[osorojo] Mes critiques en 2011

Modérateur: Dunandan

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar osorojo » Dim 17 Juil 2011, 20:16

Bah, les deux formant un tout je trouve naturel de les enchaîner au contraire :) Et franchement, tout est trop grossier dans le film pour que le survival fonctionne. Genre le pere qui se déplace tranquilou, comme s'il avait un téléporteur. Andy qui retrouve comme par miracle sa soeur et la nénette de l'armée... ça rompt complètement le récit, en te donnant l'impression qu'on te coupe l'action pour la reprendre quand ça arrange le scénariste. Trop de trucs comme ça qui ruinent littéralement le film, tu ne peux que souffler en te disant, merde quoi, ils avaient pas d'idée :p Du coup ça m'a complètement sorti du film et j'ai fait le reste en mode ultra passif en attendant impatiemment la fin. Pas glop quoi :/

@logan : boah, 8/10 c'est une bonne note quand même ! :mrgreen: Et ouais, j'ai du mal à comprendre aussi qu'on puisse ne pas aimer 28 jours tout en appréciant 28 semaines ! Tu compares les persos déjà, c'est clairement pas le même niveau ^^
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Family portraits, une trilogie américaine - 7/10

Messagepar osorojo » Lun 18 Juil 2011, 23:15

Image
Family portraits, une trilogie américaine
Repas de famille animés | 7/10


Lancer family portraits dans son lecteur en fin de week end sans savoir ce qui t’attend, c’est à double tranchant. J’avais dans l’intention de regarder un film tranquille avant d’aller reposer la bête pour la semaine à venir et je me suis retrouvé propulsé devant un OFNI qui m’a pris en otage au bout de 15 minutes pour un tour de montagne russe émotionnel des plus ravageurs. Qu’on se le dise, avec son film, Douglas Buck n’a qu’une seule envie, vous secouer mentalement pour qu’il soit impossible, une fois la séance finie, d’oublier ce que vous venez de voir.

Family portraits dresse en 3 parties la vie de 3 familles américaines bien différentes qui éprouvent pourtant pour chacune d’entre elles des difficultés avec la vie qu’elles mènent. Difficultés psychologiques qui conduisent à des situations plus qu’improbables, noires au possible, à l’image du premier segment, terriblement éprouvant pour le spectateur dans sa dernière partie.

Clairement pas un film pour tout le monde; ce qui m’a marqué pendant le visionnage c’est principalement l’ambiance qui est mise en place par Buck pour que les climax de ses trois parties s’expriment le plus vivement possible. Ainsi l’image n’est accompagnée d’aucune bande son ou presque, les couleurs sont on ne peut plus neutres, les acteurs délivrent un jeu d’une froideur extrême afin de nous immerger dans un quotidien le plus banal possible, déshumanisant un propos d’une intensité telle qu’il n’a pas besoin d’être contextualisé.

Le troisième segment est un peu à part, beaucoup plus subtil que les deux autres, mais aussi noir dans son propos. Sa mise en scène est intelligente et son déroulement malin, nous laissant entrevoir un dénouement que l’on n’attend pas forcément mais qui se précise petit à petit.

L’intention qu’on devine à l’ensemble est louable et la volonté de choquer les gens, de provoquer une réaction est belle et bien là. On peut juste reprocher à l’ensemble un côté un peu trop brut, qui pourrait passer pour de la prétention, celle de choquer gratuitement le spectateur le moins initié.

Avec Family portraits, Buck dresse un état des lieux bien sombre d’une humanité en perdition, de personnages arrivant à leur seuil de tolérance face à une souffrance mentale aussi vive qu’imperceptible au prime abord. La réalisation et l’image sont brutes de décoffrage, nous livrant un film qui ne vous laissera aucun répit. Mon conseil, sortez le protège dent, sous peine de les faire grincer si vous n’en avez pas ! Un film à ne pas mettre devant tous les yeux mais qui a trouvé son public avec ceux qui sont toujours partants pour une petite expérience en dehors des sentiers battus et dont je fais assurément parti :)
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar nicofromtheblock » Mar 19 Juil 2011, 00:21

Un bon film bien glauque comme je les aime ! :super:
Le seul point négatif dont je me souviens, c'est la photographie que j'avais trouvé un peu fade ...
Faudrait que je le revois.
Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar osorojo » Mar 19 Juil 2011, 07:52

Yep, c'est ça. Quand je parle de brut de décoffrage, je pense à ce côté là en particulier. Je pense que c'est quelque part un peu voulu, mais finalement ça maintient le film au sol plutôt que de l'élever. Après, c'est pas forcément gênant pour des films du genre et ça contribue également au glauque de l'ambiance qui est mise en place.

Il faut que je mate les bonus, voir si Buck en parle. Si c'est vraiment fait exprès pour donner ce sentiment de banalité des décors et personnages à travers l'image.
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Inspecteur Harry (L') - 9,5/10

Messagepar osorojo » Mar 19 Juil 2011, 18:01

Image
L'inspecteur Harry
DO YOU PUNK ?! | 9.5/10


Quand on lance un film qui a déjà pas mal d'années, 40 ans en l’occurrence pour Dirty Harry, on se dit que ça va envoyer, à cause de la réputation du film, mais avec un peu de scepticisme tout de même, redoutant une violence quelque peu édulcorée, faute à l'époque que l'on se dit moins tolérante en matière de violence. Et bien pas du tout. Dirty Harry envoie du bois, sort les armes et donne les pleins pouvoirs à son flic charismatique qui préfère dégommer le punk plutôt que lui lire ses droits. Pas d'hésitation, le magnum 44 déverse sa fureur à la moindre course poursuite, et fait mouche à chaque coup ou presque, pour notre plus grand plaisir.

La première scène entre Harry et des gangsters annonce la couleur direct, du mort il va y en avoir pendant tout le film, Calahan faut pas l'emmerder sous peine de sentir la poudre lors de sa veillée funèbre. Elle pose également les bases d'une ambiance décomplexée et plutôt divertissante même si plutôt noire à la base, aidée en cela par des répliques cinglantes et bien pensées qui, balancées avec charisme par Eastwood font mouche à chaque fois. La mise en scène est également bien gérée, Siegel connait son boulot et nous offre des séquences qui ont de la gueule, comme cette fin de poursuite dans un stade qui s'illumine, offrant à Harry 30 secondes de son jeu favoris, le dégommage de criminel en fuite :eheh:

Image


Je me suis fait l'intégrale des inspecteurs Harry juste après avoir fini The Shield et je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement entre Vic et Calahan ! Les deux portent pour l'un la série et pour l'autre la saga, d'une belle façon, chacun à leur manière. Des oeuvres d'acteurs, sans nul doute tel le personnage de l'inspecteur Harry porte entièrement le film, Siegel offrant à Eastwood l'un de ses meilleurs rôles, en tout cas l'un des plus typés. Ce dernier assure en effet comme jamais dans son rôle de trublion, qui compte les coups tirés avec son barillet 6 bastos comme on le fait avec nos atouts au tarot pour foutre le petit au bout ! Ce petit jeu du « balle, pas balle ? » est d’ailleurs tout simplement génial, car à vitesse réelle, quand on ne connait pas le film, c’est impossible de savoir combien de coups ont réellement été tirés !

Inutile d'en dire davantage, si ce n'est que Dirty Harry a été un gros coup de coeur pour ma part. J'ai découvert le film au sens propre du terme, ayant tardé à le regarder, et du coup j'ai enchaîné les 5 opus de la saga, faisant d'Harry un bon pote de soirée qui m'a clairement foutu la banane à chaque numéro. Un feel good movie sans état d'âme en gros qui manque son 10 à cause d'une seule scène, celle où Harry mitraille le sniper sur les toits et ne parvient même pas à le toucher ! Bouhouhouhou :p

DO YOU FEEL LUCKY ? DO YOU, PUNK ? ....... Assurément !
Critiques similaires
Film: Inspecteur Harry (L')
Note: 8/10
Auteur: Alegas
Film: Inspecteur Harry (L')
Note: 8/10
Auteur: Creeps
Film: Inspecteur Harry (L')
Note: 8,5/10
Auteur: Pathfinder
Film: Inspecteur Harry (L')
Note: 9/10
Auteur: Mr Jack
Film: Inspecteur Harry (L')
Note: 9,5/10
Auteur: angel.heart

Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Mar 19 Juil 2011, 18:03

Image
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58452
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar jean-michel » Mar 19 Juil 2011, 18:09

:eheh: :eheh: bon j'approuve également!! 8) :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar osorojo » Mar 19 Juil 2011, 18:51

Yeah :soif: :eheh:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar Heatmann » Mar 19 Juil 2011, 22:01

ca me donne furieusement envie de me refaire toute la serie :love: :super: ( y a certain episode que j ai vue qu une fois )
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar osorojo » Mar 19 Juil 2011, 22:06

J'ai juste moins apprécié le dernier, mais il passe bien quand même :mrgreen: Je devais être dans le bon état d'esprit, j'ai pris vraiment du plaisir sur l'ensemble de la saga. Un perso bien badass comme Harry, c'est juste génial :twisted:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar pabelbaba » Mar 19 Juil 2011, 22:09

Aller, paf, classement :

1 > 2 > 4 > 5 > 3

1 et 2 assez proches, le 4 bien glauque, le 5 délirant et le 3 pas terrible.
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18670
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Mar 19 Juil 2011, 22:10

Faut que je revois les 3 et 4 c'est ceux dont je me souviens le moins, par contre le 5 il est carrément pas glorieux.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58452
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar pabelbaba » Mar 19 Juil 2011, 22:11

Faut le prendre comme un délire final. Le harpon... :love: :mrgreen:
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18670
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [osorojo] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Mar 19 Juil 2011, 22:12

Pis le soundtrack des Guns.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58452
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Angel Heart - 9/10

Messagepar osorojo » Sam 30 Juil 2011, 23:07

Image
Angel Heart
Chicken ! | 9/10


Angel Heart est un film qui divise, soit on est envouté d’emblée de jeu par l’ambiance qui y règne soit on trouve ça surfait et on décroche. Pour ma part, la magie a opéré, j’ai été littéralement envouté par le film, par cette photographie superbe qui nous plonge au cœur d’une Louisiane moite et poisseuse devenue l’espace d’une enquête l’environnement immédiat d’un détective apathique et sympathique.

Le pitch du film est assez simple, un détective est embauché par un homme puissant pour retrouver une petite frappe qui l’aurait entourloupé. Les évènements s’enchaînent, délivrant des indices au compte goutte pour nous tenir en haleine jusqu’à cette fin carrément noire, délivrée comme un coup de massue nous explosant la rétine bien plus fortement que les halogènes ne déchirent l’obscurité à la fin d’une projection.

Image



Mickey Rourke nous livre une prestation des plus remarquables, habitant Harry Angel de tout son être. De Niro nous offre peu de scène, mais quelles scènes. Il campe son personnage avec tout le charisme qu’on lui sait pour donner vie à des échanges avec Rourke d’une grande intensité. Il est également le fil rouge de l’histoire, celui par lequel le spectateur fait le point, l’enquête d’Angel étant en constante évolution.

Grosse découverte pour ma part, j’ai passé un super moment et me suis laissé porté par ce film vraiment intelligent. La fin m’a carrément scotché (même si j’aurais bien cut le plan sur le gamin). En plus d’être assez forte de sens, elle donne vraiment de l’ampleur à tout ce qu’on a vu avant, notamment à cette scène sensuelle entre la magnifique Lisa Bonet et notre détective qui se transforme le temps d’un claquement de doigt en une lutte morbide entre deux corps qui se perdent dans l’eau et le sang.

Image


Le film est également chargé en symboles et je suis certain qu’à la revision, nombre d’entre eux deviendront explicites.
Je pense notamment à tous ces plans qui mettent en scène des barreaux, témoin de l’enfermement d’Harry Angel, de son statut de prisonnier finalement du pacte qu’il a passé. C’est superbe d’une part niveau photo et c’est carrément illustratif du dénouement, je trouve ça pour ma part vraiment bien vu.


Désormais quand je penserai à Alan Parker, je lui associerai Midnight Express et Angel heart ! Et puis ces petits airs jazzy, miam ! :p


:danse:
Critiques similaires
Film: Angel Heart
Note: 8/10
Auteur: Jimmy Two Times
Film: Angel Heart
Note: 8/10
Auteur: dagokhiouma
Film: Angel Heart
Note: 9/10
Auteur: Pathfinder
Film: Angel Heart
Note: 8,5/10
Auteur: Scalp
Film: Angel Heart
Note: 10/10
Auteur: Kareem Said

Avatar de l’utilisateur
osorojo
Terminator
Terminator
 
Messages: 18507
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO