La Poesie ! et vous ?

L'actualité autour de la littérature

Modérateurs: Dunandan, Eikichi Onizuka

La Poesie ! et vous ?

Messagepar Mc BBn » Dim 27 Jan 2013, 02:07

Sujet tabou, pourtant abstraction intemporelle

Complexe de sens, de sensation charmante, dévorante, charnel désir, supplice du pire des mirages de notre abîme

" Enivrez vous " de Charles Baudelaire est la plus enivrante rosée matinale d'un coucher de soleil au fusain


Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps
qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue,
demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit,
à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ?

Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront,
il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps,

enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.


Baudelaire
rien n'est vrai, rien n'est faux et tout est inventé... à être si heureux, on souffre d'autant plus de le perdre : le Bonheur !!
Avatar de l’utilisateur
Mc BBn
Dark Vador
Dark Vador
 
Messages: 406
Inscription: Jeu 22 Nov 2012, 15:13
Localisation: La nuit dans Paris

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Jeff Buckley » Dim 27 Jan 2013, 02:45

ouais ouais
dunandan a écrit: Puis j'oubliais de dire que Logan me faisait penser à Burton avec sa méchanceté légendaire concernant certains films/réalisateurs/acteurs
Avatar de l’utilisateur
Jeff Buckley
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11407
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 03:30
Localisation: Boulogne-sur-Mer (62)

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Scalp » Dim 27 Jan 2013, 09:23

un peu de poésie :

Voici l´métisse café créme,
L´MC Cappuchino criminel au M.I.C
Si t´es pas d´chez nous c´est
Nique le taf, le biz fait briller les G´s
Les beaufs claquent, mon style craque, refléte une ZAC

Dans mon quartier les fréres ont le même emploi
Seul le crime paie et la nuit il se déploie

Mais qu´est-ce que tu croyais,

Qu´on allait rester là à se laisser noyer
Voyons, ici chacun avance selon ses moyens

Une grosse capuche recouvre ma tête grillée
Pour 2 ou 3 billets le chrome je fais briller
Danger
Le Lunatic vise tire les dé-kiss
T´as pas besoin de dessin, pas besoin d´une putain d´esquisse
Frappe, j´les mets à poil comme en garde à vue
Enléve tes lacets
Tes chaussures
Ton jean
Ton pull
Ton bracelet

Le biz fait tomber les liasses quelque soit la saison
Souvent la prison
Au bout du tunnel, mais le réseau
S´élargit de jour en jour, deux nouveaux venus
A.L.I, B.2.O.B.A, je t´aurais prévenu,

Le crime paie
Le crime paie

Seul le crime paie
Aucun remords pour mes pêchés
Tu me connais je suis assez bestial pour de la monnaie et
N´aimant que manier l´acier pour les billets
Si t´entends des "click c
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 55634
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Heatmann » Dim 27 Jan 2013, 09:26

:eheh: :super:

j'enchaine avec un poete reconnue et etudier en universiter :

ce poeme a ete ecrit comme une declaration d'amour a un autre poete de sont epoque apparement surnomer le gros notorious



I ain't got no motherfucking friends
That's why I fucked your bitch
You fat motherfucker (Take Money)
West Side
Bad Boy Killers (Take Money)
You know who the realist is
niggas we bring it to (Take Money)
(ha ha, that's alright)

First off, fuck your bitch
And the clique you claim
West side when we ride
Come equipped with game
You claim to be a player
But I fucked your wife
We bust on Bad Boys
niggas fuck for Life
Plus Puffy tryin' to see me weak
Hearts I rip
Biggie Smalls and Junior Mafia
Some mark ass bitches
We keep on coming
While we running for your jewels
Steady gunning
Keep on busting at them fools
You know the rules
Little Ceasar go ask you homie
How I'll leave you
Cut your young ass up
See you in pieces
Now be deceased
Little Kim,
Don't fuck around with real G's
Quick to snatch your ugly ass, off the streets
So fuck peace
I'll let them niggas know
It's on for Life
Don't let the west side
Ride the night (ha ha)
Bad Boys murdered on Wax and kill
fuck with me
And get your caps peeled
You know, see

[Chorus:]
Grab your glocks when you see 2pac
Call the cops when you see 2pac, uh
Who shot me,
But your punks didn't finish
Now you 'bout to feel the wrath of a menace
nigga, I hit 'em up

Check this out
You motherfuckers know what time it is
I don't even know why I'm on this track
You all niggas ain't even on my level
I'm going to let my little homies
Ride on you
bitch made ass Bad Boys bitches
(ah yo, yo, hold the fuck up)

Get out the way yo
Get out the way yo
Biggie Smalls just got dropped
Little move pass the mac
And let me hit 'em in his back
Frank White needs to get spanked right
For setting traps
Little accident murderers
And I ain't never heard of you
Poisonous gats attack when I'm serving you
Spank the shank
Your whole style when I gank
Guard your rank
'cause I'm a slam your ass in a pang
Puffy weaker than a fuckin' block
I'm running through nigga
And I'm smoking Junior Mafia
In front of you nigga
With the ready power
Tucked in my Guess
Under my Eddie Bauer
Your clout petty sour
I push packages ever hour
I hit 'em up

[Chorus]

Peep how we do it
Keep it real
Its penitentiary steel
This ain't no freestyle battle
All you niggas getting killed
With your mouths open
Tryin' to come up off of me
You in the clouds hoping
Smoking dope
It's like a Sherm high
niggas think they learned to fly
But they burn motherfucker you deserve to die
Talking about you Getting Money
But it's funny to me
All you niggas living bummy
While you fucking with me?
I'm a self made Millionaire
Thug livin', out of prison
Pistols in the Air (Air) (Ha Ha)
Biggie remember when I use to let you sleep on the couch
And beg the bitch to let you sleep in the house
Now it's all about Versace
You copied my style
Five shots couldn't drop me
I took it and smiled
Now I'm back to set the record straight
With my A-K
I'm still the thug that you love to hate
Motherfucker I'll Hit 'Em Up

I'm from N E W Jers.
Where plenty of murder occurs
No points to come
We bring drama to all you herds
Now go check the scenario
Little Ceas'
I'll bring you fake G's to your knees
Coppin' pleas in de Janeiro
Little Kim is you
Coked up or doped up
Get your little Junior Whopper clique smoked up
What the fuck?
Is you stupid?
I take money,
crash and mash through Brooklyn
With my clique looting, shooting, and polluting your block
With fifteen shot,
Cocked glock to your knot
Outlaw Mafia clique moving up another notch
And your Pop stars popped and get mopped and dropped
And all your fake ass east coast props
Brainstormed and locked

You's a beat biter
Pac style taker
I'll tell you to your face, you ain't shit but a faker
Soften than Alize with a chaser
'bout to get murdered for the paper
E.D. I mean post the scene of the caper
Like a loc, with little Ceas' in a choke (uh)
Toting smoke, we ain't no motherfuckin' joke
Thug Life, niggas better be known
Be approaching
In the wide open, gun smoking
No need for hoping
It's a battle lost
I gottem crossed as soon as the funk is bopping off
nigga, I hit 'em up

Now you tell me who won
I see them, they run (ha ha)
They don't wanna see us
Whole Junior Mafia clique
Dressing up trying to be us
How the fuck they gonna be the Mob?
When we always on out job
We millionaire's
Killing ain't fair
But somebody got to do it

Oh yah Mobb Deep (uh)
You wanna fuck with us
You Little young ass motherfuckers
Don't one of you niggas got sickle-cell or something
You're fucking with me, nigga?
You fuck around and catch a seizure or a heart-attack
You better back the fuck up
Before you get smacked the fuck up
This is how we do it on our side
Any of you niggas from New York that want to bring it,
Bring it.
But we ain't singing,
We bringing drama
fuck you and your mother fucking mama.
We're gonna kill all you mother fuckers.
Now when I came out, I told you it was just about biggie.
Then everybody had to open their mouth with a mother fucking opinion
Well this is how we gonna' do this:
fuck Mobb Deep,
fuck Biggie,
fuck Bad Boy as a staff, record label, and as a mother fucking crew.
And if you want to be down with Bad Boy,
Then fuck you too.
Chino XL, fuck you too.
All you mother fuckers,
fuck you too.
(take money, take money)
All of y'all mother fuckers,
fuck you, die slow motherfucker.
My four four (.44 magnum) make sure all your kids don't grow.
You motherfuckers can't be us or see us.
We mother fuckin' Thug Life riders.
West Side till' we die.
Out here in California, nigga
We warned ya'
We'll bomb on you mother fuckers.
We do our job.
You think you the mob, nigga, we the motherfuckin' mob
Ain't nothing but killers
And the real niggas, all you motherfuckers feel us.
Our shit goes triple and four quadruple
You niggas laugh 'cause our staff got guns under they motherfuckin' belts
You know how it is and we drop records they felt
You niggas can't feel it
We the realist
fuck 'em.
We Bad Boy killers.
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33107
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Waylander » Dim 27 Jan 2013, 12:27

Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants,
Passer, gonflant ses voiles,
Un rapide navire enveloppé de vents,
De vagues et d’étoiles ;

Et j’entendis, penché sur l’abîme des cieux,
Que l’autre abîme touche,
Me parler à l’oreille une voix dont mes yeux
Ne voyaient pas la bouche :

« Poète, tu fais bien ! poète au triste front,
Tu rêves près des ondes,
Et tu tires des mers bien des choses qui sont
Sous les vagues profondes !

« La mer, c’est le Seigneur, que, misère ou bonheur,
Tout destin montre et nomme ;
Le vent, c’est le Seigneur ; l’astre, c’est le Seigneur ;
Le navire, c’est l’homme. »


Juin 1839. Victor Hugo
Avatar de l’utilisateur
Waylander
Superman
Superman
 
Messages: 24570
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22
Localisation: Dans ma forteresse de solitude

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Val » Mer 04 Sep 2013, 21:18

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sûres,
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
Des noyés descendaient dormir, à reculons !

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

Qui courais, taché de lunules électriques,
Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
Fileur éternel des immobilités bleues,
Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
- Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons.

RIMBAUD, Le Bateau Ivre



Poème magnifique que Rutger Hauer avait forcément en tête en improvisant son monologue final de Blade Runner
Image
"Eyes Wide shut est ridicule. Kubrick n'est jamais allé dans une partouze alors que moi oui." ( Claude Lelouch)
Mes DVDs
Top 100
Avatar de l’utilisateur
Val
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12323
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51
Localisation: The Holy Mountain

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Creeps » Mer 04 Sep 2013, 22:57

Tellement long que je l'ai pas lu alors qu'il aurait pu tomber au bac :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Creeps
Predator
Predator
 
Messages: 2952
Inscription: Lun 31 Jan 2011, 19:12

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Val » Mer 04 Sep 2013, 23:56

:?

C'est sans doute un des plus beaux textes qui soit.
Image
"Eyes Wide shut est ridicule. Kubrick n'est jamais allé dans une partouze alors que moi oui." ( Claude Lelouch)
Mes DVDs
Top 100
Avatar de l’utilisateur
Val
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12323
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51
Localisation: The Holy Mountain

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Jeff Buckley » Jeu 05 Sep 2013, 00:03

J'ignore si Hugo l'a lu avant de mourir mais les deux poèmes en enfilade nous montrent d'abord celui d'un immense écrivain (que la postérité a qualifié de génie parce qu'abordant avec une plume inspirée des thèmes parlant au plus grand nombre) puis celui d'un génie absolu qui me fait comprendre l'abime insurmontable et qui se maintiendra à jamais entre lui et moi. Il fait correqpondre et valser, les mots, les images et les idées. On ne peut que rester admiratif et pantois devant ce talent qu'il nous fait partager. On regrettera un parcours littéraire trop court qui aurait pu accoucher d'une oeuvre immense, sans doute la plus belle qu'il soit.
dunandan a écrit: Puis j'oubliais de dire que Logan me faisait penser à Burton avec sa méchanceté légendaire concernant certains films/réalisateurs/acteurs
Avatar de l’utilisateur
Jeff Buckley
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11407
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 03:30
Localisation: Boulogne-sur-Mer (62)

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Waylander » Jeu 23 Jan 2014, 19:29

All Religions Are One de William Blake on peut le trouver en français ?

I.


Il est des jours de brume et de lumière vague,
Où l'homme, que la vie à chaque instant confond,
Étudiant la plante, ou l'étoile, ou la vague,
S'accoude au bord croulant du problème sans fond ;

Où le songeur, pareil aux antiques augures,
Cherchant Dieu, que jadis plus d'un voyant surprit,
Médite en regardant fixement les figures
Qu'on a dans l'ombre de l'esprit ;

Où, comme en s'éveillant on voit, en reflets sombres,
Des spectres du dehors errer sur le plafond,
Il sonde le destin, et contemple les ombres
Que nos rêves jetés parmi les choses font !

Des heures où, pourvu qu'on ait à sa fenêtre
Une montagne, un bois, un océan qui dit tout,
Le jour prêt à mourir ou l'aube prête à naître,
En soi-même on voit tout à coup

Sur l'amour, sur les biens qui tous nous abandonnent,
Sur l'homme, masque vide et fantôme rieur,
Éclore des clartés effrayantes qui donnent
Des éblouissement à l'oeil intérieur ;

De sorte qu'une fois que ces visions glissent
Devant notre paupière en ce vallon d'exil,
Elles n'en sortent plus et pour jamais emplissent
L'arcade du sombre sourcil !


Saturne, Victor Hugo (1/3)

Ce topic devrait être déplacé en Littérature AMHA.
Avatar de l’utilisateur
Waylander
Superman
Superman
 
Messages: 24570
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22
Localisation: Dans ma forteresse de solitude

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar zack_ » Ven 24 Jan 2014, 13:32

Voilà c'est fait ;)
zack_
 

Re: La Poesie ! et vous ?

Messagepar Waylander » Lun 27 Jan 2014, 20:48

Le mendiant

Un pauvre homme passait dans le givre et le vent.
Je cognai sur ma vitre ; il s'arrêta devant
Ma porte, que j'ouvris d'une façon civile.
Les ânes revenaient du marché de la ville,
Portant les paysans accroupis sur leurs bâts.
C'était le vieux qui vit dans une niche au bas
De la montée, et rêve, attendant, solitaire,
Un rayon du ciel triste, un liard de la terre,
Tendant les mains pour l'homme et les joignant pour Dieu.
je lui criai : « Venez vous réchauffer un peu.
Comment vous nommez-vous ? » Il me dit : « Je me nomme
Le pauvre. » Je lui pris la main : « Entrez, brave homme. »
Et je lui fis donner une jatte de lait.
Le vieillard grelottait de froid ; il me parlait,
Et je lui répondais, pensif et sans l'entendre.
« Vos habits sont mouillés », dis-je, « il faut les étendre ,
Devant la cheminée. » Il s'approcha du feu.
Son manteau, tout mangé des vers, et jadis bleu,
Étalé largement sur la chaude fournaise,
Piqué de mille trous par la lueur de braise,
Couvrait l'âtre, et semblait un ciel noir étoilé.
Et, pendant qu'il séchait ce haillon désolé
D'où ruisselait la pluie et l'eau des fondrières,
Je songeais que cet homme était plein de prières,
Et je regardais, sourd à ce que nous disions,
Sa bure où je voyais des constellations.


Victor Hugo
Avatar de l’utilisateur
Waylander
Superman
Superman
 
Messages: 24570
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22
Localisation: Dans ma forteresse de solitude


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO