[Dunandan] Mes critiques en 2013

Modérateur: Dunandan

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Dunandan » Ven 20 Sep 2013, 19:24

Jimmy Two Times a écrit:J'arrive. Je vais me faire les 3 derniers à mon tour. Le premier en quatrième position Dun?


Ouais c'est le sentiment qui ressort, mais à la révision il tendrait plutôt vers la troisième position ex-aequo avec le 4 ... Je serais plutôt d'accord avec Jed pour affirmer que ce premier épisode, s'il a le mérite de poser les bases de la série, les épisodes suivants, à part le 3, dépassent ou égalent le modèle en termes d'implication, de forme, et de fond ... Mais bon c'est mon avis personnel !

@ Oso : bah je le reverrai sûrement à l'occasion :eheh: (mais si mon impression se confirme par rapport à une dernière partie que j'avais trouvée un peu brouillonne, je ne devrais pas dépasser les 7.5...). Sinon je les ai enchaînés pour des nécessités pratiques (pour ne pas perdre le fil, et bientôt, par manque de temps).
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Merlin l'enchanteur - 8,5/10

Messagepar Dunandan » Ven 20 Sep 2013, 23:49

Image
Merlin l'enchanteur, Wolfgang Reitherman (1963)

Cette adaptation Disney du roi Arthur a bercé mon enfance. Et pour cause, la magie opère toujours sur de multiples niveaux, et ce malgré son grand âge. Ce film est tout d'abord pourvu d'un univers enchanteur avec des péripéties s'enchaînant sans laisser de temps morts, rempli de personnages hauts en couleur plus attachants les uns que les autres, que Arthur visite en se transformant en animal grâce à la baguette magique de Merlin. Les environnements rencontrés sont variés, et ont presque tous un rapport avec les éléments naturels, à la fois espaces de liberté (qui contrastent avec la vie de château et ses règles étroites), d'initiation, de candeur, mais aussi de danger (où le loup fait à chaque fois une petite apparition et s'en prend plein la gueule pour notre plus grand plaisir).

D'autre part, ce dessin-animé porte un puissant message éducatif et universel en filigrane sur les grands épisodes de la vie (les premiers émois, l'autonomie, et la survie), et qui se rajoutent naturellement à l'aventure (seul petit bémol : le caractère redondant de la structure narrative). Des passages qui sont illustrés par quelques chansons entraînantes (seulement 4-5) au fond jamais mièvre, mais profond et cocasse à la fois, toutes interprétées par le facétieux magicien.

Et quel bonheur de retrouver justement ce Merlin. Educateur à la fois maladroit et excentrique, son humour délirant est bourré de délicieux anachronismes, et toujours accompagné de son hibou désespéré par la bougeotte de son camarade. Mais c'est aussi un sage, ce qu'il prouve enfin grâce à un trépident duel de sorciers, en montrant que l'intelligence a plus d'impact que la force et la tromperie. Un enseignement à contre-courant des méthodes médiévales, et aussi d'une époque où l'éducation à la dure ne devait pas être si rare.

Bref, tous les ingrédients du conte sont au rendez-vous, et même si les dessins accusent un peu leur âge, c'est aussi ce qui fait leur charme, avec un gros coup de coeur pour le malheureux loup qui n'est que l'ombre de lui-même, et le passage sur les écureuils. Pour terminer, si je dis que ce Disney n'est pas niais et qu'il ne contient aucune love story, cela devrait convaincre les plus sceptiques sur son compte. Mais à réserver tout de même à ceux qui auraient conservé leur coeur d'enfant.
Critiques similaires
Film: Merlin l'enchanteur
Note: 5,5/10
Auteur: Alegas
Film: Merlin l'enchanteur
Note: 10/10
Auteur: moricenlive

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Incassable - 9/10

Messagepar Dunandan » Jeu 26 Sep 2013, 23:08

Image
Incassable, M. Night Shyamalan (2000)

Seconde vision seulement, et je le revois bien à la hausse. Je me souviens qu'à l'époque de sa sortie, je n'avais pas trouvé le twist aussi renversant que celui du Sixième sens. Or, c'est justement la raison pour laquelle Incassable fonctionne encore si bien aujourd'hui, et plus encore, gagne en maturité au fil des visions. Car la solidité de l'intrigue ne repose pas essentiellement sur son tour de passe-passe final, mais tourne autour de plusieurs petits niveaux thématiques qui l'enrichissent de manière exponentielle.

ImageImage


Une histoire de super-héros surprenante, car elle commence réellement autour des vingt dernières minutes pour se terminer aussi rapidement. Mais ce qui précède est loin d'être inutile car on creuse l'intimité des personnages, leurs traumas, leur humanité, qui ont tous en commun la perte de sens, d'identité, et de magie. Ces scènes-là rivalisent d'émotion et de profondeur, sans aucun sensationnalisme, naviguant entre la légère dépression de Dunn ayant le sentiment d'avoir gâché sa vie, sa relation amoureuse en demie teinte, son fils qui voudrait l'admirer et se sentir protégé, ou encore son alter-ego féru de comics qui s'ingénue à élaborer une mythologie commune pour trouver sa place dans une vie qui ne lui a pas fait de cadeaux. Et ce que je trouve très fort, c'est d'avoir ré-enchanter leur réalité au moyen d'effets minimalistes et non-extraordinaires (comme la séance de musculation).

ImageImage


Chose rare à signaler, aucun bout de gras ou de réel défaut (surtout par rapport aux super-productions hollywoodiennes du genre où on a tendance à tout surligner). Le rythme du film est pourtant lent, pesant, peu ponctué par l'action, tournant autour de thématiques peu abordées de cette manière (maladie mentale, dépression, destinée), sous l'angle de la reconstruction familiale. Un parti-pris que je trouve pour le coup audacieux pour un genre marqué au contraire par les séquences d'héroïsme au détriment, bien souvent, de la psychologie des personnages. Il n'y a d'ailleurs qu'une scène d'action, accompagnée de quelques touches fantastiques pour le moins discrètes et minimalistes. Ce qui n'est pas gênant pour un sou, tant ce point ultime a été bien préparé, dernière pièce d'un puzzle énigmatique. Le meilleur film de super-héros, je ne sais pas, mais en tous cas l'un des plus profonds, osés, et mieux construits, tout en respectant à fond les codes du genre. Ne surtout pas oublier l'excellent casting, avec en tête Bruce Willis qui renoue avec son jeu tout en intériorité du Sixième sens (dommage qu'il n'ait pas persévéré dans le drame, il est très bon dedans), le gosse qui apporte une sensibilité sans être faux, et Samuel L. Jackson, qui contribue par sa voix profonde et son regard à donner de l'intensité à son personnage chargé de zones d'ombre.

Image

Certainement le grand coup de maître de N. Shyamalan, qui mixe brillamment film de super-héros et thématiques profondes, porté par une belle direction d'acteurs, et une intrigue à l'écriture exemplaire et très humaine.
Critiques similaires
Film: Incassable
Note: 6,5/10
Auteur: Bik
Film: Incassable
Note: 9/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Incassable
Note: 9/10
Auteur: Scalp
Film: Incassable
Note: 10/10
Auteur: Alegas
Film: Incassable
Note: 10/10
Auteur: Waylander

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Alegas » Jeu 26 Sep 2013, 23:15

Revu très récemment, toujours un masterpiece ce film. :love:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 46441
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Dunandan » Jeu 26 Sep 2013, 23:23

Ouep, et la relation père/fils est juste géniale.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Payback - 8/10

Messagepar Dunandan » Ven 27 Sep 2013, 01:19

Image
Payback, Brian Helgeland (1998)

Il surprend ce nouveau montage, tant il change la portée du film, plus radical et bad-ass que jamais ! Exit la dernière partie avec le fils du boss et la fin gentillette, les touches d'humour sont moins présentes, et de nouvelles séquences viennent s'ajouter, qui permettent comprendre autrement la relation de Potter avec sa femme et sa cliente.

Or, je trouve que ces modifications collent vraiment bien avec le genre du film, du pur néo-noir, et donc aussi avec l'esprit du personnage principal, homme de principes qui fait tout pour récupérer son pognon qu'on lui a volé, ni plus ni moins (j'aime beaucoup le running-gag autour ce pinaillage, néanmoins moins appuyé que dans sa version ciné). Et Potter ce n'est pas un rigolo, et inspire plus de crainte que les prétendus gros méchants qu'il poursuit pour qu'on lui rende son fric. Mel Gibson à ce titre signe une très bonne prestation, un beau connard (l'introduction est géniale quand il se refait en se servant des autres) froid et implacable (flirtant entre professionnalisme et vengeance), mais qui attire néanmoins notre sympathie, car il a une putain de classe, sa motivation est pure, et il a du respect pour la gente féminine (du moins plus que ses camarades).

Et tant pis pour ceux qui se mettent en travers de son chemin, tout aussi salauds que lui, qui essaient de profiter de sa situation. La tension monte progressivement d'un cran, avec un beau chassé-croisé de truands qui se mettent sur la gueule pour notre plus grand plaisir. A ce titre, les scènes d'action sont toujours aussi efficaces, expéditives, et jouissives, avec un bodycount encore plus impressionnant que dans l'ancien montage. Parlant justement des seconds rôles, que des raclures hormis peut-être la prostituée de luxe. C'est l'un des autres gros points forts du film, cette galerie de truands accrochés aux couilles de Potter, avec le sadique, la tueuse SM (magnifique Lucy Liu) accompagnée de ses chinois belliqueux, les ripoux, et la petite merde opportuniste.

Puis enfin la réalisation est vraiment sympa, avec ses ambiances bleutées et enfumées, portée par une musique jazzy, malheureusement moins présente que dans la version ciné. D'ailleurs je serais bien en peine de dire ma préférence entre les deux versions tant les deux montages offrent une expérience différente, le montage ciné étant plus fun et rigolo, tandis que l'autre se noie dans la noirceur déjà bien présente de cette intrigue tournant aux règlements de compte ultra violents où personne ne sera épargné.

Au fond, ce film n'a rien de révolutionnaire, mais c'est du bon polar à la charpente classique, épuré au maximum qui s'apprécie justement dans la simplicité de ce qu'il propose, allant droit à l'essentiel et sans détours, s'offrant au passage un excellent casting (un des meilleurs rôles de Mel) .
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar padri18 » Ven 27 Sep 2013, 07:29

Du beau boulot tes critiques de Incassable et Payback. :super:
Jamais vu la DC de Payback mais ça me donne envie de m'y mettre, pourtant j'aime bien les touches d'humour de la version ciné.
Avatar de l’utilisateur
padri18
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5625
Inscription: Ven 08 Oct 2010, 23:00

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Dunandan » Ven 27 Sep 2013, 12:05

Merci mec :super:. Par contre, si je devais partager les deux versions, je les aime bien toutes les deux en fait. Je trouve ça con d'ailleurs que le montage ciné ne soit pas présent sur la même galette ...
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Heatmann » Ven 27 Sep 2013, 14:49

jamais vue le montage Straight up non plus , mais de ce que j en est lue , ok , ca change pas mal de chose , mais pas sur que je la prefere ... comme Revenge dont ok j'adore la DC mais regrette de pas avoir le montage cine que j aime autant presque
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Alegas » Ven 27 Sep 2013, 14:55

Du coup pour découvrir le film vous conseillez quoi ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 46441
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Logan » Ven 27 Sep 2013, 14:59

La straight
Logan
 

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Jed Trigado » Ven 27 Sep 2013, 15:01

Je préfère largement la version cinéma : on y perd certes quelques détails rentre-dedans, mais on y gagne un chouette score jazzy et toute la seconde moitié avec Kris Kristofferson est bien meilleure que le climax dans le métro voulu par Helgeland.
Jed Trigado
 

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Heatmann » Ven 27 Sep 2013, 15:04

ce que vient dire Jed , on me l'a deja repeter et dit un paquet de fois , c'est pour ca que je suis pas si presser que ca de voir la "dc" , qui ne sont pas toujour forcement meilleur ( faut voir la DC de rambo 4 completement nul , comprend pas pourquoi sly a baisser sont froc comme ca .. )

De meme que la DC de revenge qui est tres "cool" ok , je suis content des choix de scott , mais le montage cine il etait quand meme vachement bien aussi , et on y perd en "souffle westernien" et romantisme , c'etait vachement plus proche du style d'harrison
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Logan » Ven 27 Sep 2013, 15:15

Bah pourtant t'as vu le même film que Jed :eheh:

(Ou alors j'ai rien compris :mrgreen: )
Logan
 

Re: [Dunandan] Mes critiques en 2013

Messagepar Scalp » Ven 27 Sep 2013, 15:25

Moi kif kif.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

cron


Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO