[lvri] Mes Critiques en 2014

Modérateur: Dunandan

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar dagokhiouma » Sam 20 Sep 2014, 14:23

bon bah voilà une excellent review du coffret :super:

si le prix pouvait baisser à l'approche de Noel ca serait super, surtout si il pouvait sortir un coffret sans képi, parce que bon...
Les hommes livrent leur âme, comme les femmes leur corps, par zones successives et bien défendues.
Avatar de l’utilisateur
dagokhiouma
Predator
Predator
 
Messages: 3470
Inscription: Mer 20 Oct 2010, 13:43
Localisation: Rennes

Godzilla (2014) - 7/10

Messagepar lvri » Sam 27 Sep 2014, 09:26

Image


Godzilla


"The arrogance of men is thinking nature is in their control and not the other way around. Let them fight."


"Le physicien nucléaire Joseph Brody enquête sur de mystérieux phénomènes qui ont lieu au Japon, quinze ans après un incident qui a irradié la région de Tokyo et déchiré sa propre famille. Refusant de s’en tenir à la version officielle qui évoque un tremblement de terre, le scientifique revient sur les lieux du drame accompagné par son fils Ford, soldat dans la Navy. Ils découvrent que les incidents ne sont pas liés à une catastrophe naturelle, mais à des monstres réveillés par des essais nucléaires dans le Pacifique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ces créatures sont surveillées par une organisation nommée Monarch, mais elles menacent bientôt la sécurité de l'archipel d'Hawaï et la côte Ouest des États-Unis. Au même moment, la compagne de Ford, infirmière et jeune maman, gère les blessés dans un hôpital de San Francisco" (source Wikipédia)

Ce film semble avoir été plutôt mal reçu. Perso, j'ai passé un bon moment, et je trouve que certaines critiques sont un peu exagéré.

Petit tour du bluray tout d'abord. La galette rentre sans problème dans le cercle des bluray démo ! La photographie est somptueuse, que ce soit en plein jour où les couleurs sont éclatantes, ou en pleine nuit, avec des contrastes absolument renversant. Niveau son, le DTS HD Master 7.1 fait somptueusement son boulot. Chaque enceinte est utilisée parfaitement et avec précision. Le caisson basse s'en donne à cœur joie et fait trembler les murs ! Petite déception au niveau de la bande originale de Desplat qui est très anecdotique. Dommage.

Le choix du réalisateur de raconter l'histoire à hauteur d'homme est très bonne. Ce choix montre à quel point l'homme est impuissant face à ce qu'il se passe, et on ne tombe pas dans les mauvaises habitudes des blockbusters : le gentil humain tue les méchants monstres. Dans Godzilla, l'être humain ne sert finalement à rien et ne doit son salue qu'à un être qu'il essaie quand même de détruire. Et inversement, on ne tombe pas non plus dans l'histoire du gentil monstre qui défend le gentil être humain face au méchant.

Godzilla a beau sauver l'homme, il n'en devient pas non plus "son ami" et ne se gène pas pour en tuer quelques milliers au passage sans en souffrir vraiment. Mais détruire l'homme ne lui sert à rien. Ce dernier n'est qu'un insecte impuissant à ses yeux


Le problème majeur de ce film réside surtout dans le développement de ces personnages. Le seul qui a un minimum d'intérêt est Brody père, interprété par Bryan Cranston. Hélas, dès le début, on a l'impression que le rythme est plus important que le traitement du personnage, et chacune de ses émotions est trop précipitée. Les autres personnages sont tous autant anecdotique. Brody fils (Aaron Taylor-Johnson) n'est pas la hauteur du personnage et tombe vite dans le cliché du héro qui sait tout faire (heureusement que l'homme est réduit à l'impuissance sinon ce serait vite devenu une cata). Sa femme (Elizabeth Olsen) n'arrive même pas à être touchante. Quant à Ken Watanabe, hormis joué l'étonnement face à tout ce qu'il se passe, on a pas grand chose ...... Bref, les personnages les mieux traités sont au final les Mutos et Godzilla .......... enfin presque !

Gareth Edwards a fait un choix intelligent au premier abord. Montré peu à peu son Monstre, au travers de la brume, de l'eau. En montrant une patte, le dos ..... Cette façon de faire n'est pas nouvelle, bien au contraire, et apporte en général beaucoup à un film de ce genre. Seul problème, Edwards va trop loin dans ce concept. A force d'attendre, le plaisir de découvrir Godzilla s'estompe. Pire même, Edwards choisi de nous proposer un plan (superbe en plus) du Monstre de face. On le voit, on le tiens, on écarquille les yeux devant la design hyper réussi et ............. paf ! On passe à un plan du gosse du héro allongé sur son canapé ........ Bah là, non !! Soit tu laisses ce plan continuer, soit tu coupes avant de le voir !!

En résumé, Godzilla a beau être bourré de défaut (surtout au niveau de ses personnages), il n'en reste pas moins un bon blockbuster qui nous en fout plein la tronche, avec un humain réduit à l'impuissance (et toujours aussi c.. quand il s'agit de sortir les armes). La fin n'est pas parfaite, mais elle reste efficace. Godzilla et les Mutos sont vraiment réussis, tout comme les effets spéciaux (à quelques raretés près).

7/10
Critiques similaires
Film: Godzilla (2014)
Note: 3/10
Auteur: Velvet
Film: Godzilla (2014)
Note: 6/10
Auteur: Tarankita
Film: Godzilla (2014)
Note: 5/10
Auteur: John Spartan
Film: Godzilla (2014)
Note: 5/10
Auteur: Jimmy Two Times
Film: Godzilla (2014)
Note: 4,5/10
Auteur: Dunandan

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Terminator - 9/10

Messagepar lvri » Dim 28 Sep 2014, 10:00

Image


Terminator


"That terminator is out there. It can't be bargained with. It can't be reasoned with. It doesn't feel pity, or remorse, or fear. And it absolutely will not stop, ever, until you are dead"


"En 2029, une guerre apocalyptique oppose ce qui reste de l'humanité, décimée par un holocauste nucléaire, aux machines douées d'intelligence artificielle. Deux êtres de cette époque sont envoyés dans le passé, en 1984, à Los Angeles. L'un est un robot Terminator, un assassin cybernétique programmé pour tuer une certaine Sarah Connor : l'autre est Kyle Reese, un résistant humain envoyé par John Connor (le fils que Sarah doit mettre au monde dans un futur proche) afin de protéger sa mère." (source wikipédia)

Voilà une saga que j'ai envie de me refaire depuis quelques temps.

Le bluray offre vraiment une nouvelle expérience ! Terminator n'a jamais été réputé pour la "propreté" de son image. Sombre, terne, crade ..... Cette édition offre enfin à ce film la qualité qu'il mérite. Le film reste sombre, mais l'image est propre, et chaque détail se distingue (un peu trop d'ailleurs quand on pense à l'arrivée de Schwarzy face aux Punks :eheh:). Ce nouveau master nous plonge dans l'ambiance ! Et c'est la même chose niveau son. L'ouverture est bien plus large, les coups de feu résonnent, les voix sont claires, et la musique de Brad Fiedel s'en retrouve encore plus magnifiée ! Bref, ce bluray est la preuve que les films qui ont plus de 30 ans peuvent retrouver une jeunesse méritée sans aller à l'encontre des choix du réalisateur (Cameron a d'ailleurs supervisé ce nouveau master).

Terminator est un film culte, et toujours aussi efficace. Alors certes, on remarque de suite que nous sommes dans les années 80 ! Fringues, coiffures, musiques ..... Mais ça passe, et le film étant clairement daté dans son récit, ce n'est pas choquant.

Schwarzy obtient ici son premier grand rôle, et nous offre un Terminator ultra crédible (à quelques clignements d'yeux près). On sent sa détermination et son envie de tuer. De même, Michael Biehn est un parfait Kyle Reese. Touchant, fragile, mais déterminé et combatif. On ressent clairement ses souffrances, qu'elles soient physique ou psychologique. Mais le centre de Terminator reste la fameuse Sarah Connor, interprétée Linda Hamilton. A l'instar de Biehn, Linda Hamilton fait passer ses émotions sans forcer, qu'il s'agisse de peur ou de tristesse (où seul son regard suffit !).

L'ambiance du film est parfaitement dosée et nous fait passer par plusieurs stades (étonnements, légèreté, peur, inquiétude ......). Il n'y a aucun temps mort, aucun vrai moment de répit mis à part la seule nuit que partageront Reese et Sarah Connor et qui sera déterminante pour le futur. Une histoire qui, au final, est infinie, un cercle sans fin ...... du moins, on pourrait le croire ! Car c'est là qu'est la force de Terminator : il s'agit d'un possible futur et non d'un futur écrit (chose que T3 détruira sans ménagement !). Il n'y a toujours qu'une question qu'on se posera indéfiniment : Qui est le père de John Connor à l'origine ? Vieux débat que l'on pourrait tout simplement clôturer en pensant que la première guerre ne vit jamais de John Connor ........

Un petit coup de gueule néanmoins ! La VF ! Alors certes, il n'y a pas à hésiter une seule seconde, ce film se doit d'être apprécié en VO. Mais je connais la VF par cœur ayant vu ce film en VHS un nombre incalculable de fois étant jeune. Les types avaient bu ou quoi ? Comment peut on changer autant le sens des phrases ? Le pire étant l'explication du flic concernant le Terminator. En VO, il lui montre un gilet par balle, lui expliquant que "l'homme qui la pourchassait" en portait surement pour survivre aux coups de feu qu'il a reçu. En VF, il lui sort "j'aurai préféré vous offrir un vison, mais prenez ça, il n'y a rien de mieux pour votre sécurité"(à peu de choses près) ............ WTF ? Même chose lorsque Kyle Reese montre son bras à Sarah Connor, lui expliquant qu'ils étaient marqués et mis dans des camps. Dans la VF, il lui sort un superbe "ceci est la marque d'un laser" .... Génial, ton laser fait des codes barres de supermarché !! Et des exemples de ce genre, il y en a des tonnes !! Bref, bravo le manque de respect de l'oeuvre !

Bref, Terminator reste un superbe film. Certes, il a vieilli sur certains points (notamment ces effets spéciaux, même si pour l'époque on peut tirer son chapeau à Stan Winston !) mais il reste très efficace ! Un film culte sans aucun doute qui aura droit à son remake l'année prochaine .... C'est pas gagné !

9/10
Critiques similaires
Film: Terminator
Note: 8/10
Auteur: pabelbaba
Film: Terminator
Note: 9/10
Auteur: caducia
Film: Terminator
Note: 9,5/10
Auteur: Dunandan
Film: Terminator
Note: 8,5/10
Auteur: Alegas
Film: Terminator
Note: 9/10
Auteur: Scalp

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Terminator 2 - 8,5/10

Messagepar lvri » Mar 30 Sep 2014, 17:22

Image


Terminator 2 - Le Jugement Dernier


"The whole thing goes: The future's not set. There's no fate but what we make for ourselves."


"Au lendemain de l'holocauste nucléaire du 29 août 1997, les survivants humains entrent en résistance contre la dictature des « machines » (des robots intelligents), ce qui les mène à la victoire en 2029. L'ordinateur qui contrôle les machines, Skynet, avait envoyé un Terminator (un tueur cyborg) en 1984, afin d'éliminer Sarah Connor avant qu'elle n'ait mit au monde son fils, John Connor, appelé dans le futur à devenir le chef de la résistance humaine contre les machines. Ce plan n'ayant pas fonctionné, Skynet envoie de nouveau un tueur cybernétique, cette fois-ci en 1995, quelques années avant le début de la guerre atomique de 1997, pour cette fois-ci tenter d'éliminer directement John Connor, encore enfant à cette époque" (source Wikipédia)

Assez rare quand les suites de chefs d’œuvres restent au niveau ! Cameron a clairement réussi cet exploit !

Le bluray de T2 est vraiment très bon. Visuellement c'est propre et très détaillé (on distingue sans problème les doubleurs-cascadeurs à de nombreuses reprises !). Les scènes apocalyptiques du futur n'ont que peu vieillies, de même que les différents effets spéciaux tout au long du film (la HD ne pardonne en général pas !). Côté son, ce second opus est également au niveau, même si certaines scènes auraient mérité plus d'ampleur. La superbe BO de Brad Fiedel est parfaitement mise en valeur comme dans le premier opus. Par contre, le bluray et son menu sont imbuvable et surtout le chargement est lent pour pas grand chose ..... A noter la magnifique scène d'ouverture, du monologue de Sarah Connor à la fin du générique !

Terminator 2 se déroule une dizaine d'année après le premier opus. Schwarzy reprend le rôle du T800, mais cette fois, en tant que protecteur de John Connor, le fils de Sarah Connor que son prédécesseur avait essayé de tuer. Pour éliminer le futur leader de la rébellion contre les machines, un nouveau Terminator bien plus sophistiqué est envoyé dans le passé : le T1000 ! Robert Patrick endosse parfaitement ce rôle. Et le fait qu'il soit l'opposé de Schwarzy en terme de carrure est une excellente idée. Chacune de ses apparitions est crédible, du regard, à son allure, qu'il marche ou court. On ressent le but ultime de ce Terminator en métal liquide !

De son côté, Schwarzy passe d'un Terminator "flippant" lors du premier film, à un robot capable de sentiments (ou du moins, il les comprend). Par deux fois, le Terminator sourit. Perso, je trouve que ça cloche, mais étant doué d'apprentissage, ce n'est pas illogique. Alors certes, Robert Patrick sourit aussi, mais il essaye de tromper les gens en prenant le rôle d'un policier. Le T800 ne joue pas un rôle lorsqu'il sourit à John Connor en soulevant une arme "parfaitement conçue pour lui". En fait, ce Terminator serait presque plus capable de sentiments que Sarah Connor. Cette dernière est devenue un robot dont le seul but est d'empêcher cette guerre nucléaire. Un rôle complètement à l'opposé de celui qu'elle avait dans le premier opus.

L'évolution de ces personnages est clairement une des forces de cette saga (enfin ..... tout dépend de l'opus ......). Là où la plupart des blockbusters n'ont qu'un but : en foutre plein la tronche, Terminator nous offre des personnages ayant un passé, un présent et un futur. Des personnages qui évoluent en fonction des événements. Et surtout, l'histoire tient la route sans tomber dans la facilité : le futur n'est pas écrit ! (Un des films ne respectera pas cet état !).

Ce second opus nous laisse sur une fin ouverte. Elle se suffit à elle même et n'a pas forcément besoin de suite. Cameron avait prévue une fin alternative dans sa version longue que je trouve loupée personnellement. Terminator 2 ne surpasse pas le premier (de très peu) sûrement à cause de la perte de cette ambiance qui manque énormément (la photographie très bleutée n'apporte pas cette ambiance de peur et de crainte du premier opus). Egalement, les répétitions de scènes du premier film marquent un petit manque d'idées, même si elles sont parfaitement réussie !

8.5/10
Critiques similaires

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar caducia » Mar 30 Sep 2014, 18:16

Très belles critiques, j'ai une préférence pour le 2. :super:
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14767
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar lvri » Mar 30 Sep 2014, 21:43

Merci Caducia !
C'est surtout l'ambiance du 1 qui me manque dans le 2. Ça n'en reste pas moins un excellent film. Disons que, une fois n'est pas coutume, je suis un peu dur dans ma notation.
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Terminator 3: le soulèvement des machines - 5/10

Messagepar lvri » Mer 01 Oct 2014, 17:35

Image


Terminator 3 - Le soulèvement des machines


"You only postponed it. Judgment Day is inevitable."


"John Connor, jeune adulte, n'est pas convaincu d'être débarrassé de la menace de Skynet et ne veut pas de son destin. Alors, il fuit continuellement, vivant de petits boulots, et sans aucun moyen pour le localiser (ni maison; ni téléphone; ni carte de crédit). Le Jugement Dernier ne s'est pas déroulé à la date prévue." (source Wikipédia)

Voici, selon moi, le Terminator le plus mauvais de la saga ..... en attendant de revoir le 4 dont je garde un bon souvenir.

Techniquement, il n'y a trop rien à dire. C'est plutôt chouette, même s'il n'y a rien de bien transcendant. Côté son, ça bourrine bien, mais la bande originale n'est pas mise du tout en valeur et s'oublie rapidement (ce n'est plus Brad Fiedel aux commandes). Bref, du classique, sans plus.

Terminator 3 est clairement un gros loupé dans la saga ! Pour la troisième fois, un protecteur et un tueur sont envoyés dans le passé. On retrouve Schwarzy dans son rôle favori (avec un petit coup de vieux) et une jolie Terminatrice jouée par Kristinna Loken.
Cette dernière est très crédible dans ce rôle, à peu de choses près. Le regard, la "dégaine" .... Elle impose son statut de Terminatrice et ça fonctionne plutôt très bien. A contrario, Schwarzy est complètement à côté de la plaque sur plusieurs scènes. Les côtés comiques qui clochent (les lunettes étoiles, le "parle à ma main", son regard quand la Tx l’attrape par les c... .....). On est à des années lumières du Terminator du premier film ! De même, ce Terminator agit comme si il avait des souvenirs de ce que lui avait appris John Connor lors du second film (le coup du pare soleil par exemple). Or, ce n'est pas le même ! Bref, ce Terminator n'est plus ce qu'il était, sauf dans les moments épiques comme la poursuite avec le camion, la scène du cimetière ou le final (je passerai le passage du combat dans les toilettes entre Schwarzy et Loken qui est ridicule).

Côté humain, John Connor campé par Nick Stahl n'a pas le charisme d'un leader, et on ne l'imagine pas du tout dans ce rôle. Edward Furlong avait plus de prestance à seulement 13 ans !!! Quant à Claire Danes, elle nous offre ces quelques grimaces préférées vues et revues dans Homeland. Je la trouve également à côté de son rôle. La présence de quelques secondes de ce cher Docteur Silberman fait du bien au milieu de ces acteurs en papier !

Pour le reste, Terminator 3 se retrouve complètement à côté de la plaque. Le fameux "pas de destin" se transforme en "Le jugement dernier est inévitable", et finalement, on a presque l'impression que la mission du Terminator est de mettre les deux tourtereaux à l'abri et laisser la guerre nucléaire avoir lieu. Ça ne colle pas avec le message d'origine de la saga.
Le film contient néanmoins quelques côtés sympa. Outre les effets spéciaux bien maîtrisés, les poursuites plutôt réussie et quelques plans plutôt chouette comme le crâne du Terminator dans la poussière suite à l'explosion des bombes à la fin, on reste sur notre faim, déçu de voir la gâchis d'une saga qui ne méritait pas ça. Ce film aurait dû boucler la boucle, nous faire vivre la prise de commandement de John Connor (sans changer d'acteur, mais là, je ne sais pas le pourquoi du comment), l'envoi de Kyle Reese dans le passé, la guerre contre les machines, mais en 2029 ....... Dommage !

5/10
Critiques similaires

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar maltese » Mer 01 Oct 2014, 22:21

Le choix des photos illustratives dit tout, surtout pour le 3 :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
maltese
Predator
Predator
 
Messages: 3539
Inscription: Jeu 26 Mai 2011, 12:29

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar puta madre » Jeu 02 Oct 2014, 07:28

C'est clair que cette photo est bien représentative de la baisse qualitative et en termes d'ambition de ce troisième opus...
Image
Avatar de l’utilisateur
puta madre
Batman
Batman
 
Messages: 1570
Inscription: Lun 08 Juil 2013, 08:08
Localisation: Lille

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar Dunandan » Ven 03 Oct 2014, 04:41

A présent, il faudrait peut-être signaler quelle édition on utilise pour voir nos vieux films des années 80-90, s'ils s'amusent à intégrer de nouvelles scènes (le sourire du T800 dans le second Terminator) ou nouvelle VF (sûrement pour éviter un boulot fastidieux de remastering) :evil:.

Sinon sympa tes trois critiques, on peut bien voir, en effet, l'évolution d'un Terminator d'abord bad-ass, puis plus "humain", et enfin ridicule :mrgreen:.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20008
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [lvri] Mes Critiques en 2014

Messagepar lvri » Ven 03 Oct 2014, 12:06

Dunandan, concernant les versions, mes critiques portent sur les versions cinéma connues et sur la VO (mon commentaire sur la VF de T1 concerne la VF d'origine qui est une horreur en terme de traduction. Je ne pense pas qu'un nouveau doublage a été fait.
Dans Terminator 2, il y a 3 scènes où Schwarzy sourit :

2 incluses dans la version ciné connue
- Lorsqu'il prend une arme au Mexique dans le sous sol et que John Connor lui dit qu'elle a été taillée pour lui
- Lorsqu’il va tataner du flic quand ils sont chez Cyberdine et que John lui rappelle qu'il avait promis de ne plus tuer

Image

1 dans la version longue quand John explique à Schwarzy ce qu'est le sourire (heureusement pas inclus dans la version ciné !)

Image

:eheh:
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Terminator renaissance - 7/10

Messagepar lvri » Dim 05 Oct 2014, 14:26

Image


Terminator Renaissance


"You and me, we've been at war since before either of us even existed. You tried killing my mother, Sarah Connor. You killed my father, Kyle Reese. You will not kill me."


"En 2003, dans une cellule de la prison de Longview où est enfermé Marcus Wright, qui va être exécuté pour le meurtre de son frère et de deux policiers. On le voit parler au docteur Serena Kogan, elle-même condamnée par un cancer en phase terminale. Elle tente de le convaincre de léguer son corps à la science, en l'occurrence à la genetic division (section génétique) de Cyberdyne Systems, l'entreprise responsable de la mise au point du programme Skynet. Peu après avoir signé le document que lui a présenté le docteur Kogan, Marcus est exécuté par injection létale.
Un an plus tard, le super-ordinateur Skynet est activé. Considérant que l'espèce humaine menace son existence, il déclenche son extermination par l'évènement connu sous le nom de « Jugement Dernier ».
En 2018, John Connor est devenu le leader charismatique de la lutte contre les machines. Alors qu'il mène un raid contre une base de Skynet, il découvre que le programme garde des prisonniers humains en vue de développer un nouveau type de Terminator, les T-800, intégrant des tissus vivants. Toutefois la base est détruite par une attaque de missiles."
(source Wikipédia)

Après un troisième opus décevant, la licence Terminator nous offre de nouveau un excellent film

Le bluray offre encore une fois une belle expérience. Visuellement, que les scènes se passent en pleine lumière ou dans des endroits sombres, ça reste très détaillé et propre. La photographie est plutôt sombre et colle parfaitement à l'ambiance du film. Niveau son, rien à redire. Ca pète dans tous les sens. Le bruit des robots (les vieux Terminator, le géant robot rafleur ou autre) est juste génial. Chaque canal est parfaitement utilisé sans tomber dans la surenchère. Quand j'ai vu le nom d'Elfman au commande de la BO, j'ai eu un peu peur (j'adore ce compositeur, mais son style ne me paraissait pas coller avec l'univers de Terminator. Le résultat est très bon, et colle bien à l'ambiance, même si ça ne surpasse pas les thèmes de Fiedel sur les deux premiers films.

La guerre nucléaire n'a pas eu lieu le 29 août 1997 mais 6 ans plus tard comme le rapporte le 3e opus. Le futur a donc changé, en particulier sur un point important, l'aide d'un robot dont l’existence était inconnue jusque là. Une sorte de pré Terminator possédant un cœur et un cerveau humain, mais une carcasse de machine et une puce. Un robot humain n'ayant pas conscience de son état.

Ce point est intéressant car on se rend compte que Skynet continue cette bataille dans le passé (Marcus fut "recruté" en 2003, donc avant la guerre nucléaire) pour changer le futur. Sa mission ? Croiser la route du père de John Connor, Kyle Reese, alors encore un adolescent. Alors certes, l’enchaînement des événements est un peu facile. Marcus trouve rapidement Reese sans vraiment le chercher, et croise la route d'une compatriote de Connor qui l'emmènera à ce dernier. Bref, il réussit une mission très facilement sans la connaitre .... Mais on pardonnera cette facilité, car cet opus respecte l'esprit et l'origine de Terminator. A noter que Worthington est très bon dans ce rôle, mais si son genre de jeu reste toujours le même ....

Ce 4e opus nous offre d'abord pas mal de clin d'oeil sympa. Le "come with me if you want to live" de Kyle Reese. La musique d'AC/DC entendue dans le second film. Les camps où les êtres humains sont enfermés dont Reese parle dans le premier film ...... Et surtout, notre Schwarzy T800 préféré qui fait une apparition remarquée et réussie sur le thème de Fiedel ..... en image de synthèse !
Ensuite, on a droit à un John Connor très crédible (contrairement au 3e film ......). Christian Bale est encore entre deux états : Sur de lui à certains moments, dans le doute lorsqu'il écoute les paroles de sa mère (merci Linda Hamilton pour la voix !!) ..... Il n'est pas encore le leader parfait, mais en a clairement la carrure. Le clin d’œil aux cicatrices est également le bienvenu.
Pour finir, retrouver Kyle Reese jeune était très attendu. Anton Yelchin est toujours aussi bon acteur, et je le trouve très bon dans ce rôle où il montre la ténacité du personnage et son envie de se battre contre les machines.

Terminator Renaissance (encore une fois, une belle traduction pourrie) est un excellent film malgré ces quelques faiblesses. A noter les différents robots très réussis, notamment le vieux modèle de Terminator. Certes, il y a une légère surenchère, mais les plus connus de la saga ne sont pas oubliés et respectés (les CT, vieux Terminator, T800), et c'est ce qui compte. Hélas, ce film n'aura jamais sa suite qui semblait prometteuse. Le reboot de cette saga est risquée. ..... très risquée !

7/10
Critiques similaires

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Gardiens de la galaxie (Les) - 7,5/10

Messagepar lvri » Dim 14 Déc 2014, 13:18

Image


Les Gardiens de la Galaxie


"I am Groot"


"Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …" (source Allociné)

Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas fait de critiques ... Il est temps de faire ma première sur BKR !!

Je ne suis pas un fan de Marvel et autres Comics. Plutôt répétitif et redondant en général, qui se ressemblent tous, quelque soit le héro.... C'est donc avec une certaine inquiétude que j'ai inséreé le bluray dans la platine hier soir.

La partie où je me doutais qu'il n'y aurait aucun souci : le bluray remplit merveilleusement son rôle. Les couleurs sont vives, les noirs profonds, et certains plans sont vraiment superbe, offrant une profondeur de champs énorme ! La bande originale est sympa, ultra 70's d'un côté, plutôt classique et sans grande surprise de l'autre. Elle colle parfaitement à l'ambiance du film, et c'est le plus important ! Les différents canaux sont judicieusement utilisés. Bref, un vrai régal !

Je ne connaissais pas ces personnages issus de l'univers Marvel (en même temps, je connais peu cet univers, tout comme les Comics).
Evidemment, dès les premières minutes, le beau gosse de service apparaît, et on se dit "c'est parti, le héro parfait .... ça va être lent et chiant !". Et finalement non ! Ce héro n'est pas celui auquel on s'attend. Pas le plus intelligent, pas le plus fort, loin d'être parfait .... Déjà un bon point. Puis on rencontre les différents protagonistes : La belle Zoe Saldana qui passe du bleu d'Avatar au vert ! Le raton laveur, personnage absolument génial et son acolyte en bois Groot. Et enfin, la montagne de muscle qui ne tombe pas trop dans le bourrin de service. En somme, 4 héros loin d'être parfait, faisant preuve de stupidité et ne tombant pas (tout le temps) dans les gros clichés de ce type de films.
Côté méchant, je suis un peu plus déçu. Ce sont les gros méchants habituels, méchants méchants méchants !! On sait pas pourquoi, ni comment, ni dans quel but. Un gros manque de développement de ces personnages dont on aimerait comprendre pourquoi ils veulent tout détruire et tout faire péter.
Et au milieu, les pseudos ni gentils ni méchant, plutôt réussi, notamment Yondu que je trouve excellent.

Ce qui est agréable dans ce film, c'est vraiment ce côté anti-héro. J'ai adoré par exemple la scène où l'on voit nos 4 protagonistes avancer au ralenti vers la caméra ...... genre de scène vu et revu, mettant en valeur la perfection des héros de ce genre ...... et bien là non ! Un raton laveur qui se gratte les c... et une Zoe Saldana qui baille ! Excellent ! Sans compter les plans foireux, comme ceux de Rocket Racoon (la jambe de bois, le faux oeil, le "si vous ne les relâcher pas dans 5 secondes, on fait tout péter") voire même la fameuse danse finale à la fin ou l'histoire sur Footloose ..... Bref, le film s'amuse à pointer du doigt les côtés chiants des films de ce genre et apporte une bonne dose de comique pas lourd du tout.

Les Gardiens de la Galaxie est vraiment un bon divertissement, bien foutu, visuellement très chouette. Hélas, le manque de développement des méchants est très regrettable. D'ailleurs, même celui des héros manque un peu....

7.5/10
Critiques similaires

"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 10524
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO