[Jed_Trigado] Mes critiques en 2020

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Jed_Trigado] Mes critiques en 2020

Messagepar Jed_Trigado » Lun 13 Jan 2020, 20:46

Et hop.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11757
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Detroit - 6/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 13 Jan 2020, 21:13

Detroit - Kathryn Bigelow (2017)


Image


Depuis l'acclamé Démineurs, Kathryn Bigelow s'est fait un crédo d'ausculter les failles de l'Amérique et son rapport a la violence, avec surtout l'idée d'un Mal intérieur : après les militaires accros au champ de bataille et les enquèteurs prêts a tout pour avoir un semblant de vérité, ce sont les forces de l'ordre qui sont pointées du doigt pour leur usage abusif de la force. Pourquoi pas, le sujet a certes été déjà traité, mais la période choisie par la réalisatrice et son scénariste est on ne peut plus importante dans l'histoire des Etats-Unis, qui n'est sortie de la ségrégation que sur le papier, certainement pas encore prête a accepter que blancs et afro-américains puissent cohabiter avec des droits égaux.

Tout est là pour faire un film rentre-dedans a la manière d'un Hateful Eight, si le premier acte pose aisément les personnages et pose une toile de fond bien précise et détaillée (la reconstitution est vraiment bien et la réal prise sur le vif d'une maitrise absolue), j'ai eu plus de mal avec la partie centrale qui tient sur un fait divers de bavure policière qui ne méritait pas autant de focalisation en termes de durée, pourtant la tension est bien palpable et les acteurs mis sous pression sous l’œil expert de Bigelow, c'est surtout sous l'angle de l'écriture que ça bloque vraiment chez moi, c'est limite du Spike Lee dans le texte avec un manichéisme jamais voilé, voir même accentué (comme le perso de Will Poulter semble au départ avoir un discours ambigu sur les Afro-Américains avant de jouer les cowboys sans sommation contre un simple voleur a l'étalage désarmé la scène d'après :chut:). Comme on s'appesantit longuement et que jamais la donne n'évolue vraiment, la charge s'avère plus balourde qu'autre chose et hélas ce n'est pas la partie procès légère au possible survenant a la toute fin qui viendra sauver les meubles.

Zero Dark Thirty me donnait déjà l'impression d'une Bigelow sur la pente descendante, mais là, je pense que elle a fait le tour de ce genre de films "engagés". J'aimerais bien qu'elle revienne a des œuvres plus orientées entertainement a l'avenir.

6/10
Critiques similaires
Film: Detroit
Note: 7/10
Auteur: Alegas

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11757
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2020

Messagepar lvri » Lun 13 Jan 2020, 22:09

Perso, je trouve justement que le traitement du personnage de Poulter est indispensable, quitte à tomber dans le manichéisme. Je garde un bon souvenir de ce film globalement, surtout en terme de tension.
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Robocop
Robocop
 
Messages: 7987
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO