[Dun] Mes critiques en 2020

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Dunandan » Sam 25 Jan 2020, 05:58

Mes films vus en 2020



Janvier

1 - Le seigneur des anneaux : La communauté de l'anneau, Peter Jackson (2001) : 9/10
2 - Le seigneur des anneaux : Les deux Tours, Peter Jackson (2002) : 8.5/10
3 - Le seigneur des anneaux : Le retour du Roi, Peter Jackson (2003) : 8/10
4 - Marriage Story, Noah Baumbach (2019) : 5.5/10
5 - Logan, James Mangold (2017) : 8.5/10
6 - Millenium Actress, Satoshi Kon (2002) : 8.5/10
7 - Klaus, Sergio Pablos (2019) : 8/10
8 - J'ai perdu mon corps, Jérémy Clapin (2019) : 7.5/10


Février

9 - Once upon a time in Hollywood, Quentin Tarantino (2019) : 9/10
10 - Marathon Man, John Schlesinger (1976) : 8.5/10
11 - Opération condor, Jackie Chan (1991) : 6.5/10
12 - Dragons Forever, Sammo Hung (1988) : 7/10
13 - Soif de justice, Sammo Hung (1984) : 6/10
14 - La hyène intrépide, Jackie Chan (1979) : 6/10
15 - Le flic de Hong Kong 2, Sammo Hung (1985) : 7/10
16 - First Mission, Sammo Hung (1985) : 7.5/10
17 - Song of the exile, Anne Hui (1990) : 7/10
18 - Warriors Two, Sammo Hung (1978) : 7.5/10
19 - Prodigal Son, Sammo Hung (1981) : 8/10
20 - Battleship Island, Ryoo Seung-wan (2017 : 8/10
21 - Mademoiselle, Park Chan-wook (2016) : 8.5/10
22 - The man from Nowhere, Lee Jeong-beom (2010) : 7/10
23 - Mystery Train, Jim Jarmusch (1989) : 8/10
24 - L'impossible monsieur bébé, Howard Hawks (1938) : 8/10
25 - Your Name, Makoto Shinkai (2016) : 7.5/10
26 - Veteran, Ryoo Seung-wan (2015) : 7/10
27 - 1917, Sam Mendes (2020) : 6.5/10
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Millennium Actress - 8,5/10

Messagepar Dunandan » Sam 25 Jan 2020, 06:11

Image
Millenium Actress, Satoshi Kon (2002)

Millenium actress nous narre l’histoire d’une vieille actrice japonaise que l'on accompagne à travers les époques qui ont marqué l’histoire du cinéma japonais. Jusque là, c’est assez classique. Sauf que cette évocation se double de la poursuite d’un amour semble t-il impossible, fuyant, dû aux aléas d'une existence marquée par la guerre. Et nous retrouvons ainsi une dynamique qui a fait le sel des films de Satoshi Kon puisque nous nous retrouvons face à une fuite en avant sublimée par une mise en scène qui entrelace différents styles du cinéma japonais (on reconnaît entre autres les films de Kurosawa, Godzilla, et Yoko Ono) et l’histoire d’une vie sans cesse animée par ce désir de rencontrer cet inconnu mystérieux.

Une histoire apparemment compliquée, mais il n’en est rien, grâce notamment à ces deux journalistes qui vivent ces événements de l’intérieur, dont l'un s’offre un rôle actif au sein de cette aventure mêlant habilement fiction et réalité (on le comprendra via un twist astucieux qui se fond complètement dans le propos), contre-point comique de cette histoire aux accents plutôt dramatiques. Une histoire que j’ai trouvée pour ma part profondément émouvante, déjà par son sujet qui se fait témoin de la fin d'une époque (du cinéma japonais, d'un pays et de ses moeurs) et de toute une vie, et par une mise en scène qui sait ménager parfaitement son rythme tout en nous offrant des séquences magnifiquement réalisées et variées, selon les styles empruntés. Avec évidemment une préférence pour la partie sur les films de samouraï, mais chacune est un plaisir constant pour les yeux. Bref, Millenium Actress, sous la forme d'un portrait de femme sacrément dynamique, est un véritable acte d'amour, ainsi qu'une ode à l'industrie du cinéma japonais et à son évolution.

Note : 8.5/10
Critiques similaires
Film: Millennium Actress
Note: 8,5/10
Auteur: Nulladies
Film: Millennium Actress
Note: 8,5/10
Auteur: Tarankita
Film: Millennium Actress
Note: 9/10
Auteur: Velvet
Film: Millennium Actress
Note: 7/10
Auteur: Alegas
Film: Millennium Actress
Note: 6/10
Auteur: caducia

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Logan - 8,5/10

Messagepar Dunandan » Sam 25 Jan 2020, 06:35

Image
Logan, James Mangold (2017)

Si on compare l’ensemble des films du MCU à Logan, ce dernier constitue un petit miracle en soi. Il nous offre enfin ce vers quoi un film de super-héros devrait tendre, et particulièrement lorsqu’il s’agit de Wolverine. Et l’ironie, c’est que justement, on sort presque complètement des codes du genre, pour nous plonger dans un univers westernien post-apo dans lequel il n’existe presque plus aucun super-héros, remplacé par des individus augmentés, sortes de mercenaires complètement déshumanisés. On retrouve donc un Wolverine tel qu'on l'avait rêvé, en quelque sorte : désabusé, individualiste (mais évidement sa coquille va montrer des ouvertures sinon il n'y aurait pas de film et ça colle en plus au personnage, ce paradoxe, cette tension), et qui montre les griffes sans vergogne lorsqu’on lui cherche noises, ce qui donne lieu à des séquences profondément violentes, voire gorasses. Ce qui fait écho à une situation d’urgence, où chaque protagoniste affiche une vulnérabilité sans précédent dans leur histoire, particulièrement Docteur Xavier, qui est en proie à des crises, ce qui n’est pas cool lorsqu’il détient l’un des pouvoirs les plus puissants du monde. Cinématographiquement parlant, Wolverine met aussi la barre très haute, et offre une leçon de mise en scène sans appel aux autres tenants du genre. Le précédent opus était déjà franchement pas mal, mais celui-ci va encore plus loin dans ce qu'il propose, d'autant plus qu'il peut se voir comme un pur stand alone même s'il offre aussi un point final idéal à la saga des X-Men, et donc forcément c'est mieux en termes émotionnels si on a appris à connaître un tantinet soit peu les personnages via les films qui ont précédé Logan. Ce qui est raccord avec la filmographie de Mangold, ce touche à tout efficace qui performe dans tous les genres, s'évertuant à chaque fois à exposer l'humain derrière l'icône. Et là ça ne rate pas, rarement un personnage de ce calibre a été aussi touchant.

Note : 8.5/10
Critiques similaires
Film: Logan
Note: 9/10
Auteur: padri18
Film: Logan
Note: 7/10
Auteur: caducia
Film: Logan
Note: 8/10
Auteur: Alegas
Film: Logan
Note: 10/10
Auteur: Scalp
Film: Logan
Note: 10/10
Auteur: Waylander

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Once upon a time... in Hollywood - 9/10

Messagepar Dunandan » Lun 03 Fév 2020, 17:34

Image
Once Upon a time in Hollywood, Quentin Tarantino (2019)

Le pitch de départ ne me tentait pas plus que ça, mais finalement Tarantino, fidèle à lui-même, utilise ce triste fait divers du milieu du cinéma pour nous amener ailleurs, et nous proposer ni plus ni moins, et le titre nous en donnait déjà une belle piste, sa vision de la fin d’Hollywood et également la fin d’une certaine époque. Une vision, quand on connait le bonhomme, forcément fantasmée, un brin surréaliste, mais aussi se dotant d’une douce mélancolie. Le résultat pourrait paraître décevant pour certains, car au fond, on suit essentiellement trois personnages de manière assez intimiste, sans avoir l’impression que l’intrigue décolle des masses, avec une dimension atmosphérique fortement mise en avant.

Et pourtant chacun s’avère diablement intéressant à suivre, que ce soit par le charisme (le casting, en or, n’est pas pour rien) ou la signification qu’ils dégagent par la fonction qu’ils occupent ou la destinée qui est la leur. Ils concentrent en quelque sorte l’essence cinématographique de cette époque, entre anciennes stars désirant se recycler, voire livrer leur chant de cygne (sublime séquence avec la jeune actrice), doublures résidant dans l’ombre (Brad Pitt vole à ce titre la vedette), ou encore nouvelle idylle tout juste sur le point d’être connue, mais encore assez anonyme pour se glisser dans une salle de cinéma et admirer ses effets sur le public (cette séquence est magique).

Et parlons-en de la réalisation. C’est juste une petite dinguerie. Elle est pourtant relativement discrète jusqu’au fameux climax tout droit sorti de Inglourious Basterds, mais elle est un vrai petit régal de tous les instants, multipliant les artifices et les formats d’image pour mieux nous immerger dans cette époque, encore une fois fantasmée à bien des titres (hormis évidemment les hippies et Bruce Lee qui prennent cher, à juste titre en ce qui me concerne). Et cette fin, juste à pleurer quand ce grillage s’ouvre, qui semble signifier que ces deux époques, symboles d’un tournant, pourraient se (ré)concilier. Un doux rêve…


Note : 9/10
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Alegas » Lun 03 Fév 2020, 17:37

Mais du coup c'est 8,5 ou 9 ?
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 39454
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Marathon Man - 8,5/10

Messagepar Dunandan » Lun 03 Fév 2020, 17:38

Image
Marathon Man, John Schlesinger (1976)

J’en avais presque plus aucun souvenir, et donc pour le coup, je le redécouvre presque entièrement. J’avais oublié à quel point ce film réussit à nous transmettre cette tension permanente, ingrédient essentiel pour son intrigue. Car en effet, on a l’impression que le danger peut surgir de n’importe où. À cet effet, la caméra laisse peu de lignes de fuite (et quand c’est le cas, on s’interroge encore si on est sécurité). Le protagoniste a beau s’entraîner au marathon, il semble qu’il ne peut pas s’échapper à son destin. Étudiant les effets du maccarthysme à une époque qui ne semble pas prêt d’affronter la réalité, ce n’est pas très malin. Bref, malgré au fond une intrigue qui tient sur un petit bout de papier (un ex-nazi exilé qui perd l’accès à ses diamants, et va tout faire pour les récupérer), celle-ci est diablement efficace et digne des meilleurs films de Hitchcock. Et la mise en scène le rend bien, économe en effets, et à l’image de l’intrigue, va à l’essentiel (grande bande-son en passant, la séquence du dentiste est d'autant plus traumatisante). Un grand thriller paranoïaque qui mériterait peut-être un peu plus de visibilité concernant le grand public.

Note : 8.5/10
Critiques similaires
Film: Marathon Man
Note: 8,5/10
Auteur: sylclo
Film: Marathon Man
Note: 8/10
Auteur: osorojo
Film: Marathon Man
Note: 8/10
Auteur: Hannibal
Film: Marathon Man
Note: 7,5/10
Auteur: Scalp

Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Dunandan » Lun 03 Fév 2020, 17:39

Alegas a écrit:Mais du coup c'est 8,5 ou 9 ?

C'était 9 effectivement, j'avais hésité jusqu'au dernier moment ^^ !
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar francesco34 » Mar 04 Fév 2020, 10:05

C'est bizarre que tu parles de manque de visibilité pour Marathon Man, il m'apparait quand même comme un des plus fameux thrillers des années 70 avec une belle notoriété et un Dustin Hoffman en pleine gloire à l'époque.
Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar pabelbaba » Mar 04 Fév 2020, 10:09

Je trouve qu'on en parle de moins en moins, au contraire de Parallax View ou Les Trois Jours du Condor.

Mais c'est peut être à cause de Thoret qui cite plus facilement les deux autres.
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Hulk
Hulk
 
Messages: 15665
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar osorojo » Mar 04 Fév 2020, 10:52

Je rejoins Francesco, les gens connaissent 20x plus Marathon man que Parallax view, info sure :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16270
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar pabelbaba » Mar 04 Fév 2020, 10:56

Nan mais Marthe Keller, tu peux pas test... :mrgreen:

Enfin c'est juste un ressenti au doigt mouillé. Perso, ça fait effectivement super longtemps que je ne l'ai pas vu cité quelque part.
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Hulk
Hulk
 
Messages: 15665
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar osorojo » Mar 04 Fév 2020, 11:19

Image

Sur SC par exemple : 667 notes pour PV contre 4900 pour Marathon man. 738 envies contre 2400. Il y a un gouffre.

Du coup, si tu lis plus PV cité dans les revues/articles spé, je pense que c'est parce que justement il est plus confidentiel ^^

Bref, Marathon man, c'est du film connu.
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16270
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar pabelbaba » Mar 04 Fév 2020, 11:54

J'aime quand on ne se comprend pas. :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Hulk
Hulk
 
Messages: 15665
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar Scalp » Mar 04 Fév 2020, 12:19

Ouais le Beatty c'est du film de niche, et c'est pas très bien en plus.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56423
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Dun] Mes critiques en 2020

Messagepar osorojo » Mar 04 Fév 2020, 12:25

pabelbaba a écrit:J'aime quand on ne se comprend pas. :mrgreen:


Ben explique-toi. Parce que, ouais, déjà, je capte pas ta phrase avec Marthe Keller :chut: J'peux pas test quoi ? Qu'elle est trop choupette ? :eheh: Effectivement, on va pas se comprendre :nono:

Image
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16270
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO