[Scalp] Mes critiques en 2010

Modérateur: Dunandan

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar jean-michel » Dim 15 Aoû 2010, 14:01

oui, je l'avais bien aimé ce petit film!! :love: :super:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Dim 15 Aoû 2010, 16:11

Totalement d'accord sur ce film avec Scalp, film solide grâce à son scénario parce que la réalisation est passe partout.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Dim 15 Aoû 2010, 16:21

aaah Donnie :love: certain note avec leur tete , d'autre avec leur couille , moi c'est le coeur ! et un film comme donnie brasco ca me plait tellement , c'est tellement 2h15 de pur bonheur , ou je me fait un gros gros plaisir , que meme la real anodine que je remarque ne fait pas baisser mon angouement , j pourrai jamais lui mettre moin que 8 par exemple , tout le reste est trop reussit a mes yeux et reste le plus important .

le nombre de quote venant du film que j'ai repris par la suite c'est juste pas possible quoi 8) pis al porte le jogging rouge comme personne !
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Dim 15 Aoû 2010, 16:37

Regarde On The Edge tu devrais pas être déçu.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Waylander » Dim 15 Aoû 2010, 16:42

Même pas on aurait assisté à l'adoubement de Scalp et Nicofromtheblock? :love:
Waylander
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 26991
Inscription: Lun 03 Aoû 2009, 09:22

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Dim 15 Aoû 2010, 16:46

Scalp a écrit: Regarde On The Edge tu devrais pas être déçu.



vient de lire ton avis , et le cast et le trailer m'on convaincue :super: :love: , ca a bien l'air partie pour qu ej kiff ! ca tombe bien ca fini mon panier en cour sur yesasia :super: :bluespit: vivement que ca arrive , y a plein de bon truc dedan ( j'espere :mrgreen: )
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Shoot and Run - 3/10

Messagepar Scalp » Dim 15 Aoû 2010, 16:52

Shoot & Run Renny Harlin - 2009

Image


J'en attendais rien et j'ai rien eu, ça fait vaguement illusion lors de l'intro ou Harlin fait joujou avec sa caméra et ces effets de montage à la con, mais après ce Die Hard 3 du pauvre matiné de Speed et de tout les films que Harlin aime bien est vraiment pénible à suivre, pourtant Harlin se démène et fait exploser des maisons, plein de voitures, on a même droit à sa séquence préféré : l'hélicoptère.
On est juste devant un actionner un peu friqué mais un actionner typiquement 00's donc mou de la bite.
Alors que le rythme du film devrait être trépidant on passe son temps à regarder sa montre tellement y se passe que dalle ( meilleur moment le camion de pompier qui défonce des voitures le reste du film c'est Cena qui réfléchit ), la gestion du temps est assez bizarre, triste de voir ce que Harlin est devenu, il a définitivement perdu son statut de super bourrin, on est très loin d'Hyper Tension.
A la réalisation y a pas de reproches spécial à faire c'est plutôt carré et Harlin sait toujours bien filmé des grosses explosion mais pour un film avec un super bad guy ( très très intelligent qui fait plein d'énigme ) qui fait exploser la ville on a un bodycount de merde : 5 morts ( dont la moitié hors champs ) et Harlin a perdu ces couilles.
Cena fait partie de la bovin académie ( la même que Sam Worthington ) et il joue vraiment comme une savate ( et c'est marrant de le voir courir un marathon avec ces 110 kilos sans qu'il soit essouflé ), mais au moins tout le monde est au diapason dans le film puisque y a personne qui joue bien ( bon c'est vrai qu'ils sont pas aidé par des dialogues affligeant de stupidité ) pourtant dans les seconds rôles on a un gars de The Wire ( normalement gage de qualité en matière d'acting ) et le gars qui fait Tavon dans The Shield.
Dans les 90's ce film aurait cartonné avec Schwarzy à la place de Cena ( enfin ça aurait quand même été un film de merde ).
Et Harlin sur du PG13, c'est nul. Cleaner c'était mieux, bon c'est pas le plus mauvais Harlin ( The Covenant c'est tellement hors catégorie ) mais c'est vraiment pas bon.

3/10
Critiques similaires
Film: 12 rounds
Note: 6,25/10
Auteur: Heatmann

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Dim 15 Aoû 2010, 16:55

Heatmann a écrit:
Scalp a écrit: Regarde On The Edge tu devrais pas être déçu.



vient de lire ton avis , et le cast et le trailer m'on convaincue :super: :love: , ca a bien l'air partie pour qu ej kiff ! ca tombe bien ca fini mon panier en cour sur yesasia :super: :bluespit: vivement que ca arrive , y a plein de bon truc dedan ( j'espere :mrgreen: )


Impossible que t'aimes pas, c'est du bon polar HK qui fait plaisir.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Heatmann » Dim 15 Aoû 2010, 17:41

ben comme je l ai dit dans ma critique , moi j ai bcp aimer 12 rounds, j'y ai retrouver une etincelle de ce que j aimais dans les 90's avec speed et die hard et le harlin que j aime .
car en plus tu cite cleaner et celui la putain pour le coup je l ai trouver ultra pourri , meme pas dignedu prod TV faucher , et lui avait foutue 2 :eheh: ..


sinon ouai on the edge a l'air bien , j'ai " a mob story " d herman en stock a mater et biento le nouvo ip man :bluespit:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Man on fire - 10/10

Messagepar Scalp » Lun 16 Aoû 2010, 14:51

Man on Fire Tony Scott - 2004

Image


"Forgiveness is between them and God. It's my job to arrange the meeting."

Avec le temps c'est non seulement devenu mon Tony Scott préféré ( devant le Dernier Samaritain et True Romance bien entendu, façon Tony j'aime quasiment tout ses films ) mais aussi un des films de chevet.
15 ans après le sympathiquement badass Revenge (film avec lequel, Man of Fire partage pas mal de points commun), Tony Scott repose ses valises au Mexique en remakant un film d'un français pas bien doué (en étant gentil).
Amha Denzel trouve ici son meilleur rôle ( juste derrière y a Eli et après tout les autres films c'est du Denzel show ) sans mimique © Denzel, non il joue très sobrement ce vieux barbouze fatigué, désenchanté et alcoolique qui va se prendre d'amitié pour une gamine toute choupinette, ici l'impeccable Dakota Fanning qui n'aurait jamais du grandir (elle est devenu insupportable désormais), par contre c'est typiquement le genre de personnage qui soule un peu et qui a des répliques qui ne font pas gamin de son âge mais ça gène pas finalement.
Le reste du cast c'est du solide : Christopher Walken qui a droit a sa punchline : "A man can be an artist... in anything, food, whatever. It depends on how good he is at it. Creasey's art is death. He's about to paint his masterpiece", Mickey Rourke ( malheureusement son personnage est sous exploité ), Radha "je joue que dans des films de genre" Mitchell et ce bon vieux Giancarlo Giannini ( le gars qui finit les tripes à l'air dans Hannibal) qu'on aimerait voir plus souvent ( enfin qu'on aimerait voir ailleurs que dans James Bond ).

Le film prend son temps pour poser son personnage et les passages entre la gamine et Denzel fonctionnent bien il y a une vrai alchimie et l'émotion est au rendez vous sans que ce soit tiré par les cheveux. Tony Scott prend son temps, il fait des choses simples et c'est justement la force du film, la simplicité de son propos renforcé par un réal qui croit en son histoire en ne la prenant jamais de haut et ne la jouant pas Luc Besson. Man on Fire c'est l'exception, à savoir un script qui tient sur un post it (Denzel pas content et buter tout le monde) mais les personnages existent, du coup on passe plus de 2h sans jamais se faire chier, on appel ça le talent.
Après l'acte centrale du film, Denzel passe en mode punisher en torturant comme Frank Castle ( froid et méthodique ), Tony Scott et son brillant scénariste qu'est Brian Helgeland ( script très classique mais transcendé par Scott ) refuse de tomber dans le spectaculaire pour le fun ainsi le climax final qui pourrait être une terrible boucherie et traiter de manière très sobre et ça reste assez noir, bien entendu Pita est sauvé et Creasy trouve sa rédemption (par le sang bien entendu) mais on évite quand même du happy end mielleux à la ricaine avec ici un sacrifice quasi christique (le film est bardé de références religieuse en plus). Ici Creasy devient l'ange de la vengeance, qui ne faillira jamais, il ira jusqu'au bout, semant les cadavres sur la route sans jamais se retourner et pour cela il a la bénédiction de la mère, ainsi "Kill em all" cash et sans concession de Radha Mitchell qui dit ça en donnant un Teddy Bear et faisant un bisou, fuck la morale bien pensante. Et c'est donc parti pour une vendetta violente et badass dans les bas fonds de Mexico.

"A bullet tells always the truth"

Alors que la durée pouvait faire peur bein 2h20 pour un thriller au déroulement très linéaire c'est pas une durée idéal au final ça passe super bien et le film ne souffre d'aucun problème de rythme. On suit l'évolution de Creasy un mort en sursis qui va retrouver gout à la vie au contact de cette petite fille ( non Alegas y a pas de sous texte pédophile) qui deviendra son amie.
Le style énergique de Tony fait des étincelles, et ici il invente carrément une nouvelle grammaire, un vrai chaos visuel totalement maitrisé avec un montage ultra chiadé ( et pas un montage MTV ) fait d'accélération, jump cut toujours judicieux, de gros zoom, de filtres coloré, d'image qui se superpose, ( et utilisation sympa des sous titres qui giclent d'un seul coup à l'écran ) style qui sera poussé à son paroxysme avec Domino. J'aime bien le petit gimmick de la balle. Mais il sait aussi calmer sa mise en scène lorsqu'il s'agit de filmer des scènes très intimiste.
Niveau gunfight ça fait plaisir de voir qu'il nous ressort pas son classique : tout le monde se tire dessus et s'entretue dans un même plan (son plan signature quoi), non ici il gère a merveille, la séquence de l'enlèvement elle déchire, super efficace et découpage impeccable et j'aime bien la séquence après le lance roquette ou il déboule en pleine rue et flingue sans broncher en restant droit comme un I, c'est aussi ça Denzel la classe en toute circonstance.
Chaque choix de mise en scène fonctionne, exemple tout con, quand Creasy revient sur les lieux de l'enlèvement, ça commence par un ralenti hypnotique et le perso a des flash de ce qui s'est passé, c'est très simple comme idée mais l'effet voulu est réussi car on comprend à merveille l'état d'esprit du perso.

J'aime bien le fait que la mise en scène épouse à merveille l'état d'esprit de Creasy, c'est clairement une des réussite du film.
Il film Mexico efficacement, on y ressent vraiment le danger permanent, manque peut être un peu de moiteur en chipotant un peu.
D'un point de vue technique Man on Fire c'est de loin le meilleur Tony Scott.
La BO au accent mexicains est vraiment excellente ( terrible les petites notes de guitares et la torture sur un titre phare mexicain c'est priceless ) et la chanson de Lisa Gerrard qu'on entend dans Gladiator passe bien.
La photo granuleuse est de toute beauté.
Man on Fire c'est un des derniers film ricain vraiment Hard Boiled réussit qu'on ai pu voir et ça commence à faire loin, quand le fond épouse la forme ça donne un chef d'oeuvre, Tony Scott, un mec qui manque clairement au cinéma ricain, un mec qui a comprit que le cinéma c'était avant tout un art visuel, et pendant ce temps là, Burton fait encore des films.

"Did you say good bye to her? Say good bye now. "

9,5/10
Critiques similaires
Film: Man on fire (2004)
Note: 7,5/10
Auteur: caducia
Film: Man on fire (2004)
Note: 9/10
Auteur: Heatmann
Film: Man on fire (2004)
Note: 7/10
Auteur: moricenlive
Film: Man on fire (2004)
Note: 9/10
Auteur: Kareem Said
Film: Man on fire (2004)
Note: 8,25/10
Auteur: Pathfinder

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar jean-michel » Lun 16 Aoû 2010, 15:01

oui, la critique est bien faite pour un film très plaisant!!! :super:
Avatar de l’utilisateur
jean-michel
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 12763
Inscription: Sam 05 Jan 2008, 10:04
Localisation: essonne91 Chilly-Mazarin

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Lun 16 Aoû 2010, 15:13

Bien d'accord je mettrais même un petit demi point en plus à ce film bien que je l'ai toujours pas vu une deuxième fois.

De loin le meilleur film de Tony, son style à son apogée trouve enfin une justification dans un scénario solide.

Meilleure/seule performance de Denzel, qui le reste de sa carrière ne fait qu'être lui même (quoique dans Inside Man il est bon aussi tout en sobriété), là il donne vraiment quelque chose de différent à l'écran.
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Lun 16 Aoû 2010, 15:16

Dans Spy Game aussi y a des purs séquences sacrément bien branlé au service d'un script solide.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Milkshake » Lun 16 Aoû 2010, 15:21

Spy Game je trouve l'histoire bidon et torché bien à la va vite pour moi c'est plus un prétexte pour faire une rencontre Pitt/Redford sur grand écran.

J'adore la mise en scène de Domino encore plus clinquante que Man On Fire mais le film dans sa deuxième partie me gonfle sérieusement.

Depuis Tony est devenu bien sage ....
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Scalp] Mes critiques en 2010

Messagepar Scalp » Lun 16 Aoû 2010, 15:22

La scène de snipe elle déboite, après c'est vrai que c'est un film un peu à la gloire des 2 acteurs mais ça me gêne pas plus que ça, façon le frérot Scott j'aime quasiment toute sa filmo mais dommage qu'il soit devenu le yes man de Denzel.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58704
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO