[Dun] Mes critiques en 2020

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Mark Chopper » Mar 24 Mar 2020, 21:56

Faut vraiment que tu apprennes à lâcher du lest.

Vraiment.

(réalise à quel point tout ceci n'a aucune importance)
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33808
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Alegas » Mar 24 Mar 2020, 22:10

T'imagines même pas à quel point j'en ai rien à branler que vous trouviez que j'ai pas d'humour. :eheh:

Seulement voilà, vos justifications permanentes via l'humour pour vos piques lourdes et répétitives, et qui finissent constamment par un cercle vicieux de mon côté parce que quoi que je rétorque on viendra me dire que j'ai pas compris le second degré, ça devient chiant, vraiment. J'aimerais bien que vous lâchiez du lest de ce côté là.

Désolé hein, mais quand je demande conseil sur un topic concernant les films, la dernière chose que j'ai envie de lire c'est des mecs qui viennent dire derrière, même en rigolant, "mais non mate pas tu mettras pas ce que ça mérite, etc....". On peut discuter de cinéma sans en arriver là constamment.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39736
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Mr Jack » Mer 25 Mar 2020, 10:56

Image
Image
We all want to be scared in a room full of people.
We want to be scared in a safe place.
- John Carpenter
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Robocop
Robocop
 
Messages: 8559
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Alegas » Mer 25 Mar 2020, 10:59

Autant parler à un mur...
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39736
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Mark Chopper » Mer 25 Mar 2020, 11:26

Ça tombe bien, le confinement s'y prête.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33808
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar osorojo » Mer 25 Mar 2020, 12:48

C'est intéressant les murs.

Image
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16463
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Mr Jack » Mer 25 Mar 2020, 16:56

:eheh:
Image
We all want to be scared in a room full of people.
We want to be scared in a safe place.
- John Carpenter
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Robocop
Robocop
 
Messages: 8559
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Mark Chopper » Mer 25 Mar 2020, 19:10

Là c'est plutôt "parle à mon cul".
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33808
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Parasite - 7/10

Messagepar Dunandan » Mer 01 Avr 2020, 00:55

Image
Parasite, Bong Joon-ho (2019)

Considérant sans grande difficulté Boon Joon Ho comme le réalisateur coréen le plus intéressant à suivre avec Park Chan Wook, j'attendais Parasite avec une certaine impatience. Au final je l'ai plutôt apprécié, mais avec une histoire qui s'appuie de nouveau sur la fracture socio-économique existant en Corée, j'avoue que j'en attendais un peu plus, surtout au vu du succès publique et critique qu'il a récolté. J'y ai ressenti en effet un gros sentiment de redite, malgré un angle assez nouveau, avec ces «parasites» projetant de s'emparer une maison de bourges de manière plutôt jubilatoire (le père qui cherche le bon ton pour faire avaler son bobard, ça m'a bien fait marrer, et fait écho à l'excès de certains films coréens qui n'hésitent pas au contraire à exagérer) et inventive, du moins dans sa première partie, la suite étant beaucoup moins sujette aux effets zygomatiques.

On y retrouve la patte de Boon Joon Ho avec une réalisation maîtrisée, un casting impliqué, et une science du mélange des genres certes moins folle que celle à laquelle il nous a habitué, mais tout de même bien menée. Que ce soit pour mettre en avant le sentiment de quiétude de cette maison d'architecte ou le caractère exigu et crado de cette famille de «parasites», la mise en scène est carrée et appliquée. Mais à mes yeux il y a des trous inexplicables dans le scénario (on dirait qu'il faut tout attribuer à la crédulité de cette mère de famille et la question des réseaux, mais qu'en est-il du gamin alors qu'il est présenté comme un petit excité incontrôlable ?), et malgré un petit twist bienvenu (et un retour imprévu de la famille de riches qui nous conduit à un petit cache-cache jouissif), on peut aussi regretter un certain manque de renouvellement des enjeux, qui sont eux pourtant bien articulés en dépit de leur simplicité apparente (l'odeur pour évoquer insidieusement la classe «inférieure», fallait y penser).

Dernier point appréciable, c'est l'aisance avec laquelle on parvient à s'attacher aux personnages, et ce, sans manichéisme, surtout du coté de cette famille de marginaux (qu'on comprend qu'elle l'est devenue par la force des choses), alors qu'ils font justement des sales coups à leurs prédécesseurs pour asseoir leur place dans leur nouvelle résidence. C'est bien là la plus grosse force du film selon moi, avec ses qualités formelles évidentes. Malgré le caractère forcément malsain de leur intrusion (surtout dans sa dernière ligne droite qui devient franchement oppressante), difficile de ne pas les trouver sympathiques (ça ne doit pas être étranger au fait qu'ils se réalisent enfin, et que c'est bien leur situation qui les limitait), tant qu'ils ne franchissent pas, justement, cette fameuse «ligne» évoquée par leur boss commun (ce jeu de faux semblants étant certainement la thématique la plus intéressante du film). Bref, même si j'ai quand même bien aimé ce film, je n'ai pas eu la claque attendue et j'espère au fond que Boon Joon Ho ira explorer d'autres horizons au risque de finir par me lasser dans ce qu'il propose.

Note : 7/10
Critiques similaires
Film: Parasite
Note: 9/10
Auteur: elpingos

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18994
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

A Taxi Driver - 8,5/10

Messagepar Dunandan » Lun 06 Avr 2020, 01:05

Image
A Taxi Driver, Jang Hoon (2017)

Je ne connaissais rien de l'intrigue de A Taxi Driver, et grand bien m'a fait tant c'est le genre de film qui joue beaucoup sur l'élément de surprise. À commencer par l'affiche de promo qui réussit très bien à brouiller les pistes, car au final ça tranche avec les gros succès du cinoche coréen auxquels nous avons habituellement droit. À quelques choses près, puisqu'on retrouve quand même leur fameuse science de la rupture de ton, décidément inhérente à leurs grosses productions. Cela commence donc comme une franche comédie douce-amère (Song Kang-ho qui pousse la chansonnette au volant, c'est priceless) pour nous plonger lentement mais sûrement vers du drame bien costaud, le tout en aérant le récit de petites touches de légèretés bienvenues.

Et la manière dont on est conduit dans l'histoire est bien vue, puisqu'on suit un chauffeur de taxi qui accompagne (sans le savoir) un reporter étranger pour couvrir d'obscurs événements dans une petite ville de Corée au nord de Séoul, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne colle pas vraiment à l'image classique du héros, d'autant plus que son profil clash dans un premier temps avec les idéaux de ses comparses. Et du coup le voir évoluer au contact de cette situation prend tout son sens. Song Kang-ho assure de son côté pour donner vie à son personnage, tant dans ces moments où il résiste tant qu'il peut à s'impliquer personnellement, que dans ceux où il se lâche plus volontiers (les échanges forcément décalés avec le reporter, ou encore quand il essaie de profiter de la situation), et ce fameux tournant plus tragique où il apparaît de plus en plus touchant. Le reste du casting n'est pas en reste, du second au troisième rôle. J'aurais juste un petit grief concernant cette dernière partie qui verse un peu trop dans les violons, mais vu le contexte (qui aborde une réalité peu reluisante de la Corée), ça passe.

Enfin, c'est impressionnant la façon dont les séquences qui entourent les affrontements parait immersive et pleine de tension, sans trop d'emphase pour le coup, le tout avec un chouette taf de réalisation qui capte bien le chaos ambiant. Pour couronner le tout, y a une course-poursuite finale qui m'a paru à la fois purement dramatique et aussi assez burlesque, avec cette petite bande de taxis verts flashy en lice contre l'oppression du pouvoir, le genre de séquence où on est partagés entre les rires et les larmes, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'allais oublier le taf de montage avec la musique qui colle vraiment bien aux situations et épouse l'évolution de l'intrigue. Au final, je me suis donc bien régalé avec ce divertissement aux multiples atours, et je pense que ce film doit figurer parmi mes préférés du pays de ces dernières années. Bref, un véritable bol d'air frais dans la production coréenne.

Note : 8.5/10
Critiques similaires
Film: A Taxi Driver
Note: 7,5/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18994
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar lvri » Lun 06 Avr 2020, 08:06

:super:

J'ai commandé le bluray ce weekend. Très envie de le revoir.
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Robocop
Robocop
 
Messages: 8256
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Dunandan » Lun 06 Avr 2020, 10:12

Si c'est le même que le mien, c'est un zone A...

Edit : j'ai rien dit, ça marche. C'est indiqué zone A mais c'est compatible avec mon lecteur français. :super:
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18994
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Alegas » Lun 06 Avr 2020, 10:36

Tu m'as fait une petite peur là : je l'ai commandé il y a quelques jours sur WowHD. :eheh:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39736
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Dunandan » Lun 06 Avr 2020, 10:55

J'avais oublié que tu avais fait une remarque de ce style au moment de mon achat, du coup je me suis empressé de tester! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18994
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar lvri » Lun 06 Avr 2020, 19:35

Peu importe le zonage me concernant, mon lecteur est multizone :super:
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Robocop
Robocop
 
Messages: 8256
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Scalp et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO