[Milkshake] Mes critiques en 2010

Modérateur: Dunandan

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Ven 12 Fév 2010, 14:43

Grâce à la modernité du boulot de Kurosawa pour l'instant sur 6 films vu un seul que j'ai trouvé moyen (Rashōmon) le reste ça oscille entre le très sympa Yojimbo le bon Sanjuro, Chien Enragé et l'excellent Les salauds dorment en paix, Entre le ciel et l'enfer.

Prochain sur la liste : Barberousse.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Faces - 9/10

Messagepar Milkshake » Sam 13 Fév 2010, 11:16

Image

Faces de John Cassavetes


Radiographie rayonnante et dramatique des mensonges d'un couple middle-class 60's


En plus d'être un film expérimental, la première partie déroule une soirée bien arrosée jonglant entre l'improvisation et un texte soigneusement écrit, Cassavetes imprègne sa pellicule d'un portrait saisissant du couple middle-class en perdition, entre deux clopes et trois verres d'alcool on assiste à une successions de scènes fortes qui passent du rire au larmes.

ImageImage


De par sa nature un film tourné par Cassavetes pendant 6 mois avec sa femme et ses amis grâce à l'hypothèque de sa maison, on ressent l'aspect alétoire du projet dans son montage qui dura 3 années, sa prise de son pourtant plus le film avance plus le récit semble maitrisé ce dangereux équilibre entre l'amateurisme et la maitrise totale forme une œuvre passionnante.

ImageImage


Tourné en 16 mm, le grain du film explose à l'écran mais donne à Cassavetes une incroyable liberté de mouvement, on aura rarement vu un film de cette époque collé autant aux basques de ses personnages nous initiant dans leur intimité, via des gros plans resserrer mettant à nu de manière drôle et cruelle leur pensées.

ImageImage


Les acteurs sont éblouissant de spontanéité, coincés dans leur énorme maison ils s'enfuient, s'évadent dans des clubs, chez des prostitués pour ne plus affronter le domicile familial et expérimenté une jeunesse perdue. Les actrices particulièrement poussent le film vers une intensité de jeu rare, trompant elles aussi joyeusement leur maris.

Tout se termine autour d'un escalier inéluctable retour vers un quotidien muet laissant au spectateur le choix de la conclusion.


Image


9/10
Critiques similaires
Film: Faces (1968)
Note: 8,5/10
Auteur: Nulladies

Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Sam 13 Fév 2010, 11:35

J'ai vu que Gloria de Cassavets et ça m'a pas donné envie d'en voir d'autre.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58455
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Sam 13 Fév 2010, 11:52

Image

De Cassavets l'autre bon film que j'ai pu voir c'est Meurtre d'un bookmaker chinois on l'on suit les ennuis d'un patron d'une boite de nuit ça pourrait te plaire un film noir avec de belles nana même si le traitement du personnage reste propre à Cassavets.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Fish Tank - 8/10

Messagepar Milkshake » Dim 14 Fév 2010, 10:47

Image

Fish Tank de Andrea Arnold


Une nouvelle petite pépite de justesse venant de Grande Bretagne quelque par entre Ken Loach (dont on retrouve une de ses héroïnes ) pour son décor social et Boy A pour le portrait poignant d'une adolescente en pleine éveil sexuel.

Coincé dans un HLM avec une petite soeur qui lui lance sans cesse des vannes et une mère fragile mais totalement absente, l'héroïne se réfugie dans la danse Hip-Hop ou les morceaux judicieusement choisi par une réalisatrice de gout Bobby Womack, Nas entre autre sont de véritable défouloir urbain pour une fille au caractère bien trempé.

ImageImageImage


La grande force du film est de ne jamais tomber dans la facilité, à plusieurs moment le film pourrait basculé dans une dramatisation nauséabonde au contraire Andrea Arnold capte sans cesse la sincérité d'une jeune actrice formidable (Katie Jarvis) à travers des cadres réfléchis et plans séquences réussit témoins d'une maitrise formelle.

Le film délivre un traitement intelligent et subtil de ses personnages à la manière d'une relation très ambigüe envers un nouveau père de substitution empli de bonté sincère et répugnante, Michael Fassbender confirme son talent après son étonnante prestation squelettique d'Hunger.

Au détour d'une parabole animalière représentant l'innocence perdue, le film porté par une interprétation sans faille insuffle suffisamment de légèreté et de caractère pour faire passer un constat amère.

Image


8/10
Critiques similaires
Film: Fish Tank
Note: 9/10
Auteur: jean-michel
Film: Fish Tank
Note: 8/10
Auteur: Niko06
Film: Fish Tank
Note: 7,5/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Fish Tank
Note: 7,5/10
Auteur: puta madre
Film: Fish Tank
Note: 6,5/10
Auteur: caducia

Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Niko06 » Dim 14 Fév 2010, 12:00

Yep! Fantastique ce film, il a pas volé ses prix!!
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Val » Dim 14 Fév 2010, 15:13

Milkshake a écrit: Cassavets


Cassavetes. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Val
Hulk
Hulk
 
Messages: 17484
Inscription: Mer 27 Aoû 2008, 14:51

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar jean-michel » Dim 14 Fév 2010, 15:17

ok celui là je l'ai vu , mais il était a 17 euros alors pas pris...pour plus tard...intéressant critique! :super:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Dim 14 Fév 2010, 18:03

Val a écrit:
Milkshake a écrit: Cassavets


Cassavetes. :wink:


Corrigé chef 8)
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Voyage au bout de l'enfer - 10/10

Messagepar Milkshake » Lun 15 Fév 2010, 19:55

Image

Voyage Au Bout de l'Enfer de Michael Cimino


Fresque tragique décrivant l'impact psychologique du conflit Vietnamien sur une Amérique insouciante


Dès les premières images Cimino donne le ton, le réalisateur délivre son chef d'œuvre jouant sur la longueur pour tracer un lien communautaire fort, un triangle amoureux, une amitié slave, la vie d'une classe ouvrière ou les fourneaux d'une usine de sidérurgie domine un quotidien terne montagnard.

Durant les préparatifs d'un grand mariage Orthodoxe, Cimino tisse les liens entre les personnages dans un bar arrosé par la mélodie de "Can't Take My eyes Off You" toute l'insouciance, la joie et l'allégresse transpire dans l'interprétation pour être subjugué dans un rassemblement de foule tant affectionné par son réalisateur.

Bien sur quelques excès viendront gâcher la fête montrant la fragilité de ce bonheur, le seul échappatoire d'un destin tragique: la chasse chaotique d'un cerf.

ImageImageImage


Sans transition le réalisateur nous embarque au coeur du conflit, dans un camps de prisonniers flottant au bord d'une rivière, Cimino délivre l'ultime séquence viscérale : La roulette russe rythmé par les cris des Viêt-cong "pai pai" et les gifles qui rougissent leur visages, un duel imposé monument de tension, de violence et de cruauté. Un passage qui prend aux tripes, véritable charnière du long métrage qui sera décliner sans perdre son intensité émotionnelle.

ImageImageImage


Finalement Cimino se concentre sur l'avant et l'après guerre pour mieux narrer les répercussions du traumatisme qu'il soit physique ou psychologique. Le retour est une longue fuite en avant entre le frêle John Savage qui n'ose plus voir ses proches maintenant privé de ses membres préférant voir son hospice comme un hôtel de luxe, un DeNiro barbu excelle une nouvelle fois reclus (le plus grand acteur du monde ?) dans un motel il ne peut parler de son vécu préférant se réfugier dans les bras d'une Meryl Streep rayonnante dans son souvenir et un Christopher Walken glaçant au visage d'ange bercé dans la folie (son meilleur rôle ?) ne pouvant s'extirper du cauchemar qu'il revit à l'infini.

Grâce à l'éblouissante interprétation, Cimino peut se permettre de réduire les dialogues au strict minimum intériorisant au travers des regards le malaise ambiant, une dénonciation ample et vertigineuse soutenu par l'hymne national entonné par un peuple immigré en deuil.

ImageImageImage



10/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Lun 15 Fév 2010, 19:58

Un bon film mais je préfère la version black des Hughes Brothers : Dead Presidents et la version HK de Woo :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58455
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Lun 15 Fév 2010, 20:47

Oui mais tu es pas objectif dès que Woo incruste ses colombes :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Lun 15 Fév 2010, 20:53

C'est vrai, mais je trouve vraiment l'histoire d'amitié plus touchante chez Woo, dans le Cimino j'ai le souvenir d'une première heure un peu pénible.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58455
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar zack_ » Lun 15 Fév 2010, 22:19

C'est comme Scarface, je dois le voir mais il est sous une pile de daubes à voir :lol: Ah quoi c'est pas le topic des casseroles à avouer?
zack_
 

Re: [Milkshake] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Mar 16 Fév 2010, 00:06

T'as jamais vue scarface Zack ????/ :shock: je te parle plus t'en que tu la pas vue 8)

- Deer Hunter j'ai trouver quelques longuer inutiles , mais en dehors de ca c'est un putain de monument , et je dit pas ca parcequ'il est considerer ainsi , jl'ai revue en BR y a peut etre 4/5 mois et ca ma encore plus clouer que jamais .
Ceci Dit Bullet in the head est de loin mon Woo prefere donc je mettrait les 2 film a 9/10 . Dead president je l'ai pas encore vu e, je l'ai ici depuis genre 2 ans mais il prend la poussiere :oops:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO