[Caducia] Mes critiques en 2012

Modérateur: Dunandan

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar John Lawrence » Jeu 19 Avr 2012, 22:06

J' ai revu Titanic récemment et je suis entièrement d' accord avec ta critique et pratiquement avec ta note, je met juste un demi point de moins. Trop de longueurs dans la première partie, sinon le reste c' est du grand spectacle. J' avais été le voir 3 fois au ciné à l' époque ^^.
Image
Avatar de l’utilisateur
John Lawrence
Batman
Batman
 
Messages: 1236
Inscription: Dim 02 Mai 2010, 12:02

Route (La) - 9/10

Messagepar caducia » Lun 23 Avr 2012, 20:58

The Road

Réalisé par John Hillcoat
Avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee, Guy Pearce
Science fiction, Drame - USA - 1h59 2009

9/10





Image





Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s'est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d'un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d'énergie, plus de végétation, plus de nourriture... Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n'est plus que l'ombre de ce qu'il fut. C'est dans ce décor d'apocalypse qu'un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d'objets hétéroclites - le peu qu'ils ont pu sauver et qu'ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L'humanité est retournée à la barbarie. Alors qu'ils suivent une ancienne autoroute menant vers l'océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des
rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n'a ni but ni espoir, il s'efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers.



Critique

Le film basé sur l'adaptation du roman de Cormac McCarthy traite la survie dans un monde apocalyptique, mais ne dévoile jamais la source de ce désastre et nous laisse dans l'errance et l'ignorance de ses personnages. Une belle réussite avec son atmosphère particulière de terre brûlée, et cendres qui plonge la terre et le ciel sous un nuage gris sans couleurs sans vie où on peut apercevoir quelques ossements plus ou moins identifiables.
Ce monde si singulier nous fait perdre la notion d'espace et du temps, on ne sait quand la catastrophe a eu lieu, on a du mal à déterminer le temps qui s'écoule sous les pas de nos deux protagonistes où règne le plus grand désespoir et fatalité.
Les hommes survivants choisissent leur camp, les cannibales qui sont les méchants sanguinaires qui tuent et torturent selon leurs besoins, et les gentils qui préfèrent se laisser dépérir plutôt que de céder à la faim et de tuer un de leurs congénères. Fuyant vers le Sud pour éviter de mourir de froid et croire en un monde meilleur et une nouvelle vie.

Image


Un monde sans Dieu, sans certitude, sans solidarité abritant des survivants aux allures de zombies cadavériques qui perce le brouillard de poussière. Un beau travail photographique, de jolis plans jouant sur les horizons et les teintes du ciel implacablement gris d'où de détachent 2 silhouettes qui arpentent les sentiers boueux . On retrouvera quelques touches plus colorées vers la fin du film là où l'espoir renaît. Un contraste saisissant entre l'univers post-apocalyptique et le monde d'avant, des flashbacks un peu trop clichés avec Charlize Theron en potiche de première classe, alors que le reste du film désaturé est dépouillé à l'extreme.
Les décors sont assez bien faits dans l'ensemble, mais je trouve qu'il y a quelques incohérences surtout au niveau des costumes où certains accessoires sont comme neufs (comme le bonnet du gamin) alors que les autres sont déchirés...quelques oublis de raccords, mais rien de bien grave !

Viggo Mortensen est intense et authentique, d'une maigreur impressionnante permet de servir cette histoire universelle par son immense talent en toute humilité et nous guide avec son fils sur cette route pour un chemin initiatique mélangeant horreur, et petits bonheurs. Le père se veut protecteur avant tout et peut se diriger par moment du" mauvais coté de la force" à plusieurs reprises, mais son fils veille et arrive à le remettre dans le droit chemin et à éviter le pire.
On aborde le thème de la transmission du savoir, des limites de l'humanité et des libertés, dilemme entre survie et humanisme...On pourra facilement retrouver les mêmes thèmes que dans "le territoire des loups" traitant aussi de la survie mais avec une urgence plus soutenue. Robert Duvall est absolument méconnaissable sous sa tonne de maquillage, pas facile de faire passer les émotions mais mission accomplie. Mention spéciale au jeune garçon qui a tout d'un grand, et avec un naturel déconcertant offre une synergie père-fils et offre un rôle d'un gamin intense sans être agaçant qui traverse ce pays dévasté avec grand courage, une figure angélique dans ce chaos. Une relation filiale magnifique dont le spectateur va rapidement s'identifier et lui permettre de pouvoir regarder la suite du récit avec une note d'espoir sur leur sort.

Image


Un récit universel rondement mené, assez crédible malgré quelques imperfections ses acteurs sont d'une rare justesse et ont une belle alchimie. Un duo criant de vérité, pas d'effets spéciaux superflus, alternant espoir et détresse, horreur et joie : miroir de nos peurs enfouies. Une photographie exemplaire sobre, glaçant et émouvant.

Casting : ImageImageImage
Réalisation : ImageImageImage
Scénario :ImageImage
Critiques similaires
Film: Route (La)
Note: 9/10
Auteur: Pathfinder
Film: Route (La)
Note: 6/10
Auteur: Jipi
Film: Route (La)
Note: 9,5/10
Auteur: Alex
Film: Route (La)
Note: 8/10
Auteur: Alegas
Film: Route (La)
Note: 10/10
Auteur: johell

Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar Dunandan » Lun 23 Avr 2012, 22:03

Belle critique :super: L'un des meilleurs films post-apoc avec Les fils de l'homme selon moi.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 19688
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar jean-michel » Sam 28 Avr 2012, 07:47

Excellente critique riches en réflexions! :love:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Avengers - 7/10

Messagepar caducia » Sam 28 Avr 2012, 13:36

Avengers

Réalisé par Joss Whedon
Avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo
Action, Aventure, Science fiction - USA - 2h22 2012

7/10








Synopsis

Lorsque Nick Fury, le directeur du S.H.I.E.L.D., l'organisation qui préserve la paix au plan mondial, cherche à former une équipe de choc pour empêcher la destruction du monde, Iron Man, Hulk, Thor, Captain America, Hawkeye et Black Widow répondent présents.
Les Avengers ont beau constituer la plus fantastique des équipes, il leur reste encore à apprendre à travailler ensemble, et non les uns contre les autres, d'autant que le redoutable Loki a réussi à accéder au Cube Cosmique et à son pouvoir illimité...



Critique

Un film que j'attendais depuis assez longtemps avec le coté pop corn movies assumé à 100%, mais une mini déception quand même.
Le scénario est digne d'un épisode de "transformers", c'est à dire que çà ne pas chercher très loin en ajoutant quelques trahisons shakespeariennes deci delà.

Image


Coté casting c'est quand même du lourd avec de stars hollywoodiennes réunies dans un seul film avec des apparitions plutôt équilibrées où personne n'essaye de tirer la couverture à soi, même si pour moi Iron Man est clairement au dessus.
Robert Downey Junior est irrésistible, excellent en génial millionnaire philanthrope avec le look George Michael stylé et ses réflexions décalées qui ajoutent une petit note d'humour au film bienvenue, en revanche l'amourette avec G. Paltrow est en trop. Un super héros qui est empli de défauts, mégalo jusqu'au bout des ongles. Et qui donne des surnoms à ses coéquipiers (glaçon, point break et legolas) et qui balancent quelques répliques bien senties qui dénotent par rapport à la bétise du reste des dialogues.
Chris Evans en mode automatique avec un personnage plutôt coincé, qui fait son job sans plus, personnage dénué d’intérêt.
Mark Ruffalo est en général un acteur que j'apprécie mais je trouve à coté de la plaque qui regarde ses pieds, pas travaillé psychologiquement, même si "l'autre" est impressionnant sur grand écran digne d'un king kong vert, bien mieux que lors des longs métrages qui lui étaient consacrés.
Chris Hemsworth est Thor est d'une rare crédulité, ridicule à souhait mais assume...avec ses 2 neurones et son gros marteau qui se fait dézinguer par Hulk. Marrant, mais peu crédible.
Scarlett Johansson, en belle potiche avec les scènes d'action entièrement doublées, elle n'a pas l'air transcendée par le rôle, vient toucher son cachet et nous offre 2 expressions et demi et un regard mystérieux...une cata !
Jeremy Renner , j'aime pas...
Tom Hiddleston, en méchant caricatural. Il ne s'en sort pas très mal, rempli le cahier des charges, en sorte de Führer des temps modernes. A noter la présence de Stellan Skarsgard (le méchant de "Millenium") carrément sous exploité.

Le film se divise en 2 parties avec une partie recrutement de l'équipe comme pour les "X-men", "agence tous risques"...qui est une belle perte de temps, qui aurait pu être abrégée largement avec la parlotte stratégique inutile et des dialogues au raz du gazon....malgré celà, le scénariste ne prend pas le temps de nous expliquer d'où viennent les aliens, leur histoire, leur univers...




Niveau réalisation çà tient largement la route, avec de très beaux effets spéciaux clairs nets et bien proprets. Surtout Iron man, qui est visuellement irréprochables. Une scène majeure celle de l'invasion alien dans New York et qui est assez longue fait penser à "Transformers III" n'est pas trop mal fichue, çà part dans tous les sens...on a pas le temps de s'ennuyer. Mais l'histoire globale est assez plate sans retournement de situation, avec deux grosses scènes d'action spectaculaires et prouesses pyrotechniques mais la 3D est assez peu présente (en tous cas elle me met mal à la tête).

Globalement le film est distrayant, mais il y a un sacré manque de cohérence et de complicité entre ces avengers, la sauce ne prend pas, on a l'impression que c'est plutôt Stark qui décide du plan à l'arrache et que les autres suivent. Même si chaque personne a le même temps de présence à l'écran, l’intérêt n'est pas du tout le même. Le duo Black Widow / Hawkeye est des plus banals...




Aucune réflexion poussée sur la psychologie des personnages et leurs doutes. Dommage que du coté méchant on ait droit au guignol Loki et que les aliens soient muets et n'aient pas de contact verbal direct avec les héros, ce qui peut donner un coté frustrant et inachevé au récit. (même si on a droit au discours philosophique du grand méchant en post générique). Quelques scènes ridicules pouvant être coupées au montage comme à deux reprises les persos dégainent le petit flingue "merdique" de secours pour flinguer un ennemi assez consistant...Le scénariste ne profite pas de la confrontation super héros - humains pour insérer quelques scènes cocasses, mais c'est vrais que les New Yorkais ont l’habitude de voir leur ville dégommée par les super héros. Caméo de Stan Lee qui passe quasi inaperçu...




Manque de clins d’oeil, de références et de substance.

Blockbuster qui remplit son contrat, avec des effets spéciaux bluffant irréprochables, mais çà reste calibré et pas très poussé niveau recherche scénaristique, les pointes d'humour sont les bienvenues.

Casting : ImageImageImage
Réalisation : ImageImageImage
Scénario :Image
Critiques similaires
Film: Avengers
Note: 10/10
Auteur: Zeek
Film: Avengers
Note: 7/10
Auteur: Dunandan
Film: Avengers
Note: 2/10
Auteur: Waylander
Film: Avengers
Note: 6/10
Auteur: pabelbaba
Film: Avengers
Note: 6,5/10
Auteur: angel.heart

Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar zack_ » Sam 28 Avr 2012, 16:11

J'vais quoi moi maintenant pour ma critique. Voir caducia? :super: :super: :super: Gros :+1:
zack_
 

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar caducia » Sam 28 Avr 2012, 16:49

il y a forcement des points de divergence voyons.... :wink:
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar Mark Chopper » Sam 28 Avr 2012, 18:48

Par contre tu spoiles Millénium dans ta critique des Avengers :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 38276
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar caducia » Sam 28 Avr 2012, 19:11

c'est vrai mais il peut y avoir plusieurs méchants... :eheh: c'est parce que je suis en train de le revoir...
Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Contrebande - 7/10

Messagepar caducia » Sam 28 Avr 2012, 21:28

Contrebande

Réalisé par Baltasar Kormakur
Avec Mark Wahlberg, Kate Beckinsale, Ben Foster
action - Français, américain, britannique - 1h51 2012

7/10







"Une histoire de bâche..."


Synopsis

Chris Farraday a tiré un trait sur son passé criminel et s’est construit une vie paisible avec sa femme Kate et leurs deux fils, jusqu’au jour où son jeune et naïf beau-frère Andy manque à ses engagements dans une opération de trafic de drogues montée par l’inquiétant petit caïd local Tim Briggs. Pour aider Andy à s’acquitter de sa dette, Chris est forcé de reprendre du service et se tourne vers ce qu’il connaît le mieux : la contrebande.
Avec l’aide de son meilleur ami Sebastian, Chris s’assure la coopération de quelques relations éprouvées, dont son ami d’enfance Danny Rayner, et élabore un coup qui devra lui assurer des millions en faux billets, contre un simple aller-retour au Panama, ce sous l’oeil suspicieux du Capitaine Camp que des antécédents houleux avec le père de Chris rendent d’autant plus méfiant.
L’opération s’avère vite être une impasse. Chris n’a plus que quelques heures pour mettre la main sur le butin. Il va devoir faire appel à des talents auxquels il avait renoncé depuis longtemps et naviguer entre la pègre locale, la police et les douanes, avant que sa femme et leurs fils ne servent de dédommagement à Briggs.



Critique

Film d'action plutôt conventionnel, et pas trop bête, avec un rythme assez soutenu, et un joli casting.
Il n'y a pas profusion de scènes d'action mais celles-ci sont réglées au quart de tour.
Le casting est assez éblouissant Mark Wahlberg, Ben Foster, Giovanni Ribisi, Lukas Haas, Diego Luna et J.K. Simmons et un seul rôle féminin Kate Beckinsale très peu exploitée.
Le scénario démarre avec la classique histoire du criminel qui se voit toucher par la grâce et veut se ranger, mais après le der des der, et comme par hasard celui-ci sera semé d’embûches. Derrière cette intrigue de base vue et revue, le rythme est soutenu et tient le spectateur en haleine par ses rebondissements bien amenés dans l'ensemble (sauf le final peut être). Une happy end plutôt marrante.

Image


Wahlberg incarne le parfait bandit repenti qui échappe toujours in extremis aux ennuis (quelques incohérences), et doit à la fois fuir les flics et les bandits en faisant fonctionner muscles et neurones. Et ici, flics et bandits sont aussi pourris les uns que les autres...
Bref, tout ce qu'il touche se change en or. Wahlberg s'en tire bien, mais rien d'exceptionnel dans son jeu. Ben Foster, Giovanni Ribisi permettent de donner de l’intérêt au film, ce sont de grands habitués des rôles de bad guys, çà fait plaisir de les voir réunis à l'écran, et ils incarnent les deux protagonistes les plus aboutis et apportent quelques moments de tension au long métrage. Giovanni Ribisi en narcotrafiquant gominé très crédible et flippant, et Ben Foster en petite frappe lâche et tordu à souhait.

Image


Ici, on est loin d'une ambiance polar sombre, mais çà se rapproche plus de l'ambiance Ocean 11 avec le héros qui n'a l'air de rien mais qui a plus d'un tour dans son sac et surtout énormément de chance.
Le réalisateur ne cède pas aux cascades spectaculaires à grands renforts de pyrotechnie, mais nous offre des scènes de braquage et de course poursuite à l'ancienne.

Divertissant, efficace rythmé et plutôt malin dans l'ensemble.

Casting : ImageImageImage
Réalisation : ImageImage
Scénario :ImageImage
Critiques similaires
Film: Contrebande
Note: 7/10
Auteur: dagokhiouma
Film: Contrebande
Note: 4/10
Auteur: Scalp
Film: Contrebande
Note: 5/10
Auteur: Pathfinder

Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Danse avec les Loups - 9/10

Messagepar caducia » Dim 29 Avr 2012, 20:56

Danse avec les loups

Réalisé par Kevin Costner
Avec Kevin Costner, Mary McDonnell, Rodney A. Grant
Western - USA - 3h54 1991

9/10



Image



Synopsis

Le jeune lieutenant John Dunbar est envoyé à un poste de reconnaissance dans les immenses plaines du Dakota pendant la guerre de Sécession. Il rencontre au cours de l'une de ses missions de reconnaissance le peuple sioux.
Le lieutenant se lie d'amitié avec la population indienne. Il arrive même à intégrer la tribu, au point d'être surnommé "Danse avec les loups", et de s'éprendre d'une des leurs, une blanche baptisée "Dressée avec le poing".



Critique

Je crois ne pas l'avoir revu depuis sa sortie ciné...Oeuvre qui ne peut laisser indifférent avec un impact émotionnel certain et une vision humaniste de cette histoire assez singulière de cette amitié impossible entre un lieutenant de l'armée US et une tribu indienne. Le scénario est relativement simple, pure avec une évolution naturelle qui rend cette histoire assez crédible, même si ce n'était pas gagné au départ.
Costner y est éblouissant avec un soldat qui au départ garde un esprit assez étroit et se limite à ses ordres idiots qui font qu'il garde un fort déserté et s'oblige à faire des rondes et à l'entretenir alors que personne n'y viendra. Ces séquences mettent en évidence l'absurdité des ordres militaires et du manque d'organisation et d’intérêt de certains points.




Le lieutenant est plutôt maladroit , un anti-héros qui est perdu parmi cette immensité des paysages et qui est à la fois tenté de rester au fort pour respecter les ordres mais fortement tenté par la découverte des grands espaces. Le personnage est dès le départ très attachant car empli de bonnes intentions et avec quelques maladresses, et on le suit dans sa routine quotidienne on voit que c'est un brave homme.
Son premier contact avec le monde sauvage se résume à un jeune loup qui rode autour du fort mais qui n'a pas l'air très farouche. Le lieutenant et le loup vont tenter de s’apprivoiser au fil des jours avec des approches de moins en moins furtives et de plus en plus complices.




Après ce 1er contact, Dunbar décide de s'éloigner de jour en jour un peu plus de son camp, et va commencer à cottoyer des indiens avec des premiers contacts plutôt difficiles mais Dunbar va finir par être adopté par les gens de la tribu, même les plus réticents. Il est aisé de faire un parallèle avec la rencontre avec le loup qui se fait petit à petit avec des tests pour voir la réaction de l'autre et tester le degré d'hostilité.
Les costumes et us et coutumes des indiens sont assez réalistes et loin du ridicule qui peut exister dans certains longs métrages.

Le film tient à dénoncer le non respect des tribus indiennes et de la nature des civilisés qui imposent leurs lois, détruisent tout ce qu'ils trouvent sur leur passage avec grand fracas le plus souvent. On assiste ainsi à des scènes de désolation face à des tueries d'animaux inutiles juste pour le fun, ou des actes militaires peu glorieux. L'homme blanc incarne le souffle de modernité qui tente de pervertir, envahir ou exterminer par soif d'encore plus de pouvoir.




Costner expose la vie quotidienne des indiens (culte, art de vivre, art de la chasse) et évoque aussi le fait qu'ils tuent pour survivre ou pour se défendre mais chaque animal ou homme tué l'est pour une bonne raison et rien n'est gratuit. En revanche, il n'insiste pas sur le coté barbare et sanglant de leurs méthodes. D'un autre coté, Costner ne montre pas le génocide indien, donc on peut globalement dire que son point de vue est objectif, même s'il y a relativement peu de sang à l'écran mais plus de souffrance, on se rapproche de la vérité et de l'aspect documentaire servis par des acteurs indiens brillants. Un petit bémol concernant Mary McDonnell qui joue la sauvageonne mais n'est pas crédible.

Le lieutenant si dévoué à son armée évolue au fil du récit (mais l'aspect temporel est difficile à évaluer), et il arrive à discerner le bien du mal et voit que dès le départ il était dans le mauvais camp, et il se mute en indien bâtard, traître de ses origines mais en osmose avec la nature et la vie simple.

Image


Le film comporte énormément de plans contemplatifs avec des somptueux plans à la photo magique. Silhouettes qui se détachent des ciels colorés, chevauchées et chasse au bison. La photo est très juste et on n'a pas une explosion de soleils couchant roses à la titanic mais les coloris sont naturellement beaux et sobres.
Les rares scènes d'action sont épiques et fortes en émotions.

Très peu de défauts si ce n'est sa longueur, qui fait la part belle à l'osmose avec la nature, les relations humaines indiens soldat touchantes à l'opposé des préoccupations d'envahisseurs et destructrices des colons. Empli de poésie et de sincérité, avec un récit universel et un message écologique et humaniste. Une leçon de tolérance et de dialogue.

Casting : ImageImage[
Réalisation : ImageImageImageImage
Scénario :ImageImage
Critiques similaires
Film: Danse avec les loups
Note: 10/10
Auteur: elpingos
Film: Danse avec les loups
Note: 10/10
Auteur: Scalp
Film: Danse avec les loups
Note: 9,5/10
Auteur: Alegas
Film: Danse avec les loups
Note: 10/10
Auteur: lvri
Film: Danse avec les loups
Note: 10/10
Auteur: Heatmann

Avatar de l’utilisateur
caducia
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14461
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar jean-michel » Mer 02 Mai 2012, 14:59

Superbe écrit!! tiens celui là il faut absolument que je le revois!! :super:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar zack_ » Mer 02 Mai 2012, 15:06

Tu boudes les critiques jean mi en 2012? :D
zack_
 

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Mer 02 Mai 2012, 15:12

Allez encore 3 courageux pour faire entrer Kevin dans le top, Heatmann, feignasse, dépêche toi.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58455
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Caducia] Mes critiques en 2012

Messagepar Dunandan » Mer 02 Mai 2012, 15:42

Pour moi aussi c'est du 9 minimum :mrgreen: (après ce qui me fait chier c'est qu'on est obligé de voir la VL, alors que de mémoire je préfère la VC qui me semblait meilleure au niveau de l'émotion :( - surtout le moment où Kevin découvre la femme et le peuple indien)
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 19688
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO