[Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Parcours de légende (Un) - 6/10

Messagepar Scalp » Mar 08 Juin 2021, 17:24

6/10

The Greatest Game Ever Played de Bill Paxton - 2005

Petite surprise en lançant le film quand j'ai vu le nom de Paxton à la réalisation, ça dénote carrément de son premier film (de super héros) et il signe un vrai film de sport. Alors évidemment y a rien de surprenant, tout est sur les rails de ce genre de film, et le coté de lutte des classes est très en retrait (alors que vu le sport et la condition d'amateur et "pauvre" du héros aurait pu transformer le film en tout autre chose). On va donc suivre Shia LaBeouf (encore tout jeune ici et plutôt bon pour le rôle, en tout cas jamais détestable ou saoulant) en jeune prodige qui va se retrouver dans le plus grand tournoi de golf face à des pros (bon tout ça est bien amené et sort pas de nul part). On sent que Paxton se fait plaisir à filmer du golf, ce qui était pas forcément évident à première vue, et on voit le mec qui a vu Panic Room et ce qu'on peut faire avec les CGI du coup il s'amuse comme un fou, alors tout ne vieillit pas toujours mais y a une vraie volonté de dynamiter tout ça et de rendre ce sport barbant en un truc assez fun à regarder, et Paxton sort tout l'attirail du parfait metteur en scène et ça rythme admirablement le film, il se montre vraiment adroit pour maintenir son suspens. Malheureusement les relations entre les personnages il est beaucoup moins habile et notamment celle père/fils c'est dommage car Koteas est un acteur qu'on a toujours plaisir à retrouver et que Paxton avait été très habile dans son Emprise, là il fait le strict minimum d'ailleurs la seule relation qui est vraiment sympa c'est celle avec le gamin qui fait le caddie. En fait y a plein de perso secondaire qui ont un vrai potentiel mais c'est pas traité, mais le perso de Stephen Dillane en anglais qui feinte ses adversaires et qui n'aiment pas ses patrons est plutôt bon mais y avait moyen de faire mieux.
Du vrai film de sport avec notamment son tournoi final de 40 minutes, si on aime le genre c'est sympa sinon ça peut être un supplice.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Empty man (The) - 4/10

Messagepar Scalp » Jeu 10 Juin 2021, 18:27

4/10

The Empty Man de David Prior - 2020

Sur le papier y avait ptet un bon film, mais alors à l'écran le résultat est bien différent, c'est quand même un drôle de film que voilà, couillu par moment, chiant souvent et pas toujours très compréhensible. On est donc devant un thriller fantastique, un genre ultra casse gueule, casse gueule car le film n'assume jamais son statut de film de fantastique, du coup on a ni un polar ni un slasher ni un film qui va à fond dans le fantastique, alors le mec a tout les ingrédients mais il fait un truc indigeste.
Déjà ça commence de drôle de manière avec une intro de plus de 20 minutes qui a rien à voir avec le reste du film (bon y aura un lien à la fin évidemment mais ça fait tellement truc de petit malin cette intro) et donc pendant 20 minutes on a un film qui n'a rien à voir avec ce qui va suivre et finalement c'est cette intro qui reste la meilleure chose du film avec ces 4 perso en plein trek qui part en couille. Et puis l'écran titre arrive et on part sur un nouveau film et donc une nouvelle intro avec James Badge Dale en ex flic alcoolique qui a vécu un drame (forcément) et qui va enquêter sur la disparition de la fille d'une amie et là on va partir dans un truc un peu nébuleux à base de secte et de boogeyman (bon y a 2 scènes et c'est con car y a quand même une vraie recherche de mise en scène et on a même un passage lovecraftien). Le gros problème du film c'est son rythme, ça dépasse les 2h20 et y a rien qui justifie cette durée, bon déjà on a plus de 20 min d'intro mais même la suite c'est vraiment pas un modèle d'efficacité, tout se traine et puis surtout on a l'impression que le réal est beaucoup trop frileux et qu'il a voulu trop en faire ça donne ce truc chiant sauvé par un Badge Dale toujours aussi bon et une vraie ambiance par moment (y a clairement des passages très réussis) sauf que c'est noyé au milieu de beaucoup de dialogues vraiment chiant et puis la fin est vraiment pourrie, l'aspect fantastique peut pas tout nous faire accepter et là c'est quand même un peu ridicule. Et puis la partie polar ça fait illusion pas très longtemps car on entre jamais réellement dans l'histoire.
Façon les thriller fantastique à part Angel Heart c'est quand même un peu de la merde souvent, voir très souvent, enfin c'est mieux que Stigamata (je sais pas pourquoi je cite ça c'est le premier thriller du genre qui m'est venu à l'esprit).
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar angel.heart » Jeu 10 Juin 2021, 18:35

Vu ce week, c'est vrai que c'est pas ouf.

Dommage car il y a quand-même de bonnes choses et je kif particulièrement ce genre.
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 9012
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Petits princes (Les) - 6,5/10

Messagepar Scalp » Mar 15 Juin 2021, 07:08

6.5/10

Les Petits Princes de Vianney Lebasque - 2013

Coup de tête étant vraiment à part, ce film est peut être bien le meilleur film dans le milieu du foot, bon la concurrence est pas folle mais c'est à noter quand même. C'est donc l'histoire d'un ado en centre de formation qui a falsifié son dossier médical car il a une malformation cardiaque et que c'est pas trop conseillé pour le sport de haut niveau on va dire (ça fait un peu écho au match du Danemark de ce week end en plus). On suit donc ce jeune campagnard qui débarque à Paris (c'est jamais nommé le PSG n'ayant pas voulu que son nom soit dans le film), y a un coté film d'ado avec problème amoureux, amitié et rivalité et puis y a le coeur du film jusqu'où peut on aller pour vivre son rêve. Avec un tel sujet y avait moyen de faire un truc bien naïf ou pire niais mais le film trouve le bon ton et ça reste drôle (Eddy Mitchell formidable en vieux coach distributeur de punchlines) alors que le sujet est très sérieux. En plus le casting est vraiment bon, tout les ados s'en sortent bien et puis on a Reda Kateb parfait comme à son habitude, par contre c'est dommage que la storyline de son perso soit à peine esquissée (on a une rivalité avec la star du foot qui n'est jamais expliquée, alors on peut la deviner mais ça reste un peu trop obscur alors qu'on voit que ça à son importance pour le perso).
La courte durée fait que ça se perd jamais en truc inutile et on reste avec ce jeune qui veut vivre sa passion jusqu'au bout (même si la fin est clairement du cinéma), les matchs de foot le truc toujours bien casse gueule sont biens, alors déjà on a pas les 50 plans sur le public, c'est des matchs de jeunes donc y a pas de public, ça peut pas meubler avec ça donc et on a des vrais bonnes séquences de foot, alors c'est un peu trop filmé près à mon gout mais les jeunes savent jouer et ça se voit et y a même des bons petits moments techniques.
Un bon petit film.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar pabelbaba » Mar 15 Juin 2021, 08:11

Jamais entendu parler. C'est dispo sur Disney?
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18395
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar Scalp » Mar 15 Juin 2021, 08:14

Netflix
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar pabelbaba » Mar 15 Juin 2021, 08:45

Merci
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18395
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

W. - L'improbable président - 5/10

Messagepar Scalp » Mar 15 Juin 2021, 09:57

5/10

W. de Oliver Stone - 2008

Il est loin, très loin, le réalisateur de JFK et Nixon, alors clairement Stone nous surprend avec ce film, forcément on pouvait s'attendre à un film à charge mais il prend le contre pied en faisant un film où il rend Bush sympathique et c'est finalement le bon point du film. Tout ce qui touche à avant sa présidence est même agréable à suivre avec ce texan alcoolique qui mène presque une vie de débauche et qui va juste faire cette carrière politique pour avoir le respect de son père, tout cet aspect du film est plutôt réussit ou du moins intéressant à suivre. Par contre la partie présidence c'est vite relou avec son défilé de têtes connues et tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, bon Dreyfuss j'aime pas et j'ai jamais aimé donc là il me casse les couilles (bon après c'est clairement lui l'enculé dans le film et Stone ne prend pas de gant avec lui), Scott Glenn est pas forcément génial dans ce genre de rôle, mais Cromwell, Jones, McGill et Wright font le taf et les scènes réunions restent les meilleures scènes du film, surtout la première d'ailleurs, de loin la scène la mieux dialoguée du film.
Mais après on comprend pas trop où veut en venir Stone (il raconte des trucs un peu trop obvious sans y apporter sa touche), c'est un biopic qui sert à rien, être président est pas suffisant pour mériter un biopic (quoique je signe direct pour un biopic sur Obama qui dirait que c"était pas un très bon président), et voir des choses qu'on sait faut vraiment être doué pour le rentre intéressant et ce qu'il avait réussit avec Nixon, il le foire un peu là, je sais pas si il est timoré ou si il a tout simplement perdu son talent (son dernier bon film commençant clairement à dater) car il peine à dynamiser son récit une fois qu'il a finit sa narration en flashback et les nombreux passages où ça parle de l'invasion de l'Irak c'est casse couille, c'est casse couille car on sait l'issue finale et qu'il fait rien pour rendre ces scènes prenantes. Heureusement le film est porté par un Josh Brolin impeccable mais il a pas le coté un peu "neuneu" que Bush pouvait avoir. Ca donne un film un peu osef et inoffensif, inoffensif étant pas un adjectif qu'on colle à Stone en temps normal mais bon le mec est un peu mort après Any Given Sunday façon.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Intrus (Les) - 1972 - 0/10

Messagepar Scalp » Sam 19 Juin 2021, 09:46

0/10

Les Intrus de Sergio Gobbi - 1972

Un réalisateur italien (bon qui a visiblement une sacrée filmo de nanard quand même), un pitch sympa, un casting intriguant, autant dire que je lançais ça en me disant que ça pouvait être cool, mais j'ai très vite déchanté. Au moins ce qui est bien c'est que rapidement le film ne laisse aucun espoir, c'est nul et ce sera nul de bout en bout. Avec Aznavour qui se voit retenu en otage chez lui avec sa femme et sa fille de 2 ans par 2 malfrats pour une raison osef. A partir de là je m'attendais à un truc qui partirait en couille, un truc bien vénère et badass (le poster vend ça en tout cas), bon déjà Aznavour en acteur là c'est une idée de merde, le mec a l'air se faire chier tout le long du film, encore plus que moi, c'est dire. Ensuite il se passe rien !!!! on va rester quasiment 1h dans le putain de salon de cette baraque à se regarder dans le blanc des des yeux (j'exagère à peine), alors c'est cool ça dure que 1h20 mais on dirait que ça dure 6h, sérieux c'est aussi long que Giannis qui tire un LF. Le duo de malfrat est nul (pourtant des acteurs charismatique dans ls 70's pour jouer des enculés c'est pas ce qui manquait, ici on dirait un comptable et un plombier), on attend un rebondissement qui arrive jamais, la fin est forcément attendue et on se la fait spoiler dan l'intro qui commence par la fin (idée de génie là). Et y a 0 débordement bis car si j'ai mis le film c'est pour voir du bis qui tâche (mais on sent que ça le titille le gars notamment avec la corde autour du cou de la gamine de 2 ans ou ce passage dans la piscine où on lui met la tête sous l'eau oklm) et pas un téléfilm qui ressemble au film érotique de la 6 des 90's.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58248
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar pabelbaba » Sam 19 Juin 2021, 18:09

Son Arbalète était bien pourrie aussi. :mrgreen:

Pas sûr que ce soit nécessaire de creuser sa filmo. :chut:
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18395
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar angel.heart » Sam 19 Juin 2021, 19:14

Putain, ça vent du rêve!

De mon côté j'ai maté 3 films de la série Nico avec Milian sur Netflix, c'est bien mauvais.

M'enfin je retiens quand-même un montage en fin du premier film où, pour arriver à ses fins, il doit séduire une grosse black. C'est d'un nawak qui touche au sublime. :love:
Avatar de l’utilisateur
angel.heart
Robocop
Robocop
 
Messages: 9012
Inscription: Lun 28 Mar 2011, 14:55

Re: [Scalp] The Last Bastard Alive en 2021

Messagepar pabelbaba » Sam 19 Juin 2021, 21:12

Ca va être compliqué de continuer. :mrgreen:

Sinon je viens de voir que Mr Gobbi était co-scénariste du Mautner avec le gars de Mission Casse-cou... :bluespit:
Image
I don't wanna make it. I just wanna
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Terminator
Terminator
 
Messages: 18395
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO