[Scalp] Shit Movie 2023

Modérateur: Dunandan

Sully - 6/10

Messagepar Scalp » Jeu 28 Déc 2023, 22:04

6/10

Sully de Clint Eastwood - 2016

J'ai presque envie de dire que c'est une belle surprise vu que depuis Gran Torino la carrière de Clint c'est pas la joie et celui là il me tentait vraiment pas (en plus y a Tom "je joue toujours pareil" Hanks) et finalement ça se laisse vraiment suivre. Alors le film est finalement limité par ce qu'il a raconté et la narration un peu éclaté est plus là pour essayer de maintenir un peu de suspens artificiel mais ce qui est intéressant reste finalement le traitement de ce "héros". Et finalement c'est assez fort de réussir à tenir 1h30 sur un fait divers de 4 minutes, bon alors la connerie des autorités aide à faire un film finalement, car c'est la remise en question de la procédure d'atterisage qui fait que le film arrive à se regarder avec intérêt tant on reste stupéfait devant autant de connerie, comment on peut remettre en question la manœuvre impossible qui a sauvé plus de 150 personnes juste pour se couvrir pour des questions d'assurances (plus que la question de risquer des vies inutilement), on en devient même à se demander si ces gens à des postes si important sont pas juste complètement teubé. Et au final on se retrouve finalement devant un film typiquement ricain avec ce conflit entre l'homme de terrain et l'administration à la ramasse.
Et le film réussit donc le tour de force de réussir à raconter une histoire sur un truc qui s'y prêtait pas forcément, et vu les films de Clint depuis 15 ans on peut pas dire que c'était gagné d'avance. Alors évidemment le film est donc limité par son histoire, ses personnages, ses interactions, car y a pas une matière de fou. D'ailleurs on revoit plusieurs fois la même scène mais ça va c'est pas chiant et surtout la scène du crash reste visuellement très réussie et assez immersive sans que ce soit du spectaculaire gratuit, d'ailleurs le film commence après le crash et pendant un moment j'ai même pensé que Clint allait oser ne pas montrer le crash.
Hanks est pas mal ici, bon c'est clairement un rôle taillé pour monsieur parfait mais une fois de plus il se contente de jouer Tom Hanks qui joue un personnage, le reste du casting est assez anecdotique même si ça fait plaisir de voir Eckart dans un vrai rôle.
J'en attendais tellement rien que j'ai donc trouvé ça sympa.
Critiques similaires
Film: Sully
Note: 3/10
Auteur: Nulladies
Film: Sully
Note: 5,5/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Silent night - 5/10

Messagepar Scalp » Ven 29 Déc 2023, 15:19

5/10

Silent Night de John Woo - 2023

Alors on est clairement loin, très loin, de John Woo prime mais bon c'est pas comme si c'était une surprise surtout que la carrière US de Woo c'est pas HK, mais le voir revenir après le désastre Manhunt faisait peur car quand un mec fait le pire film de sa carrière, il peut rester au fond du trou ( De Palma lui préfère creuser) et c'est triste de voir un réal qu'on a adulé toucher le fond. Woo c'est certainement le réal qui a le plus forgé ma cinéphilie et c'est des réal avec lesquels je pourrais jamais être méchant (j'ai toujours pas vu Manhunt pour cette raison, j'ai vu une seule scène et ça m'a suffit).
Bon ici Woo revient donc aux affaires et en plus il revient avec un film concept, un film entièrement muet, ça reste couillu car un film d'action sans aucune ligne de dialogue ça court pas les rues et c'est clairement casse gueule, bon on peut pas dire que ce soit une réussite mais c'est pas la purge vendu ici ou là. Déjà on peut dire que ne pas faire parler Kinaman est une bonne idée, car il a pas le jeu qui va avec son physique un peu imposant/atypique mais il a pas le charisme pour tenir entièrement un film sur ses épaules. Dans les bons points, le film commence immédiatement, y a pas d'intro, la première scène c'est la mort du gosse, et c'est une bonne chose, mais on peut quand même dire que le film se traîne un peu, y a bien 15 minutes de trop (alors que c'est pas spécialement long) car un film sans aucun dialogue faut toujours qu'il se passe un truc à l'écran et c'est loin d'être toujours le cas. Par exemple on a du training montage, c'est le genre de truc que j'adore mais ici il est pas terrible et puis surtout le film prend un peu trop son temps pour avoir une espèce de pseudo enquête et une enquête sans dialogue ça rappelle Craig qui regarde des photos dans Milllenium.
Le film est donc un peu radin en action et on doit vraiment attendre les 20 dernières minutes pour que ça défouraille, et là c'est un peu une déception, alors j'ai trouvé ça très correct (genre c'est mieux que John Wick quoi) mais c'est Woo et Woo peut pas se contenter du correct. Alors on a le sempiternel plan séquence mais ici c'est Woo et on sait donc que si il le fait c'est pas par manque de talent et ça va, la scène est cool et immersive et tout ce qui suit fait le taf avec notamment un chouette finish him à un moment. Bon ici on a de la chair à canon avec un gang de latino tête de con et c'est toujours un peu relou mais bon c'est pas un drame.
Woo signe une toute petite série b sans prétention (ce qui est toujours mieux qu'une grosse boursouflure comme le dernier Scorsese), une sorte de Death Sentence qui essaye d'être un peu fun mais clairement ça pourrait être n'importe quel film avec Scott Adkins et ses réalisateurs interchangeables car ici on ne retrouve JAMAIS la touche John Woo, y a pas un seul de ses gimmick (y a vite fait un mec avec 2 flingues, mais bon c'est Kid Cudi donc ça marche moins bien que Chow Yun Fat) et ça c'est un peu triste.
Critiques similaires
Film: Silent night
Note: 6/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Legend (1985) - 1/10

Messagepar Scalp » Ven 29 Déc 2023, 18:56

1/10

Legend de Ridley Scott - 1985

Alors y a des choses qu'on peut absolument pas enlever au film, enfin une chose, la photographie est magnifique, c'est blindé de plans vraiment magnifique (bon faut aimer les fleurs, les oiseaux qui gazouillent), mais voilà tout ça est au service de rien, on est devant un film de HF qui se voudrait épique ou au moins trépidant mais on se retrouve devant un film avec 5 personnages (j'exagère à peine) dont un gamin insupportable (et ridicule), le tout se déroulant dans un royaume qui se résume à une forêt et une ferme, et le bad guy habite le marécage du coin, on a rarement fait univers plus ridicule dans un tel film.
L'histoire est rapidement chiante (Scott introduit rien, il ne donne vie à rien, son univers on y croit pas une seule seconde avec des personnages sans histoire dans un monde qui n'est pas présenté) mais le plus relou c'est clairement la niaiserie qui envahit le film (les dialogues sont vraiment gratinés), on bouffe de la guimauve toutes les 30 secondes (et c'est pas le super design de Darkness (méconnaissable Tim Curry) qui va sauver l'ensemble), Scott fait vraiment ce qu'il y a de pire en matière d'HF si bien que son film vaut pas mieux qu'un Donjon et Dragon (le premier du nom, enfin celui de cette année est tout pourri aussi quand même) et ça fait clairement passer Willow pour un chef d'oeuvre. Du coup on se retrouve devant un film avec aucune implication, une histoire conne et sans aucune profondeur (alors que ça voudrait être profond). Et il sauve même pas le film avec sa réalisation, l'action est éclaté au sol, rarement vu des combats aussi ridicule dans un film de cet acabit, y a vraiment rien qui va ici. Je vais même pas attaquer le manichéisme du film, ça j'étais prêt à l'accepter même si on a le cliché des méchants pas beaux contre les beaux héros gentils mais vu comment on nous raconte tout ça, c'est un défaut de plus sur la longue liste. On se demande comment le mec qui venait d'enchainer Alien et Blade Runner avait pu faire un truc aussi con, niais et ridicule, bon il réussira quand même à faire pire dans la suite de sa carrière.
Tom Cruise est vraiment un acteur que j'ai toujours apprécié, même jeune il avait ce petit truc, mais ici c'est clairement sa pire prestation ever, on dirait même qu'il est complètement con.
Goldsmith signe un score insipide et indigne de son talent.
Certainement le film le plus niais de Scott et un des pires films de HF ever.
Critiques similaires
Film: Legend (1985)
Note: 7,5/10
Auteur: francesco34
Film: Legend (1985)
Note: 5,5/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Diamant noir - 2/10

Messagepar Scalp » Sam 30 Déc 2023, 11:05

2/10

Diamant Noir de Arthur Harari - 2016

Film qui avait reçu un bel accueil critique et obtenu le prix du festival policier de Beaune (mais bon ce festival j'ai l'impression que les films récompensés c'est jamais bien fou) et c'est clairement pas terrible. Je me demande même ce qui a pu plaire dans ce film vu et revu à l'esthétique dégueulasse, peut être la référence balourde à Shakespeare ou le fait que ça se passe dans le monde des diamantaires à Anvers, mais rien de tout ça fait que le film est intéressant.
On va donc suivre l'histoire de Niels Schneider, alors j'ai rien contre lui mais il joue vraiment toujours pareil, c'est à dire qu'il joue sous joue façon Joaquin Phoenix et c'est assez énervant, des fois t'as envie de lui mettre des grandes tartes dans la gueule pour qu'il parle plus fort, pour qu'il soit plus énergique, là on dirait juste un babtou fragile prêt à se faire bolosser dans tous ses films. Donc son histoire c'est qu'il veut se venger de sa famille qu'il rend responsable de la mort de son père, et il va donc "s'infiltrer" dans leur entreprise de diamantaire pour la voler. On est devant un truc qu'on a déjà vu avec ce héros (pas intéressant à suivre) qui intègre cette famille haïe depuis toujours, surtout que lui vit de petits boulots et petits vols alors que sa famille vit dans la luxure. Et on va donc le suivre essayer de se faire une place dans cette famille de connard qui a volé la vie de son père, on était en droit d'attendre plus de suspens, ici c'est vraiment pas captivant, pas intense et très téléphoné, et vu qu'on est devant un film qui délaisse complètement la forme (que c'est moche et par moment on a plus l'impression d'être devant un épisode d'une quelconque série TF1 qu'un film), rapidement on se fait vraiment chier.
Et plus qu'un polar, c'est surtout un drame familial, mais un drame familial où les persos sont jamais intéressants (y a aucune profondeur, les non-dits c'est bien beau mais à un moment faut les faire s'exprimer tous ces persos), alors ils sont tous plus ou moins détestables mais ça on a vu récemment avec Succession ce que ce genre de personnages peut donner, ici ça donne rien (pas aidé aussi par des persos vraiment caricaturaux), surtout que c'est pas aidé par une interprétation hasardeuse (et puis entre l'accent belge et ceux qui mangent leurs mots c'est par moment compliqué de comprendre ce qu'ils disent).
Mais le plus gros problème reste la facilité avec laquelle le héros s'infiltre et arrive finalement à ses fins, c'est bien la peine de citer Shakespeare ouvertement pour faire un truc aussi pété.
Si on veut voir un polar on oublie, par contre si on veut voir un épisode de Plus Belle la Vie en Belgique ça peut faire le taf.
Critiques similaires
Film: Diamant noir
Note: 8/10
Auteur: Nulladies

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Grands espaces (Les) - 8/10

Messagepar Scalp » Sam 30 Déc 2023, 18:41

8/10

The Big Country de William Wyler - 1958

Wyler fait parti des réalisateurs de l'âge d'or dont la filmographie me passionne pas des masses, Ben Hur en premier lieu que j'ai vu et revu gamin et qui reste pour moi un film qui a 3 séquences fortes et le reste c'est de l'ennui, ce Big Country est donc largement le film que je préfère dans sa filmo. Alors c'est du pur western hollywoodien 50's avec plus de drame que d'action et une durée vraiment fleuve alors que finalement il se passe pas grand chose. On est devant une saga familiale shakespearienne plutôt qu'un western où ça défouraille, une vraie tragédie familiale et une chronique historique au Texas. Au vue de sa durée fleuve et son budget on peut même dire que c'est le premier western blockbuster de l'époque.
On va suivre Gregory Peck (tout en flegme) qui débarque de Boston dans l'Ouest sauvage pour y rejoindre sa fiancée (Peck est tellement parfait qu'on peut imaginer personne dans son rôle, c'est un peu ça la force de Peck, c'était pas le meilleur acteur de l'époque mais il avait un style, une manière, une démarche, et tout ça faisait qu'il s'appropriait vraiment les personnages), une jeune femme dont le daron (Charles Bickford plutôt bon mais j'aurai aimé voir John McIntire dans ce rôle) est un riche propriétaire terrien en guerre contre le voisin moins puissant mais badass (parfait Burt Ives qui a le meilleur perso du film et il bouffe vraiment l'écran, sa première scène est géniale et il a vraiment les meilleures lignes de dialogue). Et Peck va donc être confronté à la violence de ce pays, mais lui va prôner une non violence qui le fait forcément passer pour un lâche aux yeux de tous.
La force du film c'est d'éviter d'être manichéen, généralement quand on a ce genre de conflit on a clairement le bon gars contre le vilain pas beau (ou beau), ici on a 2 patriarches qui peuvent pas se blairer, alors si y en a un qui est un peu plus enclin à foutre la merde, l'autre se laisse pas faire et est pas forcément mieux. Peck va donc se retrouver au milieu de tout ça e tcomme dit plus haut lui il est plutôt pacifiste, préférant éviter tout conflit inutile, ce qui le fait donc forcément passer pour une baltringue mais ça il s'en fout royalement, dans ce monde où le concours de bite est quotidien lui il éprouve pas le besoin de sortir la sienne à tout bout de champs et quand il le fait ça donne une bonne séquence avec un cheval (non il le baise pas hein) et une baston contre Charlton Heston (parfait en contremaitre, clairement un de ses meilleurs rôles, un second rôle accepté car Wyler lui avait promit Ben Hur) étonnamment moderne. Mais la force du perso c'est de ne pas céder face aux autres, il gardera ses convictions du début à la fin, d'ailleurs sur le papier ce genre de perso droit, honnête et conciliant c'est un peu relou mais ici ça fonctionne.
On peut noter aussi un personnage féminin éloigné des stéréotypes de l'époque ainsi ce n'est ni la maman, ni la fiancée, ni la fille de saloon et même si elle apporte sa touche féminine et que son personnage est important pour le récit, elle n'a pas de love story (enfin on a une scène de déclaration amoureuse entièrement muette qui est vraiment parfaite surtout que c'est au coeur d'une scène pleine de tension et les scènes avant entre Peck et elle ne font jamais passage obligé et romance bidon), son personnage est même vraiment intéressant et en plus Jean Simmons est parfaite.
La force du film est clairement de réussir à faire vivre tous ses personnages, les enjeux sont limpides, les évolutions claires et bien écrites et on bouffe pas de nawak, on a envie de savoir comment ça va se finir et on arrive presque à trouver chaque personnage attachant à un moment ou à un autre. Et puis un western où le héros ne sort pas son colt une seule fois du film c'est pas si fréquent, surtout sans que ce soit chiant. Mais le plus bel exemple pour se rendre compte de la qualité du film c'est le perso de Chuck Connors, au départ on le voit comme le bad guy un peu simpliste et détestable et puis le personnage arrive à être touchant et il a droit à des scènes vraiment intéressantes (la fin notamment évidemment mais pas que). Le maillon faible du film c'est Carroll Baker, un peu trop le stéréotype du personnage féminin capricieux et un peu conne et son interprétation est un peu fade, on se demande comment Peck a pu être attiré par elle à un moment, mais elle plombe pas le film.
Wyler filme les grands espaces avec une vraie maestria, c'est remplit de supers plans qui fait honneur à l'immensité des paysages avec ces minuscules silhouettes perdues dans l’immensité du cadre en cinémascope, la photo est à tomber mais quand il faut sortir les colts (c'est rare) c'est fait avec une vraie science du cadre et du montage, le film se termine avec 2 duels, alors on est loin de ce qui se fera par la suite avec Leone mais y a des vraies idées lors de ces séquences.
Un western romanesque de prestige au propos intelligent dont on parle finalement assez peu.
Critiques similaires
Film: Grands espaces (Les)
Note: 8,75/10
Auteur: Heatmann

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Shit Movie 2023

Messagepar Alegas » Sam 30 Déc 2023, 20:27

Le meilleur western que j'ai découvert cette année.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 49006
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Current war (The) - 6/10

Messagepar Scalp » Dim 31 Déc 2023, 19:01

6/10

The Current War de Alfonso Gomez-Rejon - 2017

Un film tourné en 2017 et qui met 3 ans à sortir c'est jamais bon signe (bon ici c'est visiblement du au scandale Weinstein, c'est lui qui produit et ça doit être une de ses dernières production), et finalement c'est pas si mal. Bon si c'est intéressant c'est plus pour son sujet que pour son traitement, car cette guerre de commercialisation de l'électricité quand on connaît pas c'est plutôt sympa à suivre. Le film s'intéresse donc à la compétition que se sont livré Thomas Edison le visionnaire (un peu montré comme un connard ici et comme l'inventeur du cinéma, les ricains aiment faire l'histoire à leur sauce) partisan du courant continu et George Westinghouse celui du courant alternatif, avec un peu de Nikola Tesla au milieu, un Tesla évidemment naïf et malheureusement mis un peu trop sur la touche. D'un coté on a le génie qui multiplie les inventions mais qui manque de moyens et qui délaisse un peu sa famille, de l'autre on a un ingénieux influent qui a beaucoup de moyens et qui achète des brevets et qui est un mari aimant, alors que ces 2 auraient du bosser ensemble, ils vont se retrouver en compétition pour vendre l'électricité aux USA.

Le film est assez inégal et tout n'est pas intéressant à suivre mais certains passages sont vraiment bons, celui où Edison dénigre le système de Westinghouse en démontrant que c'est un système meurtrier ce qui va découler à l'invention de la chaise électrique, invention que Edison a mené en sous main et voulant que ce soit le nom de son adversaire qui apparaisse sur cette chaise (par contre dommage que ce passage ne soit pas un peu plus développé car c'est pas rien la chaise électrique quand même). Mais si ça se laisse suivre c'est vraiment parce qu'on a un coté ping pong avec les 2 camps se répondant coup pour coup même si on voit très bien que le réal a choisit son camp. On sent aussi un film qui rush un peu trop et ne prend jamais réellement le temps de se poser avec ses personnages ce qui finit de rendre Edison en connard complet.

Le casting est bon, Benedict Cumberbatch en tête qui campe un Edison voulant laisser son nom dans l'histoire, Michael Shannon on aurait pu penser qu'il ferait un enculé comme souvent mais il est parfait ici dans le rôle de cet ingénieur qui veut juste faire le meilleur système au meilleur prix, Hoult en Tesla est très bien et c'est vraiment un acteur qui a su bien évolué au fil des années, on a aussi le personnage le plus détestable de Succession et il joue ici aussi un connard, et puis on a Tom Holland et c'est Tom Holland donc il est un peu nul.

Un film imparfait mais loin d'être inintéressant (surtout si on connait pas trop cette histoire, bon après de là à savoir ce qui est inventé ou pas j'en ai aucune idée).
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60115
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO