[Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Alegas, Modérateurs du forum

Protégé (The) - 5,5/10

Messagepar Scalp » Ven 08 Oct 2021, 08:53

5.5/10

The Protégé de Martin Campbell - 2021

Martin Campbell pour moi c'est même pas le mec d'un seul film, c'est le film d'une scène bien dans un film, en gros l'intro de Casino Royale, et à la rigueur la première heure de Zorro et Scott Glenn dans Vertical Limit, donc un mec que je considère comme un gros nul donc j'ai lancé uniquement parce que c'est Maggie Q en tueuse, Maggie Q ça restera un crush à vie, depuis Naked Weapon, elle pourrait me donner envie de revoir Die Hard 4, mais malheureusement sa carrière c'est vraiment pas la joie (mais meilleur que celle de Campbell).
Alors pendant 1h20 j'étais plutôt enthousiaste mais malheureusement le climax final est vraiment nul et inutilement bavard. Donc en gros le film c'est Maggie Q qui veut se venger car on a tué son mentor Sam Jackson, SPOILER : alors on le voit pas mort donc je me doutais qu'il était pas mort mais alors on se mange une explication c'est chaud : donc en gros il a tiré à bout portant au shotgun sur son assaillant pour lui arracher la tête et les mains, comme ça hop il est pas reconnaissable et il peut se faire passer pour mort, alors jusque là pourquoi pas, ça peut faire illusion si on s'attarde pas sur le corps mais y a une ligne de dialogue qui dit "comme ça je suis mort pour les flics" sauf que Sam Jackson il est un peu noir et que le mec mort il est un peu blanc, wtf.
Alors toute l'intrigue du pourquoi clairement c'est un bon gros osef, le seul intérêt du film est de voir Maggie Q buter des mecs et là dessus le film est plutôt cool, déjà elle fait la plupart de ses cascades et direct ça aide ça, en plus Campbell a jamais été un réal qui cut du coup ici il fait de la vraie bonne mise scène ultra lisible et surtout efficace et même classe par moment et on a même 2 bastons avec Michael Keaton qui du haut de ses 70 ans assure carrément, alors y a surement une doublure par moment mais c'est vraiment bien fait et on a des chouettes enchainements et son fight contre Maggie est à la fois vénère et fun (Barry White qui se lance en plein combat), de toute façon tout les combats dans le films sont sans chichi, y a forcément un aspect John Wick mais en plus cash, un peu comme Kate en fait. D'ailleurs on peut comparer le film avec Kate finalement et le film Netflix se révèle bien plus sympa car plus généreux, ici on atteint 1h45 avec pas mal de passages inutiles et une fin ratée. Mais le capital sympathie pour le casting rend le film jamais chiant, même si jamais captivant surtout dans son dernier tiers. A noter aussi qu'on a Robert Patrick en biker.
Voilà donc le seul film de Campbell que j'aime, après 35 ans de carrière ça fait presque plaisir.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Jour et l'heure (Le) - 7/10

Messagepar Scalp » Sam 09 Oct 2021, 10:22

7/10

Le Jour et l'heure de René Clément - 1963

René Clément fait clairement parti des réalisateurs français qu'on oublie quand on parle des grands réalisateurs et c'est un peu injuste car il a quand même une très belle filmographie, Les Félins, Plein Soleil ou même jeux interdits (même si je suis pas fan) c'est de l'excellent boulot et le mec était un vrai formaliste qui fout la trique à ce tocard de Goddard (je voulais dire Truffaut mais Goddard c'est pareil et ça rime).
Alors un film avec Simone Signoret je pars direct avec un apriori positif (top 2 des actrices françaises all time et top 5 mondial quand même) et ici elle est une nouvelle fois parfaite dans le rôle de cette femme qui ne sait pas dire non et qui se retrouve presque de force dans la résistance et elle va s'affirmer au fil du récit et tomber amoureuse du pilote américain (impeccable Stuart Whitman qui sans être un grand acteur est un mec toujours juste) qu'elle doit héberger. L'intro avec Michel Piccoli (rôle trop court tant il bouffe l'écran) est super efficace et après on a quand même 40 minutes un peu molle (les scènes dans l'appartement c'est vraiment pas fou), alors elles sont nécessaires au récit pour nouer les liens et qu'on croit à cette relation qui va se créer entre les 2 personnages mais c'est pas des plus captivant, surtout que ce début manque un peu de peps et même d'enjeu et puis quand le couple doit partir pour l'Espagne on a un énorme morceau de bravoure. Voilà pourquoi je considère Clément comme un formaliste, il livre ici une séquence qui doit bien durer 25 minutes où le couple est dans un train bondé et se retrouve poursuivi par la gestapo, c'est tendu, immersif et admirablement mis en scène, on est dans du Hitchcock. Et rien que pour cette séquence le film mérite d'être vu, après ça le film ne perd pas en intensité avec forcément des emmerdes qui arrivent avec notamment cette vieille trogne de Marcel Bozzuffi en flic à la solde des allemands. La seconde partie du métrage est donc bien meilleure et tire clairement le film vers le haut, mais après la séquence d'interrogatoire (super scène), ça baisse un peu et on se dirige vers un final un peu plus pépère mais plutôt beau avec ce couple pudique qui porte le film et la fin est même couillu, c'est pas à proprement parlé un happy end.
Truc tout con on a un respect des langues avec Whitman qui parle uniquement anglais, chose qu'on aura rarement dans les autres collaborations avec des stars ricaines ainsi Bronson ou Marvin dans les films français ça parle français (en étant doublé en plus).
Film dont on parle jamais quand on évoque la carrière de Clément et c'est vraiment dommage car c'est plus que recommandable.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Gantz : O - 6/10

Messagepar Scalp » Dim 10 Oct 2021, 06:19

6/10

Gantz:0 de Yasushi Kawamura - 2016

Les films adaptés du manga étaient de la merde, tout simplement car c'est impossible de retranscrire l'univers de Gantz en live, ça couterait beaucoup trop de pognons : des bastons en pleine ville contre des dizaines de monstres de tailles qui vont d'un insecte à Godzilla, et le résultat des films était donc un cosplay tout mou. Ici c'est donc entièrement en CGI, alors faut passer le côté balai dans le cul qu'il y a mais de manière générale le résultat est quand même convaincant et puis ce procédé permet d'avoir tout les monstres chelous et de la bonne grosse baston épique.
Par contre ce film si on connait pas le manga c'est un peu nawak, le film adapte l'arc Osaka, soit un arc qui est dans le dernier tiers du manga et il commence direct, on a une explication rapide de l'univers de Gantz (bon ça va c'est simple) et c'est parti, mais on perd absolument toutes les interactions des personnages (dans cet arc c'est le premier sans le héros qui s'est fait buter dans l'arc précédent) et on comprend pas tout de suite que Kei a déjà participé à Gantz (ça sert de twist à la fin mais du coup c'est complètement inutile), y a des lignes de dialogues pour évoquer Kurono (le héros mort) et si on connait pas Gantz c'est vite obscur. Mais si on le prend comme un truc d'action ça fait clairement le taf, l'arc Ozaka est un des plus épiques du manga, bon ils ont virés quelques trucs mais ça 1h30 vraiment généreuse avec son lot d'actions héroiques, de monstres stylés et de morts bien dégueulasses, alors c'est dommage car certains personnages sont sacrifiés comme Nishi qui est un enculé mais qui aurait pu avoir plus de temps de présence pour montrer quel fils de pute il est, de même que papy et Reika qui sont là pour de la figuration (bon ça fait une éternité que j'ai pas lu le manga mais ça c'est plutôt fidèle en fait). Mais l'action et le rythme fait que malgré une écriture en mode balek (clairement les mecs se sont pas fait chier, si tu connais pas le manga ben demmerde toi avec ce qu'on te montre, tant pis si tu comprends pas) on passe vraiment un bon moment : on a un combat entre un monstre Godzillesque et un robot (et c'est mieux que dans le dernier Kong), des combats au katana, des zombies, des monstres ultra chelou (celui avec juste une tête qui roule et celui avec les meufs à poil c'est quand même sacrément barré), des mecs badass qui se font exploser, le tout avec une animation (ou CGI, je sais jamais comment on dit) qui fait vraiment le taf, c'est impressionnant et y a des vrais bons moments de mise en scène.
Après ça peut être un point d'entré pour voir ce qu'est l'univers de Gantz, c'est bien plus fidèle que les 2 films, et même si on capte pas tout on peut apprécier le coté ultra généreux de l'action.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Capitaine Blood - 6/10

Messagepar Scalp » Lun 11 Oct 2021, 15:48

6/10

Captain Blood de Michael Curtiz - 1935

Je pensais l'avoir vu mais finalement ça doit être l'aigle des mers, mais j'arrive au même constat Curtiz c'est vraiment un des réalisateurs de l'âge d'or qui m'en touche une sans faire bouger l'autre, car comme pour Casablanca, Captain Blood est dans ses meilleurs films et ça me passionne pas plus que ça, alors y a des qualités clairement surtout au vu de l'âge du film mais je préfère Errol Flynn chez Walsh (Gentlemen Jim quoi), là il est beaucoup trop propret.
On suit donc les aventures de Peter Blood, un médecin qui va se retrouver vendu comme esclave et déporté en Jamaïque après avoir soigné un ennemi des anglais, et après son évasion avec ses amis, il va devenir le pirate le plus redouté de l'océan Atlantique. Le rythme est enlevé et y a un vrai savoir faire pour rendre le tout dynamique, ainsi on voit pas passer les 2h, bon le film doit beaucoup à l'abattage et au charisme (malgré une coupe de cheveux pas loin du ridicule) de Flynn qui porte clairement le film sur ses épaules mais Curtiz insuffle un vrai souffle épique à l'ensemble et malgré le coté studio on a vraiment l'impression de voyager. Et puis l'action est plutôt pas mal, le duel à l'épée fait vraiment illusion, alors le montage est rudimentaire et c'est filmé le plus simplement du monde mais l'énergie des 2 acteurs fait le taf. Par contre les boulet de canon je trouve que ça vieillit encore super bien, alors c'est pas des explosion de ouf mais en même temps ça doit être proche de la réalité, et le climax final est vraiment généreux et on voit où est passé le budget tant ça pète dans tout les sens et qu'on a des figurants et un bon gros abordage où Curtiz se lâche enfin sur le montage pour livrer un truc qu'on peut qualifier de moderne.
Face à Flynn se dresse un Basil Rathbone parfait en pirate français (bon l'accent quand il parle français laisse à désirer), on est vraiment sur du bad guy de premier ordre car loin d'un manichéisme primaire. Et évidemment on a sa partenaire privilégiée de l'époque : Olivia De Havilland en love interest, un des plus grande actrice de l'âge d'or, c'est drôle car sa carrière est finalement assez courte, c'est une grosse quinzaine d'année, bon après perso c'est vraiment pas l'actrice que je préfère de cette période, elle fait le taf mais on avait nettement plus marquant même si elle a l'espièglerie nécessaire pour tenir tête à Flynn.
Après ça manque vraiment d'une vraie galerie de second rôle pour faire vivre le film car Rathborne est vraiment là que 15 minutes et y a pas vraiment un seul personnage secondaire intéressant à coté, tout le film est à la gloire de la plus grosse star de cette époque qu'était Flynn, si bien qu'il y a pas grand monde pour lui tenir tête et c'est bien dommage.
Du cinéma d'aventure forcément à l'ancienne qui garde un certain charme mais qui est quand même loin d'être indispensable, à la même époque Ford emballait des trucs bien plus impressionnants.
Critiques similaires
Film: Capitaine Blood
Note: 8,5/10
Auteur: jean-michel

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Jed_Trigado » Lun 11 Oct 2021, 19:53

Et dire que McTiernan voulait en faire un remake il y a quelques années, j'aurais bien voulu voir ça....
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12846
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Bright : Samurai Soul - 7/10

Messagepar Scalp » Mer 13 Oct 2021, 17:51

7/10

Bright Samourai Soul de Kyoshei Ishiguro - 2021

Et ben comme pour Witcher c'est une belle surprise, encore plus là car Bright était vraiment un bon gros film de merde. Donc ici on a un spin off du film de Ayer, on reprend les elfes, les orcs, les humains et la magie et hop on met tout ça dans le Japon féodal et finalement avec le temps c'est vraiment le Japon que je préfère, les films de Yakuza j'ai de plus en plus de mal (juste avant j'ai tenté et pas fini 2 Fukazaku, bon je digresse). Sur le papier ça donne envie, mais bon sur le papier le film de Ayer ça donnait envie aussi. Ici on a grosso modo la même histoire : un humain qui fait équipe avec un orc pour sauver une gamine elfe, alors rien de foncièrement originale mais c'est efficace et rythmé, ça dépasse pas 1h20 donc ça c'est clairement un bon point quand on sait que le film de Ayer durait plus de 2h. On est donc dans un buddy movie au Japon où ça découpe au katana et bute des monstres avec style et où les 2 perso sont cool, alors ça dépasse jamais le stade de archétype mais ça fonctionne.
Clairement on est donc devant un truc vu et revu mais le bestiaire et l'action font qu'on se fait jamais chier et surtout le film est jamais bavard pour rien, quand ça parle c'est pas pour dire des trucs qui servent rien. Et puis on a l'animation qui fait la différence, alors c'est à quitte à double je pense car c'est assez spécial, bon j'y connais rien en animation donc aucune idée des différences entre les différents animés mais ici on voit bien que c'est pas un truc qu'on voit pas toujours et c'est très stylé et en plus y a des vraies idées de mise en scène avec une iconisation du samourai qui pète, c'est sanglant sans jamais en faire trop et c'est combiné avec une BO qui rappelle le mélange samourai rap de Samourai Champloo, bon ici c'est pas hip hop même si y a des instrus limite mais c'est un peu plus rock et ça donne un truc vraiment punchy (ça permet de dynamiter une mise en scène qui privilégie souvent les plans séquences avec des mouvements pas forcément très rapide).
Un bon petit animé stylé.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Bataille de l'Escaut (La) - 6/10

Messagepar Scalp » Dim 17 Oct 2021, 07:31

6/10

De Slag om de Schelde de Matthijs van Heijningen Jr. - 2020

C'est le film d'un mec qui a vu Dunkerque et qui s'est dit c'est pas mal un film de guerre avec des histoires qui se croisent mais Nolan il fait de la très grosse merde avec ses persos pétés et sa narration éclatée qui sert à rien (pire film de guerre all time, c'est pas rien quand même). Du coup le mec se retrouve avec la 2ème plus gros budget (merci Wiki) pour un film hollandais, budget qu'on voit bien dans la bataille finale. Bon alors c'est pas Blackbook mais c'est plutôt sympa dans l'ensemble, genre mieux que Soldier of Orange. Alors comme souvent quand on a un film de guerre qui se déroule au Pays-Bas c'est en 1944 pendant la retraite allemande.
On va donc suivre le parcours de 3 personnages, alors ça a un coté un peu artificiel mais c'est pas gênant, on a donc la jeune hollandaise qui a vécu l'occupation sans trop de problème, son père collaborant avec les allemands et elle va devoir entrer dans la résistance pour sauver son frère, ça reste la storyline qui marche le mieux, on a après un pilote de planeur anglais qui va se retrouver en terrain ennemi avec son unité, c'est la storyline la plus frustrante car y avait vraiment un énorme potentiel que ces 5 soldats perdus au milieu des lignes ennemies et c'est un peu trop basique surtout qu'on a un super décors avec un marais à perte de vue, y aurait tellement pu avoir des supers séquences. La dernière storyline est sur le papier la plus intéressante mais ça se foire un peu à l'écran, on suit un soldat allemand (hollandais de naissance) qui va petit à petit se poser des questions sur cette guerre et son implication, alors le début ça fonctionne mais après je trouve qu'il manque des scènes pour qu'on accepte vraiment cette prise de conscience et ça fait finalement truc un peu gratuit pour amener à la confrontation finale, qui fonctionne ceci dit et donne une chouette séquence.
Comme chaque film WW2 (à part finalement le Quentin) c'est une succession de séquences qu'on a déjà vu et le fait que ce soit en Hollande ne change pas grand chose, mais c'est fait avec une vraie envie de bien faire et de faire quelque chose réellement ample et épique. Après on a vraiment une réalisation très sage et fonctionnelle, y a pas de scène à se souvenir, c'est toujours carré, mais ça manque de scènes viscérales ou moment de pure mise en scène et c'est bien dommage car à plusieurs moments y avait moyen (dans les marais notamment). Bon après j'aime bien la scène sans dialogue entre le soldat et la résistante, elle fonctionne vraiment, tout en sobriété, y a quelque chose qui se dégage de cette scène mais c'est un peu con c'est la dernière scène du film, le mec ses sort les doigts du cul juste pour 3 minutes quoi.
Mais le film est jamais chiant malgré les plus de 2h et on veut connaitre le sort des personnages (enfin moins celui du perso anglais) et l'alternance des personnages fonctionnent, c'est bien rythmé et y a un bon taf sur le montage pour à chaque fois relancer l'intrigue.
Bon le casting y a l'acteur le plus nul de la saga de merde Harry Potter (ne jamais oublié de cracher gratuitement sur ces films de merde) et en vieillissant il est toujours aussi nul, le reste du casting je connais pas en même temps les seuls hollandais connus en ce moment c'est Memphis Depay et Ronald Koeman, ça fait vite fait le taf, l'actrice principale je suis pas fan elle a une seule expression faciale (tirer la gueule), le casting de nazi par contre c'est souvent une réussite de ce genre de film et ça déroge pas à la règle.
C'est loin d'être génial mais y a vraiment des bonnes choses et la vision se révèle agréable.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Alegas » Dim 17 Oct 2021, 09:26

Tu peux le noter dans le classement 2021 celui là du coup.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 44707
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Patti Cake$ - 4/10

Messagepar Scalp » Dim 17 Oct 2021, 18:11

4/10

Patti cake$ de Geremy Jasper - 2017

C'est 8 Miles avec une meuf, grosse et moche (oui je suis méchant mais en même temps c'est un fait) mais qui kick vraiment bien, mais sur le papier j'étais pas contre (en plus l'actrice est vraiment pas mauvaise), je me disais que ça pouvait être sympa mais c'est vraiment laborieux, le film hésitant vraiment entre feel good movie et drame de cassos. Car on est bien sur du cassos de compétition avec une bonne grosse famille à problème (et c'est toujours la même chose les familles white trash). En fait la première partie du film fonctionne à peu près avec notamment les passages avec la grand mère vraiment cool et la création d'une chanson qui même si elle atteint pas le niveau d'un Hustle & Flow (toujours dire du bien de ce film quand on peut) est vraiment une scène qui marche à fond. Mais alors quand la grand mère finit à l'hopital, puis meurt, le film fonce dans le pathos et c'est chiant, et y avait pas besoin de ça, ils ont déjà une vie de merde, pas besoin d'en rajouter, alors évidemment tout finit bien pour nos personnages mais ça rattrape pas le demi heure pathos qui casse les couilles.
Ca dure trop longtemps, quasiment 2h, alors qu'on a un truc très conventionnel et on sait exactement comment ça va finir, et la seule chose qui marche vraiment c'est la relation avec son pote (l'acteur est vraiment bien en plus) et sa grand mère mais alors la mère elle est à claquer (et c'est pas la fin qui va rattraper ce qu'on voit avant), le guitariste noir mutique est too much et les autres seconds rôles inexistants (le rappeur célèbre au secours quoi, son dialogue sur le tableau on se voit à ce moment que le film est très mal dialogué, car quand il essaye de faire vraiment des dialogues c'est une cata).
C'est con car sur la forme ça essaye souvent des trucs, alors tout fonctionne pas mais y a de la mise en scène.
Après clairement si on aime le rap c'est pas vraiment conseiller, si on veut un feel good movie aussi, si on aime les cassos à la rigueur mais bon rien ne vaut Shameless en cassos, donc en gros c'est un peu nul, suffit pas d'avoir un personnage principal qui dénote pour que ce soit intéressant et clairement le film mise tout là dessus mais c'est pas suffisant.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

War on everyone - 3/10

Messagepar Scalp » Lun 18 Oct 2021, 07:38

3/10

War on Everyone de John Michael McDonagh - 2016

Celui au bout de 5 minutes, je me suis dis hey mais c'est cool je sens que je vais passer un bon moment, monumentale erreur. Alors tout de suite de la seule qualité du film (quoique le soundtrack est cool) : le duo fonctionne à fond et c'est bien la seule raison qui fait que j'ai réussi à finir le film car pour le reste c'est vraiment pas terrible. Déjà l'Irlandais ça tenait que sur l'acteur principal et 3 répliques, ici c'est pareil on a vraiment d'excellentes répliques et un duo cool et classe à l'alchimie évidente. Au bout de 5 minutes je pensais que ça allait être un buddy movie un peu (beaucoup) con avec de l'action (genre le film Chips qui était finalement pas si mal) et ça m'allait très bien et puis finalement si on est bien devant un buddy movie, il manque tout le reste. Alors oui le scénario a jamais été la qualité principal de ce genre de film mais là très rapidement on se demande c'est quoi l'histoire (alors qu'il y a absolument rien de compliqué), malgré la minceur du script ça arrive à être nébuleux, ce qui est un petit exploit quand même.
On suit donc ce duo de de flic ripoux (mais pas trop) qui va s'attirer des emmerdes mais alors paye tes bad guy en mousse, déjà y a un des jeunes acteurs de Xmen de Vaughn, et il est toujours aussi nul et ridicule (et je dis pas juste ça parce qu'il est roux), après y un pseudo boys band en méchant et on dirait que les mecs sont dans Austin Powers alors que le duo joue dans un Shane Black, autant dire que ce mélange ne fonctionne pas du tout. Et malgré la courte durée (ça dépasse pas 1h30) on se fait rapidement chier. Le duo ne peut pas compenser un script aussi bordélique et sans intérêt même si Pena a des sacrées punchlines et que Skarsgard est délicieusement cool et badass.
Le réal a beau essayer de faire des trucs, son film est chiant, y a finalement jamais d'action (y a vite fait un climax de 3 minutes) et c'est pas un chouette plan ici ou là qui va rattraper le truc.
Bon ben le doué de la famille McDonagh c'est l'autre (enfin il a fait un seul bon film, mais quel film), Jean Michel lui il croit qu'un personnage ça suffit à faire un film, non mec faut écrire une histoire aussi, ça peut servir.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Old Henry - 7/10

Messagepar Scalp » Mar 19 Oct 2021, 20:12

7/10

Old Henry de Potsy Ponciroli - 2021

Belle petite surprise, le trailer était intriguant et je suis pas déçu. Alors on est clairement devant un western low profile, casting restreint, 1 seul véritable décor, pas de rebondissement (dès le départ on sait où on va), des dialogues minimalistes. Alors ça pourrait être chiant, mais ça fonctionne parce que les acteurs sont bons (genre vraiment) et y a un vrai truc qui se dégage des persos et notamment cette relation père/fils vraiment très fort et c'est le coeur du film, bien plus que le passé du fermier.
Alors de quoi ça parle, Tim Blake Nelson (un des seuls truc à sauver du western de merde des Coen) est un vieux fermier qui vit avec son fils, il va trouver un homme blessé qui a été shooté par Stephen Dorff (qui vraiment gagné en charisme avec le temps) et toute l'intrigue va tourner autour de l'identité de cet homme blessé et qui a avec lui un sac d'argent, et Dorff est il vraiment un shérif mais surtout qui est vraiment Tim Blake Nelson qui a un lourd passé. Alors clairement rien d'original et on voit les inspirations dont une forcément écrasante car c'est Unforgiven (y a des lignes dialogues qui pourraient vraiment être dans le chef d'oeuvre de Clint) et l'autre c'est Open Range (pour la mise en scène du climax final). Pendant 1h on est donc avec quasiment que 3 persos, l'ado fasciné par cet homme blessé et Tim Blake qui veut juste vivre sa vie tranquille tout en ayant un sens moral qui lui fait sortir les guns si il faut et dont on sent avec les réactions qu'il a un passé vraiment marquant et on est clairement pas déçu quand on découvre qui il est, bon c'est amené via les dialogues dans le film et c'est donc pas une énorme surprise mais ça fonctionne à fond et y a clairement un côté iconique avec un vieux fermier qui ressort les colts et c'est pas pour casser des noix.
Après plus d'une heure pépère, le film livre un climax vraiment intense où ça va sortir les colts et on a un vrai bon gunfight, bon découpage (minimaliste mais efficace), des finish him classe et une vraie intensité. En plus malgré un petit budget, ça fait jamais cheap, alors oui y a juste un décors mais un western cheap ça se voit direct à l'écran et là la photo est belle, et quand ça fait parler la poudre on est pas devant les nombreux DTV western où ça ressemble à rien, non ici c''est vraiment un chouette boulot au niveau de la réalisation.
La BO c'est pas du Zimmer, donc c'est bien.
Version low profile de Unforgiven plus que bien foutue et bon vu le nombre de western qui sort c'est clairement bon à prendre et à conseiller si on aime le meilleur genre de l'histoire du cinéma.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Titane - 0/10

Messagepar Scalp » Mer 20 Oct 2021, 20:39

0/10

Titane de Julia Ducournau - 2021

Ah ouais quand même, je savais pas grand chose du film car clairement j'en avais rien à foutre parce que Grave était déjà bien nul (et prétentieux en plus) mais alors là on est du niveau de Martyrs dans la connerie, et le début du film m'a fait croire que j'allais voir la meilleure comédie française depuis Sheitan mais voilà Vincent Lindon vient tout niquer avec son deuil en carton.
Alors de quoi ça parle, c'est une meuf qui danse sur des voitures et puis sans aucune explication va buter des mecs, et des femmes dans des séquences complètement WTF qui transforme le truc en comédie, mais j'étais pas prêt pour la suite avec cette scène de cul où la meuf se fait ken par sa voiture, une voiture qui saute comme dans un clip de Ice Cube, du coup ça donne un mélange entre un film de Cronenberg et un clip West Coast, j'étais pas prêt pour ça et la scène a un tel niveau de WTF mais c'est pas le pire, le pire c'est qu'elle va être enceinte de la voiture et du coup des fois elle a des rejets d'huile et elle accouchera d'un bébé voiture (ça c'est le climax enfin avant elle ken un camion de pompier car c'est surement plus membré qu'une voiture). Du coup pendant ce début de film j'étais à fond tellement je rigolais (la scène de massacre c'est mon fou rire de l'année) et puis après Lindon arrive avec son deuil à la con (le mec est tellement dans le mal qu'il accepte n'importe quoi) et la meuf qui se déguise en mec pour se faire passer pour son fils pour disparaitre car elle est recherchée pour meurtre (c'est tellement mal écrit tout ça) et là on est parti pour une heure de drame sponso par Xavier Dolan avec des passages à la Cronenberg (on a compris qu'elle suce le canadien mais là c'est même plus une pipe tellement c'est goulu). Ducournau elle fait pas des films car elle écrit bien ou réalise bien (non parce que son plan séquence tout pété y a pas de quoi en parler), elle fait des films car elle est jolie et présente bien à la télé, bon faut pas trop qu'elle parle par contre.
Je pourrais mettre un point pour l'actrice impliquée (pas pour Lindon parce que je l'ai trouvé bien mauvais) mais la connerie du film est juste pas possible, j'en ai vu des films cons, beaucoup, énormément, mais là ça met la barre tellement haut, car en plus c'est premier degré, ultra sérieux et même une nouvelle fois prétentieux avec le sous texte qui fait bander la critique cannoise. C'est de la merde ce qui en fait un digne héritier de Martyrs.
Critiques similaires
Film: Titane
Note: 3,5/10
Auteur: caducia
Film: Titane
Note: 6,5/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Mark Chopper » Mer 20 Oct 2021, 21:14

le pire c'est qu'elle va être enceinte de la voiture et du coup des fois elle a des rejets d'huile et elle accouchera d'un bébé voiture (ça c'est le climax enfin avant elle ken un camion de pompier car c'est surement plus membré qu'une voiture


Oh putain :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 38552
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Scalp » Mer 20 Oct 2021, 21:20

J'exagère rien, y a tout ça dans le film.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58657
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Mark Chopper » Mer 20 Oct 2021, 21:21

Je m'en foutais de ce machin, mais là ça fait presque envie.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 38552
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO