[Alegas] Mes Critiques en 2011

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Host (The) - 7,5/10

Messagepar Alegas » Sam 18 Juin 2011, 20:47

Image


The Host de Bong Joon-ho

(2006)


Après un Memories Of Murder qui repoussait en 2003 les codes du film de serial-killer pour en inventer d'autres, le cinéaste Bong Joon-ho signe avec The Host un projet extrêmement ambitieux pour le cinéma coréen. Sur le papier, The Host est clairement une redite du film de monstre à l'américaine, où une créature étrange et dangereuse fait apparition dans une mégalopole humaine et où une famille unie va tout faire pour sauver l'un des leurs. Pourtant, et avec toute la maîtrise cinématographique dont Bong Joon-ho a fait preuve sur son précédent film, The Host est véritablement une œuvre atypique, lorgnant entre le film de monstre tel qu'on ne l'avait jamais vu avant, entre le comique assumé (le militaire qui se casse la gueule devant tout le monde :eheh: ) et le drame familial. Le film ne donne jamais l'impression d'avoir été déjà vu avant, chaque scène apportant sans cesse un soupçon d'originalité qui fait finalement toute la différence.

ImageImageImage


Sur la forme, le film ose et assume plusieurs partis pris pourtant dangereux, comme cette première apparition du monstre qui en surprendra plus d'un : contrairement au cinéma américain où l'on a tendance à cacher la créature pour la dévoiler petit à petit, Bong Joon-ho la dévoile totalement au grand jour, en un plan-séquence. Sur ce film, le cinéaste fait aussi preuve encore une fois d'une maîtrise du montage assez remarquable (plusieurs jeux expérimentaux sur la temporalité des évènements notamment, on a même un passage entier en milieu de film où l'on quitte les personnages principaux pour introduire un couple de survivants), tout étant compréhensible malgré la dynamique forcée de certaines séquences. Enfin, The Host est aussi l'occasion pour lui de signer certainement quelques uns de ses plus beaux plans, comme ce suicide du haut d'un pont, les quais de Séoul déserts ou ses travellings à faire pâlir de jalousie la majorité de la production coréenne. Sur le fond, là aussi, on découvre un genre nouveau, tant The Host est clairement une critique de l'omniprésence des forces américaines en Corée du Sud, présentés comme des incompétents manipulateurs se croyant invincibles et surtout comme les créateurs indirects de la créature, représentation des maux d'une Corée qui souffre indirectement de son indépendance.

ImageImageImage


Avec une galerie de personnages loufoques et plus vrais que nature (mentions spéciales à Bae Donna, malgré une présence à l'écran un peu trop faible, au père aimant à la dernière scène géniale et surtout au personnage de Song Kang-ho, l'un des meilleurs acteurs du monde qui joue là un protagoniste aux antipodes de ce qu'il a l'habitude de jouer, à savoir un loser total qui dégage pourtant de la sympathie et énormément d'émotion), Bong Joon-ho mélange avec brio les séquences tétanisantes (la plupart des apparitions du monstre et surtout la séquence de tentative de fuite du repaire qui emprunte énormément au suspense hitchcockien) et les passages humoristiques dans des scènes qui pourtant n'ont rien de drôle (les pleurs devant la photo de la jeune fille, la fuite du central téléphonique). On regrettera seulement un montage un peu trop rapide dans certaines séquences et qui, du coup, tranche un peu trop avec d'autres scènes intimistes qui prennent bien leur temps. Ainsi, si l'introduction du film installe une atmosphère réellement flippante et géniale, on ne pourra qu'être gêné de voir à quel point certaines scènes auraient méritées d'être mieux traitées, notamment ce face à face entre la grande sœur et le monstre sur lequel Bong Joon-ho décide de déjouer les attentes du spectateur quitte à le décevoir. Si The Host est loin d'être un chef-d’œuvre, il n'en reste pas moins une réussite indéniable à la densité palpable, que ce soit sur son travail formel ou bien évidemment sur les nombreuses thématiques politiques, sociales et familiales qu'il dégage.

ImageImageImage


NOTE : 7,5/10
Critiques similaires
Film: Host (The)
Note: 8,5/10
Auteur: lvri
Film: Host (The)
Note: 8,5/10
Auteur: osorojo
Film: Host (The)
Note: 3/10
Auteur: Solodzo
Film: Host (The)
Note: 7/10
Auteur: zirko
Film: Host (The)
Note: 10/10
Auteur: cinemarium

"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

X-Men - 6,5/10

Messagepar Alegas » Sam 18 Juin 2011, 20:51

Image


X-Men de Bryan Singer

(1999)


Si l'on devait choisir la première véritable bonne adaptation d'un comics de super-héros au cinéma, ce serait certainement le X-Men de Bryan Singer qui serait favori. Sorti en 1999, à l'aube d'une décennie où les films du même genre seront légion, X-Men n'était ni plus ni mois que le blockbuster qui annonçait la vague d'adaptations à venir, bonnes et mauvaises. Déjà à l'époque, Singer comprenait que pour réussir son film, il fallait respecter le format d'origine tout en synthétisant un univers qui passerait mieux d'un point de vue cinématographique.

Plus de dix ans après la sortie du film, il faut quand même bien avouer qu'il a sacrément vieilli, non seulement au niveau de certains effets-spéciaux (la machine de Magneto notamment) mais aussi au niveau de certains looks, la coiffure de Wolverine lors de sa première apparition étant juste ridicule, mais tout de même moins que le look général de Dents-de-sabre, sans aucun doute le personnage le plus raté de cette adaptation. L'histoire, bien qu'assez simpliste, continue de faire son petit effet. L'univers X-Men est ici présenté avec une certaine ingéniosité, ce qui n'était pas forcément évident, le comics se permettant de rassembler de très nombreux protagonistes. C'est d'ailleurs là aussi un des défauts du film : celui de ne pas choisir forcément les mutants les plus intéressants. S'il n'y a rien à redire concernant Xavier, Magneto (Patrick Stewart et Ian McKellen font véritablement des merveilles), Wolverine, Malicia, Mystique (magnifique maquillage au passage) et Jean Grey, on pourra se demander ce que font des personnages aussi peu intéressants que Tornade, Cyclope, Dent-de-sabre ou encore le Crapaud. La réalisation de Singer se révèle efficace dans la plupart des scènes, le réalisateur se permettant même des passages un peu plus inspirés que d'autres comme le combat opposant Wolverine et Mystique, l'introduction du problème mutant avec Magneto (qui donne vraiment envie de voir un jour un véritable film de Singer sur la Shoah) ou encore quelques plans brillants sur la Statue de la liberté. Quand au score de Michael Kamen, il se révèle réussi, avec des thèmes musicaux bien trouvés.
Bref, un bon petit film qui accuse de son âge, mais qui reste tout de même l'une des premières références du comics adapté au cinéma.

NOTE : 6,5/10
Critiques similaires
Film: X-Men
Note: 6,5/10
Auteur: Jimmy Two Times
Film: X-Men
Note: 7,5/10
Auteur: Mark Chopper
Film: X-Men
Note: 5,5/10
Auteur: Dunandan
Film: X-Men
Note: 8/10
Auteur: caducia
Film: X-Men
Note: 7,5/10
Auteur: dagokhiouma

"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 18 Juin 2011, 21:32

Alegas a écrit:
Si l'on devait choisir la première véritable bonne adaptation d'un comics de super-héros au cinéma, ce serait certainement le X-Men de Bryan Singer qui serait favori.


Superman, Batman et Blade sont sorti avant, sinon Dent de Sabre contrairement à Cyclope c'est un personnage intéressant à la base mais pas ici.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56386
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar alinoe » Sam 18 Juin 2011, 21:43

Je suis d'accord quand tu constates que X-Men ne vieillit pas bien, même si je lui mettrais un peu plus, genre 7/10. Par contre, même si j'apprécie ce film, j'estime que c'est une très mauvaise adaptation du comics. Je sais un peu de quoi je parle, vu que la saga X-Men m'a accompagné du milieu des années 70 au milieu des années 2000.Ce film, c'est surtout un Wolverine et Malicia show. Pour ma part, la seule adaptation réussie à ce jour est actuellement sur les écrans.
Avatar de l’utilisateur
alinoe
Batman
Batman
 
Messages: 2080
Inscription: Dim 06 Jan 2008, 13:22

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Alegas » Sam 18 Juin 2011, 23:05

Scalp a écrit:
Alegas a écrit:
Si l'on devait choisir la première véritable bonne adaptation d'un comics de super-héros au cinéma, ce serait certainement le X-Men de Bryan Singer qui serait favori.


Superman, Batman et Blade sont sorti avant, sinon Dent de Sabre contrairement à Cyclope c'est un personnage intéressant à la base mais pas ici.


Pas lu les comics donc je pourrais pas dire si les persos sont intéressants à la base ou pas. Par contre, pour les films pré-X-Men, je suis pas très fan des Superman et des Batman, je trouve que ça tente beaucoup trop de coller au matériaux originaux, ce qui, pour moi, ne fait pas une bonne adaptation. Par contre Blade j'ai toujours pas vu, celui de Norrington vaut le coup ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Scalp » Dim 19 Juin 2011, 08:29

Le Batman de Burton y colle pas du tout avec le comics, Superman en tant qu'adaptation c'est plus que réussit et le film vieillit plutôt bien.
Le premier Blade a l'énorme défaut d'avoir une intro terrible du coup la suite est carrément plan plan mais dans l'ensemble c'est pas mal.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56386
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Heatmann » Dim 19 Juin 2011, 09:10

aaah le 1er blad eil a quand meme fait sont gros effet a sa sortie :love: ca viellit pas trop mal , moi je l aime vraiment bien :super: :love:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Milkshake » Dim 19 Juin 2011, 13:11

C'est vrai que le Premier X-men vieillit mal, entre le look foireux de dent de sabre, les FX qui piquent les yeux et Malicia véritable tête à claque qui vampirise le récit.

La meilleure scène au final c'est l'intro (comme dans X-men 2 :mrgreen: ) dans les camps de concentration d'ailleurs je suis intrigué de voir cette scène retourné dans le dernier X-men sur le papier je vois pas trop l'intérêt ... à voir.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Idéaliste (L') - 6,5/10

Messagepar Alegas » Dim 19 Juin 2011, 20:48

Image


The Rainmaker (L'Idéaliste) de Francis Ford Coppola

(1997)


Souvent présenté comme un film extrêmement mineur dans sa filmographie, The Rainmaker se révèle pourtant être un bon petit film de la part de Francis Ford Coppola après un Jack tout simplement navrant sur tout les points. Bien entendu, ça reste du film de procès comme on en voit souvent, avec à peu de choses près les mêmes rebondissements et la même construction narrative mais cela n'empêche pas le film d'être bien efficace avec quelques scènes touchantes et bien filmées. D'autant que niveau casting, The Rainmaker n'a clairement pas à rougir avec notamment un Matt Damon vraiment convaincant et une galerie de seconds rôles impressionante : Danny DeVito, Mickey Rourke (dans un rôle vraiment très sympa), Jon Voight, Claire Danes et même Roy Scheider.
Un film qui devrait combler sans problème les fans du genre.

NOTE : 6,5/10
Critiques similaires
Film: Idéaliste (L')
Note: 6/10
Auteur: Scalp

"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Homme sans age (L') - 4/10

Messagepar Alegas » Dim 19 Juin 2011, 20:58

Image


Youth Without Youth (L'Homme sans âge) de Francis Ford Coppola

(2007)


Grosse déception avec ce film qui commençait pourtant avec de très bons points. Déjà avoir Tim Roth et Bruno Ganz dans le même casting c'est preuve de très bon goût, mais c'est surtout la mise en scène très inspirée et la photographie magnifique qui rend ce film passionnant avec des idées vraiment sympas. Dommage donc que tout le reste ne suit absolument pas, notamment le scénario qui, après une première partie intéressante, part très vite dans un trip existentiel où Coppola tente vainement de faire de son film un véritable pamphlet philosophique. Un immense gâchis de ce qui aurait pu être un très beau film, surtout avec une idée de départ aussi étonnante. Heureusement, Coppola a depuis prouvé que ce film n'était qu'une erreur de parcours comme il a pu en avoir avant.

NOTE : 4/10
Critiques similaires
Film: Homme sans âge (L')
Note: 2/10
Auteur: Milkshake
Film: Homme sans âge (L')
Note: 3,5/10
Auteur: Scalp
Film: Homme sans âge (L')
Note: 5/10
Auteur: Nulladies

"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Scalp » Lun 20 Juin 2011, 13:39

Ah bein l'Idéaliste mater hier justement et j'ai trouvé ça plutôt sympa pour un truc adapté de Grisham.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56386
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar angel.heart » Mar 21 Juin 2011, 09:06

Ui, l'idéaliste ça se regarde tranquillou! L'homme sans âge par-contre...
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 8526
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Heatmann » Mar 21 Juin 2011, 09:48

:super: tout pareil , Rainmaker c est pas mal du tout pour du drame judiciare bien ricain , mieur pour coppola mais bon a prendre, dans le meme genre perso j ai prefere A civil action qui a aussi un cast de folie et une photo et real majestueuse :love:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Heatmann » Mar 21 Juin 2011, 19:08

non mais enfait juste apres la vision haribo de moulin rouge ca devrait etre cliniquement interdit de mater Punisher war zone quoi :evil: ca peut endommager tes cellules alpha male et develloper tes oestrogene . fallait enchainer avec mona lisa smile
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2011

Messagepar Alegas » Mar 21 Juin 2011, 20:22

:eheh:

Moulin Rouge j'avais pas revu depuis des années j'avais peur que ça soit trop niais pour mes goûts d'aujourd'hui et pourtant le charme est toujours là.
Par contre Punisher on est pas loin d'une purge. Y'a presque rien de bon dans ce film.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38772
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO