[Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar Scalp » Ven 20 Mar 2020, 10:14

Faut bien s'occuper, le télétravail c'est un truc de vegan fan de Benabar.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Queen & Slim - 2/10

Messagepar Scalp » Ven 20 Mar 2020, 10:35

2/10

Queen & Slim de Melina Matsoukas - 2019

Ca Spoile de partout alors me casse pas les couilles.

Et ben c'est pas fameux, j'aurais pu mettre la moyenne sans cette fin en carton et totalement démago. Alors j'aime bien l'idée de départ qu'un date Tinder se transforme en Bonnie and Clyde sauf qu'il faut ptet écrire un truc un peu plus crédible ou alors un truc un peu plus bis car là ça fonctionne pas. Un truc bis aurait permis d'accepter l'énormité du propose, mais là on est devant le phénomène Black Panther, vu que c'est un film black c'est bien et faut pas critiquer mais en fait non c'est un peu de la merde ton film là.
Ca commence avec un flic raciste, bon ça ok, mais très vite on pousse les curseurs à fond et le mec logique il tire à vue sur un meuf désarmée (bon après j'avoue moi aussi je l'aurai abattu tellement elle est casse couille, ou du moins un bonne droite dans la gueule sponso #metoo), non mais qui écrit ce genre de connerie sérieusement, à partir de là tout le truc est biaisé car tout les flics sont forcément racistes et la fin tend à montrer que c'est réellement le propos du film et j'irai même plus loin car c'est ici tout les blancs qui sont racistes, et c'est pas le perso de Flea (oui oui le mec des Red Hot) qui va changer grand chose et en poussant le truc plus loin en voyant les réactions des persos on appelle même clairement à buter du flic (on a même une scène d'émeute carrément hors propos monté en alternance avec une scène de cul, encore une idée de génie). Après cet homicide involontaire on a donc l'idée du siècle mené par une femme avocate et montrée comme plus intelligente que la moyenne et sa super idée c'est une cavale, idée du siècle, tout le film est passé sur un postulat qui s'écroule au bout de 10 minutes. Et vu que le réal, ou la réal vu le nom (super plus de femmes qui font des films hein) est pas douée ben c'est chiant, alors oui y a des jolis plans, assez souvent même, y a même une chouette scène dans un bar mais clairement cette cavale c'est ni True Romance ni Bonnie And Clyde (car oui les 2 héros sont devenus en 2 jours les ennemis public numéro un mais on les abats comme Bonnie and Clyde, et ça c'est vraiment la scène de la honte, qui ose faire ça aujourd'hui ou alors fallait faire comme Rob Zombie à la fin de Devil's Reject). On a donc un road movie mou du genou qui dure 2h où on avance au gré des rencontres sans grand intérêt et le manque de péripétie ou tension fait que c'est même pas plaisant à suivre (en faisant abstraction du fond).
Un film qui pouvait être bon en assumant son coté bis plutôt qu'en le basant sur une posture idéologique démago. Au début j'avais mis 4 mais en écrivant cette critique ça m'a énervé donc 2, 1 point pour le duo d'acteur vraiment bon et là rien à redire et 1 point pour le soundtrack plutôt cool avec Raphael Saadiq entre autre.
Le Black Panther du "polar".
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Cas Richard Jewell (Le) - 3/10

Messagepar Scalp » Ven 20 Mar 2020, 20:25

3/10

Richard Jewell de Clint Eastwood - 2019

Je crois que je comprendrais jamais les choix de films de fin de carrière de Clint, ce besoin de parler de "héros" américain lambda et osef, alors La Mule ça marchait car il y donnait une tonalité à la Gran Torino qui faisait que ce fait divers balek était sympa à suivre mais là sérieux c'est rapidement relou à suivre. Alors je vois très bien l'ambivalence qui a pu intéresser Clint mais c'est quand même vite limité au niveau du scénario, tout est rapidement prévisible (et même pas du au fait que ce soit une histoire vraie). Reste le portrait d'un homme aux idéaux exacerbés et à la naïveté bien niaise par moment qui se pose en victime idéal, et ça c'est pas trop mal notamment grâce à l'interprétation de Paul Walter Hauser qui a clairement le physique de l'emploi pour le coup. Mais à part ça c'est quand même chiant à suivre, et c'est long comme un putain de confinement. Après y a des scènes qui sortent du lot comme la perquisition avec cet homme incapable de fermer sa gueule. Mais les malheurs de Forrest Gump ça a vite des limites et les autres sont vraiment tout méchants avec lui entre le méchant FBI et la journaliste arriviste c'est quand même pas très subtil tout ça et c'est pas les larmes en carton de la fin (avec le petit violon, ou piano je sais plus) qui font changer le personnage de Wilde qui est même bien ridicule et cliché. Pour moi y a clairement pas matière de faire un film de 2h sur un tel postulat et j'aime pas quand on veut me forcer à tout prix d'aimer un personnage et c'est un peu le sentiment qu'on a en regardant ce film, faut aimer ce pauvre Richard Jewell, ben non je l'aime pas, il est relou.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar maltese » Ven 20 Mar 2020, 20:31

:eheh: bonne idée d'avoir repris les critiques :super: tous les autres aussi d'ailleurs
Avatar de l’utilisateur
maltese
Predator
Predator
 
Messages: 3261
Inscription: Jeu 26 Mai 2011, 12:29

Re: [Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar Mr Jack » Ven 20 Mar 2020, 21:08

Scalp a écrit:Faut bien s'occuper, le télétravail c'est un truc de vegan fan de Benabar.


:eheh: :eheh:
Image
You have to believe.
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Robocop
Robocop
 
Messages: 8769
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Bad Guys (The) - 5/10

Messagepar Scalp » Sam 21 Mar 2020, 10:49

5/10

Bad Guys : The Movie de Son Yong-ho - 2019

Un convoi de prisonnier est attaqué par une mystérieuse organisation pour une mystérieuse raison, des dangereux criminels se retrouvent ainsi dans la nature et pour les récupérer on fait appelle à des truands emmener par Ma Dong-seok, le gros bourrin à la patate de forain qui a véritablement lancé sa carrière avec Busan, carrière basé essentiellement sur du Shiba et de la patate dans la tronche. Alors le pitch vendait du rêve et c'est pas aussi fou que prévu, ça se suit mais comme tout bon film coréen qui se respecte c'est trop long, en fait tout ce qui tourne autour de qui est responsable de l'attaque c'est osef, même si c'est un yakuza super classe, la partie enquête est assez casse couille. Heureusement quand on a de l'action c'est plutôt cool, le carambolage et l'attaque du fourgon de prisonnier est bien foutu, y a un passage de parkour sympa et le climax final à base de 5 vs 100 est bien bourrin avec évidemment Ma Dong-seok qui distribue les pralines dans la tronche aussi vite qu'un CRS a une manif de gilet jaune et des méchants en mode boss de fin de niveau avec le finish him qui va avec.
Outre le gros bourrin, on a la voleuse sexy (qui sert pas à grand chose ne vrai mais bon sinon on avait 0 meuf dans le casting), le vieux flic cancéreux, le jeune flic qui était en zonzon, rien de bien original mais ça fait le taf au niveau des persos, c'est drôle par moment et ça fonctionne, après avec un tel pitch on aurait quand même pu avoir un truc un peu plus hardcore et l'orientation grand public nuit un peu au truc par moment surtout quand il s'agit de péter des tronches mais bon quand on est enfermé depuis une semaine ça réussit à passer le temps pendant 2h c'est déjà pas mal.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Plateforme (La) - 0/10

Messagepar Scalp » Sam 21 Mar 2020, 15:50

0/10

El Hoyo de Galder Gaztelu-Urrutia - 2019

Version espagnol du Transperceneige, on remplace le train par une prison à étage avec seulement 2 prisonniers par étage et cette idée de plus on descend plus c'est la merde.
C'est donc un vrai huis clos et si y a bien un genre où le script doit être ultra solide c'est bien le huis clos car on s'emmerde vite avec 2 persos qui racontent leur vie et c'est très très limité en péripétie et en interaction on reste 1h10 dans la même pièce et on voit très bien le propos le problème c'est même pas le manque de subtilité le problème c'est que c'est chiant, y se passe rien et il se passe tellement rien qu'en à droit au combo flash-back et hallucinations. Et quand ça décide d'aller enfin dans les autres étages on se dit cool ça va enfin se taper sur la gueule ben non. Je passe sur le côté moche minimaliste, c'est juste la pour cacher le budget famélique et je parlerais pas des acteurs, c'est mieux, ils ont le charisme d'un Leo Messi à Anfield. Et la bande son est atroce entre bruit stressant et violon strident le mec coche toutes les cases du truc qui fait mal au crâne. Et je garde le meilleur pour la fin, y a un mec qui se fait chier dessus plein cadre et c'est clairement LE climax du film, ça pose le niveau.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Informer (The) - 5/10

Messagepar Scalp » Dim 22 Mar 2020, 09:44

5/10

The Informer de Andrea Di Stefano - 2019

Bon je vais être indulgent car vu tout ce que j'ai vu avant c'est un peu mieux mais c'est vraiment pas fou mais au moins je me suis pas fait chier et puis le casting est cool même si Clive Owen ça devient n'importe quoi sa carrière et ses prestations (c'est quand son dernier bon rôle ??).
Déjà le film part avec un handicap c'est que le pitch spoile l'intrigue, en gros on nous dit que Kinnaman va aller en prison pour continuer son rôle d'informateur sauf que son pied il le pose en prison après 50 minutes de film. Bon Kinnaman c'est pas forcément ma tasse de thé je l'ai toujours trouvé un peu fadasse et même un coté un peu teubé dans son regard, on a toujours l'impression qu'il comprend rien à ce qui se passe mais ça va là il fait le taf et ça colle avec le perso. Ici il joue donc un polonais qui se retrouve à bosser pour le FBI pour infiltrer la mafia Polak mais suite à un deal qui tourne mal un flic se fait buter et il va devoir aller en prison. Alors le pitch c'est du vu et revu et si le film a garder notre intérêt éveillé car on a une grosse galerie de perso et d'interactions qui font qu'on s'emmerde pas. Kinnaman en mec prit en étau (mais trop austère pour qu'on ait de la peine pour lui), Common parfait en flic acharné, Rosemund Pike en agent du FBI un brin idéaliste, Clive Owen en burocrate sans pitié et tout une bonne galerie de tronche (le parrain polonais et sa tronche patibulaire est excellent). Et puis on a une petite partie carcéral qui livre la marchandise avec les passages obligées du genre.
Evidemment tout est assez prévisible, les rebondissements ont les voir venir mais au moins y a des rebondissements et il se passe des trucs, ça a un coté très thriller 90's, pas prise de tête, pas prétentieux mais aussi très oubliable et la réal n'élève pas le truc, bon faut que j'abrège sinon je vais finir pas lui enlever 2 points encore, donc The Informer c'est un petit thriller qui passe.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Wolf hour (The) - 0/10

Messagepar Scalp » Lun 23 Mar 2020, 12:26

0/10

The Wolf Hour de Alistair Banks Griffin - 2019

Eté 77 à New-York, l'été le plus chaud, l'été des émeutes, l'été de Summer of Sam, une pauvre femme harcelée dans son appartement qu'elle ne quitte jamais. Avec un tel pitch tu te dis ben pourquoi pas ça peut être sympa, et puis si c'est bof au moins y a le contexte. Et ben putain là ça va être difficile de faire pire que ce film qui postule pour être le pire film de l'année, me suis déjà fait niquer par des films mais ici c'est une sodomie à sec et sans consentement. Alors le film commence on voit Naomi Watts en mode pouilleuse qui se lave pas qui stresse dans son vieil appart dont elle fait le ménage une fois par an (c'est du propre aurait du boulot), pourquoi elle est crados, aucune idée, elle a visiblement un gros trauma qui l'empêche de sortir du coup elle se fait tout livrer à domicile, pour elle au moins le Drive marche mieux en 77 qu'en 2020. Mais bon aller pourquoi pas, donc ça commence, elle traine en mode dégueulasse dans son taudis pendant 10 min, il se passe rien enfin si à un moment elle fait tomber son sac poubelle par la fenêtre et concrètement ce sera le climax du film car elle se fait bobo à ce moment là. Après y a le livreur qui se pointe et lui il voit bien qu'il a à faire à une pouilleuse un peu chelou mais bon il est gentil et va quand même lui descendre ses poubelles, après y a sa copine qui passe et qui lui Monique ça fait vraiment cassos ton mode de vie là, on est pas à Roubaix fait quelque chose, ou un truc dans le genre, mais bon elle écoute pas et en plus elle à un livre à écrire car oui la meuf a un livre à écrire aussi. Mais elle peut pas se concentrer car ça sonne à sa porte des fois et du coup elle croit qu'un tueur en veut à sa peau, du coup un jour y a un flic qui vient chez elle, forcément un flic pas très #metoo qui lui fait des avances mais elle préfère appeler un pute, il vient, ils baisent, il parle du cours de la bourse (ou un truc dans le genre) ça sonne à la porte, il dit ohlala mais qui vous embêtes je vais aller voir, elle dit non et il se barre, après le livreur revient, elle lui dont son livre enfin fini à apporter à son éditeur, ben oui elle sort toujours pas cte gourdasse, et autant donner son truc le plus important à un mec qu'on connait pas c'est sur. Après y a les émeutes, du coup elle sort de chez elle et marche pieds nus dans la rue et du coup c'est la fin. C'était génial.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar osorojo » Lun 23 Mar 2020, 12:36

Tu t'éclates :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16818
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar Scalp » Lun 23 Mar 2020, 12:38

Heureusement ma fille revient demain, on pourra reprendre le Winx Club, ce sera mieux que toutes ces merdes :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en Quarantaine

Messagepar osorojo » Lun 23 Mar 2020, 13:03

:eheh:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16818
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Kill Chain - 3/10

Messagepar Scalp » Mar 24 Mar 2020, 09:16

3/10

Kill Chain de Ken Sanzel - 2019

Quand on lance un DTV de Nic Cage on a 99% de chance que ce soit pourri mais par contre y a 80% de chance que ce soit marrant, malheureusement ici c'est pourri et pas marrant. Pourtant avec un bon casting, un bon réal et un scénario un peu moins à trou on avait un bon film. On voit Nic Cage 2 minutes au début et après on part directement sur un truc différent, et même 2 segments bien différents. On commence avec un duel de sniper, et franchement là c'est presque sympa, bon c'est pas de la grande mise en scène mais c'est cool à regarder, pas trop bavard inutilement (la suite par contre...) et on sait pas trop où ça va nous emmener. Evidemment tout ça se passe dans 3 décors, ici un pays lambda d'Am Sud avec des prostituées ricaines dans la rue et un mec du FBI qui traine (faut pas trop chercher de cohérence au récit), le sniper qui remporte le duel se fait arrêter 2 minutes plus tard par un flic local et un mec du FBI (un des acteurs de True Blood) et on part donc sur un nouveau segment avec une longue scène de dialogue en voiture (très mal filmée) qui se finit en gunfight qui fait mal au crâne, ben ouais quand tu veux filmer de l'action dans un espace clos faut être douer et si tu fais des DTV avec Nic Cage y a forcément une raison et le manque de talent en est une. Après ça on part sur un autre truc avec un perso féminin qui a que son physique a mettre en avant et c'est enfin le retour de Nic Cage après 45 minutes de film, on passe les 45 dernières minutes du film dans son hôtel pourri avec des nouveaux perso et un scénario qui essaye d'assembler les wagons (un truc à base de diamants volés et de parrain local), c'est un peu chiant, et mal joué, et mal réalisé (y a une scène de shoot je me demande encore comment le mec peut tirer à coté). Nic Cage essaye de jouer, il est même pas spécialement mauvais, mais il a pas grand chose à défendre mais tout ceux qui lui donne la réplique c'est super mauvais, la dernière scène on revoit le sniper du début qui était pas encore mort et ça sert pas à grand chose. Un mauvais film même pas drôle, mais y a un postulat intriguant avec ce découpage en plusieurs segments qui font qu'on se fait pas chier, enfin ça suffit pas non plus.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Guns Akimbo - 4,5/10

Messagepar Scalp » Mer 25 Mar 2020, 07:17

4,5/10

Guns Akimbo de Jason Lei Howden - 2019

Un film qui se voudrait original sauf que ça pompe tellement de partout que c'est tout sauf original : Wanted, Shoot Em' Up, Game, Suicide Squad et même le Monde de Ralph 2... que des chefs d'oeuvre. Le pitch de départ à base d'un mec lambda et inoffensif se retrouve prit dans un Running Man (tient encore un autre film pompé) avec 2 guns littéralement visé à ses mains est vraiment exploité n'importe comment, c'est pas aidé par une réal fatiguante et une voix off de merde.
Heureusement ça dépasse pas 1h30 et Harry Potter est vraiment cool dans ce rôle de loser, sa dégaine, son coté 2 de tension le rendent attachant malheureusement on a un switch de 2 secondes où il passe de pauvre type inoffensif à tueur sans pitié, faudrait ptet pas pousser mémé dans les orties. C'est pas chiant à suivre (c'est quand même plutôt rythmé sans que ce soit action non stop et y a quelques passages vraiment drôle) malgré que ce soit pas terrible car c'est drôle de le voir faire n'importe quoi après quand ça essaye d'être sérieux pour raconter un truc ça foire complètement (le perso de Nix au secours, de même que le passage avec les flics) et puis les facilités scénaristiques sont un peu trop grosse, genre ils sont filmé quasi h24 sauf quand ils font un plan pour se rebeller, ben voyons.
L'univers dans lequel tout cela se passe est crédible 2 minutes et amusant 30 secondes, les méchants c'est difficile de faire pire et plus cliché, pas aidé par des acteurs au rabais, de manière général façon le casting à part Potter est vraiment en bois.
Je vais pas être trop méchant sur la note car comme je l'ai dis c'est pas chiant mais ça suffit pas et puis le réalisateur se prend un peu trop pour un génie, alors c'est cool c'est pas cut mais putain cte réal de kéké qui veut trop en faire c'est absolument insupportable. C'est vraiment pas un film détestable mais c'est pas un bon film non plus.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

En avant - 3/10

Messagepar Scalp » Mer 25 Mar 2020, 17:15

3/10

Onward de Dan Scanlon - 2020

J'en attendais strictement rien après le trailer que j'avais trouvé très laid et c'est effectivement assez mauvais, le plus mauvais Pixar depuis Rebelle. Que l'univers soit moche passe encore mais on se rattrape sur rien, on nous promet une grande aventure et ça met clairement 1h à démarrer, la première heure est atroce à suivre. Que ce soit cliché passe encore mais c'est chiant, les perso sont soit détestable car saoulant soit complètement foiré (l'idée des jambes du père c'est de la merde). Le mélange HF et monde moderne ne fonctionne pas une seconde, en fait y a rien qui fonctionne pendant 1h, après ça me prête à être indulgent, il se passe enfin des choses, les persos sont enfin moins teubé et casse couille et on a enfin des épreuves, enfin ça reste souvent des trucs balourds et même le combat final contre le dragon est quand même pas ouf. C'est fou d'être le plus grand studio du monde et de faire un truc avec aussi peu d'idées originales.
Reste une certaine émotion dans les 5 dernières minutes, mais on est très loin de Coco à ce niveau ou évidemment Vice Versa, ça fonctionne pas car les persos ne sont jamais attachant, pas aidé par un doublage bof, j'aime bien Marmai mais là mouais.
Alors je suis pas le plus grand de tout leurs films et ça m'amuse de critiquer Up notamment mais ce Onward est clairement le plus mauvais film du studio (bon j'ai pas vu Cars 3).
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56958
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron


Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO