[Heatmann] Mes critiques en 2012

Modérateur: Dunandan

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Killbush » Sam 07 Jan 2012, 18:05

Spielberg et Zemeckis sont impliqués là dedans ?
Putain, ils dépensent vraiment leur thunes n'importe comment :?
Starting to see pictures, ain't ya?
Avatar de l’utilisateur
Killbush
Robocop
Robocop
 
Messages: 9331
Inscription: Mer 07 Juil 2010, 12:08

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Sam 07 Jan 2012, 18:05

Zemeckis ça fait un baille qui fait n'importe quoi avec l'argent qu'on lui donne :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58892
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Killbush » Sam 07 Jan 2012, 18:07

Je l'attendais celle là fumier :mrgreen:
Starting to see pictures, ain't ya?
Avatar de l’utilisateur
Killbush
Robocop
Robocop
 
Messages: 9331
Inscription: Mer 07 Juil 2010, 12:08

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Heatmann » Sam 07 Jan 2012, 22:56

Killbush a écrit:Spielberg et Zemeckis sont impliqués là dedans ?
Putain, ils dépensent vraiment leur thunes n'importe comment :?



ouaip , les 2 sont producteur de cette merde des famille . production dreamworks , Biyatch :nono: !!!!!
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar francesco34 » Dim 08 Jan 2012, 08:41

Spielberg niveau prod de films ou séries, ces derniers temps c'est simple, faut y aller avec un script qui contient
a) une invasion extra-terrestre b) des robots c) des dinosaures
Là t'es sûr d'avoir du pognon :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13908
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Taupe (La) - 8/10

Messagepar Heatmann » Dim 08 Jan 2012, 16:16

Image


LA TAUPE


8/10



Un film D'espionnage Soooo british ! soyez prévenue ! la guerre froide dialoguer par des gentlement du MI6 bien confortablement assis dans des fauteuil art-deco aussi désuet que les intérieur et le design 70’s ou ils se trouvent , autour d’une tasse de thé ou un verre scotch , une chasse a l’agent double plastiquement bluffante de style mais aussi pechu qu’un discours de la reine ! Alors oui Tinker tailor est très bavard et verbeux, mais cette aspect ne me gène ou rebute aucunement, par contre le rythme léthargique et le coter très statique, totalement posh voir même prétentieux par moment , délicat et surtout protocolaire , plombe un peu un script pourtant très riche , très dense . alors j’ai clairement été apostropher par le résultat et les intention clair du réalisateur de ne pas céder a la facilites , et je note large car la sceance fut stimulante mais oui le mot est lâcher , la taupe est chiant , mais chiant beau , chiant intéressant même si c’est paradoxale , en tout cas certainement pas chiant vide , ca , non .

On sent que y a de la matière , mais heureusement que j’ai mater ca en mâtiner et fesait attention , car le soir crever après le taf c’était sur que je me serait endormi ! La narration et le montage sont délibérément penser pour conserver tout le mystère , tellement que ca en devient un brin artificielle . Il faut quand meme 50 minute pour que l’enjeu principale du film soit enfin reveler et dit a haute voix ; il y a un agent russe infiltrer dans les services secret britanique , et au final , la taupe c’est juste ca , y a pas de storyline perso sur le cotes , ni de theme cacher , ni meme de gros twist , c’est juste que c’est hyper sous entendue , eclater dans le temp sans aucun repere, tout le monde agit sans reel description de leur personalites , leur motivation , du coup on est quand meme vite perdue et perplexe et reste pendant la plupart du film sans grande idee de qui fait quoi et pourquoi ! Mais une fois le final reveler et la conclusion ( tres belle 10 derniers minute , sequence vraiment maitriser de grand cinema ) illustrer , on se souvient de la 1er partie faussement brouillone du film et on se dit qu’il faut revoir ca au plus vite , a l’image de tout ces faux semblant du film justement .

ce qui est donc malin c’est que le film lui-même joue a l’espion double avec nous et le realisateur a choisit de faire de sont metrage en entier , un reflet de sont intrigue et personnages et on ne s’en rend compte , qu’apres la vision global du film , au millieu on est un peu perdue , receuillant les info , bref tout comme oldman quoi , et ca c’est une direction ingenieuse mais qui forcement en laissera quelque uns sur le bord de la route .

c’est vraiment deconcertant , ca parle de mission , de dossier , de nom de code , mais faut limite prendre des notes et faire les liens et enquete nous meme car sinon ca reste bien hermetique . Autant dire que ce fond plutôt austere sous forme de puzzle encoder , bercer par une mise en scene lancinante et anti spectaculaire ( mais c’est pas pejoratif , c’est en total relation avec ces perso , sont intrigue et le ton et direction general du film ) forme un objet qui fascine par le challenge intellectuel qu’il propose , de meme qu’il peut faire souvent decrocher par sont manque d’implication emotionel ou meme le fait que le suspence n’est jamais reelement chercher , bref Tinker tailor est un film qui stimule , nous fait travailler et je doute que je puisse ( et surment plein d’autre spectateur ) evaluer et apprecier a sa juste valeur le film de suite apres ce visionage decouverte . Oui je suis un peu mitiger dans une certaine mesure ou plutôt nuancer vue que j’attendais un chef d’œuvre comme il est buzzer ( la jpeut comprendre pourquoi les review se sont branler dessus ) , mais il y a la un boulot cinematographique dingue et un film qui reste en tete comme un rubixcube qu’on a envie de laisser tomber , mais reprendre 2 seconde apres .

le film est un production serieux et super classe a tout les niveau , la caution litteraire est la , la realisation est formellement magistrale , serieux c’est splendide . que ce soit la reconstitution d’epoque opulente de detail et realisme , ou la photo a tomber qui fait la part belle on zone d’ombre et des ton gris-marron-sepia , alfredson soigne chaque scene en utilisant l’architechture qu’il cadre de facon estetisante . les mouvement de camera sont lengoureux , une realisation academique et classieuse . l’ambiance fait de mefiance , de faux semblant , de traite , de doute , bref la guerre froide parmis les haut buraucrate des service secret est parfaitement saisissante a chaque plan , pas d’over stylisation gratuite , ce qui rend le film encore plus respectable et objectivement reussit .
le montage est malin , alors oui c’est vrai que rien n’est fait pour rendre le visionage confortale ou facile , mais la technique y est irreprochable . puis la bande son jazzy , classique et le score atmospherique et lui aussi vintage complete ce tableau au dessus de tout reproche , apres , c est juste une question de gout et ressentie mais c’est dur de prendre le film en defaut sur des detail concret .

le casting est lui bien impressionant , alors oui le screnario fourmille de personnage , mais vraiment quoi , on peut encore une fois etre vite perdu vue qu’ils ne sont jamais presenter de manière conventionel . la encore, c’est a nous de pas rater un wagon et faire attention au moindre detail et phrase indice , un vrai labyrinth choral . gary oldman est le lead , et lui seul . un role finement ecrit et une performance vraiment subtil et tout en retenue de l’acteur qui montre apres une longue et talentueuse carriere , encore une nouvelle facette des ces interpretation . le reste du all star fait un peu figuration c’est vrai , surtout qu’il y a peut de perso qui on droit a un minimum de background ou devellopement personnel , c’est plutôt des role fonctionel dans l’intrigue qu’il joue . Reste que engager des mec aussi bon ben forcement ils arrivent a elever chaque scene ou dialogue grave a une profondeur de regard et une palette d’emotion saississante . a ce pti jeu certain tire leur epingle du jeu . Mark strong dans un pti role , laisse sont emprunte dans un role clef et un perso forcement touchant et tragique . Tom hardy est encore plus discret , et la carrement sobre, lui aussi a un role important a jouer et l’acteur s’efface derriere sont perso . colin firth est releguer au 2nd plan mais a droit a sont lot de scene puissante mais toute cumuler sur la fin du film . john hurt par contre vient vite fait diriger les debat , il gueule un peu et s’en vas . toby jones, cirian hinds et stephen graham garnissent les reunions et les conference mais on pas de reel investisment , c’est pas un defaut , c’est juste que plein de role , meme les plus mineur , sont interpreter par des visage connue, ca veut pas dire qu’il faut forcement leur donner plus de temp a l’ecran . Bon je prefere quand meme the good shepherd c’est clair et net , plus direct et moin casse-tete . du coup jvais revoir Russia house qui m’avait lui aussi laisse un peu perplexe !
Critiques similaires
Film: Taupe (La)
Note: 9/10
Auteur: Scalp
Film: Taupe (La)
Note: 8,5/10
Auteur: osorojo
Film: Taupe (La)
Note: 7/10
Auteur: Alegas
Film: Taupe (La)
Note: 9/10
Auteur: Pathfinder
Film: Taupe (La)
Note: 8/10
Auteur: Tarankita

Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Dim 08 Jan 2012, 16:19

Bon ça va ça a l'air mieux que les autres Le Carré :mrgreen: , sinon mate Maldonne pour un Espion ça a l'air de ressembler pas mal et ça devrait te plaire.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58892
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Heatmann » Dim 08 Jan 2012, 16:21

d'ailleur pour info j'avai trouver constant gardener pompeux et chiant , et tailor of panama juste chiant et moche :mrgreen: comme quoi ( par contre j'avais bien aimer the russia house :super: )

Maldonne c'est Mann en plus non ? celui que tu a critiquer ce matin c est ca ? jvai aller lire ca :wink:
( pas vue non plus l espion qui venait du froid tient ...)
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Dim 08 Jan 2012, 16:25

Ouep Maldonne c'est de Mann.

L'espion qui venait du froid c'est chiant :mrgreen: mais bon l'histoire est quand même intéressante à suivre, mais c'est chiant.

Tailor et Constant je pense la même chose, pas vu le Sean Connery par contre, du coup je garde bon espoir pour ce Taupe.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58892
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Alegas » Dim 08 Jan 2012, 16:45

:bluespit:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 47116
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Milkshake » Lun 09 Jan 2012, 10:54

On ressent pas trop le montage raccourci ? A priori le film devait faire autour de 3H.

Et puis la comparaison à Raison d'Etat en plus casse tête ça donne envie :bluespit:
Avatar de l’utilisateur
Milkshake
Robocop
Robocop
 
Messages: 8665
Inscription: Dim 13 Sep 2009, 16:55

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Heatmann » Lun 09 Jan 2012, 10:58

non pas du tout . je savait meme pas pour le montage de 3h . bon c'est tellement complexe et fourmille de perso , de secret , de tirroir a double fond , que franchement les 2h05 sont bien rempli et suffisente largement .
ca conclue bien le film et l'intrigue et on en resort epuiser quoi . et ouai le seul film auquel je peut comparer la , c est vraiment good shepherd :super: possible que je lui mettent meme un peut plus car sur le coup ca deconcerte , mais bordel ca reste en tete , quelle maestria d'ecriture , d'intrigue et formel :love:
toi je sent que tu va uber kiffer , c'est ta came :super:
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Double Détente - 7/10

Messagepar Heatmann » Lun 09 Jan 2012, 13:41

Image


DOUBLE DETENTE


7/10


Un des buddy movies parmis tent d’autres des glorieuse 80’s , red heat passe avec reussite le cap des decenie et viellit super bien grace notament avec un tres bon equilibre entre un duo qui forcement amene quelque replique et situation plutot souriante a cause du clash des culture , mais qui jamais ne verse dans la comedie franche car walter hill a la barre conserve sont intrigue dans une ambiance urbaine bien sombre et violente . Hill c’est un realisateur de serie B burnes , il a un peu créer un modele avec 48 hours et ici il est completement dans le genre , mais la guerre froide planant au dessus du projet , le serieux est ici de mise .
Un bon buddy il faut un bon duo et la c’est excellent . Franchement Arni flic sovietique c’est une super trouvaille et pour le coup le chene autrichien joue bien le jeu ! si si ! l’accent russe lui va comme un gent , il roule les Rrrrr , monolitique comme jamais et pis il est aussi motiver que incorruptible , un bon ruskof bourrin , arnie pete un paquet de gueule , il a un gros gros gun et pose pas trop de question , bref tout ce qu’on aime , c’est loin d’etre un buddy mignon ou on se fend la gueule tout le long , c’est cash et fait mal quand il faut faire parler la poudre ou les poid , a ce titre , red heat est plutôt a placer dans les polar urbain de l’epoque alors que tango et cash est pluto orianter blockbuster hollywoodien .

La longue intro du film se passe toute en union sovietique et sous titrer en anglais car entierement dialogues en russe , la scene dans les bain de vapeur est toujour aussi cool et mythique , d’ailleur hill s’amuse meme a faire plusieur plan hommage a terminator , on a pas mal de plan sur le regard robotique de Danko qui scan de droit a gauche la piece ou meme vers la fin du film avec la poursuite avec les bus ( bien bourrine la aussi ) et le plan sur arnie au volant et sont regarde demoniaque semblable au film de cameron .
James belushi complete le duo et belushi c’est souvent un regal de le voir dans ces role de flic un peu maladroit et benet en apparence ( je me repete , mais sont polar avec tupac c’est vraiment du tout bon ) . le duo est jamais trop complice, alors sur la fin du film le pti message d’acceptation de l’autre et bien present mais c’est jamais appuyer pendant le film , et les friction sont bien la , ca devient pas copain-copain si facilement quoi , c’est bien . Et pis jme suis surpris a rire et sourire spontanement lors de situation caucasse et ca c’est pas souvent que ca m’arrive , donc vraiment on peut dire que ce buddy remplis bien sont cahier des charge . les trafiquant russe sont bien vilain , la violence du film est bien seche , ca bute du flic sans vergogne , evidement le sang eclabousse genereusement .

Hill choisit chicago comme ville pour sont polar , et l’ambiance urbaine est bien palpable , ca change un peu de manhattan , chicago il fait froid , le vent souffle et ca se passe souvent la nuit dans des quartier un peu sordide , bref tout ce qu’on aime ! les scene d’action sont faite de pti gun fight dans des immeubles pourrave , de poursuite dans des ruelle , rien de tres spectaculaire ou over the top , mais toujour dans l’esprit serie B muscler et viril . la realisation est de bout en bout efficasse et au dessus de ce qu’on voyai chez steven ou jean claude et meme de nombreux sly .
Bon aller je note un peu plus large mais ca les vaut , ca fait plaisir , et puis en plus le bluray est vraiment classe , l’acting est sans reproche pis y a gina gherson qui fait de l’aerobic en collant moulant et laurence fishburn tout maigre !! a titre de comparaison enfait je prefere meme red heat que le maximum risk de lam alors que dans mes souvenir c’était l’inverse . c’est con mais ca me pousse a donner une 2nd chance a eastern promises ! Vivement Bullet in the head !!!
Critiques similaires
Film: Double détente
Note: 7/10
Auteur: Kareem Said
Film: Double détente
Note: 5,5/10
Auteur: Alegas
Film: Double détente
Note: 6,75/10
Auteur: Scalp
Film: Double détente
Note: 7/10
Auteur: alinoe
Film: Double détente
Note: 5,5/10
Auteur: pabelbaba

Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Lun 09 Jan 2012, 13:45

Bon allez celui là me le remate dans la semaine.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 58892
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Heatmann] Mes critiques en 2012

Messagepar Heatmann » Lun 09 Jan 2012, 13:48

red heat c'est old school dans le bon sens du therme et pas juste nostalgique , on sent que c'est hill derriere et pas un Arnie show , ca rend le film encore plus honorable .
Image
Avatar de l’utilisateur
Heatmann
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 33395
Inscription: Jeu 06 Aoû 2009, 14:29
Localisation: UK

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron


Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO