[Waylander] Mes critiques en 2011

Modérateur: Dunandan

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 20:17

Pourtant tout esrt fait pour : elle débarque de nulle part, elle cherche à avoir pleins d'infos et apparait toujours là om il faut quand il faut. Physiquement on la montre même plus forte que le perosnnage du film et son mascara nous renvoit au très gros plan de l'oeiel de quelqu'un qui se maquille. Vers la fin, dans l'école dès que le mec s'approche de la vérité elle décide de s'en aller et entend apparement des voix que lui n'entend pas ...je pensais vraiment que le film partirait dans un trip psycopathe scziphrène etc..en bfait non on nous sort un vieux twist avec la mère du mec bourré qu'on voit 2x et qui n'a aucun impact dans l'intrigue. Je suis peut-être passé à côté.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 20:19

Scalp a écrit:T'es dur là.


Je trouve pas. Je vois rien d'exceptionnel. C'est sympa sans plus. de tous les films (peu en fin de compte) en NetB que j'ai vu c'est le moins bon sur la forme. Après le reste c'est de l'intrigue mille fois vue depuis être en 10x mieux.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 22 Oct 2011, 21:40

Bein dans le genre thriller a base de meurtre comme ça, j'en ai pas vu des masses de mieux que les Diaboliques et la réal sur les scènes importantes du film elle est vraiment haut de gamme.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 21:42

:shock: bah putain.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 22 Oct 2011, 21:44

Bein les 10 dernières minutes c'est mieux que pas mal de Hitchcock réunit ( vu que tu parlais de Hitckock ) et puis la dimension fantastique que prend le film apporte un gros plus à la fin.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 21:52

Perso j'ai trouvé ça naze et la fin je l'avais grillée dès le début (enfin la première fin pas le twist gratuit et bidon de la dernière phrase). Le film ya que les 10 dernières minutes de bien quoi. Le reste ça se regarde c'est vraiment sans plus même niveau mise en scène. ENfin je sais pas mais dans le même genre (plus ou moins) Psycho c'est d'un tout autre niveau. Bon c'est plus récent de 6 ans mais quand même. Le fait de pas avoir été sur le cul à la fin joue peut-être mais franchements les fins gratuits de ce style ça me gave. Comme les frissons de l'angoisse. je préfère quand ça a l'intérêt par rapport à l'histoire, au background d'un perso etc... là ya des films la fin devrait te mettre sur le cul mais ça arrive tellement comme un cheveux sur la soupe qu'aun final tu te demandes si c'est pas super faciel d'écire u ntruc pareil : tu racontes n'importe quelle histoire et à la fin tu dis qu'en fait c'était un mito, que le coupable c'est pas lui mais lui et puis ovilà après tu ta racontes j'ai écris un truc de dingue. :mrgreen: Bon voilà on est tous d'accord sur la fin dans les couloirs , sans musique etc...Citizen Kane en film à pseudo-twist c'est encore supérieur je trouve parce que ça a un écho très puissant et évocateur avec le passé du perso et notre attention.
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 22 Oct 2011, 21:59

La fin est pas gratuite car le fantastique plane sur le film pendant 1h, après oui Pyscho c'est mieux mais bon c'est le masterpiece de Hitchcock.
Et puis le trio fonctionne vraiment bien, c'est le genre de film qui se repose beaucoup sur ses acteurs et les personnages qu'ils interprète et puis Paul Meurisse est génial de bout en bout.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 22:00

Mouais. :mrgreen:
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 22 Oct 2011, 22:04

Après avoir peu vu de film en N/B ça fausse peut être le jugement, me rend pas compte, car franchement moi je trouve ça vraiment bon, c'est tape à l'oeil comme chez Hitchcock, y soigne sa réal, genre la longue séquence méthodique du meurtre je trouve que c'est de la grande mise en scène.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 22:09

Je trouve ça banal. Je vois pas à quel moment la scène sort du lot et peut se targuer d'être du grand cinéma. C'est des nans qui mettent un mec dans une baignoire quoi et même si tu crois vraiment que le mec est cané& bah le coup de la blonde qui camoufle le corps avec la nappe alors qu'après elles les desecnent à la caisse déjà jed captais un truc bizarre. Je trovue ça tiré par les cheveux en fait ce coup monté. L'aura fanstatique elle emprunte un peu le film mais on sait à la fin qu'i ln'en est rien donc revenir dessus avec le gamin qui dit avoir vu la directrice...bof. Mais on peut l'interrpéter come uj autre coup monté de la directrice Et du directeur pour tuert la blonde...du coup ça n'en finit pas. Ca me saoule. :mrgreen: Le film est pas nul hein mais voilà j'ai juste été& happé par la fin en fait. Bon la petite je sais pas qui sais mais je la soulève. :mrgreen: (genre l'Enfer de Clouzot j'ai zappé dessu en terme de mise en scène c'est.... :shock: truc de dingue mais bon c'est de l'inachevé et c'est plus récent).
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Sam 22 Oct 2011, 22:14

Avec nos yeux de gars ayant tout vu forcément le coté fantastique on y croit pas, mais moi le coté où est passé le corps je trouve que ça fonctionne bien, Clouzot se demerde bien.
Après la réal oue c'est pas tape à l'oeil, oue c'est académique mais le meurtre on y croit, tout le coté méthodique du truc est sacrément bien retranscrit et puis fuck les 10 dernières minutes c'est du Carpenter avant l'heure.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

7 samouraïs - 8/10

Messagepar Waylander » Sam 22 Oct 2011, 22:22






Avec Les Sept Samouraïs, Kurosawa préfigure le chambara, film de sabres et père du western crépusculaire sous bien des aspects (plusieurs grands cinéastes cite le réalisateur japonais comme influence) en instaurant dès le début une dimension épique divertissante assumée à travers laquelle l'humour et la légèreté se marient étonnement à une profondeur pessimiste où le destin des grands Samouraïs devient incertain ou fatal. Le fin des grands guerriers japonais touche à sa fin ; le mythe finit par dévier : certains sont des bandits, d'autres deviennent très pauvres, des clochards ambulants, des alcooliques, des perdants...Kurosawa revoit donc totalement l'image même du Samouraï pour ne dresser un portait humaniste et lucide : les héros du film sont , au départ, des lâches (les paysans) et des solitaires errants (les 7 samouraïs) possédant chacun une personnalité propre même si pas toujours bien exploité : autant on se souvient mémorablement de Toshiro Mifune (le meilleur personnage du film , le plus ambigu mais surtout le plus attachant) ou du chef, Kambei, l’illustre ancien charismatique et sage (Takashi Shimura dont le digne descendant pour le faciés et le style se trouve être Morgan freeman) mais encore le jeune disciple, naïf et insouciant, préférant regarder les arbres et cueillir les fleurs puis flirter avec une jeune femme que se battre) et le taciturne expert et très courageux, lui aussi, expérimenté. Les autres sont moins présents, moins écrits mais heureusement, l'ambiance générale du film, son ton et les scènes de groupe sont tellement agréables que l'on est de suite charmé par le faux optimisme du film : ce sont plus des anti-héros que traitent le cinéaste dans les 7 samouraïs. Les villageois et paysans ne sont que des trouillards versatiles et menteurs mais innocents et pacifiques.







Leur multiples agressions par les malfrats les ont rendus comme eux (Mifune et son discours l'expose clairement).
Impressionnant pour l' époque avec la bataille finale assez longue mais surtout les décors et les costumes d'époques, on peut le dire, Kurosawa signait là LE film d'aventure japonais par excellence, certes dépassé sur pas mal de détails (les combat aux sabres, le découpage des batailles et même le jeu des acteurs ici très souvent proche du cabotinage mais pour le personnage de Mifune c'est totalement voulu : le reste du casting en impose finalement assez peu sauf le grand ?) mais clairement bien réalisé : le metteur en scène abuse un peu trop des volets (aucun fondu au blanc ni au noir) mais souligne son style en liant très souvent le champ et le contre-champ sur le même plan : une façon de briser les conventions et de marquer un renouveau du langage ciné en permettant des gros plans sur un personnage puis, en arrière-plan les réactions d'autres protagonistes ou comment économiser des shots au montage. D'autres scènes sont vraiment bluffantes : cette profondeur de champ exceptionnelle pour un film 1.33 de 1955 en N&B laisse bouche-bée.






L'oeil est de suite charmé par une imagerie souvent bien marquée (sans être omniprésente) : sous la pluie ; dans les bois, le regard des défenseurs sur les collines environnantes ou sur les ennemis éloignées d'une centaine de mètre...des plans déjà vus dans certains films de genre comme King Kong ou The Most Dangerous Game mais ici , c'est asiatique, c'est un des premiers films du réalisateur donc ça pose un niveau évidemment recherché. Quand bien même l’intrigue est plutôt linéaire, le tout est néanmoins une putain d'influence pour toute une culture : mangas, jeux-vidéos (les RPG sont basés sur le même style d'histoire et de narration on doit trouver une bande de mecs pour nous accompagner dans une aventure afin de défendre le faible, l'opprimé, on passe par des villages, on parle beaucoup aux habitants, de nombreux dialogues etc.;;puis vient le voyage et la préparation, l'entrainement, le combat final). Les acteurs ne paraissent pas très bons avec un sabre dans les mains et les combats manquent d'envergure mais le film est tout de même jouissif par son côté précurseur.







Quelques plans-séquences sympas (mais rare) comme le circulaire qui montre l'assemblée assis en demi-cercle autour des samouraïs qui et deux ralentis très discrets mais au style avant-coureur de ceux de Peckinpah.Il faut l'avouer, le film n'est malheureusement pas parfait : l'écriture est vraiment bien rythmée c'est indéniable mais l’ambiguïté des personnages , le background historique et le traitement « zéro » des bandits font que les Sept Mercenaires, le remake de John Sturges, est peut-être plus consistant : plus court, plus profond et mieux développé au niveau des personnages et de la toile de fond (même le méchant a droit à une écriture, une vraie présence etc...).L'empathie pour les thèmes de l’histoire est plus facile d'accès. Sur les films japonais sont a souvent l'impression d'un certain hermétisme et à moins de connaître l’Histoire du pays, les spectateurs étrangers peuvent être un peu largués (malgré l'écriteau succin juste avant que le film commence).La durée du film de Kurosawa peut restreindre le public potentiel mais il faut savoir que ces 3h passent comme une lettre à la poste tant le long-métrage est passionnant et « amusant » : le savant mélange de tons impose une œuvre aux thèmes universels, simples et essentiels.





Critiques similaires
Film: Sept samouraïs (Les)
Note: 10/10
Auteur: Val
Film: Sept samouraïs (Les)
Note: 10/10
Auteur: puta madre
Film: Sept samouraïs (Les)
Note: 7/10
Auteur: Alegas
Film: Sept samouraïs (Les)
Note: 9,5/10
Auteur: Zeek
Film: Sept samouraïs (Les)
Note: 10/10
Auteur: Dunandan

Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Heatmann » Sam 22 Oct 2011, 23:07

la matrice du cinema modern et pis stoo, tu verras , plus tu le vois ( et c est un film qu on a tres souvent envie de revoir , enfin normalement quoi ) et plus on l aime et on y decouvre des trouvaille, des idees , des metaphore , bref , une vrai merveille
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Alegas » Sam 22 Oct 2011, 23:27

Faut que je le vois. :mrgreen:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 46441
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Waylander] Mes critiques en 2011

Messagepar Scalp » Dim 23 Oct 2011, 06:51

T'aimera pas, c'est en N/B et y des bridés :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58699
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO