[Kake] Mes critiques 2019

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Kakemono » Mar 08 Jan 2019, 11:33

Yeap, juste envie d'écrire quelques petites critiques de temps a autres, et surtout après une petite pause de 5 ans de finir le cycle Bond entamé en 2014. :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Rien que pour vos yeux - 7,5/10

Messagepar Kakemono » Mer 09 Jan 2019, 14:34

Rien que pour vos Yeux

012

De John Glen

Avec Roger Moore, Carole Bouquet, Julian Glover…

1981, 2h08

7,5/10
Image



Le Saint-George, bateau-espion britannique, sombre dans les eaux albanaises après avoir heurté une mine, engloutissant avec lui l'ATAC, système top secret de lancement de missiles. Les services secrets britanniques déclenchent une opération sous-marine discrète pour récupérer l'appareil. L'opération est conduite par un couple d'archéologues marins, Timothy et Iona Havelock. Mais le tueur cubain Hector Gonzales interrompt brutalement les recherches en assassinant le couple sous les yeux de sa fille Melina. James Bond entre alors en scène et s'en va enquêter.



Après une purge sans nom ( Moonraker) retour sur terre avec un film plus... terre à terre. On a ici affaire à l'épisode le plus sérieux de la période Moore, et par voie de conséquence le meilleur.


L'intro nous donne justement le ton : Bond se recueille, l'air grave, sur la tombe de sa défunte femme Teresa (assassinée dans Au Service Secret de sa Majesté). L'occasion aussi de se défaire enfin de Bofeld, jamais nommé, une bonne fois pour toute et de repartir sur des bases saines et solides.

Le reste du film sera dans cette veine. Exit donc l'humour gogol qui parasitait la saga jusqu'ici, place à plus de sobriété. Le grand méchant du film n'est donc pas un grand mégalo qui veut la destruction de l'humanité, juste une personne qui agit dans son propre intérêt. On sera d'ailleurs comme Bond à son propos : ignare quant à son identité plus de la moitié du film, le méchant n'étant pas forcément celui auquel on pense... De quoi donner du rythme et de l’intérêt au film avec des rebondissements inattendus.

Qui dit plus de sobriété dit aussi moins de gadget... Et ici, pas un seul! Grand changement car on sent Bond plus en danger que jamais. Plus en danger, mais également plus froid, grâce à une prestation de Roger Moore plus en retenue qui tranche avec les films précédents. Bond n'hésitera pas à tuer ici de sang froid (il suffit de voir son regard lorsqu'il pousse une voiture dans le vide avec à son bord un tueur à ses trousses pour s'en convaincre).
Notre héros, d'habitude au sang chaud lorsqu'il s'agit de femmes, ne cédera que très peu à la tentation. Il n'aura de relation avec la Bond Girl (une charmante et débutante Carole Bouquet, superbe en jeune femme avide de vengeance) qu'une fois sa mission accomplie. Il ira jusqu'a repousser les avances d'une femme qu'il jugera trop jeune pour lui, c'est dire.
Les décors naturels sont superbement mis en valeur dans une aventure qui nous fait voyager autour de la méditerranée jusqu'a un atypique monastère perché en hauteur qui tranche avec les bases secrètes vues jusqu'ici.

Niveau action, là encore on est plutôt bien servis, mention spéciale pour l'efficace poursuite à ski. La scène sous marine est par contre peu convaincante car trop lente et trop statique (elles étaient bien plus réussies dans Opération Tonnerre et L'espion qui m'aimait). Il en va de même avec les courses poursuites en voitures qui manquent un peu de punch, même si la 4L fait son petit effet.



Bref, la première incursion de John Glen aux commandes est plutôt une réussite. Il nous livre un Bond de bonne facture qui restera sans doute comme le meilleur Moore. Je surnote sans doute un poil mais après une décennie de disette, il est difficile de faire autrement. Dommage que la suite de soit pas de la même facture...
Critiques similaires
Film: Rien que pour vos yeux
Note: 5,5/10
Auteur: lvri
Film: Rien que pour vos yeux
Note: 5,5/10
Auteur: Alegas
Film: Rien que pour vos yeux
Note: 5/10
Auteur: Scalp
Film: Rien que pour vos yeux
Note: 6/10
Auteur: Pathfinder
Film: Rien que pour vos yeux
Note: 7,5/10
Auteur: francesco34

Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar maltese » Mer 09 Jan 2019, 15:27

L'occasion aussi de se défaire enfin de Bofeld, jamais nommé, une bonne fois pour toute et de repartir sur des bases saines et solides. Le reste du film sera dans cette veine. Exit donc l'humour gogol qui parasitait la saga jusqu'ici


Même si ce n'est pas forcément voulu, cette scène, c'est tout de même l'un des plus gros fous rires de la saga quoi, le ridicule total de ce Blofeld non nommé et filmé de dos parce qu'on n'a plus les droits pour le personnage, puis le fait qu'il soit balancé depuis un hélicoptère dans une cheminée, mais comment est-ce que quelqu'un a pu écrire ça :eheh:
Avatar de l’utilisateur
maltese
Predator
Predator
 
Messages: 2944
Inscription: Jeu 26 Mai 2011, 12:29

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Kakemono » Jeu 10 Jan 2019, 16:30

Oui j'avoue Maltese que cette scène est involontairement drôle, mais je salue quand même l'envie d'en finir et de repartir enfin sur de nouvelles bases. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Octopussy - 4/10

Messagepar Kakemono » Dim 27 Jan 2019, 17:28

Octopussy

013

De John Glen

Avec Roger Moore, Maud Adams, Louis Jourdan...

1983, 2h11

4/10
Image



Après l'assassinat de l'agent 009 à Berlin, qui avait réussi à rejoindre l'ambassade du Royaume-Uni pour remettre un œuf de Fabergé à l'ambassadeur, James Bond assiste à la mise aux enchères de l’œuf. Le richissime Kamal Khan en fait l'acquisition. Ce prince indien exilé semble nourrir de secrètes accointances avec le général renégat Orlov. Bond doit découvrir le lien qu'il y a entre l’œuf, les complots du tandem russo-indien et la désirable, bien que mystérieuse, Octopussy, afin d'éviter une Troisième Guerre mondiale.



Après un opus plutôt réussi car plus sérieux et plus sobre, on reviens malheureusement a un ton un peu plus léger ici. Il y'a tout de même quelques points plutôt positifs. Toute la trame du film, sans méchant mégalo mais avec une histoire de vol de bijoux sous un fond très politique de guerre froide est même menée plutôt intelligemment. On ne sait jamais vraiment où l'histoire va nous mener et c'est pour le coup assez agréable a suivre. Malgré sa durée (2h10), on s'ennuie peu car le rythme est plutôt bien géré, alternant entre scènes d'action efficaces (notamment celle dans le train) et parties plus calmes faisant bien avancer l'intrigue. On a également rarement vu Bond autant en danger. Il se retrouve a plusieurs reprises désarmé, que ce soit lors de la course poursuite lorsqu'il doit fuir dans la jungle ou sur la fin dans le cirque.

Dommage pour le spectateur, certains points tirent le film vers le bas. Et c'est bien la marque de fabrique de la période Moore qui fait tâche ici : l'humour. Les incessantes petites blagues, dont le précédent avait réussi avec succès a se passer, sont ici de retour et ça en est consternant, surtout que rien ne les justifie (le cri de Tarzan dans la jungle c'est le sommet). On a également un nombre de clichés assez ahurissant. Entre les cubains fumeurs de cigares dans l'inutile pré-générique, l'Inde remplie de fakirs, de dresseurs de serpents et d'avaleurs de sabre et les allemands gobeurs de saucisses et de bières, on est servis. Mais le gros point noir reste Roger Moore, qui commence clairement a faire son âge et qui ralenti chacune des scènes d'action. Vivement la sortie pour lui.

On tiens ici un film plein de promesses mais dont le potentiel est gâché par trop de points négatifs pour convaincre, pour au final se retrouver avec un opus oubliable. Dommage. Aller, plus qu'un Moore pour en finir...
Critiques similaires
Film: Octopussy
Note: 4/10
Auteur: Alegas
Film: Octopussy
Note: 3/10
Auteur: lvri
Film: Octopussy
Note: 3,5/10
Auteur: Scalp
Film: Octopussy
Note: 2,5/10
Auteur: Pathfinder
Film: Octopussy
Note: 5/10
Auteur: francesco34

Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar lvri » Dim 27 Jan 2019, 22:04

C'est Moonraker le prochain ?
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Alien
Alien
 
Messages: 7417
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Kakemono » Lun 28 Jan 2019, 10:44

Non c'est Dangereusement votre. Et c'est pas glorieux non plus. :eheh:
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar lvri » Lun 28 Jan 2019, 13:49

C'est clair ! Roger Moore est un vieux papy dans ce film :eheh:
"No fate but what we make"
Avatar de l’utilisateur
lvri
Alien
Alien
 
Messages: 7417
Inscription: Dim 03 Oct 2010, 09:39

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Alegas » Lun 28 Jan 2019, 13:53

T'es presque au bout du calvaire. Tu verras, les Dalton après, ça fait un bien fou. :mrgreen:
"Our films were never intended for a passive audience. There are enough of those kinds of films being made. We wanted our audience to have to work, to have to think, to have to actually participate in order to enjoy them."

The Wachowskis


Image
Avatar de l’utilisateur
Alegas
Modo Gestapo
Modo Gestapo
 
Messages: 38162
Inscription: Mar 11 Mai 2010, 14:05
Localisation: In the Matrix

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar pabelbaba » Lun 28 Jan 2019, 13:56

Mais pourquoi s'infliger un tel calvaire justement? :chut:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14624
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Jed_Trigado » Lun 28 Jan 2019, 20:26

Il y a quand même moyen de se taper des bonnes barres devant leur aspect tout cheap. :mrgreen:
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11401
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Dangereusement vôtre - 4/10

Messagepar Kakemono » Sam 06 Avr 2019, 20:51

Dangereusement Votre

014

De John Glen

Avec Roger Moore, Christopher Walken, Grace Jones…

1985, 2h11

4/10

Image



En mission en Sibérie, James Bond récupère, sur le corps sans vie de l’agent 003, une puce électronique ultra-secrète. Lors de son retour à Londres, Q découvre en l’analysant qu’elle a été fabriquée par la société Zorin Industries et que c’est son propriétaire, Max Zorin, qui l’a probablement donnée aux Soviétiques. La puce est également conçue pour résister aux dommages qui pourraient être provoqués par une impulsion électromagnétique. Bond et ses collègues se rendent alors au champ de course d’Ascot, afin de repérer Max Zorin, dont le cheval Pégase vient de gagner la course.


La voici enfin la dernière incursion de Roger Moore dans l'univers de l'espion britannique. A 58 ans, on le sent plus statique que jamais, se faisant doubler dés qu'il y'a un minimum d'action. Pire, lors des scène de dialogues il se paye le luxe d'être moins crédible que sur les opus précédents et semble étrangement détaché du personnage. La sortie n'est heureusement plus très loin pour le Bond le plus ridé de l'histoire (a noter que c'est aussi la dernière apparition de Loïs Maxwell dans le rôle de Miss Moneypenny). Possible conséquence de ce non jeu de sa part on s’intéresse du coup beaucoup plus aux autres personnages. Max Zorin est pour le coup un antagoniste plutôt crédible, campé par impeccable Christopher Walken, même si son passé aurait pu être mieux développé (il est issu d'un expérience nazie). Quant à Grace Jones elle incarne une "femme de main" qui lorgne du côté de Requin pour son côté invincible, et qui fonctionne plutôt bien.


Mis a part ca rien de bien folichon. Le rythme reste trop pépère, comme en témoigne l'interminable partie dans le chateau de Zorin, même si les scènes d'actions sont plutôt bien emballées (notamment le climax final dans la mine et avec le dirigeable). Certains passages flirtent avec le ridicule (le meurtre avec le papillon, la poursuite dans Paris avec la voiture qui se désagrège petit a petit, le chien robot-espion...). Même les décors, souvent bien mis en valeur jusqu'ici, sont peu exploités et assez génériques.

A noter une chanson titre des plus pénible et une Bond Girl très discrète pour accompagner cet opus assez mou du genou. Alors que John Glen avait plutôt bien réussi son entrée en tant que réalisateur dans la saga avec un Rien que pour vos yeux agréable en tout point, il signe ici un épisode plutôt anecdotique et sans relief.


La période Moore touche enfin a sa fin après plus d'une décennie de grand guignolesque qui, hormis Rien que pour vos yeux, ne nous a rien offert de réellement bon. Une page se tourne, celle d'un Bond qui n'était plus en phase avec son temps et qui avait besoin d'être dépoussieré.
Critiques similaires
Film: Dangereusement vôtre
Note: 4/10
Auteur: Alegas
Film: Dangereusement vôtre
Note: 3,25/10
Auteur: lvri
Film: Dangereusement vôtre
Note: 3/10
Auteur: Scalp
Film: Dangereusement vôtre
Note: 5/10
Auteur: Pathfinder
Film: Dangereusement vôtre
Note: 4,5/10
Auteur: francesco34

Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Jimmy Two Times » Dim 07 Avr 2019, 00:40

J'ai le coffret depuis 3 ans. Il est toujours sous blister :mrgreen:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6206
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar pabelbaba » Dim 07 Avr 2019, 08:13

Si c'est pour se payer des bouses pareilles. :chut:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 14624
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Kake] Mes critiques 2019

Messagepar Kakemono » Dim 07 Avr 2019, 13:09

Nan mais y'a des bons films quand même dans la saga. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Kakemono
Robocop
Robocop
 
Messages: 9633
Inscription: Mer 10 Mar 2010, 16:38
Localisation: Dans le Port de la Lune

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO