[Scalp] Critique made in YOLO 2018

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Jimmy Two Times » Mer 13 Juin 2018, 14:11

Allez hop, DL en cours.
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 5878
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Zatoichi : Voyage en Enfer - 6,5/10

Messagepar Scalp » Sam 21 Juil 2018, 10:57

6.5/10

Zatoichi Jigoku tabi de Kenji Misumi - 1965

Pour ce 12ème épisode on retrouve encore Misumi à la réal, et une fois de plus il fait dans la sobriété. Comme l'épisode 8 l'histoire se fait un peu plus dramatique, alors il découpe toujours des chasseurs de primes, ça il le fera toute sa vie mais ici c'est la première fois où il est constamment renvoyé à sa condition d'aveugle. C'est la première fois ou sa cécité devient vraiment un handicap pour lui, si on l'avait déjà vu galérer auparavant, il s'en sortait toujours tout seul, là il demande de l'aide plusieurs fois pour des choses de la vie quotidienne et on le voit même clairement regretter sa condition d'handicapé, sa bonne humeur devient ici plus morose. Et il se refuse encore une fois à une relation, bon il va bien réussir par pécho un jour au l'autre.
L'histoire comme souvent se fait au gré des rencontres, bon comme je l'ai dit y a encore des chasseurs de primes à ses trousses mais pas que, il va ainsi se lier d'amitié avec un samourai qui va s'avérer ne pas être celui qu'il parait, mais même après la conversation où il lui dit qu'il tue ceux qui sont meilleur que lui aux échecs (c'est un joueur comme Ichi), il ne fait rien et reste ami mais on se doute bien que ça ne peut pas durer tout le film. Dans cet épisode aussi on a un enfant à sauver.
La partie la plus intéressante est bien entendu ce duel intellectuel qu'il va livrer avec le joueur d'échec qui évidemment se transformera en duel physique, ce personnage aurait d'ailleurs mérité d'avoir plus de temps de présence à l'écran.
Une fois de plus Misumi fait donc dans la sobriété, cadrage standard, pour lui et peu de prise de risque, après c'est toujours aussi carré et classe par moment mais chaque fois que je vois le nom de Misumi j'en attend plus. Il y a quelques bonnes scènes quand même comme ce moment où le temps se suspend avec Ichi et le samourai qui attendent chacun d'un coté du rideau une attaque de l'autre qui ne viendra pas.
Le soucis du film est que malgré le coté décousu de son histoire c'est assez prévisible et on voit tout en avance, du coup même si c'est pas la même histoire y a toujours ce sentiment de redite devant les épisodes. D'ailleurs il y a finalement très peu d'épisodes qui sortent du lot, ça reste une saga assez égale dans la qualité où c'est juste bien, jusqu'à présent y a vraiment un seul épisode que je trouve excellent sur la dizaine que j'ai vu.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Dunandan » Sam 21 Juil 2018, 11:58

Je sais de quel épisode il s'agit (il fait unanimité), mais La Blessure est aussi top.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 17965
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar angel.heart » Sam 21 Juil 2018, 20:28

Aucun souvenir de celui-là, mais La blessure est clairement dans mon top 3.

Mais faudrait peut-être que je me décide à mater les films du coffret Criterion qui ne sont pas sortie en France... :idea:
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 8337
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Jed_Trigado » Sam 21 Juil 2018, 20:36

Les inédits sont pour la plupart très réussis (ceux réalisés par Tokuzo Tanaka m'ont marqué) et réhabilitent une certaine forme de cohérence dans la saga, absente d'une majorité de films japonais.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10993
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Dunandan » Sam 21 Juil 2018, 20:45

Content de l'entendre, car en relisant mes avis, je trouvais également que ses films sortaient du lot :super:. Et les films se déroulant entre les épisodes 12 et 16 m'avaient particulièrement marqué...
Et oui il y a une certaine cohérence dans la saga, bien qu'intermittente... dommage d'ailleurs que l'épisode 26 ne ffigure pas dans le coffret criterion.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 17965
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Steel Rain - 5/10

Messagepar Scalp » Lun 23 Juil 2018, 12:41

5/10

Steel Rain de Yang Woo-seok - 2017

Ah le cinéma Coréen et ses films qui durent des plombent sans que l'on sache pourquoi, celui ci échappe pas à la règle et c'est bien dommage car c'est clairement ce qui le pénalise, sa durée 2h20 pour une intrigue aussi simple c'est suicidaire.
Les films d'actions a tendance espionnage en Coréee c'est comme pour la saga Mission Impossible, c'est toujours la même histoire, ici donc la guerre entre les 2 Corée bon pour une fois ça va assez loin dans le délire car ça balance du missile et ça se fight entre militaire. Le pitch c'est donc un coup d'état en Corée du Nord avec Kim Jong-un (jamais nommé) qui se retrouve entre la vie et la mort et en Corée du Sud. Pour empêcher la guerre on va avoir un militaire nord coréen trahit par ses supérieurs et un bureaucrate sud coréen qui vont devoir faire équipe.
Alors quand le film se concentre sur ses 2 personnages principaux c'est plutôt sympa à suivre et le duo fonctionne, ça donne un coté buddy movie pas désagréable malheureusement on multiplie les persos secondaires et pseudo sous intrigue, on complexifie le truc alors que c'est juste les militaires nord coréen qui veulent la guerre à tout prix, bien dommage, du coup on a pas mal de scènes au mieux inutile au pire vraiment chiantes, on se tape des scènes avec des ricains, des japonais, des ministres, tout ça on s'en branle, autant se concentrer sur les 2 hommes qui font tout pour éviter la guerre, les autres ça plombe l'ensemble, surtout que les raisons des Nord Coréen de tout faire péter ça reste un peu obscur, juste jouer avec des missiles nucléaires ptet. Alors le coté buddy c'est toujours pareil quand on a un nord coréen et un sud coréen, le mec du nord se fera forcément froid et taiseux et celui du sud là pour un peu détendre l'atmosphère. Comme c'est coréen buter un personnage principal est clairement pas un problème du coup la fin est pas surprenante.
Heureusement quand on se concentre sur le militaire c'est sympa, il est pas là pour raconter sa vie et il va péter pas mal de tronche de manière efficace, on a quelques séquences bien énergique, dont un fight dans un hopital qui vaut le détour.
Bon les acteurs c'est des remplaçants, y a beaucoup de remplaçants en Corée, mais ils font largement le taf.
Le réal je le connais pas mais clairement si y a un truc qu'on enlèvera jamais au Coréen c'est leur savoir faire technique, ça a toujours de la gueule visuellement, y a des chef op, y a des idées de mises en scènes et la thune se voit à l'écran, ici quand ça doit bastonner c'est pas cheap (bon y a quelques cgi un peu laid mais osef)
Ils vont vraiment chier de faire des films trop long, ici avec 30 minutes de moins on avait un divertissement vraiment sympa, là c'est juste regardable à cause d'une intrigue complexifiée pour rien.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Ant-Man et la Guêpe - 3/10

Messagepar Scalp » Lun 06 Aoû 2018, 17:20

3/10

Ant-Man and the Wasp de Peyton Reed - 2018

Le premier film avait fait illusion grâce à un ton comique qui fonctionnait par intermittence. Ici on se retrouve vraiment devant une suite qui sert à rien si on le met dans l'univers Marvel, en gros savoir ce que faisait Ant-Man pendant que Thanos foutait le dawa, ça sert à rien.
Alors l'histoire c'est un bon gros osef des familles et comme toujours avec Marvel on a du bad guy tout pété, alors la meuf qui se croit dans Matrix c'est simple si ils prenaient le temps de discuter juste 2 minutes bein ce serait pas une bad guy mais visiblement ça vient à l'idée de personne, Walton Goggins quand à lui continu sa carrière toute naze dans les blockbuster où il aura jamais un rôle potable à se mettre sous la dent, c'est un putain de gâchis.
Tout ce qui tourne autour de ce putain de monde quantique c'est imbitable et même les scénaristes façon on surement rien compris car comment Pfeiffer a pu survivre 30 ans là dedans on peut se le foutre au cul.
La cohérence narrative a jamais été une qualité des films Marvel mais ici on a quand même un peu l'impression d'être pris pour des cons, dans le premier épisode on nous dit clairement qu'on peut pas agrandir ou rétrécir ce qu'on veut, ici bein c'est la fête du slip, on fait ce qu'on veut.
L'humour qui fonctionnait dans le premier ne marche plus ici, le perso de Pena était sympa ici c'est un boulet et il pète les couilles, Paul Rudd a bien quelques répliques sympas mais dans l'ensemble c'est quand même pas la joie et c'est plus une redite du premier en bien moins réussi, déjà que le premier c'était pas non plus la folie.
Reste les stomb, les caractéristiques des persos font que c'est marrant à voir mais alors faut pas s'attendre à une réalisation qui va transcender tout ça, c'est d'une pauvreté affligeante, le réal se cache juste derrière son gimmick et oublie l'essentiel, mettre en scène, du coup on voit toujours la même scène et au bout de la 3ème on en a marre, le climax final je l'ai quand même subit vu l'intérêt pour les perso frise le néant, tout le monde vient juste toucher son chèque, bon après vu la gueule des persos y a pas grand chose à jouer mais entre Douglas, la meuf de Lost et Pfeiffer c'est à celui qui aura les répliques les plus nulles, Douglas a bien l'air de se faire chier aussi.
Bien entendu qui dit Marvel dit scène post générique et oh surprise elle est tellement téléphoné que tout autre fin j'aurai mit 2 points de plus au film pour la prise de risque mais non on a bien le truc bien prévisible qui change que dalle.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Alegas » Lun 06 Aoû 2018, 18:05

Scalp a écrit:Bien entendu qui dit Marvel dit scène post générique et oh surprise elle est tellement téléphoné que tout autre fin j'aurai mit 2 points de plus au film pour la prise de risque mais non on a bien le truc bien prévisible qui change que dalle.


Laisse moi deviner : Ant-Man et/ou la Guêpe se fait tuer par le claquement de doigt de Thanos ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 36839
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Val » Lun 06 Aoû 2018, 18:13

Même pas

Il est bloqué dans le micromonde alors que tout le monde meurt.
Avatar de l’utilisateur
Val
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14381
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Scalp » Lun 06 Aoû 2018, 18:51

Presque pareil. Façon vu comme on y comprend rien avec leur monde quantique de merde.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Zatoïchi : Voyage à Shiobara - 4,5/10

Messagepar Scalp » Mar 14 Aoû 2018, 07:52

4.5/10

Zatôichi goyô-tabi de Kazuo Mori - 1972

On arrive au bout de la saga, y a plus grand chose à raconter même si avec le temps Zatoichi est devenu de plus en plus sombre, perdant ce coté rigolard qui faisait le sel des premiers épisodes, ça change fondamentalement ce que ça raconte et ici c'est juste un mixte de plusieurs épisodes, chaque situation pris à part à déjà été vue dans les épisodes précédents.
Une fois de plus il se retrouve avec un gosse, bon ici on lui enlève ses velléités de paternité mais on voit très bien où on va et on a encore les quiproquos liés à son handicap et une fois de plus ça tranchera du yakuza sans scrupule mais une fois de plus on se dira ouais bein c'est bof tout ça.
Si l'interprétation de Katsu y a jamais rien à redire, on peut pas dire la même chose des seconds rôles, déjà ici c'est pas la joie au niveau des acteurs mais en plus on se tape un bon vieux cabotinage des familles assez insupportable et y a aucun personnage secondaire qui vient relever le niveau de l'intrigue, on est vraiment devant un épisode en mode pilote automatique et c'est pas le fait de le voir un peu plus en difficulté qui va changer quelque chose.
Mori est pas Misumi et ça se voit, alors c'est carré rien à redire, y a toujours des plans très classes mais pour les idées on repassera et ça tire clairement pas le film vers le haut, vu qu'il raconte déjà pas grand chose (enfin rien de nouveau si on a déjà vu 10 Zatoichi, ce qui revient au même) et quand on sait pas filmer caméra à l'épaule, on la pose, on essaye pas. Et comme souvent l'action se résume à Katsu qui sort son katana très vite, fait 3 mouvements dans le vent et c'est fini, le tout dans un seul plan, une fois c'est bien, 2 fois aussi, au bout de la 15ème y a saturation. Du coup on se retrouve devant un épisode avec absolument rien qui sort du lot.
Plus que 2, celui là il est clairement oubliable, alors ptet que si je l'aurais vu au début il aurait eu une meilleure note mais là j'ai juste l'impression d'avoir vu ce film 10 fois.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Upgrade - 6/10

Messagepar Scalp » Mer 15 Aoû 2018, 16:42

6/10

Upgrade de Leigh Whannell - 2018

Les films de SF low budget c'est devenu une catastrophe et c'est pas l'arrivé de Netflix qui a amélioré les choses, touts leurs films SF étant catastrophiques. Ici un film de Whannell sur le papier ça donne pas envie, le mec depuis qu'il a "fait" Saw il a pas fait grand chose de notable et donc ici le voir faire un film pour le studio des films d'horreur tout pété ça engageait rien de bon et oh surprise c'est tout à fait correct et défendable.
Alors dans sa trame narrative c'est du convenu, on a juste à lire le pitch pour savoir comment ça va être raconté mais le film a la bonne idée d'être simple, de pas vouloir se la raconter, de pas multiplier les sous intrigues ou personnages, après l'intro de rigueur, pas folle mais pas chiante. On suit donc un mec qui veut se venger de la mort de sa femme et qui va se retrouver avec un IA implanter dans le corps qui le transforme en super bastonneur.
Alors faut pas s'attendre à de l'action non stop, c'est toujours assez court mais vu que le film ne dépasse pas 1h30 on se fait pas chier pour autant et les fights ont un coté expéditif assez sympa, limite ça rappelle le Steven de la grande époque, les mouvements sont fluides et rapides et en plus la réal ne gâche rien. En gros c'est pif paf pouf, t'es mort.
L'histoire se suit donc, y a même un twist sympa à la fin qui termine le film sur une bonne note. Pour un budget de 5 millions ça a carrément de la gueule et quand on voit ce film pour ce budget on se dit que Hollywood nous prend quand même souvent pour des cons.
Le casting de plus ou moins inconnu fait le taf et le premier rôle dont j'ai zappé le nom et j'ai la flemme de chercher est même bon, mais ça doit venir de la barbe, c'est comme pour Adkins, ça donne un bonus, sans barbe il est nul, avec barbe il est badass.
Après c'est jamais ouf ou absolument à voir mais y a un coté sympathique indéniable qui se dégage de ce film comme Repo Men en son temps, le genre de petit film qu'on voit plus trop et qu'on aimerait voir plus souvent.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar osorojo » Sam 18 Aoû 2018, 23:47

J'viens de le mater, et bien merci pour la mise en avant du film parce que j'ai bien kiffé (un bon 7 pour moi). J'en pense la même chose que toi et puis j'aime bien me faire surprendre alors que je pensais avoir tout cerné.

Le petit twist qui remet tout en perspective, c'est bien cool. Surtout qu'en plus c'est bien amené et ça conclut de manière bien noire les hostilités, bien classe.
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 15400
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Scalp] Critique made in YOLO 2018

Messagepar Scalp » Dim 19 Aoû 2018, 07:48

Il est tout con le twist mais il sort de pas de nul part et il fonctionne bien.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56191
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO