[Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Jed_Trigado » Lun 02 Jan 2017, 12:26

Films vus :

1- Vendredi 13 VI : Jason le Mort-vivant - 7/10
2- Spring Breakers - 2/10
3- Police Fédérale Los Angeles - 10/10
4- Bienvenue chez les Ch'tis - 5,5/10
5- Comme les Cinq Doigts de la Main - 3,5/10
6- Jamais plus Jamais - 6/10
7- Operation Mekong - 6,5/10
8- Johnny Mnemonic - 5,5/10
9- Les Kaira - 6/10
10- Les Invincibles - 0/10
11- Mosquito - 8/10
12- Une Vie Volée - 7,5/10
13- Nessun Dorma - 3/10
14- La Bataille de San Sebastian - 5/10
15- The Punisher - 2/10
16- Litan : La Cité des Spectres Verts - 4/10
17- RIPD Brigade Fantôme - 1/10
18- The Gate of Youth - 7,5/10
19- Le Sang du Châtiment - 6/10
20- Le Dernier Diamant - 6,5/10
21- Hannibal Lecter : Les Origines du Mal - 7,5/10
22- Scanners 2 : La Nouvelle Génération - 4/10
23- Explosion Immédiate - 7/10
24- Clean - 4/10
25- Un Flic a Chicago - 7,5/10
26- Pulsions Cannibales - 7/10
27- Kuroneko - 6/10
28- L'Emmurée Vivante - 5/10
29- Tropique du Cancer - 4/10
30- Twist - 6,5/10
31- The Revenge - 6/10
32- L'Epée Sauvage - 6/10
33- Macho Callahan - 7/10
34- Les Coulisses de l'Exploit - 7/10
35- Mean Guns - 8/10
36- L'Italien - 4/10
37- Troupe d'Elite : l'ennemi interieur - 8,5/10
38- Meurtres en Cascade - 7,5/10
39- Point d'Impact - 3/10
40- Sky on Fire - 6/10
41- Lovelace - 1/10
42- Lo and Behold : Reveries of the Connected World - 7,5/10
43- Eh mec ! Elle est où ma caisse ? - 7/10
44- Hoop Dreams - 7/10
45- La Vierge des Tueurs - 8/10
46- Angel-A - 2/10
47- La Longue Nuit de l'Exorcisme - 8/10
48- L'Important c'est d'aimer - 7,5/10
49- 37,2 Le Matin - 1/10
50- La Vie Promise - 2/10
51- Famille Recomposée - 7/10
52- Freddy : Les Griffes de la Nuit - 3/10
53- Alphaville - 4/10
54- Insiang - 7/10
55- The Heavenly Kings - 5,5/10
56- Ebola Syndrome - 10/10
57- Le Manipulateur - 4,5/10
58- Shaft - 3/10
59- Season of The Witch - 1/10
60- Le Cavalier Électrique - 6,5/10
61- Speed - 9/10
62- Agora - 4/10
63- Les Francis - 2/10
64- The Way We Are - 0,5/10
65- Faux Témoin - 6/10
66- La Cérémonie - 6,5/10
67- A la recherche du plaisir - 3/10
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Scalp » Lun 02 Jan 2017, 12:46

C'est lequel ?
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 55674
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Vendredi 13 VI : Jason le mort vivant - 7/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 02 Jan 2017, 12:49

Vendredi 13 VI : Jason le Mort Vivant - Tom McLoughlin (1986)


Image


J'avais comme une petite envie de slasher en ce début d'année et j'ai pas choisi le plus mauvais. Déjà sixième opus de la franchise Vendredi 13, celui-ci est consideré comme l'un des tous meilleurs et pour cause, je trouve que c'est celui qui assume le plus sa veine comique avec pas mal de passages qui sonnent très cartoon. Oui, c'est con comme pas mal de slashers mais le réal ne semble jamais dupe et prend un malin plaisir a multiplier les passages absurdes. Déjà, outre le plaisir de revoir le perso de Tommy Jarvis présent dans le très sympa épisode 4, c'est de revoir enfin Jason grâce a une pirouette scénaristique collector mais qui justifiera davantage par la suite son éternel retour : hé oui, le mec est mort et enterré, alors quoi de mieux que le sortir de sa tombe puis de le réanimer accidentellement grâce a la foudre. :eheh:

A partir de là, on sait désormais qu'on peut s'attendre a tout et le film va s'en donner a cœur joie niveau bodycount, avec parfois des meurtres très inventifs et rigolos (mention spéciale au shérif transformé en bretzel humain et la tête d'une nana dont la carrosserie d'un camping car va servir de moule) ou des séquences placées au petit bonheur la chance, juste pour rajouter du quota gore (la scène du paintball venue de nulle part :eheh:), bref, on a clairement pas le temps de s'emmerder et comble du luxe dans ce genre de titre, on échappe miraculeusement aux acteurs tête a claques, alors c'est pas des cadors que ce soit clair mais ils ont le mérite d’être moins irritants que d'usage. Au final, c'est un peu le dernier sursaut qualitatif de la saga surtout quand on voit la gueule des opus suivants (j'évacuerais Jason va en Enfer, qui bien que bâtard ose au moins des trucs) et puis faire d'un défaut inhérent au genre, une véritable force, c'était bien là la meilleure carte a jouer pour maintenir un certain niveau de flottaison. Puis la BO d'Alice Cooper est plutôt sympa, ce qui représente encore du bonus pour ma pomme. :D

7/10
Critiques similaires

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Jed_Trigado » Lun 02 Jan 2017, 12:52

Scalp a écrit:C'est lequel ?

Le sixième volet, j'ai édité.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar angel.heart » Mar 03 Jan 2017, 08:48

Clairement un des meilleurs de la saga, mais l'absence de bonus boobs est impardonnable ! :evil:

Jed_Trigado a écrit:bref, on a clairement pas le temps de s'emmerder et comble du luxe dans ce genre de titre, on échappe miraculeusement aux acteurs tête a claques, alors c'est pas des cadors que ce soit clair mais ils ont le mérite d’être moins irritants que d'usage.


Mouais... :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 7705
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Jed_Trigado » Mar 03 Jan 2017, 08:51

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Spring Breakers - 2/10

Messagepar Jed_Trigado » Mer 11 Jan 2017, 12:47

Spring Breakers - Harmony Korine (2013)


Image


Tiens un film sur le Spring Break ou un des phénomènes les plus dérangeants de la société ricaine actuelle, qui implique toutes sortes d'excès en tout genre entre jeunes, tourné par un ancien scénariste de Larry Clark, il y avait de quoi saliver si les partis pris se tiennent.

Pourtant Spring Breakers va vite tomber dans la gaudriole a la Pirahna 3D, au moins le Aja avait pour lui d'assumer son aspect roublard en multipliant les plans de culs et de nichons au ralenti sur de la mauvaise musique, Korine pense qu'en mettant les pieds dans le plat son propos aura davantage d'impact et pire, sa façon d'écrire fait terriblement penser aux précédents faits d'armes de Larry Clark, donnant l'impression d'un film qui raconte exactement la même chose qu'un Kids 20 ans plus tôt mais avec un léger aspect "film de genre" présent dans Bully. Problème, j'ai l'impression que Korine se repose un peu trop sur la réalisation et son montage, ainsi que ses outrances scéniques (même si j'avoue que la scène sur fond de Britney Spears m'a gentiment amusé sur le coup) et en oublie de proposer des personnages réellement attachants, que ce soit la bande de pétasses ou le dealer au rabais joué par James Franco (ceci dit la VF où il est doublé par Logan qui essaye d'imiter l'accent wesh n'aide pas), il ne suffit pas de poser un petit élément a la con pour transformer son film en drame existentiel sur une jeunesse paumée. Même si je préfère de loin la seconde moitié du film a la première, la fin atteint de tels sommets de n'importe quoi que j'en reste sur une impression archi-négative. Bref merci NRJ12 d'égayer mes longues soirées d'hiver. :mrgreen:

2/10
Critiques similaires
Film: Spring Breakers
Note: 3/10
Auteur: Jack Spret
Film: Spring Breakers
Note: 0/10
Auteur: Scalp
Film: Spring Breakers
Note: 2,5/10
Auteur: Alegas
Film: Spring Breakers
Note: 8,5/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Spring Breakers
Note: 7/10
Auteur: Dunandan

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Alegas » Mer 11 Jan 2017, 13:16

Jed_Trigado a écrit:ceci dit la VF où il est doublé par Logan qui essaye d'imiter l'accent wesh n'aide pas


:eheh:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 34176
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Mr Jack » Mer 11 Jan 2017, 20:17

T'as rien compris au film. C'est du vide mais du vide conceptuel qui représente la jeunesse d'aujourd'hui, c'est une critique féroce de notre société, t'as rien compris...

En vrai : deux points c'est déjà trop. :chut:
Image
Through the darkness of future past
The magician longs to see
One chants out between two worlds
Fire walk with me
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Alien
Alien
 
Messages: 6201
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Police Fédérale Los Angeles - 10/10

Messagepar Jed_Trigado » Dim 15 Jan 2017, 12:34

Police Fédérale Los Angeles - William Friedkin (1985)


Image


Milieu des années 80 quand sort To Live and Die in LA, William Friedkin est clairement un survivant du Nouvel Hollywood qui a essayé tant que mal de se remettre de l’expérience Sorcerer en enchainant divers projets de studio plus ou moins heureux tant sur le point de vue de la réussite commerciale qu'artistique. A force de faire le dos rond, il se voit donner l'occasion de réactualiser l'un de ses plus grands succès, French Connection, en s’amourachant d'une nouvelle de Gerald Petievich (qui assurera le travail d’écriture avec Friedkin, ce qui est rare pour être souligné), il trouve le terreau idéal pour livrer sa vision des 80's : moins revenge movie policier que radioscopie d'une société décadente où tout n'est qu’apparence, To Live and Die in LA est une réponse roublarde au cinéma MTV popularisé par la doublette Bruckheimer/Simpson mais aussi et surtout la série Miami Vice qui fut a son époque un véritable phénomène de société, imposant les canons visuels du cinéma d'action jusqu’à la fin de la décennie. La photo est flashy (quelle idée de génie d'être venu chercher Robby Muller, le maestro derrière Paris Texas, on aura jamais vu LA aussi belle a l'écran), le montage agressif et la musique synthétique omniprésente, pourtant si on pouvait trouver qu'un DePalma utilisait le procédé a des fins critiques (on pense bien évidemment a Scarface et Body Double), Friedkin lui s'en sert comme d'un voile, pour parler de ce qu'il a toujours aimé traiter : la condition humaine. Chez Friedkin, les persos ne sont ni tout blancs, ni tout noirs et échouent souvent malgré la "noblesse" de leur cause (ici la vengeance d'un collègue et ami), mais il va pousser le curseur aussi loin qu'il le peut et faire du "héros" Richard Chance, l'un des flics les plus antipathiques de l'histoire du Cinéma, frimeur, poseur, sans aucune considération pour sa vie ou celles des autres (j'adore la métaphore du base jump pour exprimer la folie furieuse du type), il dégage une réelle arrogance et au contraire trouver une certaine justesse dans les actes de Willem Dafoe, qui s'avère moins un vulgaire bourreau qu'un business man qui défend ses intérêts avant tout. Dans une décennie où le manichéisme était roi, To Live and Die in LA prend nos attentes a revers et offre un réel spectacle intemporel.

Mais un polar de Friedkin sans une course-poursuite, c'est comme manger des frites sans sel, c'est pas possible. Même si tout le monde en a parlé 15000 fois et en mieux, je reste admiratif de ce morceau de bravoure qui selon Friedkin a été plus facile a tourner que celui de French Connection, véritable révolution technique en son temps (un système de harnais permettant de faire pivoter la caméra a 360° sur un véhicule en mouvement, augmentant d'emblée la compréhension de l'espace) mais aussi un authentique moment de kamikazerie où la folie et l'obstination de Chance nous explose en pleine face, peu importe les contraintes de la circulation, il ira jusqu'au bout en provoquant un sacré bordel dans les rues de LA. Il y a une dimension progressive et surtout on voit que Fredkin exploite a fond la géographie de la ville, vraiment un taf monstre et sans l'ombre d'un doute la meilleure course-poursuite jamais réalisée a mes yeux.

J'ai conscience que c'est toujours un peu difficile de s’étendre en palabres quand il s'agit d'un de ses films préferés (top 3), surtout quand tout ou presque a été dit dessus mais c'est aussi bon de mettre a l'écrit pourquoi je peux voir et revoir a l'infini, que celui-ci m'obsède pour ses thèmes et son esthétisme, qu'il est aussi - je le pense - la synthèse de son travail, plus que Sorcerer qui fait figure d'oeuvre a part par sa dimension de "blockbuster". Ceux qui l'ont vu me comprendront sûrement, les autres vous êtes de sacrés veinards car c'est un grand moment de cinoche qui vous tends les bras.

10/10
Critiques similaires

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Robocop
Robocop
 
Messages: 9609
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Mr Jack » Dim 15 Jan 2017, 23:20

Pareil que toi, un film obsédant, mon Friedkin préféré. :super:
Image
Through the darkness of future past
The magician longs to see
One chants out between two worlds
Fire walk with me
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Alien
Alien
 
Messages: 6201
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: Police Fédérale Los Angeles - 10/10

Messagepar Alegas » Dim 15 Jan 2017, 23:22

Jed_Trigado a écrit:Mais un polar de Friedkin sans une course-poursuite, c'est comme manger des frites sans sel, c'est pas possible.


Bah pourtant si. :mrgreen:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 34176
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Mark Chopper » Dim 15 Jan 2017, 23:25

Bah dans les deux cas, ça diminue la tension.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 29836
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: Police Fédérale Los Angeles - 10/10

Messagepar Mr Jack » Dim 15 Jan 2017, 23:27

Alegas a écrit:
Jed_Trigado a écrit:Mais un polar de Friedkin sans une course-poursuite, c'est comme manger des frites sans sel, c'est pas possible.


Bah pourtant si. :mrgreen:


Tu bois des bières sans alcool, aussi ? :o :mrgreen:
Image
Through the darkness of future past
The magician longs to see
One chants out between two worlds
Fire walk with me
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Alien
Alien
 
Messages: 6201
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: [Jed_Trigado] Mes critiques en 2017

Messagepar Alegas » Dim 15 Jan 2017, 23:31

:nono:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 34176
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO