[Godfather] Mes critiques en 2010

Modérateur: Dunandan

Martial Club - 8/10

Messagepar Godfather » Mar 02 Nov 2010, 10:54

Martial Club (Liu-Chia Liang - 1981)

Image

Quasiment que du bonheur celui-là !

Le rythme est impeccable avec de nombreux combats qui viennent ponctuer le film du début à la fin. C'est même presque trop soutenu d'ailleurs. Mais ça passe sans aucun souci, Liu proposant comme souvent un éventail de styles et de techniques vertigineuses. On a d'ailleurs droit à 2 très longues danses du lion qui représentent les summum du genre. Les néophytes trouveront ça surement interminable, j'ai trouvé ça pour ma part sublime.

Les autres scènes sont plus traditionnels dans le plus pur style Liu Chia Liang mais jamais décevante au contraire. Le final dans la ruelle de plus en plus étroite sort évidement du lot et Tsui Hark s'en est fortement rappelé pour Seven Swords. Une scène d'anthologie à se refaire en boucle.

Quant à l'intrigue, elle fait intervenir Wong Fei-hung pour notre plus grand plaisir et si l'évolution du personnage n'est pas le fort du film, la vision des arts martiaux du réalisateur transforme une kung-fu comedy banale en un manifeste pacifiste qui prône le respect et la découverte d'autres cultures au travers des arts-martiaux. La démonstration si elle a recours à des "méchants" un peu manichéens ne tombe pas pour autant dans la naïveté. Le final acquiert de la sorte une émotion inédite pour le genre.

8/10
Critiques similaires
Film: Martial club
Note: 7/10
Auteur: Heatmann
Film: Martial club
Note: 8/10
Auteur: puta madre

Image
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

Armée des morts (L') - 3/10

Messagepar Godfather » Mar 02 Nov 2010, 16:12

L'Armée des Morts (Dawn of the Dead, 2003) de Zack Snyder

Image

Oh le mauvais film que voilà !
Pourtant ça commence bien, a peu jusqu'au générique avec une ambiance bien tendue, nerveuse et claustrophobe même dans ses plans larges (très beau travelling aérien sur la voiture de l'héroïne filant sur l'autoroute)...

Mais après ça... débandade brutale et regrettable.
A commencer par un manque totale de tension, à part la découverte du magasin aucun moment n'est parvenu à me tortiller sur mon fauteuil... Et histoire de bien faire baisser ce sentiment de trouille, le réalisateur nous offre deux passages clipesque tout joyeux, mignon et rigolo (envoyant balader la notion du temps par ailleurs)...

Mais le pire sont les personnages : Rarement ils ne seront aussi comportés de manière aussi absurde et pitoyable (le comble étant atteint avec la fille et son chien - animal qui devrait décidément être bani de tous films)

Des personnages inexistants, fades, sans saveurs, sans profondeurs, sans personnalité, sans vie....

Mais peut être est-ce un choix du réalisateur pour nous mettre sur la voix de la fin...
Et en parlant de cette fin ! Mon dieu !
Composé avec des petits flash vidéo sensé faire malsain et glauque, j'ai eu l'impression de toucher le fond.

J'ai pas encore vu le vrai (et unique ?) de Romero mais après ça, je ne peut pas être déçu...

3/10
Critiques similaires
Film: Armée des morts (L')
Note: 8/10
Auteur: Waylander
Film: Armée des morts (L')
Note: 7/10
Auteur: Jimmy Two Times
Film: Armée des morts (L')
Note: 8/10
Auteur: Scalp
Film: Armée des morts (L')
Note: 7/10
Auteur: Jack Spret
Film: Armée des morts (L')
Note: 7,5/10
Auteur: Jetjet

Image
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Mar 02 Nov 2010, 16:13

Mais j'aime bien les perso du film notamment le gros badass avec sa moustache.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Mar 02 Nov 2010, 16:29

:shock: PUTAIN QUE 3 ! c'est le meilleur film de zombie des 00's . snyder a relancer le genre bien mort avec ce remake bien sentie . je le trouve tres bon j'ai bcp en tout cas , presque a la hauteur de l original
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Mar 02 Nov 2010, 16:31

Bein moi c'est limite je préfère le Snyder :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Mar 02 Nov 2010, 16:33

arf , l original je preferer effectivement les persos , leur evolution , leur cheminement , ils ont des meilleur reaction je trouve et l environement est mieux utiliser , mais ouai le snyder il est quand meme excellent quoi
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Godfather » Mar 02 Nov 2010, 17:39

Heatmann a écrit: :shock: PUTAIN QUE 3 !

Je peut monter jusqu'à 4 si tu veux :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Godfather » Mar 02 Nov 2010, 17:51

Cloverfield (Matt Reeves - 2008)

Image

"Cloverfield" est une petite bombe visuelle. Le concept est très intéressant, filmer caméra au poing l'invasion d'un mystérieux monstre dans New York, et le pire c'est que ça marche.
Si la première partie qui lance l'histoire des personnages du film est longue et vite lassante, le film démarre bien et crée une ambiance haletante jusqu'à la fin. "Cloverfield" transcende les genres du film de monstre et du film catastrophe.
C'est très beau, très bien rendu, très réaliste, à croire que ce monstre a vraiment visité New York... Si le foisonnement de films fantastique ultra-réalistes, filmés caméra au poing, devient agaçant, il y en a certains qui se démarquent, comme le petit bébé de Matt Reeves.
Épatant.

8/10
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Mar 02 Nov 2010, 17:52

Miam le caca c'est bon :bluespit:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Mar 02 Nov 2010, 18:11

raaaah godfather t'as souvent des bon choix de film et de note, mais la tin cloverfield , pfff , j'ai aussi trouver bien naze
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Alegas » Mar 02 Nov 2010, 21:02

Cloverfield ça passe encore. C'est sympa la première fois que tu le vois pour la surprise. Mais c'est clair que c'est pas un film qui va rester longtemps en mémoire.

Par contre, t'es sévère avec le Snyder, ok c'est pas du grand art mais le film est quand même meilleur que l'original. Peut être que tu pourras revoir la note une fois le Romero visionné. :mrgreen:

Heatmann a écrit::shock: PUTAIN QUE 3 ! c'est le meilleur film de zombie des 00's .


:nono: Nan, le meilleur film de zombie des 00's c'est Danny Boyle qui l'a fait. 8)
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 46441
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Casino - 10/10

Messagepar Godfather » Mar 02 Nov 2010, 23:24

Casino (Martin Scorsese, 1995)

Image


De tous les films de Scorsese, je pense que Casino est celui qui est le plus significatif de son oeuvre. Même si j'ai un chouïa plus de préférence pour Les Affranchis, Casino est le genre de film qui se regarde en boucle tant c'est ennivrant par son rythme, ses plans ses répliques, ses acteurs, ses musiques, son ambiance, ses références ... bref ... tout. On retrouve tout de Scorsese. Dés le début, le générique dépoussière Hitchcock car comme pour Goodfellas et Les Nerfs à vifs il réutilise dans son équipe au générique le même concepteur de générique comme il avait brillamment réutilisé Bernard Hermann dans Taxi Driver.

Dés les premiers plans, tous les éléments du thriller sont déjà installés. Conforté ensuite par une présentation magistrale de 25 minutes dans les coulisses du Tangers avec la voix-off entre Sam Ace Rothstein (parfait De Niro alias Frank Rosenthal) et Nicky Santoro (Joe Pesci qui crève l'écran alias Tony Spilotro dit "La fourmi"). L'ascension de ces mafiosos est présentée sur ses trois premiers quart d'heure de manière exaltante et flamboyante. Il clôturera le film de la même manière, sur l'integralité de la musique House of the rising Sun. Une nouvelle fois il utilise une variété extraordinaire de musique (les Stones avec Gimmy Shelter et Can't You Hear Me Knockin' entre autre et bien d'autre musique) mais aussi des procédés de montages avec procédés d'une richesse absolue (fondus en zoom géniaux par exemple). Et la scène finale lors de la mort de Pesci et de son frère est d'une violence frigorifiante.
Scorsese paufine ses plans et sa mise en scène d'une précision absolument sidérante. Cette fois il a les moyens de la part d'Universal aprés son (plus grand) succés commercial avec Les Nerf à Vifs. Et ça se voit. Carte blanche. D'un sens du détail merveilleux, alternant le clip, le documentaire, le thriller, la biographie et même un peu la politique en plus des clins d'oeil cinématographiques nombreux et trés subtils. Et puis au point de vue technique c'est d'une fluidité absolue : Jamais un film n'a été si rythmé, si fluide et si musicalement mis en scène. Bien qu'oppressé par les studios pour le montage en point de vue du temps, Casino est un chef-d'oeuvre du montage.

Scorsese associe énormément de genre et se fait un film à l'image de tout son talent. Le fait qu'il soit un peu touche donne une richesse incroyable à Casino. Beaucoup de sa cinéphilie fait surface ici ; encore plus que dans Les Affranchis. Sa violence, son virtuose, sa noirceur, sa démarche instructive qui a de la classe avec des personnages extrêmement bien travaillés. Rares des films atteignent une interprétation si fine et si magnifique des acteurs. Joe Pesci est vraiment exceptionnel en nerveux de service. Un personnage incroyablement flippant (un peu moins que dans Les affranchis quand même) avec du charisme et de la classe, hyper violent et complètement fou. C'est vraiment le rôle de Joe Pesci car il monopolise vraiment le premier rôle. Ensuite De Niro qui bien evidemment est charismatique à souhait, et collabore pour la huitième fois avec le cinéaste. Scorsese explose littéralement les limites de ses interprètes. Comme pour tout ses films, Scorsese fait place à l'improvisation au lieu des dialogues. Mais son travail minutieux pousse les acteurs à se surpasser. Dans aucun des films du cinéaste un acteur n'est mauvais.
Confirmation avec Sharon Stone (alias Ginger) qui détient (c'est incontestable) le meilleur rôle de sa carrière. Si elle n'a pas reçu d'oscar avec la poisse habituelle du cinéaste à chaque cérémonie, elle est absolument incroyable dans ce rôle de pute névrosée qui pousse à la chute de Rothstein. Complètement métamorphosée et si vénéneuse que la seule envie que l'on a c'est de la gifler si ce n'est pas de la tuer. Le reste du casting est également prestigieux comme James Woods en Mac, Kevin Pollack, Dick Smothers, Don Rickles...

Du point de vue scénario et narration, c'est exactement le même travail que pour Les Affranchis. Scorsese reprend l'auteur du livre à ses côtés pour le scénario avec le même Nicholas Pileggi. Le travail de recherche fut également un sacré champs de bataille. Si Pileggi pour ses fameux livre avait interviewé tous les membres de la mafia en prison pour Goodfellas, il a fait de même pour le livre Casino et les films de Scorsese.
L'écriture de scénario fut un travail jour et nuit de plusieurs mois de rassembler un maximum d'information au téléphone, visite en prison, témoignage dans les casinos, les congrés politiques, les cabinets d'avocats ... toute l'Histoire fiscale des Casinos bref un travail extrêmement minutieux une nouvelle fois. Le film est construit un peu dans l'esprit des Affranchis. On commence in médias res, ensuite le générique, une voix-off qui nous introduit. On entre dans la fiction puis on a à nouveau le dénouement sur voix-off sur la fin. Et également on a le même point de vue. Dans Les Affranchis c'est beaucoup plus intimiste car on suit uniquement le parcours d'Henry Hill. Ici c'est une nouvelle fois le rêve américain mais à une échelle bien plus grande. Et une nouvelle fois Scorsese et Pileggi se fonde sur le quotidien et le détail en dehors d'une intrigue du polar classique. Il est ciblé sur les personnages. C'est un style qu'il faut aimer. Perso je trouve ça merveilleux. Une narration auquel l'intrigue se fonde sur du quotidien et du documentaire... c'est unique et propre à ces deux films de Scorsese.

Injustement considéré comme un pâle remake des Affranchis à sa sortie, Casino n'a pas convaincu les distributeurs et les producteurs lors des avants premières. Les mauvaises langues l'ont directement mis comme une reprise des Affranchis mais à Las Vegas. Grosse erreur. Casino est pour moi un développement des Affranchis. et du Temps de l'innocence qui sont trois films parallèles et uniques. Si Les Affranchis reste le chef-d'œuvre qu'il est pour moi c'est parce qu'il n'est en aucun cas déshonoré par Casino, et vice versa. Ces deux œuvres utilise des techniques de narrations (que je trouve de fabuleuse) similaires mais jamais il n'est question de se copier. Si Casino ne fut pas rentable pour Hollywood... il sera tout de même un des Scorsese des plus grands, des plus complets, des plus forts, des plus beaux et des mieux mis en scène.
Tout le talent de Scorsese est d'associer ses connaissances, innover, et donner un point de vue à la fois documentaire, spectaculaire et personnel. Pour ma part bien plus fort que Tarantino reconnu en tant que cinéphile talentueux, Scorsese offre une panoplie du cinéma fascinante. Si Tarantino, les frères Coen et Scorsese sont les plus grands metteurs en scène cinéphiles d'Hollywood, le plus ancien des quatre reste un chef de file incontestable. Tarantino a des fans bien précis, Les Coen aussi quoiqu'un peu moins ciblé et Scorsese le fait de s'ouvrir partout et surtout contrairement au réalisateur de Pulp Fiction et de ne pas être prétentieux me donne une préférence beaucoup plus grande à ce cinéaste. Que ce soit dialogues, mise en scène, musique...

Casino est un sacré monument dans l'œuvre du cinéaste et pour ma part dans mes films et ma conception du grand cinéma. Ce n'est pas du simple divertissement... c'est d'une profondeur incroyable. Une tension, un fil narratif fascinant ... je comprend que l'on ne puisse pas aimer la narration pour ceux qui aiment les intrigues bien ficelées. Comme tout il faut de tout pour tout le monde... pour moi ce film avec Les Affranchis reste du pur cinéma sans prétention et virtuose.

10/10
Critiques similaires
Film: Casino
Note: 10/10
Auteur: Killbush
Film: Casino
Note: 7,75/10
Auteur: dagokhiouma
Film: Casino
Note: 8,5/10
Auteur: nicofromtheblock
Film: Casino
Note: 10/10
Auteur: Heatmann
Film: Casino
Note: 9/10
Auteur: alinoe

Image
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Mer 03 Nov 2010, 00:20

on est bien tous d'accord sur casino , et super critique , bien que tu ai mit le nom des perso reel qui on inspirer le film :super:

tient j'avais pas fait gaffe a martial club en haut de page , j en ai fait une critique aussi il y a peu , c'etait bien cool en effet , ca arrete pas , c'est euphorique :love: une tres bonne suite direct a l'excellent combat des maitres :super:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Godfather] Mes critiques en 2010

Messagepar zack_ » Mer 03 Nov 2010, 09:44

C'est bien Godfather faut pas se faire influencer avec clovercaca (mince je le nomme comme Scalp maintenant ce film) - perso j'ai trouvé ce film très innovant :super:
Sinon je suis jaloux de nouveau de la critique de Casino je pense pas en faire une aussi jolie...
zack_
 

Impasse (L') - 10/10

Messagepar Godfather » Mer 03 Nov 2010, 18:53

L'Impasse (Brian De Palma - 1993)

Image

Carlito's Way est sans aucun doute le meilleur film du partenariat Al Pacino / Brian De Palma. Très au dessus du remake Scarface, il traite une nouvelle fois de l'univers de la pègre, des gangsters, de la Mafia... C'est un véritable chef d'oeuvre du suspense, parfaitement structuré et riche en émotions.

Si Sean Penn est méconnaissable dans ce rôle d'avocat plus monstrueux qu'il n'y paraît, il ne vole en aucun cas la vedette au grand Pacino (qui trouve ici son plus beau rôle). Le plan séquence de la gare est magistral et les rebondissements sont surprenants (surtout le dénouement).

Bref, je ne trouve pas grand chose à redire sur ce film qui frise la perfection. Brian De Palma prouve qu'il peut tout réaliser (ou presque) : le film d'épouvante avec Furie, l'opéra rock avec Phantom Of The Paradise, le thriller psychologique avec Pulsions, le polar avec Blow Out... A ce jour, Carlito's Way constitue son dernier grand film. Une oeuvre pessimiste et complexe sur un homme en quête de rachat. Sublime.

10/10
Critiques similaires
Film: Impasse (L')
Note: 9,5/10
Auteur: Alegas
Film: Impasse (L')
Note: 9,5/10
Auteur: Hannibal
Film: Impasse (L')
Note: 10/10
Auteur: Riton
Film: Impasse (L')
Note: 10/10
Auteur: Pathfinder
Film: Impasse (L')
Note: 9,5/10
Auteur: Velvet

Image
Avatar de l’utilisateur
Godfather
Batman
Batman
 
Messages: 1894
Inscription: Ven 10 Juil 2009, 19:58

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO