[Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar osorojo » Mar 27 Fév 2018, 15:12

Jed_Trigado a écrit:Caducia, Oso, maintenant Alegas, la question que je me pose : qui sera le prochain a lâcher une vanne de merde sur BKR ?


Mes plus plates excuses pour ne pas être à la hauteur des standards de Môssieur :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 15121
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Faucon (Le) - 1/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 05 Mar 2018, 10:23

Le Faucon - Paul Boujenah (1983)


Image


"Le Faucon, un vrai film !" :mrgreen:


On s'en sera tapé des polars pétés dans les 80's dans notre bon pays, Le Faucon se paye la réputation d'être un des plus déviants du genre depuis longtemps et c'est pas vraiment compliqué de savoir pourquoi, t'as l'impression que tout le monde sans exception s'est trompé de film : un script nanardesque écrit en dépit du bon sens où visiblement le mot "cohérence narrative" est passé au dessus de la tête des 3 (!?) scénaristes, le film qui commence comme un drame et qui vire sans explication dans le polar musclé au bout de 20 minutes avec une fusillade gratuite dans un magasin de jouet, c'est magique. Tout le reste de l'histoire n'est basé que sur des coïncidences et de coups de chance. :eheh:

Mais ce qui rehausse l’intérêt du truc, c'est que les acteurs y croient a fond, Huster qui ne semble avoir aucun recul sur ce qu'il joue et balance des répliques complètement idiotes avec une conviction rare (ses tirades sur les hamburgers en mode Charles Bronson :eheh:) mais derrière il est incapable de suivre physiquement, au point de le voir s’essouffler après avoir couru moins de dix mètres, ça rend le décalage avec son côté "gros dur" encore plus drôle. Enfin la patine 80's dégouline comme jamais avec une esthétique archi-télévisuelle (la photo comme la mise en scène est vraiment en mode on se foule pas) et des séquences comme on oserait plus en faire comme de longs passages musicaux avec du funk au saxo pour accompagner une scène de déprime où Huster s'en va noyer son chagrin dans un McDo en s'enfilant des burgers et du coca, plus tragique que ça tu meurs.

Un nanar, un vrai, qui du long de ses 80 minutes de projo ne semble jamais vouloir s'arrêter dans la connerie et mérite de fait sa réputation. :mrgreen: :super:

1/10
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10614
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar Val » Lun 05 Mar 2018, 10:40

Ah, ça me tente quand même un peu tout ça^^. :mrgreen:
Image
"Eyes Wide shut est ridicule. Kubrick n'est jamais allé dans une partouze alors que moi oui." ( Claude Lelouch)
Mes DVDs
Top 100
Avatar de l’utilisateur
Val
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13843
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51
Localisation: The Holy Mountain

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar angel.heart » Lun 05 Mar 2018, 10:55

C'est vrai que ça fait envie. :D

Mais du coup, comme tu l'avais déjà fait pour du Godfrey Ho, tu fais une critique en tenant compte de l'aspect nanardesque de la chose mais tu sembles quand-même rester objectif au niveau de la note.

Pourquoi ne pas noter au plaisir (coupable)? :D
Image
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 8221
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar pabelbaba » Lun 05 Mar 2018, 10:56

+1. :mrgreen:
Image
Je fais aussi la cuisine.
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13174
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar Jed_Trigado » Lun 05 Mar 2018, 10:57

Je peux toujours faire une double notation (en sachant que la note "guilty pleasure" comptera pour wallou) mais bon si un gars qui me connais pas tombe sur ma critique, il va penser que je suis cinglé. :eheh:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10614
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar angel.heart » Lun 05 Mar 2018, 11:04

Jed_Trigado a écrit:mais bon si un gars qui me connais pas tombe sur ma critique, il va penser que je suis cinglé. :eheh:


Mais non, ta critique est assez clair quand à l'état d'esprit avec lequel tu as regardé le film.

Et puis, si le gars est déjà tombé sur tes critiques de Simetierre 2 et XXX2: The Next Level, j'ai bien peur que le mal soit déjà fait et qu'on ne puisse plus rien faire pour toi... :chut:
Image
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 8221
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

TC 2000 - 2,5/10

Messagepar Jed_Trigado » Mar 13 Mar 2018, 14:06

TC 2000 - T.J. Scott (1993)


Image


Je voulais pas écrire dessus mais comme Logan avait l'air vachement intéressé sur le topic des achats dvd, je me suis dit que ça méritait que je donne (un peu) de ma personne.

Il avait sa chronique sur Nanarland, un cast de catégorie C pas honteux en soi (mais j'y reviendrais un peu plus tard...) et un pitch de post-apo tout droit sorti d'un Albert Pyun de la bonne époque, si c'est con mais fun après tout la séance peut en valoir la chandelle. Hélas, son budget et ses décors faméliques ne sont jamais compensés par de l'action de qualité (et c'est con vu les capacités du duo Blanks/Bolo Yeung) ou au moins un peu de situations débiles pour prendre l'ensemble avec un certain second degré (a moins d'avoir une sainte horreur des looks pré-90's et des délires capillaires de Billy Blanks....Quoi que le bad guy déguisé en peintre punk qui s'appelle Nick Picasso est assez anthologique en soi).

C'est mou, mal filmé et on sent qu'a part Yeung tout le monde se bat au ralenti, la notion de chorégraphie semble réduite a son strict minimum (on dirait limite plus des combats de catcheurs) et derrière on nous bassine avec le pitch qui mixe pêle-mêle le post-nuke rital et Robocop. Problème, c'est que déjà quand les acteurs se battent, on est bord de la cata ultime, mais quand il s'agit de leur faire jouer quelque chose, là on peut compter sur Billy Blanks. J'aime pas taper sur l'acting surtout avec ce genre de "comédiens" mais lui ne dégage RIEN, il est dans le cadre et c'est tout. Il n'essaye même pas, c'est assez fascinant et du coup, le reste des acteurs passent limite des pensionnaires de la Comédie Française.

Au final, c'est un DTV très anecdotique, pas pire que certains produits sortis a la même époque, livrant a peine le quota de tatane autorisé mais certainement pas un nanar a conseiller.

2,5/10
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10614
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar logan » Mar 13 Mar 2018, 14:40

Je suis decu :(
Avatar de l’utilisateur
logan
Alien
Alien
 
Messages: 7124
Inscription: Lun 25 Aoû 2014, 21:47

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar angel.heart » Mar 13 Mar 2018, 15:01

J'avoue qu'il m'a plusieurs fois fait de l'oeil, celui-la.

Tu m'évites un achat à 30 centimes dans mon Cash. :D
Image
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 8221
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Broadway Therapy - 7,5/10

Messagepar Jed_Trigado » Ven 20 Avr 2018, 19:28

Broadway Therapy - Peter Bogdanovich (2015)


Image


Histoire de me sortir de ma procrastination critique, le Caubère/Waylandergate m'a poussé a toucher quelques mots sur cette excellente comédie en provenance d'un vieux routard du Nouvel Hollywood, véritable déclaration d'amour aux screwball comedy d'antan (a noter que l'autre Bogdanovich que j'ai découvert jusque là, On se Fait La Valise, Doc ? était déjà un hommage au genre), qui raconte comment une simple passe avec une escort dans un hotel va foutre le bordel dans un groupe aux liens professionnels bien soudés. :chut:

Point notable, le film ne cherche jamais a tomber dans un quelconque regard indigné, la profession de Glo est vue un peu de la même manière que dans Business is Business : sous un angle amusé et déresponsabilisé pour mieux mettre en avant les deux principaux attraits du récit qui sont l'enchainement de quiproquos qui vont fatalement mener a une tempête finale et surtout la galerie d'acteurs qui rehaussent nettement l'aspect passe-partout de la mise en scène. Leur direction est impeccable, mention d'ailleurs a Jennifer Aniston qui arrive a jouer correctement l'hystérie et même les acteurs moins prestigieux passent nickel (on a même Rebadow et Giles de la série Oz, content de voir qu'ils sont encore en vie ! :D), sans parler des caméos qui font bien plaisir. A partir de là, le réal a le champ libre pour multiplier les situations improbables et jouer régulièrement sur l'inattendu, malgré des ficelles qui sont là depuis des lustres (la scène du resto :lol:), on sent qu'il maitrise les codes du genre même si sur la fin, il a tendance a devenir pédant dans son côté "proto-geek" a déballer sans subtilité ses références histoire de ne pas perdre un public pas forcément au fait de celles-ci (l'ultime caméo
de Quentin Tarantino en est le reflet le plus évident)


Ceci dit, cette proposition de cinoche a l'ancienne gardant ce qu'il faut de modernisme pour accrocher l'oeil mérite qu'on s'y attarde et ne vous fiez surtout pas l'emballage marketing qui a eu la bêtise de vendre cela comme un ersatz de Woody Allen, ça se déroule certes a New York dans un univers cosmo-bobo mais l'ensemble est moins bavard et plus enjoué, trust me. :super:

7,5/10
Critiques similaires
Film: Broadway Therapy
Note: 7,75/10
Auteur: caducia
Film: Broadway Therapy
Note: 7,5/10
Auteur: Milkshake
Film: Broadway Therapy
Note: 6,5/10
Auteur: Nulladies

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10614
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar Val » Sam 21 Avr 2018, 00:27

Effectivement, celui-ci se traîne une excellente réputation. Je regrette de ne pas l'avoir pris quand il était à Odyssée du coup ( :mrgreen: ) mais c'était en même temps que le premier arrivage Carlotta^^. Du coup, je vais peut-être ressortir mon rip HD qui doit dormir quelque part. :chut:
Image
"Eyes Wide shut est ridicule. Kubrick n'est jamais allé dans une partouze alors que moi oui." ( Claude Lelouch)
Mes DVDs
Top 100
Avatar de l’utilisateur
Val
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13843
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51
Localisation: The Holy Mountain

Privé (Le) - 9/10

Messagepar Jed_Trigado » Lun 23 Avr 2018, 18:55

Le Privé - Robert Altman (1973)


Image


Il n'y a pas a dire depuis sa découverte quelque peu hasardeuse au détour d'un Cash Converters il y a de cela quelques années, Le Privé reste un des jalons de mon panthéon perso en amoureux de polar, et plus encore de sa période décalée, les années 90 où certains inconnus comme Quentin Tarantino et Shane Black montrait que l'on pouvait aborder le genre différemment. Sauf que voilà dans l'esprit des cinéphiles, tout semble avoir commencé avec ces deux noms or découvrir The Long Goodbye aujourd'hui devrait faire l'effet d'une bombe car tout y était sans l'ombre d'une hésitation, le privé a côté de ses pompes, les bons mots et les situations cocasses (l'intro du perso de Marlowe qui consiste en une balade nocturne dans les rues de LA a la recherche d'une boite de pâtée pour chat pendant une bobine entière :eheh:).

Pourtant, c'était loin d'être gagné avec Robert Altman a la réal, le pape du film choral reussit le pari haut la main, en limitant ses personnages a leur strict minimum et en optant pour une mise en scène audacieuse avec un refus du champ contre-champ, allant parfois jusqu'a utiliser les reflets des vitres pour rajouter un personnage dans le cadre sans procéder a la moindre coupe. Idem pour les zooms poussés dans leur derniers retranchements, a se focaliser en plein dialogue sur un détail qui amorce progressivement en arrière-plan (la scène de la plage en pleine nuit). Au delà de son intérêt technique, Le Privé doit beaucoup et surtout a son acteur principal, Elliott Gould qui campe l'anti-thèse du privé tel qu'on le connaissait jusque là : lunaire, constamment malmené par son environnement, fumeur compulsif qui craque ses allumettes partout, anachronique par ses vêtements, sa bagnole et sa droiture morale. Un personnage qu'on pourrait voir comme un nigaud mais qui dans sa nonchalance de tous les instants en dégage un cool comme rarement au ciné et un humour plus finaud qu'il en a l'air, surtout quand ses assaillants sont hystériques ou menteurs, le décalage n'en est plus que savoureux. D'ailleurs, j'aime bien le fait qu'Altman ne fasse pas complètement table rase du passé et entretient une série de dialogues avec les différents films noirs qui l'ont précédé, tout comme Shane Black se souviendra a son tour du Privé dans The Nice Guys, une manière humble de rendre a César ce qui appartient a César.

45 ans après, je trouve que l'ensemble n'a pas pris de rides (a moins d'être allergique au style des 70's, mais on peut plus rien faire pour vous :chut:). A découvrir si ce n'est pas encore fait !

9/10
Critiques similaires
Film: Privé (Le)
Note: 6/10
Auteur: Scalp
Film: Privé (Le)
Note: 7,5/10
Auteur: Nulladies
Film: Privé (Le)
Note: 9/10
Auteur: Jack Spret
Film: Privé (Le)
Note: 8/10
Auteur: pabelbaba
Film: Privé (Le)
Note: 7,5/10
Auteur: Val

"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10614
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar Mr Jack » Lun 23 Avr 2018, 21:49

Faut vraiment que je me le fasse un jour, celui là :chut:
Image
Through the darkness of future past
The magician longs to see
One chants out between two worlds
Fire walk with me
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Alien
Alien
 
Messages: 7208
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: [Jed_Trigado] Mes torchons de 2018

Messagepar pabelbaba » Mar 24 Avr 2018, 07:08

Ce sera ce week-end pour pa part. :D
Image
Je fais aussi la cuisine.
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13174
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Feedfetcher et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO