#Réalisateur# Gaspar NOÉ

Les débats sur les réalisateurs, les producteurs, les acteurs...

Modérateurs: Dunandan, Alegas

#Réalisateur# Gaspar NOÉ

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 14:02

Image


Né en Argentine, Gaspar Noé passe son enfance entre Buenos Aires et New York. A l'âge de 12 ans, il arrive en France. Après des études de philosophie et de cinéma à l'Ecole Louis Lumière de Paris, il réalise ses premiers courts métrages dans les années 80 : Tintarella di luna et Pulpe amere.

En 1991, il crée sa propre société de production Les Cinémas de la zone, avec sa compagne Lucile Hadzihalilovic et réalise le moyen métrage, Carne, l'histoire d'un boucher qui élève seul sa fille handicapée mentale. Le film obtient le Prix de la semaine de la Critique et la Mention du Prix de la Jeunesse au Festival de Cannes.

Gaspar Noé tente alors de produire une version longue de ce film sans pourtant parvenir à réunir les fonds nécessaires. Après une apparition dans le Dobermann de son ami Jan Kounen, il entreprend de produire La Bouche de Jean-Pierre, réalisé par Lucile Hadzihalilovic. Grâce à l'aide financière de la styliste Agnès B., il parvient deux ans plus tard à achever Seul contre tous, la suite de l'errance de ce boucher qui a désormais perdu son travail et va se réfugier dans la haine et la violence. Présenté à Cannes en 1998, le film fait scandale en raison de son ambiguïté idéologique.

En 2002, Noé choque à nouveau avec Irréversible, également présenté en compétition officielle à Cannes, dans lequel le couple star Vincent Cassel et Monica Bellucci campe un couple confronté au viol et à la vengeance froide et sauvage.

Gaspar Noé choisit ensuite d'orienter sa carrière vers le court métrage. Dans le cadre d'un projet de lutte contre le sida intitulé 8 (un long métrage composé de plusieurs segments réalisés par différents metteurs en scène), il réalise "SIDA" en 2005, relatant le quotidien d’un burkinabé atteint de cette maladie. La même année, il tourne "We Fuck Alone", un film pornographique réalisé pour le collectif Destricted, composé de plusieurs courts métrages questionnant la représentation de la sexualité à l'écran. Parmi les cinéastes ayant participé à ce projet, étaient présents Larry Clark (Bully en 2001, Ken Park en 2002, etc.) et Sam Taylor-Wood (Nowhere Boy en 2009, etc.).

En 2007, après plusieurs tentatives, il débute enfin le tournage d'Enter the Void, un long métrage mêlant science fiction et drame qui se déroule à Tokyo et dont la sortie en salles est prévue pour 2010. Nonobstant la réputation sulfureuse de Noé à Cannes depuis Irréversible, le film y est projeté à l'occasion du 62ème festival, en 2009.

Les années qui suivent marquent la participation de Gaspar Noé à différents films à sketches avec une prédisposition marquée une nouvelle fois pour le cinéma de genre, comme pour le projet collectif 42 One Dream Rush (2009) ou The Theatre Bizarre 2 : Grand Guignol (2013). Le cinéaste prend également part au film collectif 7 jours à la Havane (2012) auquel participent d'autres grands noms du cinéma mondial comme le Français Laurent Cantet, le Chilien Pablo Trapero ou l'Israélien Elia Suleiman.

Il faut attendre 2015 pour que Gaspar Noé revienne avec un nouveau long-métrage. Une fois n'est pas coutume, le réalisateur livre avec Love un film sulfureux dont lui seul a le secret puisqu'il y est question d'un ménage à trois tourné en 3D. Forcément très attendu, le film a de nouveau les honneurs du Festival de Cannes et se retrouve présenté en séance de minuit.





Filmographie :

1999 : Seul contre tous
2002 : Irréversible
2010 : Enter the Void
2015 : Love


ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

Re:

Messagepar Niko06 » Jeu 22 Jan 2009, 14:03

Solodzo a écrit: Irreversible c'est pas tout pourri. :x


Je parlais pas d'irreversible, j'adore ce film, mais du truc avec le gosse là :x
Mais j'étais sur que Riton adorait :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Niko06
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13005
Inscription: Jeu 19 Avr 2007, 18:23
Localisation: Paris

Re:

Messagepar Riton » Jeu 22 Jan 2009, 14:05

J'aime beaucoup Irréversible aussi 8)

D'ailleurs j'attends avec une grande hâte le prochain Gaspard Noé :love:
Mes DVD a vendre à partir de 0.70€ 8)
helldude™ a écrit:bik et moi vivions déjà le grand amour avant l'épisode de l'éjaculation faciale

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
Riton
Hulk
Hulk
 
Messages: 15046
Inscription: Mar 29 Mai 2007, 09:55
Localisation: Au CDR (Comité de Défense des Roux) puis après, At the McLaren's pub with Ted

Messagepar Solodzo » Jeu 22 Jan 2009, 14:06

kenshiro a écrit:
Solodzo a écrit: Irreversible c'est pas tout pourri. :x


Si

Le montage à l'envers repompé à Mémento (de l'aveux même de Gaspard Noé) : REPOMPE
7 personnes sur 10 on pas compris qu'il y a eu une "erreur" de la part de Cassel au cinéma (là encore son aveux même) : MAUVAIS SCENAR
Début filmé avec les pieds : BEURK
....

Mais bon un film ou il y a du viol et ou on casse du pd sa peut plaire à une certaine franche de la population
:twisted:


Alors là absolument pas d'accord, le début c'est voulu c'est pour foutre le spectateur mal à l'aise, de ce point de vue c'est réussi, le montage à l'envers repompe peut être mais ça sert complètement le scénar qui n'est absolument pas pourri, si tu monte le film à l'endroit ça n'a plus aucun intéret et c'est vrai que c'est cru, violent et vicéral mais c'est ce qui fait le sel du film, moi j'adore, Gaspard est un maître, trouve moi un seul réal français aujourd'hui capable de te pondre un film aussi puissant.
"Accroc à la Kro et à la creek, j'ai la trique..." Svinkels

Forumeur dissident.
Avatar de l’utilisateur
Solodzo
Predator
Predator
 
Messages: 3349
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 21:35
Localisation: Partout sauf ailleurs

Messagepar Riton » Jeu 22 Jan 2009, 14:08

Je suis entièrement d'accord avec Solodzo. Gaspard Noé c'est le seul réal français qui a des "couilles" et beaucoup de talent actuellement.
Mes DVD a vendre à partir de 0.70€ 8)
helldude™ a écrit:bik et moi vivions déjà le grand amour avant l'épisode de l'éjaculation faciale

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
Riton
Hulk
Hulk
 
Messages: 15046
Inscription: Mar 29 Mai 2007, 09:55
Localisation: Au CDR (Comité de Défense des Roux) puis après, At the McLaren's pub with Ted

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 15:09

HS : Pour finir sur irréversible un avis (bien écrit et intelligent) qui me semble très intéressant et que je partage



Fin du HS

Enfin chacun ces dé gôut 8)
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

Messagepar Solodzo » Jeu 22 Jan 2009, 16:28

kenshiro a écrit: HS : Pour finir sur irréversible un avis (bien écrit et intelligent) qui me semble très intéressant et que je partage



Fin du HS

Enfin chacun ces dé gôut 8)


Ramassis de conneries parsemées de raccourcis vaseux dans le seul but d'accréditer la thèse de l'auteur, on peut facilement retourner tous les arguments.
C'est assez gratuit.
"Accroc à la Kro et à la creek, j'ai la trique..." Svinkels

Forumeur dissident.
Avatar de l’utilisateur
Solodzo
Predator
Predator
 
Messages: 3349
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 21:35
Localisation: Partout sauf ailleurs

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 17:13

Gartuit comme la violence de ces films :eheh:

Bon par contre peut être qu'il faudrait que je vois ces autres films pour me faire un autre avis ?

Sel contre tous ca vaut quoi ? (possibilité de continuer en MP ton avis et celui des BOMiens m'intéresses sur ce film :wink: )
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

#Bio# Gaspar Noé

Messagepar zack_ » Jeu 22 Jan 2009, 17:18

...
zack_
 

Messagepar Solodzo » Jeu 22 Jan 2009, 17:19

Seul contre tous c'est carrément autre chose que Irréversible, beaucoup plus sobre visuellement et plus chercher sur le fond, c'est l'histoire d'un pauvre mec, français moyen, qui un jour pète les plombs et va tout perdre. Je ne t'en dis pas plus mais il est aussi marquant.

Carne c'est la préquelle de seul contre tous.
"Accroc à la Kro et à la creek, j'ai la trique..." Svinkels

Forumeur dissident.
Avatar de l’utilisateur
Solodzo
Predator
Predator
 
Messages: 3349
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 21:35
Localisation: Partout sauf ailleurs

Re: #Bio# Gaspar Noé

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 17:24

Merci à zack pour le recentrage (désolé du HS :oops: ) et à Soldozo pour son avis

Je vais essayer de me trouver seul contre tous ca fait longtemps que je voulais le voir mais j'avais été refroidis par irréversible
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

Re: #Bio# Gaspar Noé

Messagepar zack_ » Jeu 22 Jan 2009, 17:29

De rien - voilà même le 1er post est tout beau - A votre bon coeur! :D
zack_
 

Re: #Bio# Gaspar Noé

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 17:36

Zack il est énorme il passe d'un post ou je dis que je trouve Irréversible à chier à une bio complète de Gaspar Noé écrit "officiellement" de ma plume :shock:

Tu devrais faire de la politique toi :super:
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

Re: #Bio# Gaspar Noé

Messagepar Solodzo » Jeu 22 Jan 2009, 17:53

CE POSTE EST SUSCEPTIBLE DE CONTENIR DES SPOILERS



Pour en revenir à Irréversible, je ne vois pas le problème avec ce film.

Violence gratuite? mais si Gaspar Noé avait donné une justification au viol on l'aurait accusé de légitimer le viol, la vengeance qui découle de ce fait est compréhensible mais condamnable. C'est un faux procès.

Pour le pathos, je veux bien mais là aussi faux procès, Alex se fait violer, on apprend à la fin du film qu'elle est enceinte, deuxième ou troisième coup de massue sur le spectateur non plus visuel mais cette fois psychologique, il y aurait eu du pathos si on avait eu une scène larmoyante, criante genre "MAIS POURQUOI TANT DE HAINE" mode fin de la liste de Schindler j'aurais compris mais là il s'agit quand même d'un drame et je n'ai pas vraiment vu de pathos et accuser Noé de faire dans le pathos c'est assez marrant.

Pour le côté homophobe, alors là il y va un peu fort l'ami. Déjà c'est filmé dans un endroit qui existe qui s'appelle le Banque Club, le Tenia et le Rectum c'est un jeu de mot, il faut rigoler de temps en temps en mettant de côté sa morale bien pensante, ensuite toutes les scènes au Rectum sont filmés avec des figurants qui sont des habitués de l'endroit (ou de l'envers ça dépend), il filme la réalité, les côtés les plus obscurs de l'âme humaine, celle que personne ne montre.
Ensuite il tourne avec Coste et Noé lui même joue un client du rectum qui se masturbe.
Alors mais pourquoi avec choisit un backroom homo et sado maso, tout simplement pour le côté extrême et violent et parce qu'il ne t'aura pas échappé que dans des backroom gay il n'y a que des mecs, que c'est par l'homme que le mal arrive (le viol) et par l'homme qu'il continue (la vengeance).
Ensuite il dit qu'un homo qui viol une fille c'est tendancieux, je répondrais si il avait fait faire le viol par un hétéro l'aurait on accusé d'être hétérophobe?

Il ne faut pas chercher des sous entendu partout, le sujet du film est simple, on (les hommes) a tous un "Ténia" (non pas de jeu de mot svp) en nous qu'il faut maîtriser, la vengeance est humaine mais elle nous aveugle, d'où le coup de la confusion calculé par Noé, le spectateur se demande si lui non plus il n'a pas été aveuglé finalement et chaque acte est irréversible.

Je passe sur le montage à l'envers qui bien entendu sert le scénario puisqu'on découvre à la fin qu'elle est enceinte, sur le début filmé tout azimut, on ne filme pas un backroom comme on filme un mariage, il faut retranscrire l'effet glauque, de transe et d'excitation qui règne dans ce genre d'endroit.

En bref un film totalement misanthrope, cru, violent, c'est indéniable mais incroyablement puissant et marquant.
"Accroc à la Kro et à la creek, j'ai la trique..." Svinkels

Forumeur dissident.
Avatar de l’utilisateur
Solodzo
Predator
Predator
 
Messages: 3349
Inscription: Ven 01 Déc 2006, 21:35
Localisation: Partout sauf ailleurs

Re: #Bio# Gaspar Noé

Messagepar kenshiro » Jeu 22 Jan 2009, 18:14

et pour toi le fait que la personne faisant l'objet du lynchage n'est pas la bonne personne et qu'environ 7 personnes sur 10 ne l'ont pas compris tu l'analyses comment ?

Une erreur de la part de Noé ou une volonté de mettre en avant la folie de la vengeance et l'aveuglement de la violence



Pour revenir à ma vision du film je dois avouer que j'ai regardé la fin (ou plutôt le début :wink: ) en accéléré. Il faudra peut être que je lui donnes une deuxième chance.

Par contre il ne faut pas être étonné des réactions de dégoût ou d'adoration du film qui (je lui reconnais sans soucis ce bon point) va au bout de ses idées. Je te rejoins ainsi sur l'aspect "couillu" du film et du réal.

En parlant de film couillu j'attends impatiemment "Martyrs" que j'ai manqué au vu de sa distribution anémique en salle :|

Admin: Une balise spoiler existe :eheh:

EDIT KENSHIRO : faut bien faire bosser les admin :chut:
Avatar de l’utilisateur
kenshiro
Predator
Predator
 
Messages: 2695
Inscription: Sam 19 Juil 2008, 13:13
Localisation: au pays des étoiles

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO