[francesco] Mes critiques en 2013

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Scalp » Jeu 10 Jan 2013, 06:09

Mark Chopper a écrit:Attention : ce topic est en voie de scalpisation.


2013 l'année des aigris 8)
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56423
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 10 Jan 2013, 08:07

Dangereusement Votre approche. Il est bien gratiné celui là. C'est un spin-off sur le grand père de James Bond :lol:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6279
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Scalp » Jeu 10 Jan 2013, 08:12

Oue mais y a un bonus nazi quand même.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56423
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 10 Jan 2013, 08:16

Dans Detachment aussi... Jette-toi dessus! :mrgreen:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6279
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Scalp » Jeu 10 Jan 2013, 08:23

Hum... j'hésite :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56423
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Jimmy Two Times » Jeu 10 Jan 2013, 08:31

C'est très furtif... Le film est tellement atterrant qu'il faut le voir pour le croire. Limite, tu rajouterais 0.01 point à ta critique de Polisse :mrgreen:
I'm the motherfucker who found this place!
Avatar de l’utilisateur
Jimmy Two Times
Alien
Alien
 
Messages: 6279
Inscription: Ven 16 Juil 2010, 04:37

Dangereusement vôtre - 4,5/10

Messagepar francesco34 » Jeu 10 Jan 2013, 23:09

Dangereusement vôtre
de John Glen (1985)

Image

14ème Bond qui marque la fin d'une ère, celle de Roger Moore. Déjà 58 ans et ça se voit à l'écran, poussif et de son propre aveu trop vieux pour le rôle (il s'était fait la remarque en constatant que la mère de Tanya Roberts, sa partenaire dans le film, était plus jeune que lui).
Ce sera aussi la dernière apparition de Lois Maxwel en Miss Moneypenny, rôle qu'elle incarnait depuis le début de la saga!
Bon je n'ai pas trop à en dire sur cet opus, si ce n'est que comme d'habitude on est en plein Moore, donc humour à gogo au menu. Y'a des trucs rigolos, comme au terme de la séquence prégénérique (bonne poursuite à ski avec une cascade en surf bien sympa), Bond se retrouve dans un sous-marin maquillé en iceberg, avec une bombasse pour pilote. Ce sous-marin fabriqué pour une mission est un vrai baisodrome, avec canapé lit digne d'un palace X et minibar...
Y'a quelques surprises niveau comédiens, comme le petit rôle de Patrick MacNee très sympa, le tout premier rôle de Dolph Lundgren, et bien sûr Christopher Walken que j'adore en Zorin, avec ce brin de démence contenue qui lui va si bien. et j'oublie de citer Grace Jones, qui fait un homme de main original.
On fait escale en France et surtout à Paris, avec la fameuse scène de la Tour Eifel, surtout mémorable quand on voit Moore grimper les escalier. C'est d'ailleurs la première fois que j'entends Bond s'écrier "merde" après s'être pris les pieds dans le tapis!
J'aime bien l'histoire dans son ensemble, même si ça reste comme souvent totalement abracadabrantesque.
Et puis John Barry signait déjà là son 10ème score pour un 007, comme souvent assez sympatique.

4.5/10


007 n°1: James Bond contre Dr No (Terence Young) : 6/10
007 n°2: Bons baisers de Russie (Terence Young) : 7.5/10
007 n°3: Goldfinger (Guy Hamilton) : 8/10
007 n°4: Opération Tonnerre (Terence Young) : 6.5/10
007 n°5: On ne vit que deux fois (Lewis Gilbert) : 6.5/10
007 n°6: Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt) : 7.5/10
007 n°7: Les diamants sont éternels (Guy Hamilton) : 5.5/10
007 n°8: Vivre et laisser mourir (Guy Hamilton) : 3/10
007 n°9: L'homme au pistolet d'or (Guy Hamilton) : 3.5/10
007 n°10: L'espion qui m'aimait (Lewis Gilbert) : 5.5/10
007 n°11: Moonraker (Lewis Gilbert) : 3.5/10
007 n°12: Rien que pour vos yeux (John Glen) : 7.5/10
007 n°13: Octopussy (John Glen) : 5/10
Critiques similaires
Film: Dangereusement vôtre
Note: 3/10
Auteur: Scalp
Film: Dangereusement vôtre
Note: 4/10
Auteur: Alegas
Film: Dangereusement vôtre
Note: 4/10
Auteur: Kakemono
Film: Dangereusement vôtre
Note: 3,25/10
Auteur: lvri
Film: Dangereusement vôtre
Note: 5/10
Auteur: Pathfinder

Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar francesco34 » Jeu 10 Jan 2013, 23:11

note au référenceur: y'a une ptite erreur dans le titre référencé: Dangereusement et pas dangeureusement
et un chapeau sur o dans vôtre tant qu'on y est :eheh:
Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Scalp » Ven 11 Jan 2013, 07:58

Les Dalton vont remonter le niveau.
Avatar de l’utilisateur
Scalp
BkRscar
BkRscar
 
Messages: 56423
Inscription: Ven 04 Jan 2008, 13:17

Tuer n'est pas jouer - 7/10

Messagepar francesco34 » Ven 11 Jan 2013, 23:28

Tuer n'est pas jouer
de John Glen (1987)

Image

15ème épisode et première pour Timothy Dalton. Un bain de jouvence salvateur tant Dalton se démarque de Moore et apporte à Bond le sérieux qui lui faisait défaut, sans pour autant jeter tout humour aux oubliettes.
Ce Bond là se démarque sérieusement de ses 3 prédécesseurs: plus froid, mais aussi plus humain. La scène où il pête les plombs suite au meurtre d'un agent à Vienne est inédite et vraiment prenante: on y voit 007 fou de rage lancer un regard de tueur, et perdre son sang-froid en sortant son arme un peu rapidement devant une mère et son gosse. Bond assassin lorsqu'il se rend dans la chambre du général Russe pour l'exécuter. Même si ça n'ira pas à son terme, la façon dont ça se déroule est très sèche.
Le scénario s'appuie sur les derniers instants de la guerre froide pour lancer son intrigue, mais s'avère bien plus méandreux qu'à l'accoutumée, tout en essayant de rester le plus crédible possible dans son déroulement. Y'a toujours quelques facilités, mais y'a une très nette amélioration d'écriture par rapport à la plupart des épisodes précédents. On retrouve d'ailleurs un contexte géopolitique d'époque intéressant en Afghanistan, où Bond aide les Moudjahidines contre les Russes ennemis d’alors (ironique quand on connait la situation actuelle dans ces régions).
On reste dans les gadgets fantaisistes tout de même, avec l’Aston Martin truffée de gadgets ou le porte-clé explosif, mais Bond improvise pas mal et ça donne d'excellentes séquences d'action: la poursuite dans le prégénérique, la descente en luge dans le coffret du violoncelle ou la scène finale sur l’avion avec Bond et le badguy accrochés au filet dans le vide. Et bonne nouvelle, ces scènes ne sont pas désamorcées par des gags!
Le casting est sympa, Maryam d'Abo est une bien jolie JBG même si son accent m'exaspère, Jeroen Krabbé fait un méchant amusant, et son homme de main parait même être moins neuneu que d'habitude.

Le Bond du renouveau, très vivifiant.

7/10


007 n°1: James Bond contre Dr No (Terence Young) : 6/10
007 n°2: Bons baisers de Russie (Terence Young) : 7.5/10
007 n°3: Goldfinger (Guy Hamilton) : 8/10
007 n°4: Opération Tonnerre (Terence Young) : 6.5/10
007 n°5: On ne vit que deux fois (Lewis Gilbert) : 6.5/10
007 n°6: Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt) : 7.5/10
007 n°7: Les diamants sont éternels (Guy Hamilton) : 5.5/10
007 n°8: Vivre et laisser mourir (Guy Hamilton) : 3/10
007 n°9: L'homme au pistolet d'or (Guy Hamilton) : 3.5/10
007 n°10: L'espion qui m'aimait (Lewis Gilbert) : 5.5/10
007 n°11: Moonraker (Lewis Gilbert) : 3.5/10
007 n°12: Rien que pour vos yeux (John Glen) : 7.5/10
007 n°13: Octopussy (John Glen) : 5/10
007 n°14: Dangereusement vôtre (John Glen) : 4.5/10
Critiques similaires
Film: Tuer n'est pas jouer
Note: 7/10
Auteur: Kakemono
Film: Tuer n'est pas jouer
Note: 7/10
Auteur: Pathfinder
Film: Tuer n'est pas jouer
Note: 7/10
Auteur: Alegas
Film: Tuer n'est pas jouer
Note: 7/10
Auteur: lvri

Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Permis de tuer - 8/10

Messagepar francesco34 » Sam 12 Jan 2013, 18:15

Permis de tuer
de John Glen (1989)

Image

2ème et dernier Bond avec Dalton, et je déplore vraiment que cet acteur n'ait pas eu un plus franc succès dans le rôle.
Voici le 007 le plus dark, le plus violent de la série. Avec un scénario parmi mes préférés de la saga, très terre à terre, axé sur un narcotraficant tout-puissant et la vendetta personnelle à son encontre menée par 007. Hors MI6 et mission officielle, 007 part pour une vengeance sanglante et rien ne semble pouvoir lui barrer la route. La scène où Bond est amené à M entouré de gardes tel un gangster et lui remet sa démission avant de s'enfuir en se faisant tirer dessus par ses propres alliés donne bien le ton de ce que sera sa croisade: un moment dur à passer.
C'est pour venger son ami de la CIA Felix Leiter, personnage qu'on connait depuis Dr.No, mais souvent joué par comédiens différents, et tour à tour bon collègue ou relation de boulot. Jamais jusqu'ici il n'avait été présenté comme un ami si proche de Bond, mais leur relation d'amitié dès la séquence prégénérique donne une bonne assise au film car elle passe très bien.
Maintenant que son permis de tuer lui a été retiré, Bond va semer les morts derrière lui. On le verra même exécuter froidement et salement un flic ripou en le donnant à bouffer aux requins: 007 en mode véner colle vraiment bien à Dalton.
C'est l'épisode le plus violent et sanglant de la saga jusqu'ici (même interdit aux moins de 12 ans en salles): outre les types bouffés par des requins, on a une explosion de tête en cabine de décompression, ou la mort de Benicio del Toro dans un broyeur, un mec empalé sur un chariot élévateur, et pour finir la mort du méchant, Sanchez, brûlé vif. Limite gore tout çà!
Bond finit le film lessivé, sale, ensanglanté, le costard en pièces, on l’a jamais vu dans un tel état !
Le film a son lot de cascades de haut vol, à commencer par la séquence prégénérique aérienne; une scène de ski nautique sans skis derrière un hydravion; et la longue poursuite en camions citernes, avec la team Julienne aux cascades qui fait des prouesses.
Les personnages secondaires sont plutôt intéressants, et les rôles féminins bien écrits, notamment Bouvier, femme d'action qui sauvera la mise deux fois à 007, et pour laquelle il se jettera littéralement à l'eau à la fin, dans un geste assez romantique plutôt inhabituel chez lui.
Cet épisode avec Dalton n'aura pas connu un grand succès et aura mis en veille pendant longtemps le personnage de 007, mais il avait en fait 20 ans d'avance tant il préfigurait la tournure dans la saga prise avec Craig, cette fois avec succès.

Un des tous meilleurs épisodes de la série.

8/10


007 n°1: James Bond contre Dr No (Terence Young) : 6/10
007 n°2: Bons baisers de Russie (Terence Young) : 7.5/10
007 n°3: Goldfinger (Guy Hamilton) : 8/10
007 n°4: Opération Tonnerre (Terence Young) : 6.5/10
007 n°5: On ne vit que deux fois (Lewis Gilbert) : 6.5/10
007 n°6: Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt) : 7.5/10
007 n°7: Les diamants sont éternels (Guy Hamilton) : 5.5/10
007 n°8: Vivre et laisser mourir (Guy Hamilton) : 3/10
007 n°9: L'homme au pistolet d'or (Guy Hamilton) : 3.5/10
007 n°10: L'espion qui m'aimait (Lewis Gilbert) : 5.5/10
007 n°11: Moonraker (Lewis Gilbert) : 3.5/10
007 n°12: Rien que pour vos yeux (John Glen) : 7.5/10
007 n°13: Octopussy (John Glen) : 5/10
007 n°14: Dangereusement vôtre (John Glen) : 4.5/10
007 n°15: Tuer n'est pas jouer (John Glen) : 7/10
Critiques similaires
Film: Permis de tuer
Note: 7,5/10
Auteur: lvri
Film: Permis de tuer
Note: 7,5/10
Auteur: Alegas
Film: Permis de tuer
Note: 7/10
Auteur: Pathfinder
Film: Permis de tuer
Note: 6,5/10
Auteur: Scalp

Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Dunandan » Sam 12 Jan 2013, 18:36

C'est vrai quand on y pense que les Dalton et les Craig ont beaucoup de points communs dans la tonalité, du coup tu me donnes envie de les revoir :wink: (dire que je n'ai pas pu voir l'un d'eux jusqu'à la fin parce qu'un type se faisait bouffer par un requin, du coup ma mère m'avait fait sortir de la salle, craignant que ça m'affecte ... :lol:).
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Goldeneye - 4/10

Messagepar francesco34 » Sam 12 Jan 2013, 23:20

Goldeneye
de Martin Campbell (1995)

Image

Après une interruption de 6 ans durant laquelle on pensait le personnage enterré, le voilà de retour sous les traits de Pierce Brosnan. Pas un mauvais choix, mais pas génial non plus. D'entrée on a peur de retomber dans les travers qui faisaient les défauts (ou le charme selon les points de vue) des épisodes avec Moore: un Bond cool, bourré de gadgets, et un trop-plein d'humour parasitaire. En effet la très longue séquence prégénérique (10 min, un record à ce stade de la série) se conclut par une cascade si invraisemblable qu'elle ferait passer les Moore pour de l'authentique... un truc que Charlie's Angels 2 reprendra quasiment tel quel, mais en mode parodique, sans trop forcer la dose.
C'est la première apparition de Judi Dench, qui va marquer la série dans son rôle de M, au point de faire du personnage l’élément central de Skyfall, alors que jusqu'ici c'était un personnage très secondaire, limite anecdotique. C’est d’ailleurs la première fois de la série que Bond reste aussi longtemps avec M. Mais à l’inverse de la relation qu’on lui donnera avec Craig dans le reboot de la franchise, on se pose dans la continuité : elle est donc le successeur du précédent M, et sa relation avec 007 est conflictuelle : elle lui balance « moi je vous trouve sexiste, mysogine et dinosaure, une relique de la guerre froide ». En plus elle est antipathique au possible : « ça ne me dérange pas de faire mourir un agent, je n’ai pas de scrupule de vous envoyer à la mort ». Drôle de mentalité que lui ont refilé les scénaristes sur ce coup là. Surtout que 5 secondes après elle lui dit de revenir en vie... Mais niveau script, on a affaire à un Bond plutôt mal écrit.
On déplore pas mal de facilités scénaristiques assez grossières (on est coutumiers dans la série, mais là on bat des records), comme l’arrivée d’Oroumov en plein interrogatoire de Bond et la fille quand il vient pile d’être balancé, et le crétin de ministre (Karyo) qui pose un pistolet sur la table à sa portée pour lui donner tout loisir de descendre tout le monde… On a encore des voitures qui explosent sans raison, comme au bon vieux temps. Et Bond qui arrive en toute discrétion avec le tank au train de Janus alors qu’il vient de détruire la moitié de la ville. Puis toujours avec le tank, il trouve une route, dépasse le train et le prend en embuscade dans un tunnel, gros lol sur ce coup. C’est une putain de formule 1 ce tank.
Et puis le méchant, qui monte tout un plan diabolique pour se faire du pognon, alors même qu’il a dû investir des milliards dans une base secrète hyper sophistiquée, cachée sous un lac, avec antenne géante, et tout plein de scientifiques et soldats qui bossent pour lui… Ben puisqu’il avait autant de pognon à la base, il avait pas besoin de nous faire tout ce cirque.
Les persos secondaires sont pas terribles, Boris l’informatien (Alan Cumming), l’acteur en fait des caisses, le genre de perso rabâché insupportable. Famke Jansenn idem, elle en fait des tonnes dans son rôle de tueuse Russe sadique. Même la JBG principale, Izabella scorupco, est bien fade. Heureusement y'a Sean Bean, c'est toujours bien d'avoir Sean Bean.
La bagarre entre Bond et Janus est sympa, dans le décor vraiment spectaculaire du radiotéléscope d’Arecibo, bien utilisé. Mais pour le reste les cascades et autres sont pas terribles.
Et puis impossible de taire l'hideuse partition de Eric Serra... Si ses accords synthétiques fonctionnent pas mal chez Besson, ici c'est totalement foiré, et ça romp trop avec la signature musicale de la saga.

Un revival laborieux que ce 17ème Bond.

4/10


007 n°1: James Bond contre Dr No (Terence Young) : 6/10
007 n°2: Bons baisers de Russie (Terence Young) : 7.5/10
007 n°3: Goldfinger (Guy Hamilton) : 8/10
007 n°4: Opération Tonnerre (Terence Young) : 6.5/10
007 n°5: On ne vit que deux fois (Lewis Gilbert) : 6.5/10
007 n°6: Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt) : 7.5/10
007 n°7: Les diamants sont éternels (Guy Hamilton) : 5.5/10
007 n°8: Vivre et laisser mourir (Guy Hamilton) : 3/10
007 n°9: L'homme au pistolet d'or (Guy Hamilton) : 3.5/10
007 n°10: L'espion qui m'aimait (Lewis Gilbert) : 5.5/10
007 n°11: Moonraker (Lewis Gilbert) : 3.5/10
007 n°12: Rien que pour vos yeux (John Glen) : 7.5/10
007 n°13: Octopussy (John Glen) : 5/10
007 n°14: Dangereusement vôtre (John Glen) : 4.5/10
007 n°15: Tuer n'est pas jouer (John Glen) : 7/10
007 n°16: Permis de tuer (John Glen) : 8/10
Critiques similaires
Film: GoldenEye
Note: 5/10
Auteur: Alegas
Film: GoldenEye
Note: 5/10
Auteur: Pathfinder
Film: GoldenEye
Note: 5/10
Auteur: Scalp
Film: GoldenEye
Note: 4,75/10
Auteur: lvri

Mon classement ciné en: 2016
Mon TOP 200
Avatar de l’utilisateur
francesco34
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 12211
Inscription: Mer 17 Fév 2010, 19:33
Localisation: Montpellier

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar Dunandan » Dim 13 Jan 2013, 00:27

Scalp, sors de ce corps :eheh: (j'ai toujours eu un petit faible pour ce James bond, mais qui doit certainement énormément au jeu sur N64 ...).
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18888
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [francesco] Mes critiques en 2013

Messagepar ERNST STAVRO BLOFELD » Dim 13 Jan 2013, 00:47

4,5 ? :shock: Bon là t'abuses un peu quand même :( Sinon moi je préfère "Tuer n'est pas jouer" à "Permis de tuer" :super:
Avatar de l’utilisateur
ERNST STAVRO BLOFELD
Rambo
Rambo
 
Messages: 852
Inscription: Mar 21 Sep 2010, 13:51
Localisation: Montpellier

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSN [Bot] et 3 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO