[Alegas] Mes Critiques en 2024

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Alegas, Modérateurs du forum

[Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Alegas » Lun 01 Jan 2024, 16:47

Top 2024


Image
Image Image
Image Image Image
Image Image Image



Films vus en 2024 :

Janvier :

1 : Land of the Pharaohs, Howard Hawks, 1955, TV VOST : 5,5/10
2 : The Mummy, Stephen Sommers, 1999, Blu-Ray VOST : 7/10
3 : The flying deuces, A. Edward Sutherland, 1939, TV VOST : 4/10
4 : College, Buster Keaton & James W. Horne, 1927, Truc VO : 6/10
5 : Inu-Oh, Masaaki Yuasa, 2022, Truc VOST : 5/10
6 : Les Misérables, Jean-Paul Le Chanois, 1958, TV VF : 6,5/10
7 : The skeleton dance, Walt Disney, 1929, TV VO : 6/10
8 : The lion in winter, Anthony Harvey, 1968, TV VOST : 6,5/10
9 : The Lego Movie, Phil Lord & Christopher Miller, 2014, Blu-Ray VOST : 8,5/10
10 : Vermines, Sébastien Vaniček, 2023, Ciné VF : 7/10
11 : Silent night, John Woo, 2023, TV VOST : 6/10
12 : 3:10 to Yuma, James Mangold, 2007, TV VOST : 7,5/10
13 : Expend4bles, Scott Waugh, 2023, Truc VOST : 0/10
14 : Kaibutsu, Hirokazu Kore-eda, 2023, Ciné VOST : 6,5/10
15 : Neukdaesanyang, Kim Hong-sun, 2022, Truc VOST : 4,5/10
16 : The sons of Katie Elder, Henry Hathaway, 1965, TV VOST : 5/10
17 : Asada-ke !, Ryōta Nakano, 2020, Truc VOST : 7/10
18 : Proxima, Alice Winocour, 2019, TV VOST : 7,5/10
19 : Suzume no tojimari, Makoto Shinkai, 2022, Truc VOST : 5/10
20 : Picnic at Hanging Rock, Peter Weir, 1975, TV VOST : 6,5/10
21 : Thriller 40, Nelson George, 2023, Truc VOSTA : 6/10
22 : La Dolce Vita, Federico Fellini, 1960, TV VOST : 5/10
23 : AVP : Alien vs. Predator, Paul W.S. Anderson, 2004, TV VOST : 4,5/10
24 : Mackenna's gold, J. Lee Thompson, 1969, TV VOST : 6/10
25 : Tendre poulet, Philippe de Broca, 1978, TV VF : 6,5/10
26 : Fire, Baptiste Fraboul, Esther Lamassoure, Julie Le Forban, Valentin Serre, Léna Gittler & Florent Sabuco, 2023, TV VO : 6,5/10
27 : Quem Salva, Laure Devin, Maxime Bourstin, Nathan Medam, Charles Hechinger, Titouan Jaouen & Philippe Meis, 2023, TV VOST : 6,5/10
28 : The Promise, Terry George, 2016, TV VOST : 4/10
29 : Shin Masked Rider, Hideaki Anno, 2023, TV VOST : 4/10
30 : Mona Lisa, Neil Jordan, 1986, TV VOST : 7/10
31 : Tetris, Jon S. Baird, 2023, Truc VOST : 5,5/10
32 : Casino Royale, John Huston, Robert Parrish, Val Guest, Joseph McGrath & Ken Hughes, 1967, TV VOSTA : 1,5/10
33 : Ju Dou, Zhang Yimou & Yang Fengliang, 1990, Ciné VOST : 7/10
34 : Perfect days, Wim Wenders, 2023, Ciné VOST : 6,5/10
35 : Independence day, Roland Emmerich, 1996, TV VOST : 6/10
36 : Poor things, Yorgos Lanthimos, 2023, Ciné VOST : 7/10
37 : The Appointment, Lindsey C. Vickers, 1981, Ciné VOST : 6,5/10
38 : Meet the Feebles, Peter Jackson, 1989, Truc VOST : 7/10
39 : WarGames, John Badham, 1983, TV VOST : 6/10
40 : Air, Ben Affleck, 2023, TV VOST : 5,5/10
41 : Alien vs Predator : Requiem, Colin & Greg Strause, 2007, TV VOST : 1,5/10
42 : Les ratés, Costa-Gavras, 1958, Blu-Ray VF : 6/10
43 : Independence Day : Resurgence, Roland Emmerich, 2016, TV VOST : 2,5/10
44 : High time, Blake Edwards, 1960, DVD VOST : 4/10
45 : Holiday, George Cukor, 1938, TV VOST : 6,5/10
46 : The Darjeeling Limited, Wes Anderson, 2007, TV VOST : 7/10
47 : Piper, Alan Barillaro, 2016, TV VO : 7/10
48 : The greatest showman, Michael Gracey, 2017, TV VOST : 2/10
49 : Les chambres rouges, Pascal Plante, 2023, Ciné VF : 8/10
50 : Il deserto dei Tartari, Valerio Zurlini, 1976, DVD VF : 5/10
51 : La bonne année, Claude Lelouch, 1973, TV VF : 7/10

Février :

52 : El espinazo del diablo, Guillermo Del Toro, 2001, Ciné VOST : 8/10
53 : Feast, Patrick Osborne, 2014, TV VO : 7,5/10
54 : Lou, Dave Mullins, 2017, TV VO : 7/10
55 : The zone of interest, Jonathan Glazer, 2023, Ciné VOST : 6/10
56 : The Iron Claw, Sean Durkin, 2023, Ciné VOST : 6,5/10
57 : Da hong deng long gao gao gua, Zhang Yimou, 1991, DVD VOST : 6,5/10
58 : Systemsprenger, Nora Fingscheidt, 2019, TV VOST : 7,5/10
59 : Flic story, Jacques Deray, 1975, TV VF : 2/10
60 : May December, Todd Haynes, 2023, Ciné VOST : 7/10
61 : 20 ans d'écart, David Moreau, 2013, TV VF : 5/10
62 : Get a horse !, Lauren MacMullan, 2013, TV VOST : 6,5/10
63 : Greystoke : The Legend of Tarzan, Lord of the apes, Hugh Hudson, 1984, DVD VOST : 6,5/10
64 : Knight and day, James Mangold, 2010, TV VOST : 4/10
65 : What we do in the shadows, Taika Waititi & Jemaine Clement, 2014, Truc VOST : 7,5/10
66 : Dune, Denis Villeneuve, 2021, Ciné VOST : 7,5/10
67 : True Grit, Henry Hathaway, 1969, TV VOST : 6,5/10
68 : Dì yī lèi xíng wéi xiǎn, Tsui Hark, 1980, Ciné VOST : 7/10
69 : Electrocuting an elephant, Edwin S. Porter, 1903, Truc VO : 0/10
70 : Be my Valentine, Charlie Brown, Phil Roman, 1975, DVD VOST : 6/10
71 : 10 things I hate about you, Gil Junger, 1999, TV VOST : 6/10
72 : Hidden figures, Theodore Melfi, 2016, TV VOST : 6/10
73 : Moonfleet, Fritz Lang, 1955, Ciné VOST : 4,5/10



Découvertes coups de cœur de l'année :

Image Image Image Image Image



Séries vues :

The Beatles : Get Back
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Poil de carotte (1932) - 7,5/10

Messagepar Alegas » Lun 01 Jan 2024, 17:27

Image


Poil de Carotte de Julien Duvivier
(1932)


C’est peu dire que la version muette de 1925 m’avait un peu laissé sur ma faim, et je questionnais d’ailleurs dans ma critique d’alors le fait que les faiblesses pouvaient peut-être venir du récit d’origine, mais cette version, nettement plus réussie, me prouve que j’étais dans l’erreur. Des réalisateurs qui s’auto-remakent, ce n’est pas toujours pour les meilleurs résultats, mais ici, en l’occurrence, c’est clairement à ranger parmi les réussites, tant Duvivier arrive à livrer une version plus aboutie de celle qu’il avait livré sept ans plus tôt. Le choix est curieux vu le peu d’écart entre les deux versions, mais il se trouve que Duvivier considérait la version de 1925 comme son meilleur film, et pensait qu’il y avait matière à livrer un film différent sur la même histoire. Pari réussi : si on retrouve bien le même récit bien connu, Duvivier propose un film très différent de celui qu’il avait fait, deux raisons principales aidant. La première, et la plus évidente, est de livrer cette fois un film sonore. Exit donc les fulgurances formelles muettes de la précédente version, et on pourrait penser que le son allait pousser Duvivier à une forme plus sage, mais le fait est qu’il s’avère aussi inspiré qu’auparavant. La mise en scène est plus subtile, recherchant une réelle corrélation entre l’état d’esprit du personnage principal et son environnement (sublime jeux de lumière et composition d’image par moments), on sent que Duvivier a pris du galon techniquement en quelques années.

L’autre raison, c’est l’émotion : la version muette, aussi bien réalisée et racontée soit-elle, avait du mal à créer de l’empathie vis à vis du personnage de François Lepic, et c’est chose réparée avec cette seconde adaptation. Pour le coup, Duvivier remporte complètement son pari : son film cache bien son jeu pendant la majeure partie du récit, puis vient bouleverser son spectateur sur un ultime acte grandiose. Une réussite qui doit aussi bien à un travail formel (super montage alterné lorsque Poil de Carotte envisage le suicide alors que son père comprend la gravité de la situation) qu’aux performances des comédiens : le jeune Robert Lynen trouve là le rôle de sa (trop courte :| ) vie, Harry Baur est excellent en père Lepic quasiment muet mais qui explose de sa présence physique, et puis surtout Catherine Fonteney est parfaite en mère Lepic, c’est la garce ultime, le genre qu’on adore détester. Un très bon Duvivier qui annonçait le niveau de qualité de ses meilleurs films à venir.


7,5/10
Critiques similaires
Film: Poil de carotte (1932)
Note: 8,5/10
Auteur: Olrik

"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Hand (The) - 7/10

Messagepar Alegas » Mar 02 Jan 2024, 15:21

Image


The Hand de Wong Kar-wai
(2004)


A la base, The Hand est un segment d’Eros, film à sketches où Wong Kar-wai, Antonioni et Soderbergh réalisaient chacun un segment. A l’heure où le metteur en scène hongkongais semblent vouloir revenir sur l’entièreté de sa filmographie (et pas toujours pour le meilleur si on en croit les révisions des photographies et cadres des restaurations de certains de ses films), il propose une version longue de ce moyen-métrage, où sont ajoutées grosso modo une quinzaine de minutes inédites. L’occasion idéale pour revenir sur une époque où, à mon sens, le réalisateur était au pinacle de sa carrière, où son style était en pleine maturation (le segment avait été tourné en plein milieu du tournage de 2046). Découvrir ce film aujourd’hui, c’est se rappeler quel sacré formaliste était Wong Kar-wai, qui arrivait à combiner à la fois une façon de filmer Hong Kong et les humains qui la peuplent, qu’il a développé toute sa carrière, mais aussi une beauté plastique qui s’est définitivement imposée avec In the mood for love. C’est d’autant plus vrai avec ce film qui donnent l’impression de retrouver les décors de la première partie de carrière (les rues et la fabrique qui rappellent Les anges déchus, l'appartement final de Gong Li qui fait penser à ceux de Happy together) mais avec une forme plus posée qui fait la part belle aux décadrages, surcadrages, hors-champs, lents travellings et reflets en pagaille.

Le pitch est simple : un apprenti tailleur tombe amoureux d’une belle cliente prostituée après que cette dernière lui ait prodigué une masturbation, et va continuer à l’habiller pendant des années sans lui déclarer sans amour, alors qu’elle sombre peu à peu dans la pauvreté et la maladie. Une histoire racontée sans bouts de gras (difficile d’imaginer ce qui a été ajouté à cette version tant chaque scène paraît nécessaire) en moins d’une heure, et qui est pourtant, à mon sens, l’une des plus émotionnellement fortes de la carrière du réalisateur. Sans doute que les prestations sans failles des deux comédiens principaux jouent beaucoup dans cette appréciation : Chang Chen est de ce genre d’acteurs capables de faire passer beaucoup de choses malgré un visage en apparence monolithique, et Gong Li est ni plus ni moins que la beauté incarnée, avec une fragilité à fleur de peau décelable sur chaque plan où elle apparaît (quel dommage que la carrière de cette actrice se soit étrangement calmée à la fin des années 2000). Une belle tragédie sensuelle qui donnerait presque envie de rêver d’un long-métrage entier, mais peut-être que la qualité du métrage tient aussi dans sa durée, qui force Wong Kar-wai à aller à l’essentiel, et à taper le plus juste possible.


7/10
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Mark Chopper » Mar 02 Jan 2024, 15:37

révisionnisme des photographies et cadres


Je choisirai un autre mot à ta place.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 42896
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Alegas » Mar 02 Jan 2024, 15:40

:?:

C'est la filiation entre les deux mots qui te gêne ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar osorojo » Mar 02 Jan 2024, 15:43

Révisionnisme n'a sans doute pas le sens que tu souhaitais ici ^^ Réajustements peut-être.

C'est ressorti en salle le mois dernier c'est ça ? Ou c'est visible quelque part ailleurs ?
Avatar de l’utilisateur
osorojo
King Kong
King Kong
 
Messages: 21227
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Alegas » Mar 02 Jan 2024, 15:48

Sorti uniquement en salle via Jokers. Une sortie blu-ray va probablement suivre si ce n'est pas déjà annoncé.

Et si c'est bien le mot révisionnisme qui gêne, je ne vois pas trop ce que je pourrais utiliser d'autre comme terme. Réajustement ne serait pas assez négativement connoté.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Mark Chopper » Mar 02 Jan 2024, 15:51

La définition du mot ne colle pas du tout avec ce que tu souhaites exprimer : https://www.larousse.fr/dictionnaires/f ... isme/69137

Sinon j'ai l'impression que tu parles de ce montage comme d'une nouveauté. Mais je l'ai vu il y a 4 ans :chut:

Edit : le bon mot ici est "révision" tout simplement.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 42896
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Alegas » Mar 02 Jan 2024, 15:54

Ok, j'étais persuadé que le mot pouvait être utilisé sans connotation politique, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas (ce qui est étrange tout de même, vu que le mot révision peut être utilisé dans ce sens).

Mark Chopper a écrit:Sinon j'ai l'impression que tu parles de ce montage comme d'une nouveauté. Mais je l'ai vu il y a 4 ans :chut:


Cette version est officiellement sortie en 2020 effectivement, mais inédite en France jusqu'ici. Tu l'avais vu comment ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Jed_Trigado » Mar 02 Jan 2024, 15:57

Ca l'était mais visiblement le terme de négationnisme employé de base ne plaisait pas suffisamment.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14092
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Mark Chopper » Mar 02 Jan 2024, 15:58

Cette version est officiellement sortie en 2020. Tu l'avais vu comment ?


Albanie. Dispo sur worldscinema.org depuis octobre 2020.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 42896
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Alegas » Mar 02 Jan 2024, 16:07

Intéressant ce site, je me note ça.
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 48978
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar osorojo » Mar 02 Jan 2024, 16:23

WC si ça pouvait être un service VOD, je serais abo à l'année :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
King Kong
King Kong
 
Messages: 21227
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar Mark Chopper » Mar 02 Jan 2024, 16:48

Les mecs exaucent même les vœux. Ce sont des bons génies.
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 42896
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Re: [Alegas] Mes Critiques en 2024

Messagepar osorojo » Mar 02 Jan 2024, 17:08

Qu'est-ce que tu entends par là ?
Avatar de l’utilisateur
osorojo
King Kong
King Kong
 
Messages: 21227
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO