[Scalp] Des bons films Inch Allah 2024

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Alegas, Modérateurs du forum

Re: Innocence (L') - 7,5/10

Messagepar Olrik » Lun 13 Mai 2024, 20:56

Scalp a écrit:7,5/10
Par contre pour sa dernière BO le regretté Ryuichi Sakamoto signe un score un peu facile, un peu sirupeux.

Pas exactement une "dernière BO", Kore-eda a utilisé des morceaux qui existaient déjà (morceaux à la base pas destinés pour une OST).
Pour ma part un bon choix, notamment pour le morceau intitulé "Hibari".
Avatar de l’utilisateur
Olrik
Predator
Predator
 
Messages: 2624
Inscription: Sam 28 Mar 2015, 11:34

Adagio - 6/10

Messagepar Scalp » Mer 15 Mai 2024, 19:30

6/10

Adagio de Steffano Sollima - 2023

Après un film sur Amazon loin d'être une grande réussite, Sollima (fils de) est donc retourné chez lui pour y signer un nouveau polar à Rome. Alors j'aime bien Sollima, il fait parti de cette nouvelle vague de cinéastes qui essayent de pas faire des trucs tout public (son Sicario 2 est tellement meilleur que le Villeneuve) mais ici à trop vouloir être noir il en oublie par moment de faire du cinéma, alors j'exagère un peu car ça reste un vrai bon petit film mais il avait tellement tout pour livrer un film crépusculaire ultime. L'année dernière on nous avait survendu le truc à Milan, bon j'imagine que ça va surement s'exciter un peu ici (car Sollima a un gros capital sympathie chez la critique) mais c'est juste sympa.
J'ai lancé le film sans absolument rien savoir, ni le casting, ni l'histoire, j'ai rien lu et pas vu le trailer, je me suis contenté de polar à Rome de Sollima, et c'est comme ça qu'on devrait voir tout les films, car pendant une grosse demi heure clairement je savais pas trop où on allait, on a pas vraiment d'intro, on suit juste un ado dans une soirée qui doit prendre des photos et de l'autre coté on a des mecs qui lui donnent des instructions, et on découvrira leurs vraies identités après 45 minutes (bon on s'en doute mais c'est pas explicite) et l'histoire c'est donc ce jeune qui se retrouve poursuivi par une bande et qui va être aidé par des vieux gangsters à la retraite. L'intérêt du film est clairement le trio de vieux gangster, bon l'aveugle disparait très vite mais il a une chouette scène et les 2 autres c'est 2 grands noms du cinéma italien : Pierfrancesco Favino et Tony Servillo. Alors Pierfrancesco Favino il m'a fallu 1h30 pour le reconnaitre, il s'est rasé le crâne et la barbe et a une démarche voutée, si bien qu'on est loin du mec classe qu'on voit habituellement, en tout cas son perso de vieux gangster qui va se trouver une quête de rédemption est vraiment bien, mais le meilleur perso est clairement celui de Servillo, un vieux parrain qui perd la tête (ou pas) et qui en 1 scène rappelle qu'il a été un truand sans pitié. Pour faire face à ces vieux de la vieille fallait un bon antagoniste et on a un excellent Adriano Giannini.
Le film est donc un long jeu de la souris avec ce gamin qu'il faut cacher dans une Rome crépusculaire en train de prendre feu (littéralement), le rythme est vraiment calme, ça se suit sans ennui car on a une vraie ambiance et des supers acteurs (Servillo et Favino sont vraiment énorme dans le film) mais je trouve que le film ne livre jamais la marchandise quand il devrait, les morts dans le film sont pas des scènes vraiment mémorables, ainsi le climax final dans une gare a même un petit coté faignant, j'aurai aimé plus, j'aurais aimé plus car c'est Sollima et que je sais de quoi il est capable avec une caméra donc quand au bout de 2h on a enfin une confrontation je voulais plus que 5 coups de feu en champs contre champs.
Mais la force du film est de proposer une histoire jamais manichéenne, à part le gamin c'est tous plus ou moins des enculés qui se trouvent tous des excuses pour faire ce qu'ils font, mais ça créé une petite distance et clairement on s'en fout un peu de ce qu'on voit, c'est froid, sans émotion, et la gamin qui pourrait être notre point de repère est pas vraiment attachant du coup on voit le numéro d'acteur, l'univers sombre et sans concession fonctionne, on est quasiment sur 2h de tension (la timeline du film étant très courte), Rome est loin des clichés habituelles de la ville et le film se suit sans ennui mais il a pas le supplément d'âme qui le rendrait vraiment meilleur (et puis merde il soigne pas ses 2 gunfight, même si l'idée de l'obscurité est cool c'est mal exploité dans la séquence).
Alors un polar de Sollima c'est toujours bon à prendre mais au final c'est décevant et je comprends que ça sorte en catimini sur Netflix.
Critiques similaires
Film: Adagio
Note: 6/10
Auteur: osorojo

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Everybody wants some !! - 7/10

Messagepar Scalp » Jeu 16 Mai 2024, 16:25

7/10

Everybody wants some !! de Richard Linklater - 2016

Petit feel good movie de Linklater où on va suivre une bande d'étudiants pendant les 3 jours qui précède la rentrée, ça se passe en 1980 mais clairement à part les fringues et les vinyles ça pourrait se dérouler à n'importe quelle époque (la reconstitution d'époque est très soignée ceci dit), mais on sent que Linklater veut revivre sa fin d'adolescence. Clairement il se passe rien (y aucun enjeu dramatique), on passe 3 jours avec ces mecs qui font parti de l'équipe de Base-ball, et ça essaye de capter l'essence de cette transition entre lycée et fac et l'importance du sport dans les facs (les sportifs ont vraiment statut à part). On va donc suivre cette bande d'ado pensant tout savoir, on a une galerie de personnages qui fait que le film est pas chiant à suivre : le beau parleur, le nerveux, le pro de la drogue, la tête de turc (tout le monde reste dans son rôle). Le film est aussi un voyage à travers la musique, on sent que la BO est importante pour Linklater et entre le rock (My Sharona ouvre le film), la country, le rap (ici à ses balbutiements), le disco et le punk, on est sur un vrai panorama de l'époque.
Ce qui ressort du film c'est surtout la tendresse que Linklater a pour ses personnages et la nostalgie qui inonde le film, il signe un film où clairement il idéalise cette époque. Mais le talent du mec fait qu'il arrive à nous rendre ce quotidien sans intérêt jamais chiant, on se marre souvent et on suit avec plaisir cette bande de potes. Et elle est là la qualité du film, le discours est jamais démago ou manichéen (parce que attention la masculinité toxique est dans la place).
Glen Powell vole le film, je l'avais vu dans pleins de trucs et jusque là c'était juste un acteur parmi d'autres mais ici clairement il déchire, le reste du casting fonctionne grâce à une alchimie évidente (on sent que les mecs se sont bien amusés sur le tournage).
Un film léger et attachant fait avec sincérité et nostalgie.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Bad Boys - 6/10

Messagepar Scalp » Dim 19 Mai 2024, 06:56

6/10

Bad Boys de Michael Bay - 1995

Du pur film 90's où on retrouve les prémices du cinéma de Bay, pour son premier film son style est déjà là, bon c'est plus sage mais on sent qu'il se contient. C'est aussi le film qui a véritablement lancé la carrière de Will Smith au cinéma, évidemment ID4 l'année suivante qui le consacrera. Pour son premier film Bay reste donc sage, alors c'est du bon gros R quand même avec du sang et du motherfucker mais on est loin du déluge outrancier du second opus.
Si ça se revoit avec plaisir (et que la BA du 4 fait envie) c'est avant tout grâce à l'alchimie entre Smith et Lawrence (dont c'est le seul bon rôle dans toute sa carrière), c'est le coeur de cette saga, alors oui c'est concon mais c'est fun et les quiproquos qui en découlent son marrants, Bay s'amuse même à faire du Vaudeville (ça peur surprendre). Bon le scénario est prétexte mais ça fait le taf et on en demande pas plus.
Les seconds rôles font le taf, Karyo était alors à l'époque un bad guy convaincant dans pas mal de films (même si il jouait toujours le même perso), Joe Pantoliano en capitaine ça le fait, Tea Leoni était mignonne et puis ça fait plaisir de voir qu'un des hommes de main est un acteur de Band of Brothers (un des meilleurs perso de la série en plus).
Sur la forme Bay montrait déjà une appétence pour les couchers de soleil mais le montage est loin de ce qu'il fera par la suite, ici on est plus sur des trucs qu'on avait à l'époque comme chez Walter Hill ou Tony Scott. L'action fait le taf mais c'est pas mémorable, il fera tellement mieux par la suite, ici c'est le minimum qu'on peut attendre de ce genre de film mais d'un coté au moins ça part pas dans tous les sens.
Si le film a autant marqué c'est aussi grâce à sa BO, alors on a évidemment le score pompier de Mancina et je trouve que si on doit citer un compositeur qui représente le plus les 90's, son nom arrive en premier. Et puis on a le soundtrack avec Diana King, Warren G, Tupac, Biggie et MN8 (j'avais complètement oublié ce groupe).
Un buddy movie qui se revoit avec plaisir grâce à l'énergie déployée par le duo.
Critiques similaires
Film: Bad Boys
Note: 7,5/10
Auteur: Heatmann
Film: Bad Boys
Note: 7/10
Auteur: pabelbaba
Film: Bad Boys
Note: 7,75/10
Auteur: caducia

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Kubo et l'armure magique - 6,5/10

Messagepar Scalp » Mar 21 Mai 2024, 13:16

6.5/10

Kubo and the Two Strings de Travis Knight - 2016

Toujours un des meilleurs animés de ces dernières années en terme de graphismes et d'idées visuelles (le film est vraiment magnifique à de nombreux moments), et puis pour un film pour gosses il a une approche assez noire et la fin c'est loin d'être du Disney.
Le récit a rien de foncièrement original, c'est une énième quête dans un Japon médiéval et fantastique, et c'est clairement ce Japon qui offre un gros bonus au film, plus que les personnages ou l'intrigue (dans le fond on est un peu devant une histoire à la Coco). D'ailleurs le film se rate sur ses personnages, ou du moins sur ses bad guy, les 2 soeurs sorcières sont visuellement terribles et quand elles apparaissent il se passe un vrai truc à l'écran, malheureusement j'ai rarement vu des bad guy aussi mal utilisé, et les climax avec eux sont vraiment pas terribles. De même que le climax à base de dragon c'est vraiment pas terrible, c'est con car avec des climax un peu plus marquants le film aurait été tellement meilleur et un must see (là où par exemple c'est terrible dans le Chat Poté 2). Là c'est un animé qu'on revoit avec plaisir mais on reste un peu sur notre faim quand il se termine (bon le dernier plan est magnifique quand même). Le pouvoir du gamin est pas assez exploité, il aurait pu donné tellement plus, c'est con.
Reste donc le Japon, les sidekick (le duo singe et scarabée fonctionne à fond), une vraie noirceur et une super ambiance, ce qui est déjà pas si mal.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Child's play : La poupée du mal - 2/10

Messagepar Scalp » Mer 22 Mai 2024, 07:15

2/10

Child's Play de Lars Klevberg - 2019

J'étais passé à coté de cette idée de génie. Le pillage des 80's continue, Hollywood de faire des remakes de films qui n'en ont pas besoin, la saga Chucky tient sur une bonne idée : l'esprit d'un tueur réincarné dans le corps d'une poupée, l'original ne tenait que que sur ça la performance géniale de Brad Dourif, car bon Chucky premier du nom est loin d'être une réussite comme toute la saga, seul l'épisode de Ronny Yu sortait vraiment du lot mais bon rien de fou non plus. Donc faire un remake ici est vraiment une idée de merde, mais c'est pas la seule idée de merde. Déjà on a le design de la poupée qui a été revu et clairement si y a un truc qui fallait bien garder de la saga c'est cette poupée qui reste iconique comme le masque de Jason, les griffes de Freddy ou la tronche de Pinehead, mais voilà ici on a poupée vraiment moche et même ridicule, première idée de merde et c'est pas fini. La 2ème idée c'est de vouloir se démarquer à tout prix du coup ici plus de tueur dans un corps de jouet, mais juste une IA qui part en couille, ça change toute la dynamique de la saga, car là où notre Chucky tuait par nécessité ou vengeance (ou parce qu'il aimait tuer tout simplement), ici on a un Chucky qui part en couille car il veut devenir le seul ami de Andy (un Andy dont ils ont changé l'âge, ce qui là aussi change pas mal de choses). On a donc un Andy ado et il a des réactions qu'on qualifiera de bizarres (mais complètement connes ça marche aussi), le gosse il voit la poupée devenir de plus en plus chelou (elle lui fout un coup de couteau à un moment quand même) et lui non il fait rien mais le summun est atteint quand il doit se débarrassé de la tête du mec de sa mère, on atteint un haut niveau de conneries.
On pourrait se dire aller le film va se rattraper sur le coté slasher et les idées de meurtres, et non c'est un film réalisé par un énième yesman scandinave, déjà dans leurs pays ils sont pas doués alors quand ils débarquent à Hollywood faut pas attendre des miracles. Le film est donc assez radin sur les meurtres et la fin est bien ridicule.
L'avantage du film est d'être fini en 1h25. Hollywood c'est quand même quelque chose, ils arrivent à faire des remakes de films pas ouf et de les rendre encore plus pourris, c'est un talent mine de rien, car qu'un remake d'un Carpenter soit raté je peux comprendre mais un Vampire vous avez dis Vampire ou Chucky faut quand même être une sacrée chèvre pour faire pire, vivement le remake de Highlander, je sens qu'on est pas prêt.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Œil du tigre (L') - 4/10

Messagepar Scalp » Jeu 23 Mai 2024, 06:05

4/10

Eye of the Tiger de Richard C. Sarafian - 1986

Petite curiosité des 80's, alors c'est pas terrible mais j'ai pas envie d'être méchant (enfin ça vaut pas la moyenne faut pas abuser) et puis c'est court. Derrière la caméra on trouve un nom marquant des 70's, bon moi Vanishing Point je trouve ça à chier mais c'est un film culte y parait.
Le film reprend la chanson de Survivors de Rocky 3 pour ouvrir le film (et on l'entend plusieurs fois dans le film) et en fait son titre, le film s'ouvre sur Gary Busey (alors lui il y a eu un vrai switch dans sa carrière, y a clairement un avant/après la coke, avant il est sobre, presque en sous jeu mais à partir de Predator 2 c'est freestyle) qui sort de prison et retourne dans sa ville natale mais entre le vieux shérif (Seymour Cassel dans un contre emploi) et la bande de truands à moto (mené par William Smith éternel second rôle : le père de Conan c'est lui) il va devoir péter des gueules. Bon avec un pitch comme ça on était en droit d'attendre un truc un peu bis et fun et malheureusement le film est un peu trop pépère et Busey est même un petit mistcast tant il traverse le film sans trop de conviction (sans coke il est nul on peut l'affirmer) et même quand sa femme se fait buter il est pas très nerveux (limite on dirait le Gosling de Drive).
Le film se laisse suivre, on a aussi Yaphet Kotto comme souvent dans un rôle attachant et qui balance des grenades sous du James Brown. On attend donc le climax final qui va voir Busey défourailler avec un pick up tout droit sorti de l'Agence tout risque, l'action y est d'ailleurs aussi bien filmée quand cette série de merde, en gros on a des explosions et des cascades et voilà, bon ça se fout du bourre pif en 1 vs 1 aussi mais faut voir la gueule de la séquence.
C'est pas une pépite oubliée, dommage j'y ai cru 15 minutes mais voilà le film ne décolle jamais et assume jamais son statut de série B.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Section spéciale - 5/10

Messagepar Scalp » Jeu 23 Mai 2024, 09:03

5/10

Section Spéciale de Costa-Gavras - 1975

Comme pour l'Aveu et Z, j'ai du mal à y voir un grand film, je préfère largement un Homme de Trop, mais contrairement aux 2 autres films ici c'est une histoire qui relate un fait réel, une histoire qui fait d'ailleurs froid dans le dos. Un film qui met particulièrement en avant les liens entre le gouvernement et la justice et comment cette dernière est manipulée, et nous montre une nouvelle fois le merveilleux gouvernement de Vichy dans toute sa splendeur.
J'ai un gros problème avec le film, c'est son aspect, c'est son aspect documentaire et très didactique, alors c'est intéressant à suivre car le sujet l'est et c'est un dossier sombre de l'Histoire de France mais voilà pour moi ça manque d'émotion, ça manque de suspens, ça manque de cinéma tout simplement (les gros plans ça casse les couilles au bout d'un moment), tout ça est beaucoup trop scolaire (manque juste une voix off explicative). Le début du film fait d'ailleurs un peu peur avec les jeunes jouant les communistes qui sont vraiment pas bons (pas aidé par des dialogues pas ouf) heureusement le film est bien meilleur par la suite car on a un vrai casting de qualité avec un festival de têtes connues, et on a des acteurs qui sortent vraiment du lot comme Claude Pieplu, Jean Bouise et Seigner, on en a d'autres malheureusement sous exploité comme Bruno Cremer et Galabru.
Le film se divise en 2 parties bien distinctes, la première où on va suivre comment le gouvernement va mettre en place une loi pour pouvoir faire exécuter en toute impunité des innocents pour faire bonne figure face aux Allemands, la seconde partie c'est un procès ou plutôt une mascarade. Et c'est là que je suis moyennement convaincu, Costa-Gavras doit alors avoir conscience que son film manque d'émotion, et donc on a des flashbacks assez artificiels, on sent qu'ils sont là pour nous émouvoir mais ça ne fonctionne pas et puis quand on a des scènes de procès j'aime bien les joutes verbales, ici faut vite oublier.
Et dans l'ensemble le film manque clairement d'un souffle, d'une approche un peu moins didactique, c'est trop froid pour moi, du coup y a un coté je m'en branle un peu de ce que je regarde. Une nouvelle fois je sors donc déçu d'un film de Costa-Gavras, alors je mets la moyenne car j'aurai appris un truc mais voilà lire la page Wikipédia du film fait le même effet.
Critiques similaires
Film: Section spéciale
Note: 8/10
Auteur: lvri
Film: Section spéciale
Note: 9/10
Auteur: Val
Film: Section spéciale
Note: 7,5/10
Auteur: pabelbaba
Film: Section spéciale
Note: 8/10
Auteur: Alegas

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Boy kills world - 0/10

Messagepar Scalp » Jeu 23 Mai 2024, 20:04

0/10

Boy Kills World de Moritz Mohr - 2024

Alors je pourrais mettre 1 pt pour la BO de El Michel Affairs mais ça sauve pas le film, on est clairement devant le film que je vais le plus détester cette année, y a absolument tout ce que je déteste dans le cinéma d'action aujourd'hui.
Bon alors l'histoire est prétexte à foutre de l'action, ça à la rigueur je m'en fou, j'étais même prêt à pardonner les bad guy en carton (un bon gros casting de la honte, façon quand il y a Sharlto Copley dans un film ça sent pas bon) l'univers complètement pourrave (avec une photo immonde) qu'on nous présente mais le ton général du film fait que c'est détestable immédiatement. On nous présente (dans une longue intro relou tellement elle veut être cool) un héros sourd et muet (Bill Skarsgård aussi crédible que Dev Patel dans la merde indienne, plein le cul de ces héros autistes), là je dis pourquoi pas mais le sourd et muet on l'entend jacter tout le film en voix off (bordel le mec parle plus qu'une coiffeuse), et les autres lui répondent, mais pourquoi ????!!!! donc ce héros il va s'entrainer dès son plus jeune âge avec un vieil asiatique drogué (le petit nerveux de The Raid qui restera à vie e petit nerveux de The Raid), il s'entraine pour se venger et aller péter des tronches. Ce qui pourrait être un film de vengeance viscéral et badass devient rapidement un film de petit malin qui en fait des tonnes avec un ton léger et humoristique qui nique tout, c'est jamais drôle, c'est même plutôt gênant la plupart du temps (y a des scènes de dialogues qui sont vraiment honteuses tant on voit le mec qui force pour que ça fasse fun, mais putain c'est de la merde ton truc, c'est pas fun, c'est casse couille), et tous les passages en "hommage aux jeux vidéos" c'est une vraie plaie (et y en a beaucoup).
Alors on pourrait se dire, ça se rattrape sur l'action (car on regarde le film pour ça), donc oui mais non, on se retrouve devant un énième ersatz de John Wick avec des longs plans séquences avec des bots et des chorégraphies qui font donc trop chorégraphies, on pourrait se dire bon la violence va rattraper un peu, faut kiffer le sang numérique et puis c'est du gore rigolo, genre quand y a une décapitation on sent vraiment le réal tout fier de ça et du coup il en rajoute et ça devient pénible. Entre les scènes d'action c'est un vrai calvaire et quand y a de l'action on en a tellement marre qu'on regarde ça d'un oeil distrait en se disant, c'est cool la caméra va partout, les cascadeurs sautent de partout, y a plein de morts, mais en fait on s'en branle de ta démonstration technique, c'est pas parce que tu sais faire un plan séquence que la scène est réussie, c'est pas parce que tes cascadeurs savent lever la jambe que la chorégraphie est bien, c'est pas parce qu'il y a plein de sang que c'est violent, et pourtant a un moment j'y ai cru car y a l'acteur cool de Warrior (la série HBO) mais comme toujours au cinéma il est sous exploité (bon ici c'est plutôt mal exploité). Bref on est devant un film qui pète plus haut que son cul et la prétention ça mérite une seule note, le 0 de la défaite.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Godzilla x Kong : Le nouvel empire - 3/10

Messagepar Scalp » Ven 24 Mai 2024, 08:51

3/10

Godzilla x Kong: The New Empire de Adam Wingard - 2024

Je me demande bien pourquoi je continue à regarder ces films, j'ai aimé aucun film de cet univers, et pour élargir j'aime même aucun film Godzilla japonais, donc je suis juste maso. Avec ce genre de scénario ils peuvent écrire des films à l'infini tellement c'est con. Alors déjà on se fait niquer sur le titre parce que Godzilla il fait juste office de caméo, on le voit un peu au début (il est chafouin et pète tout du coup) et à la fin un peu, le vrai héros c'est donc une nouvelle fois Kong, dont on sait toujours pas si il est gentil ou juste complètement con.
Le plus fou dans ces films c'est que film après film, y a des reproches sur les persos humains, mais ça continue de leur donner de l'importance alors qu'on en a rien à foutre, bon ici c'est les persos qu'on a déjà vu mais que j'ai complètement oublié (pourtant le cosplay de Ace Ventura c'est dur de l'oublier tellement il est ridicule et puis Rebecca Hall je l'aime bien mais elle a jamais vraiment confirmé après son chouette début de carrière).
Donc le film commence avec Kong qui a une grosse carie et qui va donc chez le dentiste (non mais cette intro quoi, ça saoule tellement ça veut être cool avec des emplois musical à la Gardian of Galaxy, putain ce Marvel a fait tellement de mal au cinéma) après on part dans le monde je sais pas quoi avec Kong qui va se trouver un fils adoptif (bien moche le look) et se fighter contre un gang de méchant singes (vu qu'ils sont méchants ils ont un look de punk à chien buveur de 8.6) qui a un monstre en laisse, un monstre qui pète du fluo évidemment, et un tribu à la con (qui sert à rien). Et voilà on a notre histoire, à la fin tout le monde se retrouve sur terre pour se foutre sur la gueule et ça fait jamais le taf, on comprend rien à l'échelle de grandeur des monstres et puis j'aurais toujours du mal avec le fait que Godzilla ait pas réussi à tuer Kong, on parle d'un monstre qui balance des rayons atomiques quoi et en face c'est juste un gros singe avec une hache en os (bon sur la fin on lui file un exosquelette pour sa main blessée du coup il fout des patates de forain qu'on a jamais vu).
On pourrait se dire que le film serait sauvé par l'action mais clairement ça livre même pas la marchandise c'est juste du bruit, des couleurs fluo et faut pas s'attendre à des trucs qui valent le coup, et près de 20 ans après le film de Jackson dont je suis pourtant pas le plus grand fan reste inégalé en terme d'action et le combat Kong contre les dinos on a pas vu mieux depuis, et pourtant on en a eu des films de gros monstres ou gros robots.
C'est donc nul après c'est pas détestable, c'est juste nul.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Des bons films Inch Allah 2024

Messagepar lvri » Ven 24 Mai 2024, 10:50

Scalp a écrit:Donc le film commence avec Kong qui a une grosse carie et qui va donc chez le dentiste


:eheh:

Perso, la bande annonce avec Kong et Godzilla qui se mettent à courir façon Avengers, ça m'a tué... J'adore la franchise Godzilla (même les plus nanardesques... enfin presque :mrgreen: ), mais cette saga américaine, hormis le premier d'Edwards (en partie) est d'une médiocrité sans nom... Et pourtant, je suis sûr que je vais finir par le regarder, comme la série d'Apple... :|
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12052
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Mars express - 3/10

Messagepar Scalp » Sam 25 Mai 2024, 06:07

3/10

Mars Express de Jérémie Périn - 2023

Un film que je voulais aimer parce que Périn a un bon capital sympathie (même si il a grave fait le tapin pour faire aimer son film auprès de la sphère geek) avec sa série Lastman et qu'un film de SF en France c'est tellement rare qu'il faudrait pas faire la fine bouche mais le résultat est quand même pas terrible. Ca commence pas trop mal avec un univers cohérent mais rapidement on se rend compte qu'on est devant un film qu'on a déjà vu, un film qui a du mal à s'émanciper de ses références, les films (ou romans/comics) sur le thème des robots qui reprennent le contrôle de leur programme, on en a tellement vu, même un film comme I Robot est meilleur que ce Mars Express qui n'a donc rien d'original à proposer. Alors oui pas besoin d'être original pour être sympa, mais ici tout est trop sage, tout est sur les rails (on se bouffe tous les poncifs que le genre a accumulé en 60 ans) et surtout ce qui en découle c'est un gout de déjà vu mais en moins bien sur tous les points (la relation flic/robot, la conscience des robots, l'enquête, l'action). Malgré tout ça le film aurait pu être au moins sympa mais y a un gros problème de narration, c'est jamais prenant et tout va un peu trop vite (bon ça dure 1h25, on sent vraiment que ça rush), la présentation des personnages est tout saut efficace, on a des bribes d'infos (et c'est pas pour faire nébuleux, c'est juste mal raconté), et alors qu'un Blade Runner (référence évidente) ça prenait son temps pour nous présenter un univers riche, ici on sent que ça voudrait faire pareil mais l'univers est tout sauf riche. Et que les dialogues sont nuls, pour que je me fasse la réflexion en plein milieu du film c'est vraiment que c'est naze.
Et vu que sur la forme c'est pas ouf, alors on peut dire qu'il y a un certain style mais je le trouve pas fou et l'action je vais pas être méchant, je veux pas, mais putain c'est nul, y a des saisons de manga qui doivent couter bien moins cher qui sont bien plus inventives.
C'est pas parce que le genre est moribond qu'il faut aimer le premier truc SF qui sort, en l'état c'est mauvais.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Des bons films Inch Allah 2024

Messagepar osorojo » Sam 25 Mai 2024, 09:03

Ouais j'ai été gentil avec mon 6, déception aussi de mon côté, même si je suis moins méchant que toi. Il y a tellement peu de proposition de cet acabit en France, et il y a quelque chose quand même dans la DA, que j'y ai quand même en partie trouvé mon compte mais je suis d'accord avec toi, l'écriture est aux fraises complet, et c'est quand même un sacré problème. Et si comme moi t'es pas un grand fan de Lea Drucker, tu subis aussi le doublage de la protagoniste que j'ai trouvé monocorde en diable. Vraiment dommage, tu te dis que justement l'animation permet de se libérer en partie des contraintes des tournages en réel et que ça peut être plus fou, et là on te sort un thriller d'anticipation sf sur les robots si sage et scolaire, ça m'a autant peiné que toi.
Avatar de l’utilisateur
osorojo
King Kong
King Kong
 
Messages: 21554
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

Civil war - 3/10

Messagepar Scalp » Sam 25 Mai 2024, 09:28

3/10

Civil War de Alex Garland - 2024

Encore un film où ça s'excite pour rien, bon Garland j'aime pas ses films en tant que réal et comme scénariste c'est pas non plus la joie (bon allez 28 Jours ça va). C'est un film qui se foire complètement dans ce qu'il veut raconter et qui a pas les couilles d'assumer une opinion. Alors on nous présente une Amérique en guerre dans un contexte qu'on essaye de nous rendre le plus crédible possible, enfin on ne connait pas les causes de cette guerre, on ne connaît pas les 2 parties, on ne connaît pas leurs idéologies (suffit pas de foutre Fat Matt Damon en excité de la gâchette pro america), on se retrouve devant un film qui manque donc clairement de couilles en restant dans un entre 2 qui rend le propos totalement inoffensif et même infantilisant car le propos finalement c'est si y a la guerre civile ben y a des morts, bravo. Le film passe complètement à coté de ce qu'il veut raconter car au final il raconte rien, clairement pour moi on est devant un film sans aucun enjeu narratif digne de ce nom, et vu qu'on ne sait rien sur les 2 camps ben ça donne un monde complètement flou et finalement complètement osef.
Le film se construit comme un road movie où on va suivre 4 personnages (4 clichés ambulants) traversant les EU pour aller faire une interview du président (bon alors faut fermer les yeux sur le fait que c'est la guerre et qu'il reste à la Maison Blanche au lieu d'avoir été évacué dans un lieu safe et secret), alors on veut nous faire comprendre la dangerosité du voyage mais clairement ça marche pas des masses ça, on sent pas vraiment la longueur du voyage notamment et le danger est pas assez présent pour un pays en guerre, alors oui y a bien quelques péripéties mais c'est pas marquant et ça donne même un ensemble d'action sans véritable lien entre les évènements et sans l'évolution des caractères des protagonistes. Au début du film aussi on nous parle de pénurie d'eau, mais est ce que nos héros vont avoir des problèmes pour boire ou manger ? et bien non, bien écrit ça mon gars.
Oui techniquement c'est carré avec notamment une chouette photo, je vais pas attaquer le film sur la forme, c'est bien fait et y a même des idées par moment mais c'est pas un plan ou deux qui vont sauver un film du désastre. Bon par contre on sent clairement que ça veut marcher dans les traces de Children of Men, mais on est à des années lumières du Cuaron. Et puis les choix musicaux c'est quelque chose, n'est pas Tarantino qui veut, quand Garland nous balance du De La Soul, je devrais être content, j'adore cette chanson en plus mais là je me suis juste dis mais qu'est ce que ça vient foutre là, à ce moment.
Le gros problème du film est clairement l'implication émotionnelle, on en a rien à foutre de ce quatuor (la performance nulle comme souvent de Dunst aidant pas entre autre, elle tire très bien la gueule et y avait pas besoin de l'enlaidir, elle est déjà dégueulasse de base) avec le vieux qui sait tout, l'accro à l'adrénaline (Wagner Moura aura vraiment jamais la carrière US qu'il mérite), la photographe blasée qui a tout vu et la jeune rookie. Ainsi quand y a un mort on s'en branle et le sacrifice finale de Dunst (oups spoiler) est tellement ridicule que j'ai explosé de rire devant l'écran (c'est pas l'effet voulu je pense). C'est un vrai problème d'avoir aucun personnage attachant, ça donne un film qu'on subit plus qu'autre chose.
Encore une prod A24 surcoté, ce studio j'en peux plus, ils sont vraiment fort en marketing pour faire passer des films anodins en chef d'oeuvre du mois. Comment parler d'un sujet brulant sans jamais l'aborder vraiment c'est quand même un sacré exploit. Je crois que je préfère encore voir le dernier Kong au moins je me marre devant les conneries du script, ici je suis saoulé. Si on veut voir un film sur les reporters de guerre on a Under Fire ou Salvador, bon c'est pas grandiose mais c'est moins con que Civil War.
Critiques similaires
Film: Civil war
Note: 6/10
Auteur: caducia

Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [Scalp] Des bons films Inch Allah 2024

Messagepar Scalp » Sam 25 Mai 2024, 09:30

osorojo a écrit:Ouais j'ai été gentil avec mon 6, déception aussi de mon côté, même si je suis moins méchant que toi. Il y a tellement peu de proposition de cet acabit en France, et il y a quelque chose quand même dans la DA, que j'y ai quand même en partie trouvé mon compte mais je suis d'accord avec toi, l'écriture est aux fraises complet, et c'est quand même un sacré problème. Et si comme moi t'es pas un grand fan de Lea Drucker, tu subis aussi le doublage de la protagoniste que j'ai trouvé monocorde en diable. Vraiment dommage, tu te dis que justement l'animation permet de se libérer en partie des contraintes des tournages en réel et que ça peut être plus fou, et là on te sort un thriller d'anticipation sf sur les robots si sage et scolaire, ça m'a autant peiné que toi.


Celui là je voulais vraiment aimer en plus, j'avais trouvé Lastman super cool, mais là au bout de 20 minutes j'ai décroché, je voyais où on allait et plus on avançait plus j'étais dégouté de ce que je voyais, et puis ce climax merde, tu fais un animé, lâche quoi, t'as pas l'excuse de l'acteur sait pas faire ou on va voir le cascadeur.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60390
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO