Arts et sciences : vos dernières lectures

Arts, Sciences, Philosophie, Psychologie...

Modérateurs: Dunandan, Eikichi Onizuka

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Dunandan » Mer 12 Fév 2014, 23:15

Au pire tu peux tout retrouver ça sur le net, sinon il existe cette Bible :

Image


Mais attention ça ne met pas en valeur la diversité sémantique de la langue, pour ça rien ne vaut le "Grand Bailly Grec/Français".
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20007
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Waylander » Jeu 18 Sep 2014, 17:06

Je suis entrain de lire du Freud pour la première fois et force est de constater que le mec était quelqu'un de très pessimiste qui voyait dans la vie un fardeau que seuls les drogues , la science et le divertissement pouvaient alléger...Ce qui en indique beaucoup sur la psychologie du mec (sic!) et on comprend mieux son rejet de la religion et de la contemplation mais aussi de la philosophie (pour le moment j'en suis là). Du coup, est-il lui-même objectif dans ses analyses ? Évidemment que non. Il dit pleins de trucs intéressants (avec lesquels je ne suis pourtant pas totalement d'accord) mais quand il passe son temps à essayer de décrypter le pourquoi du comment d'un cheminement intellectuel afin de déceler d'où ça vient et pourquoi grâce à la psychanalyse, pourquoi ne le fait-il pas pour lui-même ? (il l'a surement fait mais je ne le sais pas encore).

En tout cas j'aime de plus en plus le film de Cronenberg qui montre Freud comme un mec très prétentieux, fermé aux autres (comme Jung) et finalement légèrement malhonnête avec lui-même (dans le film il laisse sous entendre que son génie vient du fait qu'il soit juif...). Au final, le perso le plus honnête et intéressant du film c'est le mec que joue Cassel et qui , dans la réalité est entré en conflit avec Freud qui l'a dénigré parce qu'il déviait de ses idées à lui :eheh:

Et quand on apprend que Freud est le père de cette discipline on se dit que TOUS les domaines religieux, scientifiques, politiques (qui n'ont que complexifier ce qui était si simple au départ) ne sont que des inventions d'hommes qui se basent sur leur propre subjectivité : au final où sont les vérités absolues ? l'objectivité ? la neutralité ? Nulle part. Si c'était le cas, dans les domaines les plus rationnels et concrets on n' aurait aucun conflit et aucune contradiction entre les élites de ces domaines, or ce n'est pas le cas du tout. Conclusion : qui croire ? Personne. Conséquence : faut pas s'étonner de voir grimper des idéologies négatives comme le nihilisme ou à l'inverse de constater un regain des religions car c'est le seul domaine qui répond à tout. :eheh: + une méfiance de plus en plus forte envers les élites intellectuelles qui sont censés apporter des preuves, des faits, des réflexions alors qu'au final ça brasse du vide sur vide sur ce qui nous dépasse tous, au final personne n'a de réponses, on bosse sur des trucs qui datent de Mathusalem, tout est invérifiable, tout est subjectif, et au fond, face à la grande question de la vie il n'y a rien de plus désenchantant que des intellectuels qui ont de belles idées mais qui sont tout aussi imaginaires que Dieu.... (et qui sont payés pour penser donc forcément il faut du résultat : là où il y a des intérêts il n'y pas de vérités).

Heureux les simples d'esprits et les bons vivants qui se contentent de vivre , tout simplement. Bon là je chipote un peu car plusieurs domaines nous ont fait avancer sur pas mal de choses mais ça reste surtout des avancées matérielles, technologiques mais jamais morales ou spirituelles (à ce niveau je ne vois pas vraiment ce qui a changé depuis 4000 ans à part 2-3 détails et au fond pour c'est peut-être l'affaire de chacun). (en fait quand j'écris ce genre de post, c'est pour analyser ma pensée et la livrer afin d'avoir un retour, un avis contraire pour mieux me comprendre et comprendre pourquoi j'ai cet avis et pourquoi pleins d'autres l'ont aussi).
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Creeps » Ven 19 Sep 2014, 17:57

Il te fallait lire Freud pour comprendre que la philo ça sert à rien :D
Avatar de l’utilisateur
Creeps
Predator
Predator
 
Messages: 3437
Inscription: Lun 31 Jan 2011, 19:12

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Dunandan » Ven 19 Sep 2014, 18:01

Bah, alors tu n'as pas lu de philosophe du XXè siècle :chut:
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20007
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Waylander » Sam 20 Sep 2014, 13:51

Creeps a écrit:Il te fallait lire Freud pour comprendre que la philo ça sert à rien :D


Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit mais je dois aussi très mal m'exprimer.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Dunandan » Sam 20 Sep 2014, 20:57

Non tu t'es bien exprimé mais il a extrapolé quand tu as dit que les systèmes philosophiques ne sont que des inventions/constructions humaines... Et puis bon il aime chambrer le salaud et tu marches en plein dedans :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20007
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar ARAGORN elessar » Lun 22 Sep 2014, 12:45

Toute réponse constitue une prise dangereuse sur l’univers. Malgré une apparence sensée, elle n’explique peut être rien.

Toutes les preuves conduisent inévitablement à des propositions qui n'ont pas de preuve ! Toutes choses sont connues car nous voulons croire en elles !

La vérité souffre d'être trop analysée.
Image
Si la vie réelle est un chaos en revanche une terrible logique gouverne l'imagination.
Avatar de l’utilisateur
ARAGORN elessar
Rocky
Rocky
 
Messages: 154
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:09

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar Waylander » Lun 22 Sep 2014, 19:46

Oui voilà c'est plutôt ça que j'évoquais dans mon post. Je peux reprendre ton post et le poster dans "citations" ?

En fait,tout est " conscience " (qui vient, je pense, des sens et les sens sont des parties du corps plus sensibles que d'autres qui sont elles mêmes reliées au cerveau , tout est matière avant d'être autre chose et c'est la prise de conscience face à l'ignorance qui a donné vie à une dimension spirituelle immatérielle donc inobservable) : TOUT vient de là. Quelque part c'est beau, c'est grand mais c'est indéniablement ce qui a foutu un bordel monstre dans la vie de l'Homme. Comme me disait un collègue : la vie était simple avant, pas de prises de tête existentielles puis après.... Le confort, la sécurité, l'hygiène, la technologie ok mais tout le reste c'est de la branlette qui sur pleins de points nous élève considérablement dans l'échelle des espèces (au niveau de la conscience de soi, des autres, de l'univers, de la vie etc....jusqu'à avoir même atteint un niveau insondable et immatériel : la métaphysique) pour finalement nous rabaisser la seconde d'après (communautarisme, religions, idéologies politiques/économiques, écoles philosophiques , théories scientifiques et j'en passe) au rang de spectateur puis acteur, militant , fanatique, actionnaire d'idées qui ne sont pas de nous mais qu'on soutient parce que notre sensibilité nous y pousse. Celle-ci semble découler naturellement de la génétique (peu de gens l'acceptent) , de l'éducation, de la culture nationale , de notre époque, du contexte, de l'influence des médias, des livres qu'on lit etc...

Au final, de tout cet assemblage ressort la psychologie d'un homme sur laquelle il se base inconsciemment et involontairement pour se construire une philosophie et en grandissant il va surement se politiser (on retrouvera grosso modo la démarche psychologique et la philosophie du bougre) : si en plus il est pratiquant -ou non- d'une religion ça rajoute une étape dans son cheminement intellectuel. Je ne critique pas tout ça : je suis seulement entrain de le constater puis de l'admettre (même sur moi). Je pense sincèrement que c'est un processus naturel chez l'Homme (comme le pensait Gernez : le besoin de croire , peu importe que l' on parle de Dieu, d'une théorie scientifique à laquelle on adhère, d'un parti politique mais on a ce besoin de se rattacher à quelque chose, de se sentir appartenir à quelque chose qui comble un manque, une ignorance). Faut souligner aussi que c'est bien plus épanouissant de croire que de ne pas croire. Le non-sens de la vie fait peur et c'est peut être pour ça qu'on a besoin de croire , seulement voilà certains "croient" au non sens de la vie, ça tourne en rond............ 8)

Il ne peut pas (encore ?) être objectif et se débarrasser (dans un premier temps volontairement) de sa subjectivité. Seulement, est-ce que ce ne serait pas là un homme déshumanisé , c'est à dire débarrassé de ses émotions, de ses accroches, attaches etc...? Est-ce que la force de l'homme c'est l'émotion ou l'intellect pur, la raison pure, objective et dénuée de sentiments ? Un ami pense que c'est l'intellect, je serais plutôt du genre à pencher vers la sensibilité : en effet, l'intellect nous met dans de bonne condition pour la survie mais la sensibilité nous permet de dépasser le stade de la survie et de tenter autre chose. C'est l'intellect qui pousse un homme à sauver une brebis égarée ou le sentimental, l'empathie qui en soit est contraire aux règles de survie dans bien des cas ) ? Bon après, je donne ma vision de l'intellect : c'est l'intelligence et selon moi (pas le dico) c'est essentiellement lié à la survie de l'espèce. Tout ce qui est contraire à la survie, au confort, au matériel , à la logique ne rentre pas dans le domaine l'intelligence (donc le cerveau) mais dans celui l'esprit (sentiments, foi, sensation océanique, empathie).

Mais l'esprit c'est le cerveau et on sait aujourd'hui que plusieurs "sentiments" ne sont que des interprétations par le cerveau d'informations chimiques/visuelles (le voisin, la voisine, la vue d'un vagin etc...) Là encore, quand Freud dit que c'est le sexe qui nous poussé vers l'amour et pas l'inverse il a peut-être pas tort mais toute cette science est entrain de rendre le monde moins magique, moins mystérieux, moins beau quelque part c'est vraiment chiant la vérité en fait :eheh: :eheh: :eheh: :eheh: .

J'ai l'impression aussi que Freud n'avait pas bien tort quand il parlait de pulsion de mort (la grosse contradiction de la vie mais bon , vu qu'on sait pas ce qu'il y a après ou pendant - :mrgreen: - car suggéré l'après-mort c'est déjà voir une suite à la vie- on ne sait pas vraiment si c'est une contradiction).

On a l'impression que dans l'Univers règne une loi assez étrange qui dit " Tout ce qui vit meurt, tout ce qui est bon est mauvais,tout ce qui est beau est moche, tout ce qui est vrai est faux".

Je ne sais pas qui si vous voyez ce que je veux dire.... Si vraiment la philo et la religion ne servaient qu'à faire le bien au prix de la vérité je serais le premier sur la scène mais le fait est que même là ce n'est pas le cas puisque cette quête du bien dissimule une quête de vérité dont la réflexion se limite dans des carcans précis et bien établis. La science désenchante le monde, la religion dénature le monde, la politique et l'économie déshumanisent l'Homme.

Bref, tout ça pour dire que je ne comprends de plus en plus la pensée nihiliste (que je partage malgré moi bien plus souvent que je ne le veux) et en même temps je comprends les croyants , peu importe le domaine qu'ils invoquent pour faire face à l'Immensité. Le truc, c'est que cette époque n'est pas avare en médias ce qui peut engendrer chez certains , un sentiment d'étouffement d'où découle justement le nihilisme : on se sent agressé, on se sent "forcé", on se sent influencé, on se sent opprimé par des idéologies et ça peut soit te pousser à te convertir ou prendre ta carte de l'UMP, soit te pousser à haïr tout le monde. A partir du moment où un se choisit un camp, on croit forcément plus en lui qu'au reste, donc on pense avoir trouver la vérité sinon on serait comme pleins d'agnostiques : le cul entre 10 religions et au final on finirait par mater There will be blood.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: Arts et sciences : vos dernières lectures

Messagepar pabelbaba » Lun 30 Jan 2017, 17:52

Pas une lecture mais un bouquin en financement participatif. David Fossé et Manchu veulent sortir un bouquin sur les exoplanètes. Ca peut être sympa, si ça en intéresse certain, ça ce passe par là.
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
King Kong
King Kong
 
Messages: 20234
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO