#Réalisateur# Martin SCORSESE

Les débats sur les réalisateurs, les producteurs, les acteurs...

Modérateurs: Dunandan, Alegas

#Réalisateur# Martin SCORSESE

Messagepar FrF.Kmeron » Lun 04 Déc 2006, 20:21

Image


Souffrant d'asthme, Martin Scorsese fréquente assidument les salles de cinéma de Little Italy dès son adolescence. Il souhaite devenir peintre puis prêtre avant d'entamer ses études à la New York University où il tourne ses premiers courts métrages. En 1965, il commence à travailler sur Who's that knocking at my door ?, son premier long métrage avec Harvey Keitel dans le rôle principal, qu'il ne terminera que quatre années plus tard. Entre temps, il se fait renvoyer du tournage des Tueurs de la lune de miel au bout d'une semaine et effectue quelques travaux de montage. Le cinéaste est alors approché par Roger Corman qui lui propose de financer son second long métrage, Bertha Boxcar (1972). Mécontent des contraintes imposées par le producteur, il cherche à revenir à un sujet plus personnel et finit par trouver les fonds nécessaires au tournage de Mean streets (1973). Le film marque sa première collaboration avec son acteur fétiche Robert De Niro et impose Scorsese comme l'un des réalisateurs les plus prometteurs de sa génération.

Le cinéaste accepte ensuite de faire ses preuves sur une œuvre plus commerciale. Alice n'habite plus ici (1974) démontre qu'il peut s'adapter à tous les types de sujets. Ellen Burstyn remporte l'Oscar de la Meilleure actrice pour sa performance dans le film. En 1976, le cinéaste fait sensation à Cannes en remportant la Palme d'or pour Taxi Driver, l'histoire d'un vétéran du Vietnam solitaire obsédé par la saleté des rues new yorkaises. Scorsese entame alors une période difficile de sa vie. Le tournage de New York, New York (1977), totalement désordonné, laisse le cinéaste déprimé. Abusant des drogues, il est au bord du suicide avant de se reprendre. De Niro lui propose de tourner une biographie du boxeur Jack La Motta : Scorsese fait de Raging Bull (1980) sa rédemption. En 1990, les critiques américains l'élisent comme le meilleur film de la décennie.

Les années 1980 sont commercialement difficiles pour Scorsese. Il se tourne vers la comédie avec La Valse des pantins (1983) et After Hours (1985), Prix de la mise en scène à Cannes, qui ne séduisent pas le grand public. Il doit donc à nouveau tourner un film ouvertement plus commercial, La Couleur de l'argent (1987), pour financer un projet qui lui tient à coeur depuis plus de dix ans, La Derniere Tentation du Christ, qui choque l'Amérique puritaine. L'investissement d'Universal sur ce dernier projet amène Scorsese à tourner pour le studio Les Nerfs à vif (1991), remake du film homonyme de Jack Lee Thompson.

En 1990 puis 1995, Scorsese offre deux brillantes explorations du monde de la Mafia avec Les Affranchis et Casino. Il y démontre avec style les impasses du rêve américain. Les films bénéficient des performances inoubliables de Joe Pesci et Robert De Niro. Cadre d'un drame amoureux dans Le Temps de l'innocence (1993) ou de la crise spirituelle d'un ambulancier dans A tombeau ouvert (1999), la ville de New York tient une place de choix dans l'oeuvre du cinéaste comme en témoigne, en 2002, Gangs of New York, fresque portée par Leonardo DiCaprio et Daniel Day-Lewis, qui retrace l'affrontement entre Américains et nouveaux immigrants en pleine guerre civile. Un Leonardo DiCaprio qu'il retrouvera à plusieurs reprises, pour Aviator (2005), biopic consacré au milliardaire excentrique Howard Hughes et hommage du cinéphile Scorsese à l'âge d'or d'Hollywood, et pour le polar Les Infiltrés, remake du film hongkongais Infernal affairs, également emmené par Matt Damon et Jack Nicholson, et qui lui vaudra les Oscars du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur en 2007.

Martin Scorsese entame cette nouvelle décennie en tant que producteur et réalisateur du pilote de la série Boardwalk Empire emmenée par un Steve Buscemi en très grande forme ; véritable immersion dans le monde mafieux d'Atlantic City, cité du crime des années 20. Boardwalk Empire récolte au passage de nombreux prix à l'issue de sa première saison dont celui de "meilleure série dramatique" aux Golden Globes 2011. Succès oblige, elle est renouvelée pour deux saisons supplémentaires la même année.

Côté cinéma, le cinéaste retrouve encore une fois Leonardo DiCaprio en 2010, et l'envoie enquêter au coeur d'un asile psychiatrique dans Shutter Island, adapté du roman homonyme de Dennis Lehane. Nouvelle année et nouvelle adaptation en 2011 pour le cinéaste qui s'attaque cette fois-ci, dans un tout autre registre, aux aventures parisiennes et mystérieuses d'Hugo Cabret dans lequel il dirige le jeune Asa Butterfield, ainsi que Jude Law.

Martin Scorsese a toujours voué un culte sans précédent au "rock'n'roll", au "rock classic" ainsi qu'au "blues". Ces genres musicaux font véritablement partie intégrante des œuvres de sa filmographie. D'Eric Clapton aux Rolling Stones, ces morceaux choisis ont contribué à donner une puissance sonore indéniable à ses films. Ainsi, en véritable passionné, il s'est prêté à la réalisation et à la production de nombreux documentaires et/ou concerts concernant ses idoles. Parmi eux, on peut citer : le clip Bad pour Michael Jackson en 1987, les documentaires Eric Clapton: Nothing But the Blues en 1995 et No Direction Home: Bob Dylan en 2005, le concert Rolling Stones : Shine a Light en 2008 ou plus récemment le documentaire consacré à l'ancien Beatles, George Harrison: Living in the Material World en 2011.





Filmographie :

1969 : Who's That Knocking at My Door
1972 : Bertha Boxcar (Boxcar Bertha)
1973 : Mean Streets
1974 : Alice n'est plus ici (Alice Doesn't Live Here Anymore)
1976 : Taxi Driver
1977 : New York, New York
1978 : La Dernière valse (The Last Waltz)
1980 : Raging Bull
1983 : La Valse des pantins (The King of Comedy)
1985 : After Hours
1986 : La Couleur de l'argent (The Color of Money)
1988 : La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ)
1990 : Les Affranchis (Goodfellas)
1991 : Les Nerfs à vif (Cape Fear)
1993 : Le Temps de l'innocence (The Age of Innocence)
1995 : Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain (A Personal Journey with Martin Scorsese through American Movies)
1995 : Casino
1997 : Kundun
1999 : Mon voyage en Italie (My Voyage to Italy)
1999 : À tombeau ouvert (Bringing Out the Dead)
2002 : Gangs of New York
2003 : Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home), Série Martin Scorsese Presents the Blues - A Musical Journey
2004 : Aviator (The Aviator)
2005 : No Direction Home : Bob Dylan
2006 : Les Infiltrés (The Departed)
2008 : Shine a Light
2010 : Shutter Island
2010 : A Letter to Elia (co-réalisé par Kent Jones)
2010 : Public Speaking
2011 : George Harrison: Living in the Material World
2011 : Hugo Cabret (Hugo)
2013 : Le Loup de Wall Street (The Wolf of Wall Street)
2016 : Silence


ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
"Don't Cry because it's over... Smile because it happend...."
Image

Image
Avatar de l’utilisateur
FrF.Kmeron
Rambo
Rambo
 
Messages: 912
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 22:42
Localisation: Metz, London, Dublin

Messagepar mica » Mer 06 Déc 2006, 13:50

zack_ a écrit:Aviator est un film qui aurait pu etre bon mais qui a est trop long à mon gout et pas assez bien conté... J'en ai revenu le DVD sans hésiter (et pourtant c'était une édition métal c'est pour dire!)


Ca fait un an et je ne l'ai toujours pas regardé. ;)

Effectivement, je ressens la même chose que Zack: Les Affranchis, Gang of New York sont de bons films mais n'ont absolument rien de transcendant.
Je viens de recevoir Taxi Driver pour me faire une idée, et certainement Casino avant Noël.
Mais pour l'instant, je trouve personnellement que Scorsese est largement surestimé..
Avatar de l’utilisateur
mica
Gandalf
Gandalf
 
Messages: 678
Inscription: Mer 06 Déc 2006, 13:38
Localisation: trou paumé

Messagepar mica » Mer 06 Déc 2006, 18:53

zack_ a écrit:bon ben on est d'accord sur ce point - Pour Aviator regarde le pour mieux le vendre :lol:


bein il vaut plus grand chose maintenant... :?
Avatar de l’utilisateur
mica
Gandalf
Gandalf
 
Messages: 678
Inscription: Mer 06 Déc 2006, 13:38
Localisation: trou paumé

Messagepar birdy » Mer 06 Déc 2006, 19:36

Je dois faire de ceux qui n'apprécient pas trop ce réalisateur. Il ne m'a jamais donné envie de m'intéresser à lui. Que ce soit dans ses films récents comme Gangs of NY et Aviator ou voire plus loin avec Casino, les Affranchis pour parler des plus connus. Le pire est que cela tourne toujours en rapport aux USA et à son histoire. Comme si les autres pays ne l'interessaient pas.
Le seul point où j'ai du respect est sa mise en scène. Par la prestation de Di Caprio déjà dans Aviator. Je le trouve époustouflant. :shock: Un choc car je le voyais toujours dans son rôle niévreux dans Titanic.
Ce réalisateur apporte une grande aide pour les acteurs mais pas pour le scénario qu'il réalise. Un comble pour quelqu'un qui fait du cinéma depuis plusieurs décennies.
birdy
Predator
Predator
 
Messages: 3299
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 22:10

Messagepar Solodzo » Mer 06 Déc 2006, 20:46

Tac tac badaboum, c'est moi que vlà.

Je ne peux pas assister à ce taillage en régle de martin sans intervenir.

J'ai revu Taxi driver, et c'est vrai que la première fois j'avais été déçu, c'est toujours comme ça quand on attend trop d'un film, mais là, je me suis plus attaché au perso de De niro asocia,l violent, en marge et névrosé, et au final plus aimé que la première fois, même si j'emet une réserve sur le fait que le film à un peu vieillit au niveau esthétique. Mais peut être est ce voulu pour coller au propos, rendre NY moche, crade, hideuse. Une expérimentation formelle qui m'avait étonné, surpris.

Sinon Quid des Raging Bull, Mean street, Casino et NY NY rien que ces films me font plus aimé le ciné que tous les Spielberg par exemple.

Mean street quitessence du ciné de Scorsese qui aborde les thème de la rédemption, la culpabilité, la culture de la rue etc et précurseur des Affranchis et de Casino, ce dernier étant l'apothéose de Scorsese, finit le coté brouillon de Mean street et des Affranchis qui sied parfaitement au contexte, puisque ça se passe dans les banlieue de NY, place à l'esthétique léché et à la flamboyance de Vegas, place à l"escroc et non plus aux mafieux Casino mon Scorsese préféré puisque maîtrisé de bout en bout.

L'un des réalisateur majeur des années 70 et qui a survecu à cette période au contraire des Depalma et Coppola que j'aime beaucoup par ailleur.

Et quand à la remarque de Birdy qui dit en gros "il ne s'interesse qu'aux USA et à son histoire". En régle général on ne filme que ce qui nous interesse hein et ce qu'on connait le mieux et quand on le fait bien et qu'on sait renouveller ses films et ses traitements même sans renouveller les genres, c'est quand même prodigieux et signe d'un très grand réal.
"Accroc à la Kro et à la creek, j'ai la trique..." Svinkels

Forumeur dissident.
Avatar de l’utilisateur
Solodzo
Predator
Predator
 
Messages: 3346
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 21:35
Localisation: Partout sauf ailleurs

Messagepar buchanan » Sam 29 Sep 2007, 22:12

Depuis Mean Streets 1973 je commence a aimé beaucoup ses films :wink:
Avatar de l’utilisateur
buchanan
Dark Vador
Dark Vador
 
Messages: 484
Inscription: Sam 29 Sep 2007, 12:14

Messagepar moricenlive » Mer 03 Oct 2007, 21:18

mica a écrit:
zack_ a écrit:Aviator est un film qui aurait pu etre bon mais qui a est trop long à mon gout et pas assez bien conté... J'en ai revenu le DVD sans hésiter (et pourtant c'était une édition métal c'est pour dire!)


Ca fait un an et je ne l'ai toujours pas regardé. ;)

Effectivement, je ressens la même chose que Zack: Les Affranchis, Gang of New York sont de bons films mais n'ont absolument rien de transcendant.
Je viens de recevoir Taxi Driver pour me faire une idée, et certainement Casino avant Noël.
Mais pour l'instant, je trouve personnellement que Scorsese est largement surestimé..

Je n'ai pas du tout aimé Aviator. Casino moyen.. 10x trop long.
Gangs of N-Y est un film qui m'a beaucoup marqué. Un vrai coup de coeur; que ce soit l'ambiance, les acteurs, la musiques, l'histoire. Ce film est à mes yeux parfait.
Les infiltrés est un très bon film, à voir à tout prix :wink:

Je ne pense pas que cet acteur soit surestimé, rare sont les réalisateurs aptent à réaliser de tels films, qu'on ait aimés ou non.
Avatar de l’utilisateur
moricenlive
Predator
Predator
 
Messages: 3497
Inscription: Lun 13 Aoû 2007, 09:23

Messagepar buchanan » Mer 03 Oct 2007, 21:30

moricenlive a écrit:Les infiltrés


Me suis régalez avec celui ci :wink:
Avatar de l’utilisateur
buchanan
Dark Vador
Dark Vador
 
Messages: 484
Inscription: Sam 29 Sep 2007, 12:14

Messagepar buchanan » Jeu 04 Oct 2007, 07:07

Je rappelle que Scorcèse est un fan assidu est fin connaisseur de Western :wink:
Avatar de l’utilisateur
buchanan
Dark Vador
Dark Vador
 
Messages: 484
Inscription: Sam 29 Sep 2007, 12:14

Messagepar Scalp » Mer 16 Jan 2008, 16:40

Les Infiltrés (2006) : Tres bon ( un peu moins que l'original quand même ) : 8/10
Aviator (2005) : 8/10
Gangs of New York (2003) : J'adore vraiment ce film : 8/10
A tombeau ouvert (2000) : Moyen : 5/10
Mon voyage en Italie (1999) : pas vu
Kundun (1998) : pas vu
Casino (1996) : CULTE AUSSI : 10/10
Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain (1995) : pas vu
Le Temps de l'innocence (1993) : vu mais aucun souvenir
Les Nerfs à vif (1992) : Un tres bon remake : 7/10
Les Affranchis (1990) : CULTE : 10/10
New York stories (1989) : connait pas
La Dernière tentation du Christ (1988) : pas vu et pas envie
La Couleur de l'argent (1987) : pas vu
After Hours (1986) : pas vu
La Valse des pantins (1983) : pas vu
Raging Bull (1981) : sur-évalué : 6/10
The Last Waltz (1978) : connait pas
New York, New York (1977) : pas vu et pas envie
Taxi Driver (1976) : Vu y a pas lgtp et un peu déçu, la fin est vraiment mauvaise mais ça reste tres bon : 7/10
Mean streets (1976) : 8/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56386
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Messagepar Niko06 » Jeu 17 Jan 2008, 10:44

Les Infiltrés (2006) : Bon film à l'opposé de l'original, dommage qu'on ne s'attache pas aux personnages...
Aviator (2005) : Bio flamboyante d'un personnage hors du commun, superbement réalisé... j'aime beaucoup
Gangs of New York (2003) : Belle fresque mais c'est là que Scorsese a vendu son âme... pas un film de lui à mes yeux
A tombeau ouvert (2000) : Superbe, presque aussi bon que taxi driver
Mon voyage en Italie (1999) : pas vu
Kundun (1998) : Belle histoire, bien réalisé mais pas inoubliable
Casino (1996) : Dernier vrai chef d'oeuvre en date
Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain (1995) : pas vu
Le Temps de l'innocence (1993) : pas vu
Les Nerfs à vif (1992) : Remake inutile et moins bon que l'original, le film ne vaut que pour la prestation en roue libre de De Niro
Les Affranchis (1990) : Chef d'oeuvre
New York stories (1989) : pas vu
La Dernière tentation du Christ (1988) : Un film couillu et vraiment excellent
La Couleur de l'argent (1987) : pas vu
After Hours (1986) : Chef d'oeuvre de comédie intelligente
La Valse des pantins (1983) : Superbe réflexion sur l'admiration portée à une idole, très drôle aussi.
Raging Bull (1981) : Chef d'oeuvre
The Last Waltz (1978) : pas vu
New York, New York (1977) : pas vu
Taxi Driver (1976) : Chef d'oeuvre inoubliable
Alice n'est plus ici (1974) : Superbe portrait de femme
Mean streets (1973) : Très grand film d'acteurs, culte
Boxcar Bertha (1972) : pas vu
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Waylander] Mes critiques en 2009

Messagepar Heatmann » Dim 27 Sep 2009, 10:40

AHHH Martin :love: derriere Mann , mon autre maitre du cinema ... tellement talentueux , passioner ...

alors martin et moi :

-boxcar bertha : mouai c'est le debut
-mean streets : excellent, keitel , bob , little italie ..
-alice doesn't live here anymore : pas le martin qui me fait vibrer , il etait encore jeune
-taxi driver : legendaire , mon number 4 , hypnotisant a chaque fois
-New york new york : pas forcement mon style favoris , mais tu sent l'amour de martin pour ny , le cinema , la musik , ces acteurs , a chaque secondes
-raging bull : alors la mythique , sur mon podium , la meilleur perf de bob ever , c'est plus fort que moi , au moins 1 fois par moi je mdit : tient j reverrais bien raging bull ....
-king of comedy : meconnue et pourtant enorme encore une fois .
-after hours : scipt et dialogue tip top , mais bon le cast me plait pas trop et pis je trouve qu il a mal viellit et la real pas super inspirer
-color of money : une belle comande , tu sent que c'est pas du martin a 100% la , ca vient pas de lui , et pourtant c'est quand meme excellent , pas ultime
- last temptation christ machin : le genre de truc dont je m'en bats les couilles royalement ...
- Goodfellas : j 'ai vraiment besoin de dire quelquechose la ? le number 1 martin for me , 4eme de mon top de tout les temp . historique
- cape fear : encore une commande , scorsese " l'echange " avec schindler qu'il donne a stevie , deniro fait son show , martin fait le minimum , c'est bien quand meme
- age of innoncense : daylewis en forme , ca fait plaisir , le reste me passe au dessus de la tete ..
- Casino : epic !!! no comment , vraiment , vraiment , tout y est parfait , si si .
- Kundun : ben de temp en temp martin deconne un peu ... j'ai du voir 40 min ... rien a battre de ce machin
- a tombeau ouvert : ben la j me suis bien fait chier , et pourtant j'y ait mit de la bonne volonter mais vraiment ca me cause pas ca ...
- Gangs of NY : ben moi je surkiffe , c'est puissant , maitriser , du grand cinema
- Aviator : pareil que gangs , ca tue
- departed : ca tue aussi , mai peut-etre un poil impersonnel , oui c'est une commande et il y a mit du sien , mais c'est pas du nivo de ces 3 meilleur . ca tue quand meme et les 3/4 des real en vie aimerais arriver a se nivo ..

PS : je trouve ca cool comme idee de résumer une filmo d'acteur ou réalisateur en une ligne seulement par film , ca pourrait etre un topic sympa , quelqun lance un nom , et on repnd avec la filmo commenter par une seule ligne pour resumer notre sentiment , ca donne une bonne visoin d'ensemble de ce que chacun pense du sujet ...??

Ca existe! Miracle: FUSION
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33393
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Waylander] Mes critiques en 2009

Messagepar Riton » Dim 27 Sep 2009, 11:14

Mes DVD a vendre à partir de 0.70€ 8)
helldude™ a écrit:bik et moi vivions déjà le grand amour avant l'épisode de l'éjaculation faciale

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
Riton
Hulk
Hulk
 
Messages: 15046
Inscription: Mar 29 Mai 2007, 09:55
Localisation: Au CDR (Comité de Défense des Roux) puis après, At the McLaren's pub with Ted

Re: #Bio# Martin Scorsese

Messagepar Milkshake » Mer 30 Sep 2009, 07:59

Boxcar Bertha (1972) : pas vu
Mean streets (1973) : 6/10 Un film de pote ou on sent déjà la patte de Scorsese Très grand film d'acteurs, culte
Alice n'est plus ici (1974) : pas vu
Taxi Driver (1976) : 6/10 Film Surestimé bonne perf de DeNiro mais c'est tout ce que je retiens
New York, New York (1977) : 7/10 Film Trop ambitieux pour Scorsese, une ébauche clip de ses prochaine fresque.
The Last Waltz (1978) : pas vu
Raging Bull (1981) : 9/10 Premier grand film du maitre.
La Valse des pantins (1983) : pas vu
After Hours (1986) : 4/10 pas drôle une seconde
La Couleur de l'argent (1987) : 7/10 Film de commande efficace
La Dernière tentation du Christ (1988) : pas vu
New York stories (1989) : pas vu
Les Affranchis (1990) : 9/10 Etalon du film gangster décontracté, maitrise de la narration dense et rythmé hallucinante
Les Nerfs à vif (1992) : 3/10 pire film de Scorsese grosse tranche de rire
Le Temps de l'innocence (1993) : 7/10 Grand film époque romantique ou Scorsese se regarde filmer avec des perso assez fade.
Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain (1995): Pas vu
Casino (1996) : 10/10 Son plus grand film
Kundun (1998) : pas vu
Mon voyage en Italie (1999) : pas vu
A tombeau ouvert (2000) : 6/10 Voyage dépressif oubliable.
Gangs of New York (2003) : 8.5/10 Cela aurait pu être le plus grand film de Scorsese si il n'y avait pas la romance avec la fade Cameron Diaz.
Aviator (2005) : 9/10 La Bio rêvé sa réalisation la plus inspiré depuis Casino.
Les Infiltrés (2006) : 8/10 Bon film rythmé plus profond mais moins léché que l'original.

Pour moi Scorsese est clairement dans sa meilleure période les années 2000 cela risque de se confirmer avec Shutter Island en mars 2010 et sa série avec HBO qui doit sortir en 2010 Boardwalk Empire dont il a réaliser le pilote et devrait revenir pour plusieurs épisodes.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: #Bio# Martin Scorsese

Messagepar Niko06 » Mer 30 Sep 2009, 09:50

Les infiltrés plus profond qu'Infernal Affairs?? Perso je trouve que pour un remake ça va, y'a pire, mais on perd toute l'émotion de l'original et puis la fin bien moralisante j'ai trouvé à gerber
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO