD, VOST]
026) Rio Bravo de Howard Hawks (1959) [Enregistrement France 2, VF]
027) Lagerfeld Confidentiel de Rodolphe Marconi (2007) [Arte]
028) Everybody’s Fine de Kirk Jones (2009) [Autre, VOST]
029) Броненосец Потёмкин (Le Cuirassé Potemkine) de Sergueï M. Eiseinstein (1925) [Enregistrement Arte]
030) Charade de Stanley Donen (1963) [Arte, VOST]
031) Psycho (Psychose) de Alfred Hitchcock (1960) [Arte, VOST]
032) Conan the Barbarian (Conan le Barbare) de John Milius (1982) [Direct 8, VF]
033) Cape Fear (Les Nerfs à Vifs) de J.Lee Thompson (1962) [Arte, VOST]
034) True Grit de Joel et Ethan Coen (2010) [Ciné, VOST]
035) The King’s Speech (Le Discours d’un Roi) de Tom Hooper (2010) [Autre, VOST]
036) Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah (1973) [DVD, VOST]
037) Obsession de Brian de Palma (1976) [Autre, VOST]
038) The Ghost Writer de Roman Polanski (2010) [Autre, VOST]
039) Another Year de Mike Leigh (2010) [Autre, VOSTA]
040) Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard (1965) [Ciné-Lycée]
041) Easy Rider de Dennis Hopper (1969) [Blu-Ray, VOST]
042) The Killing (L’Ultime Razzia) de Stanley Kubrick (1956) [Enregistrement Arte, VOST]
043) The Night of The Hunter (La Nuit du Chasseur) de Charles Laughton (1955) [Arte, VOST]
044) Wizards (Les Sorciers de la Guerre) de Ralph Bakshi (1977) [DVD, VOST]

TV :
Glee :
1x01
(VOST)

Découvertes du mois :
ImageImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15189
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Ven 01 Avr 2011, 12:06

Y a de la critique de retard :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar pabelbaba » Ven 01 Avr 2011, 13:41

C'est pas très grave, y avait surtout celle de Wizards qui comptait! Vais sans doute le prendre...
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14991
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Val » Ven 01 Avr 2011, 18:23

Scalp a écrit:Y a de la critique de retard :twisted:


Je sais, mais toujours la même rengaine : la flemme et pas d'idée. :mrgreen:
Mais je ne désespère pas un jour de pouvoir écrire sur tous les films que je vois.
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15189
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Morse - 10/10

Messagepar Val » Ven 08 Avr 2011, 20:51

MORSE
Låt den rätte komma in – Tomas Alfredson – 2008


ImageImageImage

Le mythe du vampire semble avoir le vent en poupe ces derniers temps où les écrans de cinéma et de télévision ont été envahis par les multiples adaptations et réadaptations pouvant aller du meilleur (True Blood) au pire (Twilight). Mais c’est en Suède que le mythe trouve sa relecture la plus marquante. Morse a débarqué sur les écrans précédé d’une réputation festivalière plus que flatteuse, ce qui ne laissait pas forcément augurer du mieux lorsque l’on se rappelle de toutes les déceptions que les « buzz » annuels provoquent. Morse, lui, échappe à cette règle et s’impose comme une totale réussite.

C’est dans un environnement glacial, où la neige omniprésente et le blanc immaculé ne sont pas sans rappeler le Shining de Kubrick que le film se déroule. Dans cette Suède du début des années 1980, la vie n’est pas rose et le film suggère la détresse sociale et l’ennui (les alcooliques, les décors désincarnés) qui se répand dans le pays. Dans ce monde, Oskar, 12 ans, peine à trouver sa place entre un cadre familial brisé par le divorce et un environnement scolaire où il doit subir les brimades de ses camarades de classe. Pour échapper à cela, il se construit un monde fantasmé où il règle le compte de ses agresseurs et échappe à la tristesse quotidienne. L’arrivée de nouveaux voisins va changer cela. Bientôt, les premiers meurtres sont constatés et Oskar se lie d’amitié avec Eli, la mystérieuse jeune fille qui vient d’emménager.

Leur relation est évidemment le synonyme du passage à l’adolescence d’Oskar, qui au contact de cette vampire, s’émancipe, se rebelle, prend conscience de sa sexualité,… C’est cette rencontre qui le pousse à prendre des cours de musculation pour pouvoir enfin se débarrasser de ses camarades violents. C’est elle qui l’amène (indirectement) à rentrer en conflit avec sa mère. L’évolution de cette relation est magnifiquement traitée, le réalisateur prend son temps pour laisser ses personnages évoluer, apprendre à se connaître et nous laisse, par la même occasion, le temps de nous attacher à ceux gamins, formidablement interprétés par deux acteurs qui, espérons le, ne tomberont pas dans l’oubli et reviendront sur le devant de la scène, tellement leur prestations est une des plus extraordinaires de ces dernières années et surpasse beaucoup d’interprétations « adultes ».

L’amour est en effet un thème fortement lié aux vampires (Dracula n’est ni plus ni moins que le récit d’un amour impossible) et impossible de ne pas voir dans cette relation, la naissance d’un amour, peut-être à sens unique, ce qui rend l’histoire d’autant plus tragique. Le film est lourd, l’atmosphère est particulièrement pesante et écrasante, à l’image de la neige omniprésente. Il y a presque une ambiance de fin du monde où un vampire vient attaquer une petite ville sans histoire et qui semble coupée du reste du monde.
La fin fait partie des scènes qui marquent et que l’on n’oublie pas d’aussi tôt, à la fois gore puis simple, touchante et émouvante en laissant le doute sur l’avenir des deux protagonistes.

Morse est un grand film, un chef d’œuvre qui fait plaisir à voir dans ce temps où le cinéma de genre est de plus en plus maltraité et victime de remakes et reboots catastrophiques où les réalisateurs montrent qu’ils ne comprennent rien aux thèmes auxquels ils s’attaquent. Ironie, le réalisateur, Tomas Alfredson, avoue lui-même ne pas être friand de ce cinéma. Il vient pourtant d’en signer un de ses nouveaux chef d’œuvres, un film dont il sera encore question dans une vingtaine d’années. Une réussite totale et un énorme coup de cœur.


10/10
Critiques similaires
Film: Morse
Note: 7,5/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Morse
Note: 9/10
Auteur: zirko
Film: Morse
Note: 10/10
Auteur: Niko06
Film: Morse
Note: 7/10
Auteur: jean-michel
Film: Morse
Note: 8/10
Auteur: Thom1979

Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15189
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Ven 08 Avr 2011, 21:23

Belle critique pour un grand film.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar francesco34 » Sam 09 Avr 2011, 08:14

Ouais belle critique pour un film sublime... :super:

Val a écrit:Dans cette Suède communiste du début des années 1980


Euh, ça faisait pas parti du bloc de l'est la Suède, ça a jamais été sous la coupe des soviétiques...
Ils avaient vraiment les cocos au pouvoir dans les 80's???
Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11913
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Val » Sam 09 Avr 2011, 21:50

Il est pourtant question de Brejnev dans le film. Ça a du m'induire en erreur.
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 15189
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar francesco34 » Dim 10 Avr 2011, 10:18

Je sais pas,, je me trompe peut-être, je suis pas un expert de l'histoire politique de la Suède :mrgreen:
Mais il me semble pas que les pays scandinaves faisaient parti du bloc de l'est soviétique... Après la référence à Brejnev n'est peut-être qu'une manière subtile de donner une indication temporelle au film.

D'ailleurs la Suède est, comme l'Angleterre, une monarchie consitutionnelle (depuis 1970), je doute que les soviétiques auraient laissé un Roi trainer dans un de leurs pays...
Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11913
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Dim 10 Avr 2011, 10:20

Sauf erreur les pays nordiques n'ont jamais fait partie du bloc, la Suède pendant la WW2 c'était même un des rares pays neutre.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56377
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar francesco34 » Dim 10 Avr 2011, 10:28

Oui, au nord le bloc de l'est s'arrêtait aux 3 pays baltes: lettonie, estonie, lituanie.
Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11913
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar John Lawrence » Dim 10 Avr 2011, 10:28

La Suède n' a jamais fait partie du bloc. Dans le film, la fillette et son "père" changent souvent d' endroit, je me demande s' ils ne venaient pas d' URSS avant d' arriver en suède, çà expliquerait le nom de Brejnev.
Image
Avatar de l’utilisateur
John Lawrence
Batman
Batman
 
Messages: 1227
Inscription: Dim 02 Mai 2010, 12:02

Re: [Val] Mes critiques en 2011

Messagepar Alegas » Dim 10 Avr 2011, 10:30

Val, tu comptes faire une critique de Il était une fois le Bronx ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38654
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO