[nicofromtheblock] Mes critiques en 2010

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Copains pour toujours - 6,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Ven 26 Nov 2010, 14:45

COPAINS POUR TOUJOURS
Dennis Dugan - 2010
6,5/10

Image


Le duo Dennis Dugan/Adam Sandler est de retour ! Après leur collaboration sur Quand Chuck rencontre Larry et Rien que pour vos cheveux, ils nous livrent cette fois-ci une comédie sur une bande de potes. Amis d’enfance qui se sont un peu perdus de vue, ils se retrouvent pour l’enterrement de leur ancien coach. C’est l’occasion pour eux d’organiser un week-end dans un chalet au bord d’un lac où ils pourront tous se retrouver avec leur famille respective.

Comme d’habitude avec Dennis Dugan, l’humour n’est pas toujours de très bon goût mais on rigole bien. De plus, j’ai vraiment beaucoup aimé cette ambiance de franche camaraderie où chacun s’amuse à casser l’autre en revenant sur des moments peu glorieux de leur adolescence. On sent que les scénaristes se sont bien amusés avec des anecdotes qui sentent le vécu et les acteurs issus pour la plupart du stand up s’en donnent à cœur joie également.

On retrouve d’ailleurs une belle brochette d’acteurs. Adam Sandler en chef de file est fidèle à lui-même et sa relation de couple avec la belle Salma Hayek fonctionne plutôt bien. A ses côtés, on retrouve le balourd Kevin James qui partageait déjà l’affiche avec Adam Sandler sur Quant Chuck rencontre Larry, le black Chris Rock parfait en mari dominé, David Spade l’improbable beau gosse et enfin l’incontournable Rob Schneider acolyte d’Adam Sandler qui nous livre encore un personnage totalement décalé. Les seconds rôles ne sont pas mal non plus avec Maria Bello qui montre un talent insoupçonné pour la comédie et Maya Rudolph qui confirme son passé comique au SNL. A noter également la présence de Steve Buscemi en guest de luxe !

On pourra bien sûr émettre une réserve sur la fin qui tourne un peu trop aux bons sentiments avec une morale peut-être un peu trop appuyée mais pouvait-on s’attendre à autre chose de ce genre de comédie ? Pour ma part, ça ne m’a pas gâché le film plus que ça. Les 2 premiers tiers sont bien marrants et je saurais m’en contenter.

Au final, le réalisateur nous prouve une nouvelle fois qu’il sait faire de gentilles comédies qui divertissent comme il faut. Ça reste gentillet, surtout sur la fin, mais ça fait plaisir de voir un tel casting s’amuser devant la caméra. Et puis Madison Riley et Jamie Chung quoi ! :love:
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Simon Werner a disparu - 7/10

Messagepar nicofromtheblock » Ven 26 Nov 2010, 14:48

SIMON WERNER A DISPARU
Fabrice Gobert - 2010
7/10

Image


Après avoir fait ses armes sur des séries pour ados produites pour France 2 (Âge sensible, Cœur Océan), Fabrice Gobert réalise son premier long métrage. Souvent comparé à Elephant, il est vrai que le côté récit éclaté suivant le point de vue des différents protagonistes rappelle le film de Gus Van Sant. Mais ici, cette narration éclatée a un véritable intérêt scénaristique. Le réalisateur nous livre un puzzle où chaque point de vue nous apporte une pièce supplémentaire au tableau final.

Il profite de son intrigue pour traiter de l’adolescence et nous livre des portraits assez crédibles de cette période où l’on se cherche. Ce microcosme du lycée met en avant l’aspect imaginatif des adolescents qui se font des films à partir de rien : lors de la disparition de cet élève, chacun de ses camarades y va de son interprétation créant des rumeurs infondées qui causeront du tord à certains. Le scénario a quand même ses limites et on sent que le réalisateur nous manipule à l’aide d’ellipses afin de nous cacher les éléments importants et de garder le mystère sur cette disparition jusqu’à la fin.

Dans l’ensemble, les acteurs s’en sortent fort bien et chacun apporte sa touche d’authenticité à son personnage. On a affaire à une galerie de personnages un peu stéréotypée où chacun a un rôle bien précis à jouer (le sportif, l’intello, la jolie fille, la rebelle) mais les acteurs arrivent à apporter une certaine profondeur à leur personnage ce qui évite de tomber dans le cliché. Je donnerai une mention spéciale à Ana Girardot (fille d’Hippolyte Girardot) qui apporte tout son charme au personnage qu’elle interprète et lui donne une aura énigmatique. Une actrice à suivre.

On notera également la présence du groupe Sonic Youth à la musique. Ils installent une ambiance assez planante grâce à leur musique alliant rock et electro. Et puis, l’action se déroulant au début des années 90, ça colle plutôt bien avec l’époque.

Au final, pour un premier film, Fabrice Gobert s’en sort vraiment bien. Même si on a un peu l’impression d’avoir été manipulé par le montage, on en ressort quand même satisfait. Et cette fin que certains trouveront trop banale ne fait qu’appuyer le fait qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Resident Evil Afterlife - 5,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Ven 26 Nov 2010, 14:50

RESIDENT EVIL : AFTERLIFE
Paul W.S. Anderson - 2010
5,5/10

Image


Autant le dire tout de suite, on a affaire ici à un véritable plaisir coupable. Après avoir réalisé le premier opus de cette saga, Paul W.S. Anderson est de retour aux commandes pour cette énième suite des aventures d’Alice. Jusqu’à maintenant, j’avais une préférence pour Resident Evil : Extinction qui s’orientait déjà vers le n’importe quoi avec ses corbeaux zombies mais ici, on atteint encore un niveau supérieur !

Scénaristiquement, il est clair que ça ne vole pas bien haut et même si je ne connais pas le jeu, je me doute que ça n’a plus rien à voir avec le matériau d’origine. Néanmoins, en regardant ce film au second degré et en le prenant pour ce que c’est (un pur film de divertissement), ce grand foutoir a vraiment quelque chose de fun.

Niveau mise en scène, Paul W.S. Anderson reste toujours un bon tâcheron qui abuse des ralentis à outrance. Il n’a pas le talent d’un Zack Snyder mais ça vaut toujours mieux que du Uwe Boll … Et il y a quand même quelques scènes qui passent très bien et en particulier celle où Ali Larter se bat contre le gros molosse à la hache sorti d’on ne sait où. A noter qu’une fois de plus, la 3D n’apporte strictement rien. Ayant vu le film dans ses 2 versions, je dois avouer que j’ai de loin préféré la version en 2D où l’on apprécie d’avantage les scènes d’action.

Pour ce qui est de l’interprétation, Milla Jovovich reste fidèle à elle-même : malgré son manque de talent, elle est devenu l’incarnation d’Alice et on ne verrait plus une autre actrice à sa place. Je lui préfère quand même la belle Ali Larter qui haussait déjà le niveau de l’épisode précédent. Quant à Wentworth Miller, il est là pour faire le beau gosse de service. Enfin, dans le rôle du bad guy, Shawn Roberts n’a aucun charisme et son personnage est plutôt risible. Et j’ai été déçu qu’on ne voit pas d’avantage Kacey Barnfield et Spencer Locke :(

Au final, je dirais qu’objectivement le film ne vaut pas la moyenne mais personnellement, j’ai passé un bon moment et j’ai trouvé certains passages bien fun. En plus, on a le droit à une fin ouverte qui annonce certainement un cinquième opus : que demander de plus ? :mrgreen:
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Trop Loin Pour Toi - 6/10

Messagepar nicofromtheblock » Ven 26 Nov 2010, 14:52

TROP LOIN POUR TOI
Nanette Burstein - 2010
6/10

Image


La réalisatrice du sympathique documentaire American teen, Nanette Burstein se lance pour la première fois dans le film de fiction et je dois dire que j’ai été un peu déçu par le résultat. Le sujet de départ me plaisait bien et j’espérais qu’elle arriverait à se démarquer des comédies romantiques lambda. Malheureusement ça n’est pas le cas.

Faire un film sur les relations amoureuses à distance semblait être une bonne idée mais à aucun moment le film n’arrive à être réellement original … Le scénario suit les modèles du genre sans jamais s’en écarter. Du coup, il n’y a vraiment aucune surprise. Si encore le film avait pris l’option d’éviter le happy end, ça aurait pu être sympa mais non, c’est du classique de bout en bout. :(

Reste les passages comiques qui sont plutôt sympas et qui permettent aux spectateurs de garder un minimum d’intérêt pour le film. Les situations avec le colocataire du héros sont particulièrement marrantes et la sœur de l’héroïne n’est pas mal non plus. En même temps, Christina Applegate est devenu une valeur sûre dans le registre de la comédie. On retrouve également Jason Sudeikis (encore un habitué du SNL) dans le rôle d’un des meilleurs potes du héros. Mais c’est quand même dingue que le film soit obligé de s’orienter vers la comédie pour se démarquer des autres comédies romantiques alors que le sujet de départ permettait de nombreuses choses originales !

Côté casting, là non plus il n’y a aucune surprise. Drew Barrymore apporte toujours son énergie communicative à son personnage et on tombe tout de suite sous son charme. Mais on a l’impression qu’elle joue toujours le même rôle ! Quant à Justin Long, on ne peut pas dire que ce soit un grand acteur mais c’est dans le registre de la comédie qu’il reste le meilleur. Le problème, c’est qu’on a presque l’impression de voir une suite à Ce que pensent les hommes dans lequel ils jouaient déjà tous les deux …

Au final, même si cette comédie romantique se laisse regarder gentillement, je dois avouer que je m’attendais à quelque chose de moins conventionnelle. J’en ai un peu marre de toutes ces comédies romantiques qui se finissent toujours bien. Un peu de réalisme de temps en temps ne ferait pas de mal. Il faudrait plus de films à la (500) jours ensemble !
Critiques similaires
Film: Trop Loin Pour Toi
Note: 6,5/10
Auteur: Moviewar
Film: Trop Loin Pour Toi
Note: 5,5/10
Auteur: francesco34

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Re: [nicofromtheblock] Mes critiques en 2010

Messagepar zack_ » Ven 26 Nov 2010, 15:29

Pfffiou ca envoie de la belle critique! :super:
Toujours Copain pour toujours à voir tiens!
zack_
 

Amours Imaginaires (Les) - 6,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 30 Nov 2010, 16:30

LES AMOURS IMAGINAIRES
Xavier Dolan - 2010
6,5/10

Image


Après J’ai tué ma mère, un premier film prometteur malgré quelques défauts et une inspiration à peine cachée (Tarnation), le jeune réalisateur québécois âgé de 21 ans revient avec son second film. Et là encore, il prouve qu’il a un réel potentiel mais se perd un peu dans ses références esthétiques.

Comme son titre l’indique, le film traite de l’amour mais surtout de la perception que l’on peut avoir des sentiments des autres. Francis et Marie sont des amis qui craquent pour le même mec. Chacun à leur manière, ils vont essayer d’attirer son attention et s’embarquer dans une sorte de triangle amoureux qui mettra leur amitié à rude épreuve. Mais les sentiments qu’ils ont pour ce garçon énigmatique sont-ils réciproques ?

Le réalisateur soigne particulièrement l’aspect esthétique de son film avec un style qui rappelle forcément Wong Kar Wai Mais à trop utiliser les effets de ralentis, ça en devient indigeste … N’est pas Wong Kar Wai qui veut et là où In the mood for love devenait fascinant par son emploi répété du ralenti, le film de Xavier Dolan devient juste redondant. Il faut dire que si on passait tous les ralentis du film en vitesse réelle, le film ferait bien 20 minutes de moins ! A cela il faut aussi ajouter l’utilisation répétée de la version italienne de « Bang bang » chantée par Dalida. On doit bien l’entendre 3 ou 4 fois au cours du film.

Sur le fond, Xavier Dolan s’est amélioré. Il semble beaucoup moins prétentieux que dans J’ai tué ma mère et le film est également moins glauque. Ce thème du triangle amoureux fait forcément penser aux films de Gregg Araki dont c’est le thème le plus récurrent dans sa filmo mais le jeune réalisateur arrive à se démarquer de son modèle en utilisant un ton plus dramatique. J’ai aussi beaucoup aimé les petites interviews qui interviennent à 3 reprises dans le film et qui apporte une bonne touche d’humour. Dommage qu’elles soient assez mal placées et qu’elles cassent un peu le rythme de la narration …

Niveau interprétation, Xavier Dolan s’est une nouvelle fois attribué le rôle principal et s’en sort mieux que dans son premier film. Son personnage est moins tête à claques même s’il garde encore quelques mimiques désagréables. Alors qu’il semble s’inspirer de sa propre personnalité, il ne peut pas s’empêcher par moments de tomber dans le cliché du jeune homo extraverti. Il faudrait qu’il essaye quand même une fois de tenir uniquement le poste de réalisateur. A ses côtés, Monia Chokri est vraiment bien. Elle arrive à donner de la profondeur à son personnage de jeune femme amoureusement désespérée. Et dans le rôle du mec dont ils sont amoureux, Niels Schneider semble être un sosie de l’acteur français Louis Garrel. Dans ce rôle de jeune homme sûr de son charme qui aime jouer avec les sentiments des autres, il s’en sort plutôt bien. Et son côté énigmatique fait qu’on ne sait jamais s’il le fait volontairement ou non.

Au final, le jeune Xavier Dolan prouve une nouvelle fois avec ce second film qu’il est un réalisateur prometteur. Il ne lui reste plus qu’à digérer ses références pour qu’elles n’empiètent pas trop sur son propre style qui est encore trop peu présent. Un film à revoir à l’occasion pour voir si la forme est toujours aussi indigeste à la deuxième vision.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Quartier lointain - 5,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 30 Nov 2010, 16:34

QUARTIER LOINTAIN
Sam Garbarski - 2010
5,5/10

Image


En adaptant une BD japonaise tout en la transposant en France, Sam Garbarski prenait le risque de perdre toute la substance de l’œuvre originale et on n’y échappe pas … En effet, en transférant le récit du Japon des années 50 à la France des années 60, le réalisateur enlève tout le sous texte culturel et le film semble tourner à vide. Dans la BD, le père déshonoré par la défaite de son pays a du mal à retrouver sa place dans la cellule familiale alors que dans le film, le père a juste l’impression d’être passé à côté de sa vie.

Au-delà du fond, j’ai trouvé que le film n’assumait pas à fond son idée. J’aurais aimé que le film s’oriente clairement vers le fantastique et que le personnage principal retourne réellement dans son passé. Ici, tout force à penser qu’il ne fait que rêver. Du coup, le scénario perd beaucoup de son impact : le personnage ne peut pas agir sur son passé et les raison du départ de son père restent le fruit de son imagination d’adulte. Au final, c’est donc juste l’histoire d’un adulte qui essaye de comprendre le raisonnement de son père pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

Du côté des interprètes, j’ai trouvé que Léo Legrand s’en sortait fort bien dans le rôle de cet adolescent. Dommage que la conduite de son personnage soit tant influencée par son esprit adulte. Il aurait gagner à retrouver une certaine insouciance par moments. J’ai été moins convaincu par la prestation de Jonathan Zaccaï. Il joue un personnage renfermé qui se limite à faire la gueule pendant tout le film. Sinon, ça fait toujours plaisir de retrouver la belle Alexandra Maria Lara. Elle joue un personnage un peu dépressif mais dès qu’elle sourit, elle illumine l’écran !

Parmi les points positifs du film, on notera une mise en scène plutôt inspirée de Sam Garbarski. 3 ans après le très réussi [b]Irina Palm[b], il confirme sa prédestination pour le drame. A noter également un excellent travail de reconstitution de la France des années 60. On s’y croirait vraiment. Et enfin, on finira sur le gros point positif du film : sa bande originale. Composée par le groupe français Air, cette BO envoûtante apporte un réel charme supplémentaire au film.

Au final, ce film reste quand même une déception. Malgré une ambiance réussie, j’ai trouvé que le film tournait rapidement à vide et la psychologie des personnages est un peu simpliste. C’est dommage car la bande annonce m’avait bien convaincu …
Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Nom des gens (Le) - 6,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 30 Nov 2010, 16:38

LE NOM DES GENS
Michel Leclerc - 2010
6,5/10

Image


Après avoir réalisé la comédie oubliable J’invente rien et co-écrit le scénario de la comédie dramatique La tête de maman, Michel Leclerc nous livre cette fois-ci une comédie bien sympathique sur l’engagement politique.

Dés la présentation des personnages, on comprend que le film aura un ton décalé. En retraçant le parcours familial des 2 personnages principaux, le réalisateur arrive tout de suite à aborder des sujets graves avec beaucoup d’humour. Les grands parents d’Arthur sont morts en déportation et Bahia a été abusée par son prof de piano quand elle était petite. L’un comme l’autre partent déjà avec un passé traumatisant mais essayent d’en faire abstraction.

Si cette comédie fonctionne, c’est avant tout grâce aux dialogues particulièrement bien écrits. Ça sent les anecdotes tirées de situations vécues. La bande annonce donnait déjà bien le ton mais ça n’est qu’un aperçu de ce qu’on retrouve dans le film. Le duo de scénaristes arrive à garder le rythme pendant 1h30 sans qu’il y ait de temps morts. Et puis, étant donné les sujets abordés, on a quand même le droit à une petite touche dramatique mais elle reste très discrète et ne plombe pas l’ambiance du film.

Mais la réussite de ce film est aussi due aux 2 acteurs. Jacques Gamblin nous a déjà habitué à ce genre de rôles de mec un peu coincé mais au contact de cette fille, il va commencer à se lâcher pour le plus grand plaisir du spectateur. Mais il faut quand même avouer que c’est Sara Forestier qui est la plus surprenante. Cette jeune fille extravertie (pour ne pas dire extravagante) n’a pas froid aux yeux et malgré assez simpliste du monde, elle reste toujours fidèle à ses convictions. L’actrice nous livre un bien beau personnage auquel on s’attache immédiatement et en plus, elle n’hésite pas à s’exhiber montrant ses formes à plusieurs reprises. Il ne faut pas oublier la galerie de seconds rôles qui complètent bien le tableau.

En tout cas, on a clairement affaire à une « comédie de gauche ». Toutes les occasions sont bonnes pour envoyer une petite pique aux politiques de droite. Mais le réalisateur n’hésite pas non plus à caricaturer la gauche. D’ailleurs, on a le droit à une jolie apparition de Lionel Jospin qui pratique l’autodérision avec beaucoup d’humour. Chaque spectateur un tant soit peu engagé politiquement se retrouvera dans ce film.

Au final, le réalisateur nous livre une comédie sympathique qui marche principalement grâce à ses dialogues et son duo d’acteurs. Un bon petit moment qui ne marquera pas forcément les esprits très longtemps mais dont on ressort avec un grand sourire ! :D
Critiques similaires
Film: Nom des gens (Le)
Note: 6/10
Auteur: Scalp

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Re: [nicofromtheblock] Mes critiques en 2010

Messagepar nicofromtheblock » Mer 01 Déc 2010, 00:37

Bilan du mois de Novembre

32 films vus (28 au cinéma - 4 en DVD)

Moyenne : 6,61/10

Classement par pays :

USA : 21
France : 8
Belgique : 1
Espagne : 1
Japon : 1




Film du mois

Image


Coups de cœur du mois

Image Image Image
Image Image Image

Films découverts (27 films)

- The american - Anton Corbijn [Ciné, VOST] 6/10
- Belle épine - Rebecca Zlotowski [Ciné, VF] 5,5/10
- Des filles en noir - Jean-Paul Civeyrac [Ciné, VF] 6/10
- Buried - Rodrigo Cortés [Ciné, VOST] 7,5/10
- Days of heaven - Terrence Malick [Ciné, VOST] 7,5/10
- Kill me please - Olias Barco [Ciné, VF] 7/10
- Fair game - Doug Liman [Ciné, VF] 7/10
- Il reste du jambon ?- Anne Depétrini [Ciné, VF] 5,5/10
- Paranormal activity 2 - Tod Williams [Ciné, VF] 4/10
- Jackass 3D - Jeff Tremaine [Ciné, VF] 6/10
- Welcome to the Rileys - Jake Scott [Ciné, VOST] 7/10
- Unstoppable - Tony Scott [Ciné, VF] 6,5/10
- Rubber - Quentin Dupieux [Ciné, VOST] 7,5/10
- Scott Pilgrim Vs the world - Edgar Wright [DVD, VOST] 8,5/10
- Due date - Todd Phillips [Ciné, VF] 6,5/10
- To kill a mockingbird - Robert Mulligan [Ciné, VOST] 8/10
- L'homme qui voulait vivre sa vie - Eric Lartigau [Ciné, VF] 6,5/10
- Mother and child - Rodrigo García [Ciné, VOST] 7,5/10
- Taking off - Milos Forman [Ciné, VOST] 6/10
- Quartier lointain - Sam Garbarski [Ciné, VF] 5,5/10
- Le nom des gens - Michel Leclerc [Ciné, VF] 6,5/10
- Vampires suck - Jason Friedberg & Aaron Seltzer [Ciné, VF] 2/10
- Takers - John Luessenhop [Ciné, VF] 5/10
- The rebound - Bart Freundlich [Ciné, VF] 6/10
- Autoreiji - Takeshi Kitano [Ciné, VOST] 7,5/10
- Red - Robert Schwentke [Ciné, VF] 6,5/10
- No et moi - Zabou Breitman [Ciné, VF] 7/10

Films revus (5 films)

- Casino - Martin Scorsese [DVD, VOST] 8,5/10
- The social network - David Fincher [Ciné, VOST] 8,5/10
- Alien - Ridley Scott [DVD, VOST] 9/10
- Beetle Juice - Tim Burton [DVD, VOST] 7/10
- The Joneses - Derrick Borte [Ciné, VF] 6,5/10

Séries

- How I met your mother 6x06 à 6x10
- The Big Bang theory 4x06 à 4x09
- Lost 6x01 à 6x12
- Life unexpected 1x01 à 1x05

Beauté du mois

Mary Elizabeth Winstead (Scott Pilgrim)

Image

Jenn Proske (Vampires suck)

Image

Naomi Watts (Fair game, Mother and child)

Image

Alexandra Maria Lara (Quartier lointain)

Image

Léa Seydoux (Belle épine)

Image

Mary-Louise Parker (Red)

Image
Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Mords-moi sans hésitation - 2/10

Messagepar nicofromtheblock » Lun 06 Déc 2010, 14:50

MORDS-MOI SANS HESITATION
Jason Friedberg & Aaron Seltzer - 2010
2/10

Image


Après les déjà catastrophiques Big movie, Spartatouille et Disaster movie, le duo Jason Friedberg/Aaron Seltzer sort son nouveau film parodique et comme à leur habitude, ils arrivent à n’être absolument pas drôle ! Un comble pour un film qui fait de la parodie !

Ils suivent ici la trame de la saga Twilight (principalement les 2 premiers épisodes). D’habitude, ils faisaient l’effort de parodier plusieurs films parfois jusqu’à l’excès. Ici, c’est l’inverse : à part une petite scène bien nase qui fait référence à Dear John, il n’y a aucun autre film parodié … Il faudrait quand même qu’ils arrivent à trouver un juste milieu.

Les seuls passages un tant soit peu marrants étaient déjà dans la bande annonce : les loups garous qui dansent sur « Rainning men » ou la référence aux Black Eyed Peas. Sinon, on a pas mal de références qui ne sont pas cinématographique mais elles sont bien pourries : les Jonas Brothers, Lady Gaga, Taylor Swift, Tiger Woods. On a vraiment l’impression que les mecs font exprès pour être le moins drôle possible. C’est lourd de chez lourd et il faut s’accrocher pour tenir jusqu’au bout !

Le seul point positif du film, c’est l’actrice principale Jenn Proske qui, en plus d’être fort charmante, arrive parfaitement à parodier les mimiques de Kristen Stewart dans le rôle de Bella. Espérons que cette première expérience cinématographique ne soit pas fatale pour son avenir dans la profession … Notons aussi que dans le rôle d’Edward, Matt Lanter (90210) est quand même bien plus beau que Robert Pattinson. Le reste du casting est totalement oubliable. Anneliese Van Der Pol (habituée aux séries pour préadolescents) prouve définitivement qu’elle ne sait pas jouer. Quant à Ken Jeong, il aurait pu éviter une telle daube indigne de son talent.

Au final, cette énième parodie confirme que les réalisateurs et scénaristes Jason Friedberg et Aaron Seltzer n’ont aucun talent et feraient bien d’arrêter le cinéma. Franchement, je me suis plus marré au regardant Twilight au second degré qu’en regardant ce film. C’est dire le niveau !
Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Takers - 5/10

Messagepar nicofromtheblock » Lun 06 Déc 2010, 14:57

TAKERS
John Luessenhop - 2010
5/10

Image


Franchement, je m’attendais à mieux … En même temps, si j’avais vu que le film était produit par T.I. et Chris Brown et qu’ils jouaient dedans, j’aurais certainement revu mes attentes à la baisse.

On a donc affaire à un film de braquage où l’on suit de façon alternée la bande de braqueurs qui prépare un nouveau coup et le duo de flics qui essayent de les identifier et de les arrêter. Il faut dire que le scénario est assez simpliste et que dés le départ, on sent que ce nouveau braquage sent mauvais : le mec tout juste sorti de prison qui leur propose un plan avec des russes … Pour des braqueurs expérimentés, ils se font bien avoir comme il faut. Mais surtout, le film tient sur les conflits internes et c’est un peu chiant. D’un côté, on a les braqueurs qui se prennent la tête pour savoir qui est le boss et de l’autre, on a les 2 flics qui sont super potes mais qui doivent faire face à leurs problèmes respectifs (famille, argent). Du coup, le film n’est pas super passionnant.

Côté action, on a le droit à un petit braquage rapide au début mais après, il faut attendre la dernière demie heure pour que ça décolle enfin. Malheureusement, John Luessenhop est loin d’être un réalisateur de talent et on ne peut pas dire que ça soit très bien filmé … Entre une course poursuite filmée à la « Paul Greengrass » et une fusillade à la True romance super mal montée, on a bien du mal à apprécier ce final. En plus, il profite de la course poursuite pour nous faire une démonstration de « parcours » mais le mec se fait quand même talonner par les flics tout le long. Du coup, tu te dis que ce qu’il fait ne sert à rien. :lol:

Pour ce qui est de l’interprétation, on ne peut pas dire non plus que ça soit génial. Je ne suis vraiment fan de Matt Dillon et son duo de flics avec Jay Hernandez marche moyennement. Du côté des braqueurs, c’est Idris Elba qui s’en sort le mieux avec son charisme habituel. Michael Ealy n’est ps mal non plus mais avec Chris Brown qui joue le rôle de son frère, il est difficile d’élever son niveau de jeu … Paul Walker est fidèle à lui-même en mec cool en toute circonstance. Reste T.I. qui est plutôt une bonne surprise même si son rôle est un peu stéréotypé. Enfin, Zoe Saldana ne sert à rien mais ça fait toujours plaisir de la voir.

Au final, ce Takers est assez décevant. Il faut dire qu’en passant après The town, il souffre forcément de la comparaison. Dans le genre, le film est à ranger au côté de L’élite de Brooklyn dans les petits films sans prétention qui se laissent regarder mais qui ne laissent pas un souvenir impérissable.
Critiques similaires
Film: Takers
Note: 5,5/10
Auteur: Heatmann
Film: Takers
Note: 6,5/10
Auteur: caducia
Film: Takers
Note: 6/10
Auteur: Killbush
Film: Takers
Note: 5/10
Auteur: Scalp

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Mon babysitter - 6,5/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 07 Déc 2010, 01:13

MON BABYSITTER
Bart Freudlich - 2009
6/10

Image


Comme tous les ans, on a le droit à notre lot de comédies romantiques US souvent trop classiques et sans saveur. Celle-ci pourrait presque en faire partie mais elle arrive à s’en démarquer un peu sur la fin. Déjà réalisateur de 2-3 films restés inédits en France mais surtout de quelques épisodes de la série Californication, Bart Freudlich nous livre tout de même un film bien gentillet.

On suit ici la vie amoureuse de Sandy, femme au foyer ayant la quarantaine, qui va découvrir que son mari le trompe. Elle va alors le larguer et partir pour New York avec ses 2 enfants. Trouvant un petit boulot sur une chaîne sportive, elle va devoir trouver une babysitter pour garder ses enfants. C’est alors qu’elle va faire la rencontre d’Aram, jeune homme qui se cherche encore professionnellement et qui va accepter de devenir son babysitter. Mais petit à petit va se mettre en place une relation entre eux …

Le scénario est très basique dans ses 2 premiers tiers. On commence tranquillement sur le ton de la comédie avec quelques situations cocasses dont une scène de cours d’autodéfense. Puis le film tourne progressivement vers la romance. On a le droit aux traditionnels problèmes liés à la différence d’âge mais le couple passent au-dessus de cela et semble fait pour durer. Mais dans la dernière partie, le film prend le risque de s’éloigner des standards du genre :
ils vont se séparer et s’épanouir chacun de leur côté. Le film a tout de même une fin ouverte puisqu’il se termine sur leurs retrouvailles quelques années plus tard.


Côté interprétation, Catherine Zeta-Jones joue parfaitement la « couguar ». Elle se fait de plus en plus rare sur grand écran et ça fait toujours plaisir de la revoir. A ses côtés, Justin Bartha dégage un vraie fraîcheur dans le rôle de ce jeune homme qui se moque du regard des autres et qui assume totalement sa relation. Quant aux 2 gamins, ils s’en sortent plutôt bien aussi.

Au final, on a le droit à une comédie romantique plutôt classique mais qui arrive à nous surprendre un peu par sa fin. Néanmoins, ça reste un film tout juste sympa à regarder et qui ne révolutionne en rien le genre. A réserver aux adeptes de l’actrice.
Critiques similaires
Film: Mon babysitter
Note: 6/10
Auteur: jean-michel

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Tout va bien ! The Kids are all right - 7/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 07 Déc 2010, 01:19

THE KIDS ARE ALL RIGHT
Lisa Cholodenko - 2010
7/10

Image


La réalisatrice Lisa Cholodenko est lesbienne et elle ne s’en cache pas. Elle en a même fait son sujet de prédilection. Après le très bon High art et Laurel Canyon que je n’ai toujours pas vu, on la retrouve cette fois-ci avec une histoire de famille disfonctionnelle.

Pas facile d’élever des enfants quand il n’y a pas de figure paternelle. En effet, Jules et Nic sont un couple de lesbiennes qui a eu 2 enfants grâce à un donneur anonyme mais lorsque ceux-ci sont décidés à retrouver leur géniteur, l’équilibre familial est soumis à rude épreuve …

La réalisatrice aborde avec beaucoup de justesse les problèmes de couple et nous montre qu’il n’y a pas vraiment de différences entre un couple hétéro et un couple homo. La routine et le manque d’attention sont à la base des tensions dans un couple quel qu’il soit. Sauf qu’ici, Jules en manque d’affection va se tourner vers la première personne qu’elle va côtoyer, en l’occurrence le père biologique de ses enfants. Parallèlement à ça, la réalisatrice aborde les relations parents/enfants et cet équilibre fragile qui peut exploser à tout moment : l’une des mères représente l’autorité alors que l’autre représente la coolitude. L’arrivée du père va faire déséquilibrer la balance. Et enfin, Cholodenko n’oublie pas de traiter l’incidence qu’a l’arrivée de ces 2 adolescents dans la vie de célibataire endurci de Paul. On sent bien que cela a une forte influence sur sa vie et qu’il se sent des responsabilités qu’il n’avait pas avant.

Côté casting, Julianne Moore et Annette Bening sont parfaitement crédibles en couple de lesbiennes. Leurs personnages ont des caractères bien complémentaires et il se passe une réelle alchimie entre les 2 actrices. Dans le rôle des enfants, Mia Wasikowska (Alice in Wonderland) et Josh Hutcherson (Le secret de Terabithia) continuent leur bout de chemin et prouvent qu’ils ont beaucoup de potentiel. Seul Mark Ruffalo est un peu en dessous. Il ne peut pas s’empêcher de faire son jeu minimaliste consistant à murmurer dans sa barbe.

Au final, la réalisatrice nous livre un joli film dans lequel les thèmes se mélangent avec harmonie. On n’en ressort pas forcément chamboulé mais on y trouve un bien beau message : le ciment d’une famille, c’est avant tout l’amour.
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

On achève bien les chevaux - 8/10

Messagepar nicofromtheblock » Mar 07 Déc 2010, 02:06

ON ACHEVE BIEN LES CHEVAUX
Sydney Pollack - 1969
8/10

Image


On ne présente plus Sydney Pollack, grand réalisateur américain auteur d’excellents films comme Les 3 jours du Condor, Jeremiah Johnson ou encore La firme. J’ai donc eu la chance de découvrir ce film datant de 1969 sur grand écran lors d’une réédition dans mon cinéma. Et une chose est sûre : 40 ans après, le film a gardé tout son impact !

Inspiré d’un roman d’Horace McCoy, le film nous plonge au cœur de la grande dépression du début des années 30 aux Etats-Unis. Les gens sont tellement pauvres qu’ils sont près à tout pour gagner un peu d’argent. C’est pourquoi des publicitaires organisent des marathons de danse où le couple le plus endurant gagnera une belle somme d’argent …

Le réalisateur nous plonge dans une histoire tellement intemporelle qu’elle pourrait se dérouler aujourd’hui. D’ailleurs, le film n’est pas si loin que ça des émissions de télé réalité ou du film Running man. On a affaire à un jeu où le but est avant tout de captiver les spectateurs. Alors que ce concours de danse commence d’une façon des plus traditionnelle, au fur et à mesure, le présentateur va tout scénariser pour rendre le spectacle plus attrayant.

Ce film est une véritable critique de la société de consommation où les gens deviennent de véritables objets qu’on manipule à sa guise en leur faisant miroiter un peu d’argent. Au-delà de cette critique, c’est également un film qui traite de la condition humaine et c’est là que prend tout le sens du titre. Les personnages souffrent autant physiquement que moralement et il arrive un point de non-retour où ils préféreraient qu’on les achève pour mettre fin à leurs souffrances. Le film est vraiment sans concession et on finit totalement exténué par tant de désespoir.

Pour un film de la fin des années 60, il faut signaler l’excellent travail sur la mise en scène. La caméra est virevoltante et suit les participants pas à pas jusqu’à l’épuisement. On sent une véritable montée progressive tant au niveau des mouvements de caméra que du montage. Et c’est aussi cette réussite technique qui fait qu’on ressort du film exténué.

Côté interprétation, je dois dire que j’ai été totalement conquis par Jane Fonda. Dans le rôle principal, elle est resplendissante et son personnage si fort psychologiquement finira lui aussi par craquer. A ses côtés, Michael Sarrazin s’en sort bien en jeune gentleman un peu naïf qui va progressivement forger son caractère. Et les seconds rôles complètent magnifiquement le tableau. Gig Young fait un présentateur des plus détestable : sous ses apparences gentilles, il sait parfaitement manipuler ces pauvres gens. Susannah York joue la rivale de Gloria qui va progressivement péter les plombs, Red Buttons joue le sympathique vieil homme auquel on s’attache facilement avant sa fin dramatique et enfin la jeune Bonnie Bedelia (Holly McClane dans Die hard) joue une fragile femme enceinte qui se montrera plus solide qu’elle en a l’air.

Au final, cette adaptation du grand roman noir d’Horace McCoy montre toute l’étendue du talent de Sydney Pollack qui était alors à son début de carrière. Cette véritable critique sociale sans concession mérite vraiment d’être vue ou revue. Un bien grand film trop méconnu dans lequel Jane Fonda est bluffante !
Critiques similaires

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Alien
Alien
 
Messages: 7189
Inscription: Dim 01 Avr 2007, 20:27
Localisation: Nancy

Re: [nicofromtheblock] Mes critiques en 2010

Messagepar osorojo » Mar 07 Déc 2010, 08:50

J'ai pas lu toute la critique parce que tu m'as donné envie de le voir avec ton intro et ta conclusion. A voir dès que possible :bluespit:
Avatar de l’utilisateur
osorojo
Hulk
Hulk
 
Messages: 16090
Inscription: Dim 15 Aoû 2010, 22:51

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO