[gegesan] Mes critiques en 2012

Modérateur: Dunandan

[gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar gegesan » Dim 05 Aoû 2012, 18:45

Salut à tous !

A mon tour, je m'apprête à poster ici quelques avis sur les films que j'aurai vu et à propos desquels j'aurai envie de partager mes impressions.
Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Batman Begins - 6,5/10

Messagepar gegesan » Dim 05 Aoû 2012, 19:17

Image

Premier volet de la trilogie de Christopher Nolan (auquel on doit déjà à l'époque le solide Insomnia ou encore le génial Memento), ce retour du super-héros sur les écrans (après les bouses "offertes" par Joel Schumacher, qui ont enterré l'homme chauve-souris après deux premiers volets burtoniens très réussis), ce Batman Begins revient sur les origines du héros et inscrit surtout ce dernier dans un cadre beaucoup plus réaliste que les précédents opus.

Si l'aspect "ninja" de l'entraînement au sein de la ligue des ombres (première partie du film) peut décontenancer, cela explique les talents de Wayne et le lie à Ras Al Ghul (campé par un très convaincant Liam Neeson). Suit le retour de Wayne à Gotham et, là, l'influence de Year One sur Nolan se fait sentir de façon extrêmement palpable : le réalisateur dresse un portrait sombre de la ville de Gotham, gangrenée par la corruption qui y règne à chaque niveau de pouvoir. De même, le personnage de Gordon (Gary Oldman remplace ici le Pat Hingle des versions de Tim Burton) et bien plus important et détaillé qu'auparavant. Ce lien avec la BD renforce considérablement le scénario, le faisant flirter davantage avec le milieu du polar.

A ces qualités, il faut ajouter une dose d'humour bienvenu, notamment dans les répliques entre Wayne et Lucius Fox (Morgan Freeman, absolument formidable).

Quelques défauts viennent malheureusement entacher un peu le film. Les "méchants" ne sont hélas pas assez détaillés. Maroni, joué par Tom Wilkinson, se retrouve vite hors-jeu, l'épouvantail/Crane (Cillian Murphy) est certes inquiétant mais n'est pas du tout écrit, ne possède pas de background, et enfin Ras Al Ghul est absent de la majeure partie du film. Bien que la scène de son retour soit assez réussie, le combat à bord du monorail Wayne est relativement transparent, et sa mort est assez convenue (un défaut qui va perdurer dans la saga).

Image Image

Malgré ces quelques manques, le film est magnifiquement réalisé et se révèle plus que prometteur !
Critiques similaires
Film: Batman Begins
Note: 7,5/10
Auteur: pabelbaba
Film: Batman Begins
Note: 7/10
Auteur: Hannibal
Film: Batman Begins
Note: 9/10
Auteur: helldude
Film: Batman Begins
Note: 9/10
Auteur: padri18
Film: Batman Begins
Note: 8/10
Auteur: Dunandan

Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Mark Chopper » Dim 05 Aoû 2012, 19:23

Welcome !

Toute personne qui a des réserves sur un film de Nolan est la bienvenue ici :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 43397
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 13:14

Dark Knight, Le Chevalier Noir (The) - 8,5/10

Messagepar gegesan » Dim 05 Aoû 2012, 19:52

Image

The Dark Knight, deuxième Batman réalisé par Nolan, marque un sommet et demeure peut-être le plus réussi de la trilogie.

Le film s'ouvre sur une scène braquage (perpétré par le Joker/Ledger) très réussie, toujours dans ce genre polar évoqué plus haut et qui rapproche par moment ce film d'un Heat de Michael Mann, notamment pour ce qui concerne les - superbes - scènes nocturnes. Le choix de William Fichtner pour jouer le directeur de banque qui se fait voler n'est en ce sens probablement pas anodin puisque le comédien jouait déjà Van Zant dans Heat, lequel se faisait voler par la bande de Robert De Niro (Neil McCauley).

Nolan conserve ici les qualités du premier volet et efface la plupart des défauts de ce dernier. En effet, le Joker se révèle un méchant bien plus terrible, imprévisible et violent que les précédents. Si son passé demeurera à jamais inconnu, ce Joker n'obéit qu'à une religion du chaos, qu'il va s'efforcer de servir de façon absolue en tentant de retourner chaque être de Gotham, en commençant par son "chevalier blanc", Harvey Dent (Aaron Eckhart remplace ici, avec brio, Billy Dee Williams et Tommy Lee Jones). S'il y parvient en assassinant Rachel Dawes (personnage insupportable dont je n'ai pas pleuré la perte - la scène où elle intervient pour s'opposer au Joker alors que tout le monde est terrorisé est un chef-d'oeuvre de poncif et me reste l'une des seules réserves que j'ai éprouvées durant le visionnage, malgré la menace fort réussie de Heath Ledger), il échouera cependant lorsqu'il passera à une plus grande échelle (épisode des deux navires). Les méchants constituent, avec bien sûr l'esthétique) l'une des plus grandes réussites du film, tant Dent/Double-Face que le Joker. L'équilibre reste maintenu car cela ne se fait nullement en défaveur du personnage de Batman, toujours bien présent et aidé par un impeccable Gordon.

Image

Un Batman qui frôle la perfection par son esthétique, son rythme, son écriture et ses comédiens et qui se regarde - avec toujours autant de plaisir - tant comme un film de super-héros que comme un bon polar.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Dark Knight Rises (The) - 8/10

Messagepar gegesan » Dim 05 Aoû 2012, 20:24

Image

C'est avec The Dark Knight Rises que Nolan conclut sa trilogie entamée en 2005. Ce dernier est très particulier et, quoique considérablement différent des autres opus, se veut au final le complément de ces derniers.

Le méchant, Bane (excellent Tom Hardy), est plus fidèle au personnage du comics que la pathétique version de Schumacher (pas trop dur) et se montre plus inquiétant encore que le Joker. Pour moi, cela se résume à peu près à cela : il réussit tout bonnement là où le Joker avait échoué. Il plonge de facto Gotham dans la terreur et le chaos absolus (ce qui me fait sourire quand j'entends l'une des dernières phrases de Gordon : "j'ai vu un peuple de génie se relever"). La part belle lui est laissée et il en profite : c'est Bane qui offre la plus grosse part de spectacle.

Les autres ne sont pas pour autant complètement effacés (à part peut-être Alfred, très affligé puis porté disparu jusqu'à la fin du film, où on le retrouve presque avec surprise). Morgan Freeman et Gary Oldman demeurent géniaux et se voient flanqués d'un tout aussi remarquable Gordon-Levitt en policier proche du peuple et révolté. Anne Hathaway se voit offrir de très bonnes scènes d'action et se montre très convaincante en Selina Kyle, dont le background se ressent plus qu'il ne s'exprime explicitement au cours du film, mais est reléguée à l'arrière-plan dans les scènes d'action majeures. Pour ce qui est de Marion Cotillard, elle offre sa part de charme au film mais son personnage manque de consistance et meurt platement, comme Bane d'ailleurs ! Là on retrouve ce défaut si cher à Nolan dans la trilogie, on diait qu'il aime tant ses personnages qu'il a du mal à imaginer une belle mort (contrairemant à un Boetticher). Leur entrée en scène est, elle, toujours plus soignée.

On en arrive naturellement aux défauts qui parsèment cet opus. D'abord, la quasi absence de Batman (celle d'Alfred a déjà été évoquée), en plus de son statut pratiquement grabataire qui raccorde peu avec le film précédent. Huit ans se sont écoulés et Bruce Wayne souffre d'un défaut de cartilage. Ce problème peut affecter les sportifs, de fait, mais enfin cela paraît tôt pour frapper le personnage de Wayne.

Image

Le score de Hans Zimmer, me semble-t-il plus mesuré dans les autres épisodes, est ici très envahissant et emphatique, même lors de moments qui nécessiteraient plus de retenue. Cela apporte un côté patriotique renforcé par des gros plans sur la bannière étoilée (ou le fameux hymne dans le stade), ce qui rapprocherait presque pour le coup d'un Michael Bay... mais bon, presque.

Quelques erreurs sont encore présentes. Par exemple, après la scène de Bane à la bourse, les méchants fuient et Batman se lance à leur poursuite. Simplement, ils sortent de la bourse en plein jour, et Batman les poursuit en pleine nuit...

En dépit de ces quelques défauts, The Dark Knight Rises bénéficie à mon sens du meilleur méchant de la saga et d'une réalisation impeccable. Peut-être légèrement en-deçà du précédent opus, il n'en demeure pas moins une très grande réussite et mérite largement le détour.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Dim 05 Aoû 2012, 20:31

Bon début :super:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60406
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar zack_ » Dim 05 Aoû 2012, 22:46

Très bon triptyque. Content de lire des nouveaux avis. Je pense lundi prochain me faire les 3 films d'affilés aussi.
zack_
 

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Count Dooku » Lun 06 Aoû 2012, 17:21

Content de te lire ici gégé! ;)
Bon début avec cette excellente trilogie (je pensais que tu aurais mis davantage au premier par contre), et n'hésite pas à poster des critiques de westerns, je suis sûr que tu as de quoi te faire plaisir sur les films de Mann ou de Boetticher! :super:
Avatar de l’utilisateur
Count Dooku
Gandalf
Gandalf
 
Messages: 629
Inscription: Dim 29 Avr 2012, 14:32
Localisation: Belgique

Barbe-Noire le pirate - 6/10

Messagepar gegesan » Mer 08 Aoû 2012, 21:31

Blackbeard The Pirate - Raoul Walsh - 1952

Image

Sorti en 1952, ce film de l'immense Raoul Walsh (qui n'en est pas à son coup d'essai en matière de "films de mers" puisque ce Barbe-Noire paraît après Le monde lui appartient et Capitaine sans peur - tous deux avec Gregory Peck - et précède par ailleurs La belle espionne, avec Rock Hudson et Yvonne De Carlo) s'attaque à un mythe de la piraterie.

Le personnage de Barbe-Noire y est campé avec maestria par Robert Newton (le Long John Silver de L'île au trésor de Byron Haskin deux ans auparavant), qui lui confère une ambigüité faite de relative drôlerie et de pure cruauté (le gaillard n'hésite pas à exécuter ses hommes, lesquels lui rendent bien puisqu'ils conspirent à la première occasion). Dans sa composition et son style très brute, Newton n'est pas sans me rappeler Pierre Brasseur du côté français (y compris dans la voix).

Image

Beaucoup plus pâlot est son adversaire, Mainyard, qui veut compromettre Henry Morgan et qui est joué plus sobrement par Keith Andes. A part un ou deux morceaux de bravoure, le personnage est archi conventionnel et on ne peut plus plat, de mon avis du moins. Même s'il apporte une sorte de douceur face à Barbe-Noire, c'est tant de sobriété qui confine pratiquement à la transparence, au point qu'il ne sera pas pour grand chose dans la résolution finale de l'histoire car il ne prend pas part au combat et ...se barre avec la fille.

Cette fille est, elle, plus réjouissante : il s'agit de la splendide Linda Darnell, dont on ne vantera jamais assez la beauté, mais qui avait alors déjà manifestement changé (aux dire de Douglas Sirk du moins) après sa rupture d'avec Howard Hughes, ce qui ne l'empêche pas d'être splendide dans ce film, et d'imposer un jeu conventionnel mais plein de charme et de fermeté (elle se montre même plus courageuse que Mainyard).

Image

Niveau réalisation, c'est impeccable ! Beaucoup d'intérieurs ou de vues sur le pont de navires, mais tout de même quelques magnifiques plans sur les galions voguant ou se tirant dessus à coup de canons. De belles images et un bon lot de péripéties pour un film d'aventures réussi, en dépit d'un héros transparent et du fait qu'il ait malheureusement beaucoup vieilli.
Critiques similaires
Film: Barbe-Noire le pirate
Note: 5/10
Auteur: jean-michel

Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Count Dooku » Mer 08 Aoû 2012, 21:45

Un film qui me tente depuis un moment, de même que Le monde lui appartient et Capitaine sans peur!
C'est assez amusant que le héros soit si transparent alors que les films de ce genre (pour ceux que j'ai vu du moins) se caractérisent justement par des personnages héroïques et flamboyants, incarnés par des acteurs charismatiques tels que Errol Flynn (Capitaine Blood), Tyrone Power (Le Cygne Noir) et Burt Lancaster (Le Corsaire Rouge). Ce manque de présence du "héros" ne serait-il pas dès lors une volonté de Walsh, afin de mettre en avant Barbe-Noire, le vrai héros (ou plutôt anti-héros) du film?
Avatar de l’utilisateur
Count Dooku
Gandalf
Gandalf
 
Messages: 629
Inscription: Dim 29 Avr 2012, 14:32
Localisation: Belgique

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar gegesan » Mer 08 Aoû 2012, 21:54

C'est une possibilité que j'ai plus ou moins sous-entendue puisqu'il tranche avec la personnalité de son adversaire. Mais je trouve tout de même qu'il ne fait pas véritablement le poids et qu'il ne convainc finalement pas. Si c'est un choix, ce n'est pas le plus pertinent de Walsh.

Un autre point fort réside dans les dialogues (l'humour est lui souvent assez lourd), du type "un portrait de Untel pour pendre à son cou ...il était mieux pendu par le sien."
Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Enigme du Chicago Express (L') - 7,5/10

Messagepar gegesan » Jeu 09 Aoû 2012, 00:11

Image

The Narrow Margin - Richard Fleischer - 1952

En 1952, Richard Fleischer réalise pour la RKO cet excellent Narrow Margin, avant de quitter la société à l'instigation de Hughes (peut-être pour avoir mis son veto sur une adaptation de ce film avec Robert Mitchum, si l'on en croit la présentation de Serge Bromberg) pour réaliser notamment le fabuleux 20 000 lieues sous les mers, deux ans plus tard.

Toujours est-il que ce film est une très belle réussite, un joyau du film noir. Un flic un peu bourru est chargé d'escorter la veuve d'un truand, qui, du fait qu'elle décide de "se mettre à table" devant une Cour, est désormais menacée. Son partenaire s'étant fait tuer, le policier doit protéger la jeune femme durant le trajet en train, où toute l'histoire va se dérouler. Le scénario est simple mais très efficace, bien que ce soit essentiellement le rythme du film qui en fasse la force. Les péripéties s'enchaînent sans temps mort et notre héros (un vrai cette fois :) ) passe son temps à arpenter les couloirs et compartiments pour empêcher le pire de se produire. L'action est rude, le rythme tranchant, les dialogues assez percutants, l'humour relativement fin et plus qu'appréciable, pour un film sec et épuré, servi par de remarquables comédiens. Une perle à voir et à revoir ! (luxe que l'on peut s'offrir d'autant mieux que le métrage n'excède pas les 70 minutes).
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
gegesan
Gremlins
Gremlins
 
Messages: 93
Inscription: Dim 07 Aoû 2011, 23:24
Localisation: Namur (Belgique)

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Count Dooku » Jeu 09 Aoû 2012, 02:01

Ah oui vraiment un tout bon celui-là! Un film noir concis et brillant qui exploite à merveille les espaces confinés où se déroule la quasi-totalité du métrage. Le scénario est bien fichu, avec un twist particulièrement bien pensé et qu'on n'attends pas du tout.
Richard Fleischer était vraiment un excellent réalisateur, j'aime beaucoup des films comme Les Vikings et Le Voyage Fantastique. Et là je me suis acheté dernièrement le DVD de Les flics ne dorment pas la nuit, un que je n'ai pas encore vu mais qui a une bonne réput'.
Avatar de l’utilisateur
Count Dooku
Gandalf
Gandalf
 
Messages: 629
Inscription: Dim 29 Avr 2012, 14:32
Localisation: Belgique

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Scalp » Jeu 09 Aoû 2012, 06:11

Les Flics ne dorment pas la nuit compte tenu du matériaux de base c'est pas exceptionnel.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 60406
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [gegesan] Mes critiques en 2012

Messagepar Logan » Jeu 09 Aoû 2012, 07:49

Ouais un autre Old gen :bluespit:
Logan
 

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO