[Cad'] Critiques en 2019

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Cad'] Critiques en 2019

Messagepar caducia » Mer 30 Jan 2019, 17:11

...
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Arctic - 4,75/10

Messagepar caducia » Mer 30 Jan 2019, 17:30

Arctic

Réalisé par Joe Penna
Avec Mads Mikkelsen, Maria Thelma Smáradóttir
islandais
Genre : drame
Durée : 01h37min
2019

4.75/10


Image


Synopsis

En Arctique, la température peut descendre jusqu’à moins –70°C. Dans ce désert hostile, glacial et loin de tout, un homme lutte pour sa survie. Autour de lui, l’immensité blanche, et une carcasse d’avion dans laquelle il s’est réfugié, signe d’un accident déjà lointain. Avec le temps, l’homme a appris à combattre le froid et les tempêtes, à se méfier des ours polaires, à chasser pour se nourrir… Un événement inattendu va l’obliger à partir pour une longue et périlleuse expédition pour sa survie. Mais sur ces terres gelées, aucune erreur n’est permise…


Critique

Un film tourné en 20 jours dans un univers hostile, hélas les efforts réalisés pour faire un métrage réaliste dans effets spéciaux ne reflètent pas un résultat assez médocre.
Les amateurs des survivals minimalistes seront surement satisfaits, mais Arctic se limite à 2 personnages dont l'un n'a que 3 lignes de semi-dialogues, il en est presque de même pour son interprète principal, Mads Mikkelsen qui a beau donner de sa personne offre une magnifique performance physique.



Ce que j'aime dans le survival c'est surtout l'interaction entre les individus face à la mort imminente, c'est là que se dévoile la vraie nature des uns et des autres, les lâches, les héros et les autres.
Arctic souffre d'une grande linéarité, rythmant avec lassitude du héros mais aussi du public. Un script sans surprise avec un géographe sans faille qui accomplira sa mission de sauvetage et d'auto survie coute que coute.
Une ambiance glaciale, un personnage face à lui-même qui à cause du contexte est forcément peu bavard, le spectateur ne peut se raccrocher que sur ses actions répétitives, les mini-twists (prévisibles) et les mimiques de Mads et le spectateur sera réveillé par une seule vraie séquence d'action fugace.
Le film ne dévoile en aucun cas le passé de ses personnages, aussi ne venez pas voir ce film pour y trouver une once de psychologie. La durée du métrage n'est pas si élevée que ça, mais l'immersion est réussie car on a l'impression que ce périple interminable dure des jours.
Porté par son acteur principal, Arctic pèche par son grand manque de surprises et d'action, manque cruellement d'ampleur scénaristique. Plutôt soporifique, ambiance 127 heures.
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Alegas » Mer 30 Jan 2019, 17:36

Ce que tu dis ressemble pas mal au traitement de All is lost, c'est plutôt bon signe.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38656
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Deux fils - 6,25/10

Messagepar caducia » Lun 04 Fév 2019, 21:30

Deux fils

Réalisé par Félix Moati
Avec Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde
fr
Genre : drame
Durée : 01h30min
2019

6.25/10




Synopsis

Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, formaient une famille très soudée. Mais Ivan, le plus jeune, collégien hors norme en pleine crise mystique, est en colère contre ses deux modèles qu’il voit s’effondrer. Car son grand frère Joachim ressasse inlassablement sa dernière rupture amoureuse, au prix de mettre en péril ses études de psychiatrie. Et son père a décidé de troquer sa carrière réussie de médecin pour celle d’écrivain raté. Pourtant, ces trois hommes ne cessent de veiller les uns sur les autres et de rechercher, non sans une certaine maladresse, de l’amour…


Critique

1er long métrage de Félix Moati qui nous dépeint le portrait d'une famille contemporaine dysfonctionnelle avec une confrontation des générations, qui n'arrivent pas à se comprendre, les non-dits.
Un film très masculin car les femmes qui gravitent sont l'objet du désir de ces messieurs qui portent là aussi un regard différent selon l'age du personnage.
Benoît Poelvoorde sera certainement récompensé pour sa prestation bluffante, avec un père courage, ultra déprimé, qui ne cesse de chercher un sens à sa vie, mais s'accroche à elle pour sa progéniture. Un père et des enfants à la dérive qui éprouvent un respect mutuel et de l'admiration, alors qu'ils expriment totalement autre chose par leurs paroles.
Ce n'est qu'en creusant un peu qu'ils se rendent compte qu'ils resteront soudés pour la vie, et que les apparences ne sont en rien le reflet de leurs vraies sentiments.

Félix Moati a su jouer de ses rencontres en tant qu'acteur pour se confectionner un joli carnet d'adresses et de se tailler un casting 5 étoiles, avec deux valeurs sures ( Poelvoorde / Lacoste) et laisse aussi Mathieu Capella se révéler à l'écran avec cet ado rebelle en quête de vérité qui aligne des expériences de vie pour évoluer et faire chier sa famille au passage. Vincent Lacoste (désormais abonné aux études de médecine), tout en justesse et nature, est en mode thèse en psychologie qui s'éternise, ne pense qu'à draguer le premier jupon qui passe et picoler, inspirant son cadet.
Des hommes qui s'insultent, s'engueulent mais qui en secret s'entraident maladroitement, s'imitent...

"Deux fils" est loin d’être linéaire évitant les surprises, la mise en scène est très dynamique ce qui évite l'ennui lors de moments un peu plus plats. Le ton des dialogues est juste, de même que pour ses personnages maladroits, loosers, touchants et tendres. Un récit doux amer plutôt réaliste qui nous offre des petits moments d'intimité sans tomber dans le pathos des dilemmes existentiels.
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Nicky Larson et le parfum de Cupidon - 3/10

Messagepar caducia » Mar 12 Fév 2019, 21:44

Nicky Larson

Réalisé par Philippe Lacheau
Avec Philippe Lacheau, Élodie Fontan, Tarek Boudali
fr
Genre : comédie
Durée : 01h30min
2019

3/10


Image

Synopsis

Nicky Larson est le meilleur des gardes du corps, un détective privé hors-pair. Il est appelé pour une mission à hauts risques : récupérer le parfum de Cupidon, un parfum qui rendrait irrésistible celui qui l’utilise…


Un résultat vraiment sans surprise de la part de la bande à Fifi. Vraiment incroyable qu'un tel projet puisse aboutir en France. Philippe Lacheau est loin d’être idiot et reprend les recettes qui l'ont mené en haut du box office avec toujours la même bandes d'acteurs/copains pas drôles et quelques guests étonnants.
Alors, pourquoi Lacheau ne se sépare jamais de ses acolytes ?...
Par fidélité ? ou tout simplement car n'importe quel acteur avec un peu de dignité ne souhaiterait pas tourner des séquences aussi gênantes et avilissantes que celles proposées par ses films. Du coup, on se doute que le budget du film est surtout passé dans le cachet des guests qui viennent passer une tete, l'achat des droits du manga et non dans la production en elle-même.

Le Nicky de Lacheau est assez éloigné du manga. Le Larson originel était plutôt baraque, attachant et obsédé. Le seul point commun avec celui de l'adaptation c'est son amour inconditionnel des formes généreuses de ces dames, un aspect qui est un peu déformé par le script. Le coté sexy too much est ici traité de façon purement gratuit avec des effets comiques qui tombent à l'eau la plupart du temps.
Lacheau assure 2 expressions à son actif tandis que sa partenaire est en roue libre totale avec un exploit de grimacer tout autant que dans le manga. Larson/Laura ne forment pas du tout un beau couple avec un coté buddy movie totalement raté qui plombe littéralement le film.
Le seul point positif du film ce sont ses invités, ses références furtives, ou encore son générique de fin. Audrey Lamy n'a pas beaucoup de scènes mais respire l'authenticité. Dommage que le bad guy mammouth soit totalement inutile.

Sinon, les séquences d'action pompées à droite à gauche sont très répétitives, tachant de mêler humour et chorégraphie originale. Se voulant tout public, on escamote le coté sanglant pour du m'a-tu-vu avec des images qui manquent de finesses, des effets spéciaux cheapissimes. Des décors impersonnels au possible, Lachaud souhaitant surement exporter son film, les décors parisiens/banlieues ne sont jamais mis en valeur. Mis à part, une ambiance 007 à Monaco, la mise en scène ne fait jamais rêver, n'offre jamais d'images belles esthétiquement. Coté canon de beauté qui est quand même au centre du manga, Lachaud a été recherché une "vieille playmate" sex symbol" avec une scène sans intérêt alors qu'il aura pu jouer sur le coté voyeur du personnage pour lui trouver une rivale à sa hauteur...au lieu de ça, je vous laisse découvrir qui est le grand méchant de l'histoire.
Messieurs, si vous veniez voir Nicky Larson pour vous rincer l’œil, vous n'aurez droit à aucun topless ou autre, assez paradoxal.
Un scénario alambiqué qui tourne à vide pour une course-poursuite sans réel fil directeur et des running gags lourdingues. Impersonnel et peu fidèle au manga.
En espérant que le massacre s’arrête là.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Mark Chopper » Mer 13 Fév 2019, 09:11

Tu as lu le manga ?
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33240
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar caducia » Mer 13 Fév 2019, 12:43

C'est mon livre de chevet
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Mark Chopper » Mer 13 Fév 2019, 13:32

Tu veux dire qu'il te sert à caler ta table de nuit ?
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33240
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Jimmy Two Times » Mer 13 Fév 2019, 16:46

Bizarre ce ressenti, car c'est plutôt dans l'esprit de l'oeuvre de Hojo. On a peut être pas lu la même version des mangas :mrgreen:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6245
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: Nicky Larson et le parfum de Cupidon - 3/10

Messagepar Mr Jack » Jeu 14 Fév 2019, 19:35

Moi non plus je comprends pas trop ton ressenti, Caducia.

caducia a écrit:Le Larson originel était plutôt baraque, attachant et obsédé.


Pourtant Lacheau est tout ça dans le film. Son côté attachant est adossé à sa relation avec Laura et l'alchimie est évidente. On n'est pas dans le buddy movie classique mais dans l'amour vache plutôt rafraichissant.

la mise en scène ne fait jamais rêver, n'offre jamais d'images belles esthétiquement.


Pourtant c'est pas Babysitting filmé avec l'Iphone, t'en as pour ton argent, je trouve.
Image
We all want to be scared in a room full of people.
We want to be scared in a safe place.
- John Carpenter
Avatar de l’utilisateur
Mr Jack
Robocop
Robocop
 
Messages: 8252
Inscription: Mar 20 Sep 2011, 22:43
Localisation: The Twilight Zone

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar caducia » Jeu 14 Fév 2019, 20:01

Franchement à un moment dans une des scènes vers la fin quand ils shootent sur les méchants à 360 degrés, il y a des explosions qui font vraiment cheap.

L'image est moche je trouve, jamais classe.
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13580
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: Nicky Larson et le parfum de Cupidon - 3/10

Messagepar Mark Chopper » Ven 15 Fév 2019, 09:31

Mr Jack a écrit:Moi non plus je comprends pas trop ton ressenti, Caducia.


Il faut dire que la plupart des phrases qui composent sa critique n'ont aucun sens.

Alors, pourquoi Lacheau ne se sépare jamais de ses acolytes ?...
Par fidélité ? ou tout simplement car n'importe quel acteur avec un peu de dignité ne souhaiterait pas tourner des séquences aussi gênantes et avilissantes que celles proposées par ses films. Du coup, on se doute que le budget du film est surtout passé dans le cachet des guests qui viennent passer une tete, l'achat des droits du manga et non dans la production en elle-même.


Personne ne veut travailler avec lui à part ses potes, mais le budget est passé dans les guests ? :gratgrat:

Le Nicky de Lacheau est assez éloigné du manga. Le Larson originel était plutôt baraque, attachant et obsédé. Le seul point commun avec celui de l'adaptation c'est son amour inconditionnel des formes généreuses de ces dames


Lacheau a pris du muscle, il a un côté attachant dans sa relation avec Laura... Il donne parfois l'impression d'être idiot, mais peut devenir badass et met toujours dans le mille... Les points communs avec le manga ne s'arrêtent donc pas à sa perversion.

sa partenaire est en roue libre totale avec un exploit de grimacer tout autant que dans le manga


Faut savoir... C'est éloigné du manga ou c'est comme le manga ?

Audrey Lamy n'a pas beaucoup de scènes mais respire l'authenticité.


:eheh:

Sinon, les séquences d'action pompées à droite à gauche sont très répétitives, tachant de mêler humour et chorégraphie originale.


L'action est pompée ou originale, je ne comprends pas.

Messieurs, si vous veniez voir Nicky Larson pour vous rincer l’œil, vous n'aurez droit à aucun topless ou autre, assez paradoxal.


Pourtant si, il y a du topless : le but n'est pas de racoler, mais de faire rire. On parle de l'adaptation d'un manga prépublié dans un journal pour ado, pas d'un hentai.

Un scénario alambiqué


Euh... Sérieux ?

Impersonnel et peu fidèle au manga.


Je pense au contraire que le film est on ne peut plus personnel, dans le sens où Lacheau réalise un rêve de gosse et parvient à mêler son univers et celui de la série. Sinon, des fans du manga qui l'ont vraiment lu eux ont déclaré que c'était fidèle...

Bref... On pourrait croire que je m'acharne. Peu importe qu'on aime ce film ou non, on peut y être tout à fait allergique, mais là c'est un festival de non-sens et de n'importe quoi :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33240
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Alegas » Ven 15 Fév 2019, 09:58

Fais gaffe, la dernière fois que j'ai fait ça c'était pour L'Ennemi Intime et tout le monde m'avait dit que je m'acharnais pour rien. :mrgreen:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38656
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Jed_Trigado » Ven 15 Fév 2019, 10:08

Ah les fameux rochers en carton. :eheh:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11585
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Cad'] Critiques en 2019

Messagepar Mark Chopper » Ven 15 Fév 2019, 10:11

Alegas a écrit:Fais gaffe, la dernière fois que j'ai fait ça c'était pour L'Ennemi Intime et tout le monde m'avait dit que je m'acharnais pour rien. :mrgreen:


J'y ai pensé en plus, mais impossible de me retenir face à l'accumulation d'incohérences :eheh:

J'ai rematé Babysitting cette semaine et franchement, pour ne pas voir la progression du gars et le gouffre qui sépare les films sur le plan formel, faut être aveugle.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33240
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron


Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO