[Scalp] Shit Movie 2023

Modérateur: Dunandan

Re: [Scalp] Shit Movie 2023

Messagepar Scalp » Mer 29 Nov 2023, 17:37

Je vois vraiment pas de grosses différences entre les 2 à ce niveau.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Dernière marche (La) - 4/10

Messagepar Scalp » Jeu 30 Nov 2023, 17:43

4/10

Dead Man Walking de Tim Robbins - 1995

Comme tous les films avec ce sujet, c'est un film contre la peine de mort et malgré un film qui en fait des tonnes pour avoir de l'émotion à tout prix et de l'empathie pour Penn (bordel ce ralenti final insupportable avec les chants à la con ça devrait être interdit), ça ne marche pas. Je trouve que le film se tire une balle dans le pied avec un tel personnage, le mec est coupable, le mec est coupable et c'est un gros connard, le mec est coupable et il a pas de regret, du coup il a ce qu'il mérite, et basta, on repassera pour un plaidoyer efficace et puis quelle idée de merde balancer des flashback du meurtre, le film aurait été meilleur (ou pas) en laissant un doute, là sérieux le montage parallèle entre la mort de Penn et son crime c'est de très mauvais gout.
C'est con car Sarandon et Penn sont vraiment bons, Penn d'ailleurs je l'attendais pas aussi bon, c'est pas un acteur que j'apprécie mais finalement il est dans des films que j'adore et où il est bon (Carlito, les Anges de la nuit, Outrages) mais finalement c'est après ce film qu'il s'est enfermé dans une sorte de caricature jouant toujours pareil, ici il est vraiment parfait dans ce rôle de connard détestable alors je lis partout qu'il s'humanise au fil du récit, je trouve pas, je trouve que c'est le même con du début à la fin, c'est juste un con qui a peur de mourir et qui s'ouvre un peu mais ça reste une sous merde. Et la relation qui se noue entre les 2 personnages on y croit avec cette femme remplit de bienveillance mais ce qui marche le mieux quand même c'est quand elle va voir les familles de victimes, là j'ai trouvé que c'était vraiment bien écrit (alors que tout ce qui se passe avec Penn je suis pas toujours convaincu de la pertinence.
La réal pendant 1h40, y en a pas, c'est illustratif au possible et les 20 dernières minutes y a de la mise en scène (bordel ce plan christique fallait oser) et du montage mais c'est un festival de tout ce qu'il faut pas faire.
Le film est vendu comme une sorte de drame ultime qui doit être touchant, alors autant dire que sur moi ça a eu aucun effet, à part peut être de l'ennui par moment.
Critiques similaires
Film: Dernière marche (La)
Note: 7/10
Auteur: Alegas
Film: Dernière marche (La)
Note: 7/10
Auteur: caducia
Film: Dernière marche (La)
Note: 8,5/10
Auteur: zirko

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Escobar - 1/10

Messagepar Scalp » Jeu 30 Nov 2023, 19:42

1/10

Loving Pablo de Fernando Leon de Aranoa - 2018

Rien que pour la langue j'ai envie de foutre 0, on est dans un film en Colombie, avec des personnages colombiens tous joués par des latinos et ça parle anglais (sauf quand ça jure, y a vraiment aucune logique), c'est juste pas possible, le respect des langues on lui chie dessus pendant 2h. Sinon on est devant ce qu'on appelle tout simplement un film inutile, inutile car y a une série qui s'appelle Narcos qui est déjà passé par là et donc là on synthétise 20h de série en 2h, donc forcément on y perd mais le film a strictement rien proposer. Alors ça commence avec une idée de départ où c'est la maitresse de Escobar qui raconte tout ça en voix off (une Peneloppe Cruz guère convaincante), un personnage plutôt secondaire dans la série qui prend ici beaucoup trop d'importance, alors sur le papier pourquoi pas mais dans les faits ça change strictement rien et ça apporte aucune plus value et on a même pas une vision de Escobar selon son point de vue (ça aurait pu être intéressant (ou pas) de voir comment elle a pu tomber amoureuse de ce gros moustachu (la bonne réponse est son pognon). Et puis même sans la série, y a eu tellement de doc et films que un énième projet sur Escobar c'était vraiment une idée à la con.
On pourrait se dire bon Bardem va sauver tout ça, mais Wagner Moura a tué le game dans ce rôle et là on voit plus Bardem qui imite Moura que jouer Escobar (ça donne un truc où Bardem a absolument aucun charisme et une de ses pires prestations), puis bon les 50 plans sur son gros ventre pour montrer qu'il a grossi pour le rôle c'est casse couille, alors ok ça fait ressortir son coté beauf mais y avait pas besoin de ça.
L'histoire est archi connue et donc ici on a rien de bien captivant (ascension, chute, prison, meurtre... le tout sans implication), et c'est jamais sauvé par une réalisation qui se contente d'être illustrative, y a pas de climax et quand ça essaye de faire un truc, c'est la technique des nuls sans idée : le plan séquence bateau.
Un film qui ne mérite pas qu'on perde 2h, y a pas grand chose à sauver et la seule chose qu'on retiendra c'est le gros bide Bardem.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

What price honesty ? - 8/10

Messagepar Scalp » Ven 01 Déc 2023, 17:23

8/10

What Price Honesty ? de Patrick Yuen Ho-Chuen - 1981

Quelle belle surprise, je connaissais rien du film, j'en avais rien lu, je connaissais tellement rien que je pensais que le premier film de Daniel Lee (What Price Survival) en était un remake, et donc c'est vraiment une sacrée découverte. Parce que quand on lance un Shaw Brothers, on va pas se mentir on a souvent plus ou moins le même film avec les mêmes acteurs, ici ça se démarque vraiment avec déjà un vrai scénario par rapport à d'habitude (ça choque presque) et une histoire qui n'est ni une guerre de clan, ni une vengeance, ni des shaolins, ni un sabreur manchot.... Non ici on a un petit aspect polar social puisque c'est l'histoire de 3 rookies de forces de l'ordre qui vont découvrir qu'ils bossent pour une police corrompue (et c'est clairement une volonté du réalisateur de dénoncer cela et on sent que le mec a surement vu Serpico, mais bon c'est mieux que Serpico quand même), et corrompue à tous les échelons, bon le fait que ce soit un film en costume ne change pas le propos.
Le début du film est un peu pépère avec nos 3 héros qui voient qu'ils vont avoir un peu de mal à bosser comment ils voudraient mais ça reste assez sage et calme et plus on avance, plus ça va saigner et être de plus en plus sans concession pour se terminer dans un nihiliste total. Le film a un coté réaliste pour un Shaw Brothers, bon ça reste du film en costumes où ça finit quand même par se foutre sur la gueule mais ce petit côté réaliste est vraiment appréciable.
On va donc suite la descente aux enfers des 3 héros, enfin surtout un, et ça ira très loin dans la violence et les humiliations, ici ça va loin dans la violence gratuite avec du viol (scène assez rare dans un film Shaw), du meurtre (une pendaison assez surprenante) et des membres coupés.
La réalisation au début on y fait pas trop attention et puis petit à petit on se rend compte que le mec sait exactement ce qu'il fait et il nous sort des sacrées séquences : un combat entre Lo Lieh et notre héros en prison (largement le meilleur combat du film) avec utilisation du décor intelligente (la table, le tabouret) et un super finish him, et puis le combat final est magnifiquement plastiquement avec un coté très chambara ou western spaghetti avec toutes les échelles de plans du duel, et clairement la séquence défonce.
Le casting est porté par un Jason Pai Piao très charismatique (c'est pas Norman Chu quoi) et il livre vraiment une grosse prestation et arrive bien à donner l'émotion voulue à son personnage, à noter qu'on a aussi ce bon vieux Danny Lee dans surement son premier rôle de flic, du coté des méchants c'est Lo Lieh qui sort comme souvent du lot et ici il est savoureusement détestable.
Clairement un des meilleurs films du studio (oui oui) dont le final a rien à envier aux meilleurs Chang Cheh, à voir pour tout fan de la Shaw.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Shit Movie 2023

Messagepar Jed_Trigado » Ven 01 Déc 2023, 17:42

Vraiment le Shaw qui ressort le plus du lot dans les sorties Spectrum hors Tang Chia. :super:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14108
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Scalp] Shit Movie 2023

Messagepar Scalp » Ven 01 Déc 2023, 17:44

Finalement à part le duo de films chelou, leur catalogue Shaw est bon.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Shit Movie 2023

Messagepar pabelbaba » Ven 01 Déc 2023, 17:52

:bluespit:
Image
Allez, Mark, c'est Sophie qui te demande de revenir!
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Superman
Superman
 
Messages: 23135
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Mort et le retour de Superman (La) - 4,5/10

Messagepar Scalp » Sam 02 Déc 2023, 09:04

4.5/10

The Death and Return of Superman de Sam Liu - 2018

Film fleuve de 2h50, c'est inédit pour un animé, alors en fait ils ont regroupé La Mort de Superman et le Règne des Supermen pour faire en faire un seul film. Et comme prévu j'ai toujours du mal avec Superman, c'est un perso que je trouve assez inintéressant et c'est pas sa mort qui va me le rendre plus intéressant, alors c'est visiblement une adaptation du comics du même nom. De manière générale j'ai un problème avec les animés DC, ils ne prennent aucun risque sur la forme (et sur le fond pour Batman c'est du copier coller sans intérêt), c'est toujours les mêmes design, c'est toujours très propre, trop propre, l'animation ne fait aucune étincelle et c'est quand même dommage car on est dans un animé donc on peut vraiment mettre en scène la force infini de Superman, surtout qu'ici il se tape contre Doomsday, alors le combat dure bien 20 minutes, mais il est juste sympa et on a pas tant l'impression de voir un affrontement entre 2 surhommes, et c'est fou (ou même triste) de se dire que Snyder fait mieux avec toutes les contraintes que le live impose. Bon après ça reste un combat plaisant, bien meilleur que le climax final clairement fade.
Bon sinon malgré la durée ça se laisse suivre, du coup je serais pas trop méchant sur la note, car si Superman est pas intéressant on a toujours Lex Luthor qui reste un bad guy avec un énorme potentiel mais ils en ont fait un peu tout et n'importe quoi, au cinéma il a jamais été mis en valeur : Gene Hackman en a fait un bouffon, Spacey y trouve son pire rôle et je préfère pas parler du dernier acteur alors que dans le comics il est vraiment mortel (par moment). Sinon on a un peu la JLA dans le film mais c'est pas vraiment exploité et puis ils sont plus là pour faire coucou qu'autre chose.
Bon a 0.99€ chez Noz ça se tente, sinon c'est pas foufou.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Kiss of death (The) - 6,5/10

Messagepar Scalp » Sam 02 Déc 2023, 11:19

6.5/10

The Kiss of Death de Ho Meng Hua - 1973

Ho Meng Hua est un des nombreux réalisateurs prolifiques de la Shaw, y a vraiment un peu de tout dans sa filmo sans grande ligne directrice, ici c'est la version Shaw de Her Vengeance qui était plus bis (enfin surtout pour son final). Ici c'est donc du rape and revenge avec notre héroïne qui se fait violer sur un toit (important le toit) par 5 vilains pas beaux (alors là on a vraiment chercher les mecs les plus dégueulasses de la Shaw) et qui va choper une MST incurable du coup elle va vouloir se venger et quoi de mieux qu'apprendre le kung fu avec Lo Lieh, un Lo Lieh boiteux qui donc est plus un personnage secondaire mais qui a quand même droit à son moment classe avec sa canne.
Alors que le sujet est donc forcément pas très joyeux, le film a une esthétique un peu pop urbaine assez classieuse et même si on a forcément de la nudité un peu gratuite c'est pas abusé alors qu'on sait qu'ils peuvent aller loin dans l'abus. L'heure et demi se laisse suivre sans ennui, et même si on sait exactement où on va, elle va tuer un a un ses violeurs, le film sait être efficace et quand y a de l'action même si l'actrice vaut pas grand chose en kung fu c'est sympa car y a des petites idées ou des bons finish him : la technique des cartes (c'est stylé), les coups de pioche, le meurtre en boite et puis le climax final est généreux.
Alors c'est pas le Shaw de l'année, mais y a une petite originalité pour un Shaw Brothers (ça change des films en costumes) et puis c'est assez carré quand même, le film se disperse jamais et réussit à ne pas tomber dans le bis gratuit.
Critiques similaires
Film: Kiss of death (The)
Note: 7,5/10
Auteur: pabelbaba

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Affaire de détails (Une) - 2/10

Messagepar Scalp » Dim 03 Déc 2023, 11:32

2/10

The Little Things de John Lee Hancock - 2021

J'aurais vraiment voulu aimer ce film, car un thriller sur un serial killer je suis preneur mais bon ici c'est quand même un pot pourri de tous les films/séries de serial killer depuis Seven et autant dire que les comparaisons sont écrasantes. Alors derrière la caméra (et à l'écriture) c'est John Lee Hancock, un réal lambda mais qui a quand même une petite patte à lui (on peut trouver des points communs entre The Rookie, Blind Side et Highweymen) et il a su réalisé des films sympas. Ici c'est un polar qui est loin de son univers (même si en checkant sa filmo je viens d'apprendre qu'il est crédité en scénariste sur Bad Boys 2).
Bon quand on est devant le film on a vraiment l'impression d'être devant un mec qui se paluche sur Fincher et son dyptique Seven/Zodiac (puis Mindhunter plus récemment), et on se retrouve devant un film qui aurait pu sortir à la suite des Copycat, Ressurection, The Watcher ou pour rester sur Denzel : Le Témoin du Mal et Bone Collector .... enfin toutes les réussites post Seven, et quand on sait que le scénario a plus de 20 ans, ça fait sens. Mais alors l'écriture est vraiment pas la qualité première du film (enfin façon le film à part sa photo a pas vraiment de qualité), en fait Seven écrase trop le film, le duo de flic (un duo qui ne fonctionne pas une seule seconde), le tueur insaisissable, les meurtres montrés via la scène de crime, les scènes de dialogue entre le tueur et les flics, et puis quand on a une idée qui est pas de Seven (le trauma de Denzel), ben c'est nul.
On pourrait se dire bon le film va se rattraper sur son enquête mais que nenni, alors les mecs ont pas d'indice, ok c'est pas un problème car une enquête qui patine ça peut donner Memories of Murder, ici ce qui amène à Jared Leto c'est quand même un peu con et on se fait un peu chier, et puis la fin je comprends pas l'idée, bon je spoile, l'idée ici c'est de pas être sûr à 100% que Leto soit coupable mais c'est tellement mal écrit que finalement y a pas de doute mais que surtout on s'en balek total, du coup quand Malek le tue on s'en branle sévère, ça fait même très 7ème Compagnie, désolé Chef j'ai glissé.
Du coup on pourrait avoir une ambiance urbaine nocturne pour sauver le film du désastre, ben non, on a pas, on a pas grand chose à se mettre sous la dent, plus j'écris plus la note diminue. On se retrouve devant un polar sans réel climax, ou du moins sans climax qui soit pas pomper sur Seven car finalement le seul climax c'est la confrontation entre Leto et les flics, mais quand tu as des dialogues lambda avec des acteurs en roue libre ça peut pas donner une bonne scène, bordel la longue scène entre Malek et Leto c'est un putain de calvaire. Dans ses autres films la réal très conventionnelle de Hancock est pas un problème, car ça se rattrape ailleurs (notamment des histoires intéressantes), ici vu qu'on a pas le script qui tient la route on voudrait bien se raccrocher avec un peu de réal, ben non. Ca donne un film mou sans aucune tension, 0 suspens, 0 climax, 0 action, 0 tout.
Le casting est clairement pas un atout du film, alors rien à redire sur Denzel, même si il fait du Denzel c'est pour ça qu'on le regarde, donc ici rien à redire sur sa prestation, sa sobriété habituelle sied au personnage (par contre je trouve qu'on a pas spécialement d'empathie pour son personnage, on l'apprécie parce que c'est Denzel avec sa bienveillance paternelle mais le personnage existe pas réellement, bon par contre faudrait faire gaffe à pas qu'il devienne un Morgan Freeman like, mais alors les 2 autres ... Rami Malek je suis pas fan mais il peut être bon, sauf qu'ici qu'en flic il est jamais crédible, on dirait que le costume est trop grand pour lui (et il a un sacré balai dans le cul) et quand arrive la fin à la Seven on voit tout l'échec du film sur l'écriture des personnages, mais alors Malek est génial en comparaison de Jared Leto, lui clairement je comprends pas sa carrière, je comprends pas qu'on lui donne des rôles, quand il est pas nul, il est insignifiant, ici il est vraiment nul et ne sait pas absolument jouer ce genre de rôle il en fait des caisses (bon là aussi le personnage est pas écrit) et on dirait même qu'il se regarde jouer, plus là pour créer une icône qu'être un acteur (regardez j'ai un gros bide) ça le rend détestable, qu'il continue de faire sa musique (nulle) et arrête le cinéma lui.
Un film qui réussit à être un catalogue de tout ce qu'il ne faut pas faire dans un film de Serial Killer.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Sale temps pour un flic - 4,5/10

Messagepar Scalp » Dim 03 Déc 2023, 19:59

4.5/10

Code Of Silence de Andrew Davis - 1985

Je pourrai presque mettre la moyenne parce que c'est le meilleur film de Chuck Norris, mais bon vu le niveau du reste de sa filmographie ça veut pas dire grand chose. En bon point on peut quand même dire que c'est un vrai film, un vrai polar urbain dans un Chicago crados bien filmé par Davis, mais voilà c'est bien le seul truc que Davis filme bien, même si en soi la filmographie de Davis est loin d'être honteuse, on peut pas dire que c'était un foudre de guerre et que tous ses films ont des limites de mise en scène qui font que c'est toujours plus ou moins pantouflard (il sait vraiment pas mettre en scène l'action), à coté de ce film Nico c'est vraiment énergique. Et il est bien là le problème du film, c'est pantouflard au possible. C'est con car sur le papier on a ce qu'il faut, c'est un vrai polar urbain avec guerre des gangs entre mafieux, flic un peu ripou (on exagérant on peut même citer Lumet), un Chicago qui a de la gueule, des coups de shotgun et pleins de trognes.
Mais voilà le film est pas aidé par Chuck Norris, alors c'est du délit de sale gueule mais il me plombe le film à chaque fois qu'il ouvre la bouche, c'est clairement avec Totof Lambert le pire action hero de l'histoire, en plus pour l'action il est pas ouf (on dirait qu'il se bat et bouge avec un gilet orthopédique), alors ouais c'est cool il fait ses cascades mais le passage sur métro aérien c'est mou, la baston dans le bar est plus risible qu'autre chose et que le film quand il passe en mode action on est pas loin du nanar (la fin avec le robot c'était déjà ridicule quand le film est sorti alors aujourd'hui c'est vraiment chaud) alors que le ton est sérieux et que l'histoire même si elle est pas folle a le mérite de tenir la route, surtout qu'en plus en bad guy c'est clairement un des meilleurs acteurs possible avec Henry Silva qui aura fait une carrière entière en jouant des enculés.
Au moins ça se laisse regarder sans qu'on se moque mais bon ça reste quand même pas vraiment recommandable, y a eu tellement mieux à cette époque.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Soul of the sword - 6,5/10

Messagepar Scalp » Lun 04 Déc 2023, 09:45

6.5/10

Soul of the Sword de Hua Shan - 1978

Je crois que c'est la première réalisation de Hua Shan (ou alors j'ai oublié mais quand je vois sa filmo ça me parle pas) et je peux pas dire que je sois convaincu car il met pas vraiment en valeur les chorégraphies de Tang Chia (qui est pas n'importe qui quand même). J'ai l'impression que le film est un remake (inavoué ou pas) de The Sword of Doom de Okamoto (ou on peut dire que c'est un précurseur du un peu relou et surcoté The Sword de Patrick Tam), avec un guerrier qui ne vit que pour le sabre ce qui va le mener dans un nihilisme total.
On peut pas dire que le scénario soit très recherché, le début est même un peu poussif, faut bien plus de 30 minutes avant que ça se lance vraiment pour nous amener vers un final bien cash qui relève carrément le niveau.
La forme on est devant un Chu Yuan like, mais on est clairement pas au niveau de Yuan (qui reste le meilleur réal Shaw en terme de plastique), pour l'action c'est efficace mais là encore ça se démarque pas du reste de la production, y a pas la folie des films de Tang Chia, y a pas la violence de Cheh ou des prods 80's, en fait c'est un film un peu trop sage sur la forme, ça manque d'idée, alors c'est clair qu'il y a tellement de Shaw que c'est dur de se démarquer mais là on est vraiment devant qui fait rien pour sortir du lot (c'est pas une paire de seins et un final cash qui vont changer la donne, et le film est vendu comme un chef d'oeuvre par certains, faut pas abuser). Après on voit que le réal recherche une certaine poésie et qu'il veut faire des beaux plans, donc clairement le film a de la gueule.
Si le film est moins bon qu'un What Price Honesty, pour prendre un exemple avec un film frais dans ma mémoire, c'est vraiment le traitement des personnages, j'adore Ti Lung, c'est certainement mon acteur Shaw préféré et il peut me sauver un film, et ici il est juste Ti Lung (donc charismatique et ténébreux), le personnage a pas le petit truc en plus qui fait que j'ai envie de rester 1h30 avec lui, alors oui il joue un perso qui a une vraie noirceur en lui (on peut même dire que c'est une merde quand même) mais je sais pas, j'accroche pas, je regarde ça de loin et sa quête incessante (et superficielle) de la perfection est un peu osef pourtant le réal y accorde du temps.
Et puis le film est pas vraiment généreux en action, on est loin des rythmes frénétiques de certains films, les chorégraphies de Chia c'est vraiment le minimum syndical, alors c'est efficace, car y a le savoir faire de tout le monde mais y a pas la scène qu'on va retenir (bon celle contre Lee Hoi San qu'on a vu dans tous les Tang Chia est sympa avec des échanges de coups vraiment réussis).
Un Shaw Brothers dans la moyenne, c'est donc efficace mais il a pas le petit truc en plus qui en fait un des meilleurs du studio, après ça reste quand même recommandable pour le coté sans concession.
Critiques similaires
Film: Soul of the sword
Note: 7,5/10
Auteur: Godfather

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Adieu les cons - 3/10

Messagepar Scalp » Mar 05 Déc 2023, 21:08

3/10

Adieu les Cons de Albert Dupontel - 2020

Alors Dupontel a un vrai capital sympathie avec moi mais finalement je préfère quand il joue chez les autres, car à part Bernie j'aime pas vraiment ses films. Celui là j'ai l'impression qu'il faisait un peu l'unanimité lors de sa sortie, j'en suis resté loin jusque là car le sujet me parlait pas et le trailer m'avait pas convaincu et donc finalement j'ai bien vu ce que ma première impression me laissait penser.
Pour moi c'est typiquement le genre de film qui a le cul entre 2 chaises, ça essaye d'être drôle (c'est une vraie comédie à la base) sauf que sur moi c'est un échec total, le film m'a même pas arraché un sourire, j'ai littéralement subis tous les dialogues et Dupontel comme à son habitude veut dénoncer, mais c'est plus lourd qu'autre chose ici et l'aspect drama je sais pas comment le prendre, mais ça marche pas une seconde. L'aspect comédie fait que dès le début j'en ai strictement rien à foutre de la quête de Efira (une Efira qui pas génial ici d'ailleurs) et du coup rapidement (ou même immédiatement) j'ai regardé ça de loin, attendant une scène, un dialogue, une situation mais j'ai attendu vainement, bon à la rigueur la scène de Berroyer est pas mal par rapport au reste du film, mais c'est pas suffisant parce que à coté faut se taper ce putain d'aveugle insupportable avec ses répliques bien pourris.
En fait avec le temps Dupontel est devenu un cinéaste complètement démago qui enfonce des portes ouvertes (le traitement de la déshumanisation est plus risible qu'autre chose là), ici c'est cool il dresse un constat, mais il apporte aucune réponse et j'ai trouvé d'ailleurs sa fin complètement conne, enfin soit il est naif soit il est con. Le film manque vraiment de finesse et de subtilité, on dirait plus le script d'un mec qui sort de l'adolescence qu'un mec qui a dépassé les 50 ans. Et puis pour finir la romance sort de nul part et c'est impossible d'y croire.
Alors oui techniquement Dupontel fait du cinéma, sa caméra est jamais statique, il a des idées, et ça depuis son premier film, bon des fois on a un peu l'impression qu'il se regarde filmer mais il sait filmer donc il peut se le permettre, sauf que sa virtuosité est au service de pas grand chose.
En tout cas ça m'a persuadé de jamais regardé son dernier film, Dupontel qu'il reste acteur, c'est mieux.
Critiques similaires
Film: Adieu les cons
Note: 7/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Huit vertus bafouées (Les) - 6/10

Messagepar Scalp » Mer 06 Déc 2023, 10:20

6/10

Porno Jidaigeki : Bohachi Bushido de Teruo Ishii - 1973

Ishii on peut pas dire que je sois un grand fan de son cinéma, toujours trouvé ça un peu gratuit et un peu chiant surtout, alors oui plastiquement le mec sait mettre en scène mais entre les tortures de 3 plombes et les scènes érotiques qui s'éternisent c'est pas la joie (et son film le plus reconnu Blind Woman's Curse est vraiment pas terrible). Ici il trouve le juste milieu, bon ça raconte pas grand chose (surprenant quand on sait que le script est de Kazuo Koike et que le mec nous a quand même habitué à mieux), un ronin (impeccable Tamba Tetsuro) va devenir une sorte de vigile d'un bordel et entre 2 baises il va couper des têtes (car y a vraiment beaucoup d'ennemis, le climax final c'est du 1vs150).
Le film sait être généreux et hémoglobine ce qui fait qu'on se fait jamais chier (surtout que ça dure 1h20) et quand y a pas de seins, ben c'est des boobs, toutes les meufs du film sont nues, certaines sont même des guerrières qui vont se taper à poil contre des ninjas (car oui en plus y a des ninjas).
Plastiquement y a des vraies séquences qui ont de la gueule et dans ce ciné d'exploitation japonais des 70's où Ishii en était un peu le maître, on se faisait quand même souvent chier (les 2 Hanzo sont pas folichon) ici c'est vraiment pile le mélange qui fonctionne, l'érotisme est pas envahissant et l'action est pas traité n'importe comment.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Space killer - 5/10

Messagepar Scalp » Sam 09 Déc 2023, 13:11

5/10

Peacemaker de Kevin Tenney - 1990

Un DTV bourré de défauts mais qui garde un vrai capital sympathie pendant toute sa durée (en plus c'est pas long). Un petit film SF/action généreux et maladroit voilà comment on pourrait le résumé. Le film a donc pour lui une vraie générosité, c'est rythmé, y a beaucoup d'actions, des cascades, des explosions, des gunfights, sauf que le manque de budget et de talent font par moment un peu tâche et le film peut avoir des relents de nanar car ça fait vraiment sans thune, c'est immédiatement ce qui le différence d'un Hidden (auquel on peut le comparer) et je dirais bien Dark Angel mais ça fait trop longtemps que j'ai pas vu la daube de Dolph pour savoir si c'était cheap ou pas.
Bon sinon l'histoire c'est quoi, c'est 2 extraterrestres qui veulent s'entretuer (enfin il y en a un qui est un flic ET et l'autre un truand ET) à Los Angeles (qui ressemble pas à grand chose) et au milieu on aura une meuf qui va se faire kidnapper par l'un puis par l'autre, et le coté malin du script et qui fonctionne pour le coup c'est qu'on ne sait pas qui est le bon et qui est le méchant, le film joue d'ailleurs sur ça et de manière assez habile, le film compense donc son manque d'originalité par une vraie roublardise qui fonctionne, car alors qu'on est à la moitié du métrage et qu'on se dit que ça va tourner en rond ce petit twist relance véritablement l'intrigue.
On va donc alterner entre les 2 persos et c'est ce qui pose aussi problème, alors y en a un c'est Robert Foster, même si à l'époque il était pas revenu en grâce avec Tarantino, ça reste un bon acteur, l'autre est inconnu au bataillon et on comprend pourquoi tant il est nul, ça plombe quand même un peu le métrage, c'est con parce qu'on a aussi Robert Davi en flic bourru (évidemment) et une actrice qui fait le boulot.
Le vrai problème du film c'est que le manque de budget est jamais compensé par des idées de mise en scène efficace, on a plus l'impression d'être devant un épisode TV de l'Agence tout Risque ou un truc dans le genre avec cette action mal filmé, mal chorégraphié, bon ici au moins on a du sang mais c'est con car avec un réal plus chevronné on aurait vraiment eu une série B qui tient la route, là on a juste un petit film qui réussit à ne pas être un nanar, ce qui est déjà beaucoup finalement.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO