[Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Modérateur: Dunandan

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Logan » Mer 18 Juil 2012, 13:35

:super:

Meilleur polar européen de la décennie et ouais le personnage principal est un enculé sans faille attachant et jouissif.
Logan
 

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Mer 18 Juil 2012, 16:28

Tient y a bien moyen que je monte au dessus de 9 pour celui là.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60087
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Logan » Mer 18 Juil 2012, 20:33

Deja t'étais à 8 gros rapiat avant que je le revois :eheh:

(Tu comptes te le refaire la?)
Logan
 

Batman Begins - 8/10

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 19 Juil 2012, 10:29



Si il y a bien une chose que l'on ne peut retirer à ce Batman version Christopher Nolan, c'est d'avoir instauré de nouveaux standards pour les films de super héros. Nous sommes ici à l'opposé de l'esprit Marvel et de son parti-pris beaucoup plus léger, coloré voire par moment aseptisé (même si quelques réussites ne sont pas négligeables comme X-Men First Class, Kick Ass, Spiderman 2). Même s'il ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté des adorateurs du Dark Knight version papier (difficile de plaire à tout le monde), une relecture du premier volet de cette nouvelle saga s'apprécie encore plus lorsque l'on fait fi de toutes les sources d'inspiration (et elles sont nombreuses) accessibles.

En marge de son lourd héritage dans l'univers foisonnant du comics, les réalisateurs qui se sont frottés au plus iconique des vengeurs masqués n'ont jamais dérivé de leurs visions personnelles du personnage créé par Bob Kane (Burton et son approche gothique/foire aux freaks, Schumacher et se vision nanaresque à tendance crypto gay et enfin Nolan et sa patte emprunte de noirceur mais aussi reflet de notre époque). Batman sur le papier, c'est une chose. A l'écran, ça en est une autre.



En décidant de nous conter les origines de l'alter ego de Bruce Wayne, Nolan prend son temps mais le fait bien. Les 45 premières minutes du film sont une mise en bouche de premier choix qui martèlent puissamment le message souhaité par les scénaristes (faisons table rase du passé). Traumatisé par la mort de ses parents lorsqu'il était enfant, Bruce Wayne est un homme en quête d'identité, qui cherche sa voie dans un monde qu'il ne comprend pas. Sa chère Gotham City est vérolée, rongée jusqu'à l'os par le crime et sous le joug de la corruption qui gangrène toutes les instances dirigeantes, autoritaires et financières. Sa rencontre avec Ra's Al Ghul, son parcours initiatique, l'affrontement de ses peurs primales, tout dans ce long épilogue carré contribue à la richesse et la cohérence du Batman nouveau, du plus petit détail (les armes, manier l'artifice et le théâtral) au leitmotiv idéologique (tomber pour apprendre à se relever, seule compte la volonté d'agir).

De retour à Gotham City, il est dorénavant temps de mettre en pratique tous ces enseignements. Continuant de tracer son sillon dans une veine réaliste, le film prend presque des allures de polar poisseux, bien aidé par l'armée de décorateurs qui ont fait des bas-fonds de la cité corrompue une poubelle à ciel ouvert. Les premières menaces sont rapidement écartées (Falcone, interprété par un Tom Wilkinson un peu trop cabotin) mais là encore, plutôt que de saboter le travail narratif effectué jusque là (il aurait été par exemple facile de mettre en place un bad guy over charismatique), la team Nolan continue à privilégier la volonté d'agir d'un Batman qui se heurte à la réalité noire qui règne autour de lui.

Même si la menace est belle (le plan fomenté par Ra's Al Ghul et l’Épouvantail a quand même de la gueule), ces deux ennemis gardent une dimension humaine, presque palpable et à mille lieux du défilé de freaks instauré chez Burton par exemple. Je gardais un mauvais souvenir des scènes de baston à l'époque de la sortie ciné et même si le montage ultra cut et le manque de recul nuit à l'impact, ça reste tout à fait correct même si décevant au regard de l'apprentissage ninja relaté plus tôt. En revanche, les phases furtives sont plutôt réussies, bien aidées par un mixage sonore habile qui distille minutieusement le sentiment d'effroi des larbins apeurés par la menace planante.

Le film jouit également d'un casting trois étoiles. Dans le costume du Dark Knight, Bale est bon (il a surtout la tête de l'emploi) même s'il a du mal à garder une intonation identique lorsqu'il fait la grosse voix (fausse bonne idée vu la difficulté qu'il a à jouer sur les mêmes octaves). Il est surtout entouré de seconds rôles de premiers choix (Morgan Freeman, Michael Caine et Gary Oldman, tous parfaits dans leurs rôles respectifs de Fox, Alfred et Gordon). Du côté de l'opposition, Murphy et Neeson sont plutôt bons même s'ils sont plus en retrait du fait de la volonté narrative de ne pas imposer de menace trop importante dans ce premier volet. Seule la miss Holmes fait un peu tâche au mileu de toutes ces stars. Elle n'est pas irrécupérable mais a parfois des expressions faciales complètement inappropriées à ses lignes de texte.



Evidemment, tout n'est pas parfait, on peut regretter un léger manque d'action, un manque de plans iconiques, une utilisation décevante et survolée de l'asile d'Arkham (quel dommage) mais finalement Nolan s'est surtout attaché à poser des bases solides pour sa trilogie, privilégiant les tourments et les origines de son héros plutôt que l'esbrouffe visuelle masquant une coquille vide (genre Avengers). Moins bancal que dans mes souvenirs, ce Batman Begins est une franche réussite.

8/10
Critiques similaires
Film: Batman Begins
Note: 7,5/10
Auteur: Waylander
Film: Batman Begins
Note: 9/10
Auteur: padri18
Film: Batman Begins
Note: 8,25/10
Auteur: Heatmann
Film: Batman Begins
Note: 7,5/10
Auteur: pabelbaba
Film: Batman Begins
Note: 7/10
Auteur: Hannibal

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6319
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Dunandan » Jeu 19 Juil 2012, 20:03

Critique juste je trouve :super: : t'as bien compris les enjeux de ce Begins, qui ne peut pas fonctionner comme entité individuelle (à l'inverse de X-men le commencement par exemple). C'est le genre de film qui s'enrichit à chaque vision selon moi. Vivement que je me le refasse quand le troisième sortira. Là c'est trop récent pour je me fasse une rétro.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
King Kong
King Kong
 
Messages: 20462
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar caducia » Jeu 19 Juil 2012, 20:06

tout le monde me copie. :mrgreen: belle critique :super: , je voulais me refaire dark knight ce soir mais j'hésite...il est trop bien le choc sera violent par rapport au 1er.
Avatar de l’utilisateur
caducia
Hulk
Hulk
 
Messages: 15094
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 19 Juil 2012, 20:16

Merci pour vos réactions, mon coeur s'emplie de joie. :D

J'avais vraiment un souvenir exécrable des scènes de baston au ciné. Je ne sais pas si c'est le grand écran qui accentuait le côté fouillis ou si c'est parce que d'autres tacherons sont encore plus excités en salle de montage que ne l'étaient leurs aînés mais j'ai trouvé ça plus regardable sur mon écran du salon.
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6319
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Dionycos » Jeu 19 Juil 2012, 20:47

Mouais, en revoyant ce Batman Begins il y a quelques mois, j'ai encore trouvé les scènes de baston complètement foirées et hyper frustrantes. C'est vraiment LE défaut du film. Et c'est d'autant plus dommageable dans un film sur le Chevalier Noir, censé offrir son lot de baston classe et de plans iconiques.
Dès que Batman entre en action, on y croit moyen à cause de la caméra qui semble ne pas réussir à capter l'action.

Mais autrement, c'est du bon, l'ambiance est géniale et constitue la grande force du film. Pour moi, c'est 7/10.
Image
Homeward bound. I wish I was
Avatar de l’utilisateur
Dionycos
Alien
Alien
 
Messages: 7028
Inscription: Lun 26 Sep 2011, 15:38

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar pabelbaba » Jeu 19 Juil 2012, 22:37

Pareil, vu uniquement sur petit écran et c'était ridicule tellement les scènes de stomb n'avaient aucune ampleur. Mention spéciale à l'invasion du manoir, joli bordel ultracut!
Image
Allez, Mark, c'est Sophie qui te demande de revenir!
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Superman
Superman
 
Messages: 23105
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Dark Knight, Le Chevalier Noir (The) - 9/10

Messagepar Jimmy Two Times » Mar 24 Juil 2012, 09:57



On peut sans trop de risque affirmer que ce second volet de la trilogie du Dark Knight réalisée par Christopher Nolan surpasse son prédécesseur. Malgré quelques défauts agaçants (dont un plutôt surprenant, Gotham City est devenue une mégalopole froide et impersonnelle alors que dans Begins, la pègre batifolait dans les bas fonds poisseux de la cité de Bruce Wayne), le film jouit surtout de l’intronisation d'un bad guy mémorable qui s'avère être la source de satisfaction principale du film, le Joker.

Dès la scène d'introduction, excellent hommage aux films de casse (on pense inévitablement à Heat, et on retrouve avec plaisir un William Fichtner bien classe shotgun à la main), l'ennemi préféré de Batman nous montre son caractère imprévisible, son humour grinçant et son goût pour la démesure et pour les plans sans accrocs. Bien loin du fantassin incarné par Jack Nicholson dans la version de Tim Burton, le regretté Heath Ledger délivre une performance remarquable, très peu commune dans un blockbuster de ce calibre. On peut même dire qu'il surclasse son illustre aîné même si la comparaison est difficile tant les partis-pris sont différents.Quatre ans après la hype entourant sa mort conjointement à la sortie du film, le constat est d'autant plus lucide, sa performance est majuscule et ne doit rien d'autre qu'à son talent. Son personnage est une source de plaisir intarissable qui ne cesse de gagner en épaisseur au fil des minutes à mesure que son plan machiavélique se dévoile.


Face à lui, Bale est correct en Chevalier Noir un peu paumé qui désespère devant la folie qui gangrène perpetuellement l'esprit de ce nouvel ennemi. A titre personnel, je regrette un peu le manque de charisme de Bruce Wayne, qui ne trouve rien d'autre que de se faire passer pour un riche playboy écervelé amateur de bimbos pour éviter d'attirer les regards sur sa double personnalité. Heureusement, un troisième personnage vient apporter son sel et la consistance manquant au héros, je parle évidemment d'Harvey Dent/Double Face. Aaron Eckhart est plutôt gâté par ce personnage bien écrit et véritable pilier du récit.



Côté action, c'est indéniablement mieux que dans le premier opus, les morceaux de bravoure sont légion (merci le Joker) avec en point d'orgue une excellente poursuite trépidante et pétaradante à souhait mettant aux prises un cortège de poids lourds, semi remorques et autres fourgons blindés. Nolan retient un peu ses erreurs et préfère les scènes de destruction à la baston, ce qui évite de retrouver les problèmes de Begins et ses trop nombreuses scènes de combat ultra cut (il y en a encore quelques unes mais c'est un peu mieux shooté).

Le scénario est franchement carré pour une production de ce type, emprunt d'une noirceur encore plus soutenue même si on pourra regretter le climax un peu trop moralisateur lors des séquences avec les otages des bateaux. Certains dialoguent insistent également inutilement sur l'absence de motivation du Joker. Le mec est un pourri intégral ayant pour seule ligne de conduite de faire régner le chaos et le script essaye d'atténuer l'absence d'empathie émotionnelle qui le caractérise en surlignant un trauma au final inexistant. C'est juste un gros cinglé machiavélique, pas besoin de chercher à l'excuser pour rassurer les âmes sensibles...

Dans les seconds rôles, on retrouve avec plaisir Morgan Freeman et Gary Oldman, toujours aussi sobres et impliqués, eux les adeptes du cachetonnage. Michael Caine interprète un Alfred toujours aussi serviable et touchant. Le cast féminin est encore une fois réduit à peau de chagrin et on ne peut pas dire que l'on gagne au change avec Maggie Gyllenhaal à la place de Katie Holmes, la seule bonne idée la concernant étant de la voir
mourrir


Au final, le rythme du film est parfaitement mâitrisé, on ne s'ennuie pas une minute, et les quelques défauts sont pour ma part de simples broutilles devant le plaisir procuré par ce Dark Knight réjouissant et sous l'emprise vampirique d'un immense bad guy. Depuis sa sortie, combien de blockbusters de cette envergure se sont avérés aussi réussis et réjouissants? La liste ne doit pas être bien longue...

9/10
Critiques similaires

I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6319
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar caducia » Mar 24 Juil 2012, 11:47

Well done ! :super:
Avatar de l’utilisateur
caducia
Hulk
Hulk
 
Messages: 15094
Inscription: Sam 09 Juin 2007, 12:57
Localisation: on the red carpet

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar zack_ » Mar 24 Juil 2012, 13:40

Image
Quand on y pense c'est assez hallucinant comme travail de post-prod. Y a 30 ans on aurait vu ça on aurait été horrifié.
zack_
 

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar Mark Chopper » Mar 24 Juil 2012, 13:50

Non, si tu veux voir quelque chose de vraiment horrifiant : clique.

Image
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 42896
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar zack_ » Mar 24 Juil 2012, 13:52

:eheh:
zack_
 

Re: [Jimmy Two Times] Mes critiques en 2012

Messagepar maltese » Mar 24 Juil 2012, 14:35

Sacré film tout de même Batman Forever, ce n'est pas Batman lui-même qui dira le contraire :

Image
Avatar de l’utilisateur
maltese
Predator
Predator
 
Messages: 3539
Inscription: Jeu 26 Mai 2011, 12:29

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO