[Scalp] Mes critiques en 2009

Modérateur: Dunandan

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Sam 14 Mar 2009, 13:02

Pas toujours, la Haine reste excellent même maintenant et Assassin(s) j'adore :love:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Enquête (L') - 7/10

Messagepar Scalp » Sam 14 Mar 2009, 19:33

L'Enquête Tom Tykwer - 2009

Image


Bien sympa ce petit thriller géopolitique, pas prise de tête, l'intrigue est pas trop alambiqué, c'est même assez simple finalement et c'est pas plus mal parce que des qu'on a des intrigues a base de gros enjeux financier ça peux vite devenir chiant comme Clayton et ça se suit vraiment avec plaisir.
C'est un peu tout ce que les dernier Bond ne sont pas c'est à dire des films bien construit avec un vrai réalisateur ( quel idée débile de ne faire réaliser les Bond que par des Britanniques ), un bon film quoi :eheh:.
Le scenario prend le temps de poser ces personnages et son intrigue ( par contre le trailer en montre beaucoup trop une fois de plus et gâche pas mal de surprise ).
Dommage aussi que la dernière partie soit un peu moins réaliste que le reste et un peu trop vite expédié, dès que la séquence de NY est terminé le film est un peu moins bon et la
grosse ellipse avec Owen qui se promène alors qu'il est censé être recherché par le FBI et cie
.
Mais tout le reste est bon, avec un bon rythme et une enquête sympa a suivre qui réserve quelles scène vraiment réussi ( la scène de snipe notamment ).
On se promène pas mal à la Jason Bourne : Berlin, Lyon ( ville qu'on voit pas souvent dans un film ricain ), New York, Luxembourg, Istanbul.
La grosse scène d'action au musée Guggenheim à New York ( filmé en studio bien entendu ) est plutôt réussi et de part son infrastructure offre une scène bien réjouissante ou Tykwer gère vraiment bien l'espace : on sait qui tire sur qui et ou ils se situent tous les uns par rapport aux autres, de plus le montage n'est pas épileptique et nous laisse le temps de bien tout situer, bon la scène en elle même ne déborde pas d'idée mais elle est vraiment filmé efficacement et le sang gicle allégrement, quand la séquence se termine on a l'impression d'avoir vu une vrai séquence d'action bien branlé.
Ca fait plaisir de voir qu'on a pas de love story bidon, pas le temps Owen il est pas là pour ça.
Clive Owen assure vraiment une fois de plus et s'affirme comme un action hero très crédible, Naomi Watts est comme d'hab ( très fade donc, en plus son personnage sert finalement pas a grand chose, bon je suis méchant avec Naomi car elle peut être convaincante quand elle veut, mais pas ici quoi ) et le reste du cast de second rôle est plutôt bon ( j'aime bien le tueur, je sais plus ou je l'ai déjà vu mais il assure bien ) avec notamment Armin Mueller Stahl ( le parrain russe de Eastern Promises )
Bon c'est pas le thriller de l'année mais c'est efficace et pas prise de tête, et pis voir des banquiers morflé en cette période c'est plutôt sympathique.
Un des meilleurs thriller de 2009 ( le meilleur étant chose assez rare pour être souligné un film français : Une Affaire d'Etat de Valette ).
Tykwer confirme qu'il est un touche a tout efficace, sa filmo commence vraiment a avoir de la gueule ( même si j'aime pas le parfum, d'un point de vue réalisation c'est un excellent film ).

7/10
Critiques similaires
Film: Enquête (L') (2009)
Note: 7/10
Auteur: elpingos
Film: Enquête (L') (2009)
Note: 8/10
Auteur: Dunandan
Film: Enquête (L') (2009)
Note: 8,5/10
Auteur: Alegas
Film: Enquête (L') (2009)
Note: 8/10
Auteur: Jack Spret
Film: Enquête (L') (2009)
Note: 7/10
Auteur: Niko06

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Josey Wales Hors-la-Loi - 9/10

Messagepar Scalp » Dim 15 Mar 2009, 18:34

9/10

The Outlaw Josey Wales Clint Eastwood - 1976

"Are you gonna pull those pistols or whistle Dixie? "

Josey Wales c'est un gars qu'il faut pas faire chier, les yankees ont tués sa femme et son fils sous ses yeux et il a décidé de buter le plus de yankee possible mais ce qui commence comme une vendetta qui ferait passer John Wick pour un joueur de banjo va très vite bifurquer vers un chemin de paix cahoteux, il ne cherchera jamais l'affrontement mais l'affrontement viendra toujours à lui.

Western le plus épique de Clint avec ce outlaw qui vendra chèrement sa peau, c'est un mec qui attaque un campement nordiste à lui tout seul et qui finalement après avoir tout perdu veut juste trouver la paix et la tranquillité mais partout où il va sa réputation le précède, ce qui devient un runing gag. Et il va se transformer en sorte de messie en se voyant accompagner par tout les laissés pour compte : un vieil indien rejeté par les siens parce qu'il a connue la civilisation (perso qui apporte un peu d'humour toujours bienvenu), une indienne violée, un vieux clébard, une jeune fermière et sa mère ce qui donne une famille complétement disparate et au contact de tout ce monde Wales va s'ouvrir (forcément) et retrouve la quiétude perdue. Et on est bel et bien devant un film de Clint à savoir un film profondément humaniste (super échange avec le chef comanche), et on sourit devant ce road movie dans un Ouest en pleine déliquescence où chaque rencontre donne lieu à sa séquence soit marrante soit de mort, d'ailleurs le film est quand même super drôle tout en étant ultra violent et sans second degré.

Même si il n'a jamais travaillé avec Peckinpah (ici le mec qui accompagne les tuniques bleus fait vraiment penser à Robert Ryan), Clint en est un héritier, son style est un mélange entre ses 2 mentors : Siegel et Leone et Bloody Sam, de Peckinpah il garde la crasse, le coté sans concession, le film un petit coté Fordien sur la forme avec certains plans de coucher de soleil et les petits causeries au coin du feu (enfin c'est surtout l'indien qui jacte ce qui donne lieu à un des autres running gag du film).
Eastwood a très vite été un réalisateur accompli faisant rapidement preuve d'une grande maitrise du cadre et de l'espace, la scène dans la "boutique" c'est un truc à montrer quand on se dit réalisateur, y a tout : ambiance (la lumière quasi naturel de cette séquence fait des miracles, on aperçoit à peine les visages, ceci rendant la scène encore plus intense), choix du cadre, décor, dialogue, monté petit à petit de la tension, durée des plans et Clint qui bouffe l'écran, c'est une putain d'icone encore une fois. Ce plan avec Clint qui attend le convoi de trafiquant avec la soleil dans son dos (comme l'indien lui a suggéré) c'est de toute beauté.
Les gunfights sont stylisé avec toujours une petite idée, même si c'est souvent Josey qui dégaine en premier et bute tout le monde et même si on peut chipoter sur le long climax où il reste au sol en butant tout le monde et personne le touche.

Clint chique pendant tout le film et passe la moitié du film caché sous son chapeau ou sous éclairé, clin d'oeil aux critiques de l'époque pas fan de son jeu, une belle réponse badass de sa part, comme souvent dans les films de Clint de cette époque on retrouve sa femme Sondra Locke et qui comme d'habitude est soit nue, soit frapper, soit violer (ou les 3 dans le même film), le reste du casting est parfait, entre trogne pas possible et perso haut en couleur, mention tout de même au chef indien.

Y a toujours eu un gouffre qualitatif entre ce film et Pale Rider (qui vaut que pour quelques plans et qui est juste un remake d'un des plus grands classique ricain), une belle fresque épique et dense qui est curieusement jamais citée quand on parle du top 5 de Clint alors que pourtant c'est bien meilleur que certains trucs toujours cités.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Homme sans age (L') - 3,5/10

Messagepar Scalp » Dim 15 Mar 2009, 20:38

L'homme sans age

Image

Il est loin le temps ou Coppola était un génie. Que c'est décevant de la part d'un tel génie.
J'ai vraiment pas accroché, la première heure passe relativement bien ( y a un petit suspense qui s'installe) mais alors la suite me suis senti viré du train par Coppola avec un gros coup de pied de cul, j'ai essayé de m'accrocher mais pas réussi. Le film sombre petit à petit dans l'ennui absolue pour se terminer sur une fin censé se faire poser plein de question mais vu comment y m'a soulé avant j'en avait rien a battre. Zero rythme ( la deuxième heure est vraiment interminable ) et au final j'ai eu l'impression que ça raconte rien.
Le début est donc pas trop mal avec un début qui fait vaguement pensé a un thriller malheureusement on survole trop ( tout les thèmes du film sont d'ailleurs survolé : la traversé des siècles, le pouvoir du langage, la mort, l’amour éternel et tout plein d'autre theme chiant ), enfin y a l'espionne nazi tres miam ( avec son petit porte jarretelle avec un petite croix, d'ailleurs Coppola ,histoire d'être certains que tout le monde comprenne bien que c'est une nazi au cas ou le cancre du fond est pas compris, ajoute un plan avec un petit carnet avec une belle croix gammé ).
J'ai pas trouvé Tim Roth pas spécialement bon ( certaines scènes avec son double sont réussi ( tout en subtilité )alors que d'autre sont vraiment trop cabotine, le reste du cast est finalement très anecdotique.
La réalisation de Coppola m'a aussi vite soulé, le sublime cotoie le nawak : les plans a l'envers ça va bien 2 minutes mais au bout du 5 eme j'avais envie de casser ma télé.
Le film d'un mec qui veut faire du cinéma d'art, du grand cinéma, du cinéma profond et il le veut tellement que ça lorgne parfois dangereusement vers la branlette ( on dirait du Lynch ), putain Francis t'abuse quoi.

3.5/10
Critiques similaires
Film: Homme sans âge (L')
Note: 5/10
Auteur: Nulladies
Film: Homme sans âge (L')
Note: 2/10
Auteur: Milkshake
Film: Homme sans âge (L')
Note: 4/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Dim 15 Mar 2009, 21:01

tiens, je vais le voir dans pas longtemps et je suis sur que je vais aimer :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Sa majesté des mouches - 7/10

Messagepar Scalp » Lun 16 Mar 2009, 10:35

Sa majesté des mouches

Image

Un peu déçu quand même, le debut est super long jusqu'a la séparation en 2 groupes j'ai souvent regarder ma montre, bon ça se regarde mais ça fait trop succession de ptite scenette, par contre apres c'est du tout bon avec des exces de violence assez inattendu. La richesse des themes abordé fond que le film reste tres bon tout de même.
Le casting des gosses est plutot bon ( quoique j'aime pas James Aubrey je le trouve pas bon comparé aux autres ).
Niveau realisation mis a part la fin j'ai trouvé assez plat quand même, comparé a certains film de la même epoque il a veritablement pris un coup de vieux.
Le theme musical principal mit a toute les sauces est bon.

7/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Furia - 3,5/10

Messagepar Scalp » Lun 16 Mar 2009, 10:47

Furia

Image

Bein pour un premier film c'est vraiment pas terrible, beaucoup trop ambitieux du coup ça fait carrement cheap avec ces 4 pauvres soldats censé représenté l'etat tout puissant et ces 4 decors ou on a rajouté plein de sable ( comme dans peut etre sorti a la même epoque ), une critique du fascisme assez maladroite.
Pendant 40 minutes c'est vraiment chiant et a part les seins ( et là direct +1 )de Marion Cotillard on s'emmerde vraiment, ça raconte pas grand chose bon apres y a un ptit rebondissement mais malheureusement c'est pas mieux, ça suit mais les persos ne sont jamais attachant.
J'aime bien cette citation qu'on trouve au dos de la jaquette : "des scenes de tortures qui sont filmées comme des scenes d'amour", bein c'est cool y a pas de scenes de torture, on a juste Cotillard assis sur une chaise et qui fait du bruit.
Lors des rares scenes ( 2 qui dure 1 minutes ) d'action, Aja essaye de stylisé le truc mais ça rend pas terrible quand même.
Le casting est mauvais, pas un acteur pour sauvé l'autre, mention a celui qui joue le bad guy ( y doit etre le frere ou le cousin de Clovis Cornillac tellement il est mauvais ).
La musique est nase ( sauf une chanson reggae qui passe bien )
En voyant ce film on a du mal a croire que c'est Aja derriere la camera, enfin il n'avait que 20 ans et c'etait papa qui payait.

3.5/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar nicofromtheblock » Lun 16 Mar 2009, 11:32

Moi, j'avais bien aimé Furia ...
C'est vrai que c'est cheap mais je trouve qu'il y a une bonne ambiance.
Contrairement à toi, j'avais bien aimé la musique.
Et le duo Stanislas Merhar/Marion Cotillard est plutôt bon mais c'est vrai que le méchant frère est pas trop crédible ...
Je trouve que pour un premier, c'était déjà prometteur.
Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Lun 16 Mar 2009, 11:37

l'histoire est jamais vraiment passionnante, ça reste trop en surface.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Loup garou de Paris (Le) - 0,5/10

Messagepar Scalp » Mar 17 Mar 2009, 18:10

Image

pas revu depuis le ciné, bein j'aurais mieux fait de m'abstenir, c'est carrement nase, jamais drole, jamais gore et surtout putain que le loup garou est foiré, des trucs moches j'en ai vu mais alors du cGI comme ça c'est ultime, le casting pue, julie delpy est aussi moche que d'habitude, pierre cosso en bad guy fallait oser.
Dla grosse merde quoi.

0.5/10
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Midnight Meat Train - 7/10

Messagepar Scalp » Mar 17 Mar 2009, 18:25

The Midnight Meat Train

Image

Un photographe de presse est témoin d'un meurtre dans le métro de New-York. Il décide de prendre en chasse le criminel, un serial killer connu sous le nom de "boucher du métro

Sur le papier projet foutrement bandant : Clive Barker et ces romans a l'eau de rose ( Hellraiser et cie ) et le realisateur japonais Kitamura qui fait des trucs de fous avec trois francs six sous.
Alors que bon nombre de realisateur etranger qui arrive a Hollywood délaisse leur style ( et leur couilles ) chez eux et se font bouffer par le systeme, Kitamura arrive avec sa frime et il est pas pres de changer, c'est du pur Kitamura, lui la suggestion y connait pas ( de toutes façon ici ça aurait servit a rien ) c'est du bon gros bourrin ( m'attendais quand même a plus de bourrinage et un bodycount plus élevé ) ou pour une fois le sang numerique m'a trop embetté, et là on en a du sang et plein de barbaques et tout plein cadre et bien entendu stylisé avec tout plein de meurtre bien graphique ( et tres premier degré, on est pas là pour rigoler ) : tout ce qui peut etre arraché l'est et tout ce qui peut etre coupé l'est aussi, on a aussi des coups de marteau ( tres classe le marteau en plus ) ou de crochet tout en finesse, la camera subjective lorsque la tete est coupé c'est bien la classe quand même et ça rend super bien, le fight dans le metro avec la camera qui tourne autour ( comme dans Azumi ) c'est la classe et ça claque !!
Bon par contre a coté de ça Kitamura ça l'emmerde un peu de filmé son histoire, les scenes intimiste c'est pas son truc y pose sa camera et part fumé une clope, faut dire qu'il est pas aidé par un script pas top : toute la partie avec la copine du heros est en trop, en plus elle est pas crédible et change sans arret de réaction, et pis ras la bol des scenes de cul tout habillé !!!! :mrgreen: y a un gros coup de mou au bout d'une heure ( ça essaye d'approfondir l'histoire mais au final ça allourdit ) heureusement ça repart bien avec un final apocalyptique.
Reste plein de questions sans réponses : c'est quoi ces putains de pustules ??, c'est qui le conducteur ?? euh pourquoi y relache le heros la premiere fois ?? pourquoi la blonde n'est pas topless ?? pourquoi Brooke Shields ne meurt pas dans d'atroce souffrance ??
Vinnie Jones en tueur y a pas a dire c'est une idée de genie ( façon lui même dans les films de merde il en impose ), le heros joué par je sais pas qui est pas trop mal, sa copine ( joué par la journaliste qui fait une partie de jambe en l'air avec iron man ) sert a rien et dessert l'histoire plus qu'autre chose.
La photo bleuté est vraiment bien et ça rend vraiment bien lors des scenes dans le métro.
Sympa au final mais pas le grand film d'horreur espéré vu l'association prestigieuse de depart.

7/10
Critiques similaires
Film: Midnight meat train
Note: 5,5/10
Auteur: caducia
Film: Midnight meat train
Note: 6,5/10
Auteur: Kareem Said
Film: Midnight meat train
Note: 7/10
Auteur: ril
Film: Midnight meat train
Note: 7/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Midnight meat train
Note: 8,5/10
Auteur: Heatmann

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar zack_ » Mar 17 Mar 2009, 21:29

Tu es dur avec le loup garou de Paris!
La scène avec Lhermitte est trop bien et puis celle sur la tour effel aussi :D
Après c'est clair qu'on est loin du 1er opus!
zack_
 

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Scalp » Mer 18 Mar 2009, 13:47

je suis pas dur je suis juste :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Chaser (The) - 8,5/10

Messagepar Scalp » Mer 18 Mar 2009, 17:45

8.5/10

Chugyeokja de Na Hong-jin - 2008

SPOILER

La crème du polar Coréen et du polar tout court, d'ailleurs depuis ce polar on a finalement pas eu grand chose de mieux et c'était ptet bien le début de la fin pour le polar coréen. Na Hong-Jin pour son premier film (qu'il a aussi écrit) s'en sort vraiment a merveille, un film qui pu la maitrise de vieux briscard, il évite tous les pièges de ce genre de film ainsi ça tombe pas dans la violence gratuite et esthétique ( d'ailleurs y a quelques scènes hors champs qui fonctionnent à merveille : notamment le petit tabassage dans le poste de police avec les flics qui attendent tranquillement dans le couloir, on a juste les bruits ). Ici quand on tue ça fait mal et c'est pas beau a voir, c'est lent et douloureux, mais le réalisateur n'en rajoute pas, le serial killer avec son marteau c'est pas Vinnie Jones dans Midnight Meat Train.
C'est tendu du début à la fin ( cte tension la scène avec le tueur qui va acheter ses clopes, tu te dis non c'est pas possible ), juste un petit ( mais vraiment tout petit ) bémol pour la fin un poil convenue finalement mais elle change un peu de la noirceur total des films coréen..
On retrouve la même police incompétente que dans Memories of Murder, plus efficace avec un lanceur de caca qu'avec un vrai criminel, ce qui donne lieu une fois de plus a des scènes totalement décalées typiquement asiatique.
L'intrigue arrive a être captivante pendant prés de 2h et c'était pas gagné vu la tournure que prend le film après 30 minutes, on sent un vrai sens du rythme et du timing (pour les révélations). Qu'on nous dévoile l'identité du tueur rapidement c'est déjà arrivé mais que ce même tueur se trouve arrêté aussi rapidement c'est original et du jamais vu. Et ça marche parfaitement, c'est tendu avec une intrigue qui se tient de bout en bout ( ça souffre d'aucun raccourci facile, chaque avancé se fait de manière logique avec des petits indices disséminés tout au long du film et même les passages avec la gamine sont pas saoulant ( et ça aussi c'était pas gagné au départ, limite pathos facile ). Et dans un film aussi sombre ça permet de terminer sur une petite lueur d'espoir.
Ce qui frappe surtout c'est cette putain de maitrise, c'est juste beau, le plan a ras le sol avec la caméra qui recule en filmant la fille attaché c'est ça du cinéma. La ville de nuit et pluvieuse avec toutes ces ruelles sombres et désertes est superbement filmée, la ville devient un personnage a part entière, la scène avec le marteau qui va s'abattre sur la pauvre victime avec le temps qui s'arrête, une mélodie douce et là on se dit que le "héros" va surgir pour la sauver au dernier moment comme dans tout polar merdique qui se respecte bein non pas ici, la pauvre meurt, la scène est vraiment marquante parce qu'on l'aime vraiment son personnage, alors qu'elle apparait très peu on s'est très vite attaché à elle.
Le film réserve aussi 2 courses poursuite vraiment maitrisées ( et on apprend dans les bonus que l'éclairage des petites ruelles ont été bien galère ), ou le découpage est parfait et ou a un moment le tueur se pète la gueule par terre et repart aussitôt ( c'était pas dans le script, le réalisateur a gardé la scène ), de plus elle est ultra réaliste, les 2 protagoniste étant vite a bout de souffle du coup le combat qui suit sans ressent grandement avec des gestes approximatifs.
Filmé efficacement sans aucune esbroufe, chaque plan est justifié, chaque mouvement de caméra est réellement travaillé.
Ca frôle vraiment le sans faute. Na Hong-Jin était alors un nouveau nom a retenir mais pour moi ses 2 films suivants même si loin d'être honteux m'ont clairement pas convaincu, surtout celui à base de secte vaudou ou je sais plus quoi, et pour le moment c'est clairement l'homme d'un seul film.
KIM Yun-Seok est vraiment convaincant et l'évolution de son personnage de mac qui veut juste retrouver ses filles ( et juste pour retrouver son pognon ) au départ, est intéressante, et il va tout faire pour y arriver ( à grand coup de claque dans la gueule quoi ) et son enquête va se transformer en lente rédemption via une prise de conscience qui ne fait jamais sortie de nul part, si le film est si prenant c'est en grande partie grâce à ce personnage, HA Jeong-Wu qui interprète le tueur s'impose comme un excellent acteur passant de la nonchalance ( trop fort comment il avoue les meurtres ) à la folie totale, et le fait qu'on ne sache rien de lui et de ses motivations c'est bien aussi ça le rend encore plus enculé et imprévisible, SEO Yeong-Hee est quand à elle vraiment tichoux, elle rend son personnage attachant immédiatement, tout le reste du casting est impeccable.
Un film noir, sombre, sans concession et limite malsain qui fait pas dans la dentelle, et un polar dans la lignée des meilleurs film asiatique du genre voir plus, dommage que le polar coréen soit rentré dans une sorte d'autoparodie constante, c'était quasiment le seul pays a faire encore des bons polars, aujourd'hui y en a plus.
Critiques similaires
Film: Chaser (The)
Note: 10/10
Auteur: Alegas
Film: Chaser (The)
Note: 8/10
Auteur: zirko
Film: Chaser (The)
Note: 6,5/10
Auteur: lordpolo
Film: Chaser (The)
Note: 9/10
Auteur: Eikichi Onizuka
Film: Chaser (The)
Note: 7,5/10
Auteur: Dunandan

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2009

Messagepar Niko06 » Mer 18 Mar 2009, 18:47

toi t'es allé au cinéma??? :shock:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13001
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO