[Pabelbaba] mes critiques en 2018

Vos critiques de longs-métrages

Modérateurs: Dunandan, Modérateurs du forum

[Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Lun 01 Jan 2018, 23:43

Hop :D

1- L'Invincible Kid du Kung Fu - Eddie Nicart
2- A la Poursuite de Demain - Brad Bird
3- Star Wars IV - George Lucas
4- Holy Robe of the Shaolin Temple - Tsui Siu Ming
5- Man on Fire - Tony Scott
6- Expendables - Sylvester Stallone
7- Un Colt pour Trois Salopards - Burt Kennedy
8- Le Pacificateur - Mimi Leder 4/10
9- Far West Story - Sergio Corbucci
10- Expendables 2 - Simon West
11- Le Retour du Jedi - Richard Marquand
12- Les Figures de l'Ombre - Theodore Truc
13- Dos au Mur - Asger Leth
14- Ninja 3 - Sam Firstenberg
15- L'Implacable Ninja - Menahem Golan
16- La Chute de la Maison Blanche - Antoine Fuqua
17- Ip Man 2 - Wilson Yip
18- Le Sens de la Fête - Toledano et Nakache
19- Blue Jean Cop - James Glickenhaus
20- L'Entourloupe - Gérard Pirès
21- Chevalier - Brian Helgeland
22- Unstoppable - Tony Scott
23- Kingsman 2 - Matthew Vaughn
24- Désigné pour Mourir - Dwight Little
25- Le Flic Ricanant - Stuart Rosenberg
26- The Eagle Shooting Heroes - Jeff Lau
27- Silverado - Lawrence Kasdan
28- La Grosse Pagaille - Steno
29- La Forme de l'Eau - Guillermo del Toro
30- Explosion Imminente - Albert Pyun
31- Le Nouveau Stagiaire - Nancy Meyers 3/10
32- Pour cent briques t'as plus rien... - Edouard Molinaro
33- Ready Player One - Steven Spielberg
34- La Mort de City Hunter - Masaharu Okuwaki
35- The Bodyguard - Panna Rittikrai et Petchtai Wongkamlao
36- Justice Sauvage - John Flynn
37- Zatoichi - Takeshi Kitano
38- Bon Rétablissement! - Jean Becker
39- La Chevauchée des Bannis - André de Toth
40- Road Trip - Todd Phillips
41- Le Privé - Robert Altman
42- The Heavenly Kings - Daniel Wu
43- Delta Force - Menahem Golan
44- Hitman & Bodyguard - Patrick Hugues
45- American Pie 3 - Jesse Dylan
46- Eh Mec! Elle est où ma caisse? - Danny Leiner
47- Robin des Bois Prince des Voleurs - Kevin Reynolds
48- Wind River - Taylor Sheridan
49- Le Cynique, L'infâme et le Violent - Umberto Lenzi
50- De l'autre côté du périph - David Charhon
51- Le Limier - Joseph Mankiewicz
52- Mutafukaz - Run & Shōjirō Nishimi
53- Mister Cool - Sammo Hung
54- Blow Out - Brian de Palma
55- Robin des Bois - Disney
56- Un Poisson Nommé Wanda - Charles Crichton
57- Harcèlement - Barry Levinson
58- Les Ripoux - Claude Zidi
59- Shoot'em Up- Michael Davis
60- L'Indic - Serge Leroy
61- Le Blanc, le Jaune et le Noir - Sergio Corbucci
62- Pétrole! Pétrole! - Christian Gion
63- L'Etalon - Jean-Pierre Mocky
64- Beowulf - Graham Baker
65- Gangsters - Olivier Marchal
66- Wake In Fright - Ted Kotcheff
67- Sword Stained with Royal Blood - Chang Cheh
68- Buenos Aires Zero Degree - Pung-Leung Kwan et Amos Lee
69- Mind Game - Masaaki Yuasa
70- Future Cops - Wong Jing
71- License to Steal - Billy Chan
72- Diary of a Big Man - Chu Yuan
73- Enter the Phoenix - Stephen Fung
74- Dance of the Drunk Mantis - Yuen Woo Ping
75- Detective Dee 3 - Tsui Hark
76- Plein la Gueule - Robert Aldrich
77- 9 Mois Ferme - Albert Dupontel
78- 15 Août - Patrick Alessandrin 5/10
79- Les Vieux Fourneaux - Christophe Duthuron
80- Detective Dee - Tsui Hark
81- Conan le Barbare - John Milius
82- Those Merry Souls - Lau Kar Wing
83- Le Garçon et la Bête - Mamoru Hosoda
84- Mon Nom est Personne - Tonino Valerii
85- SPL 2 - Soi Cheang
86- Curry and Pepper - Blacky Ko
87- Hors d'Atteinte - Steven Soderbergh
88- Clash of the Ninjas - Godfrey Ho
89- L'Emmerdeur - Edouard Molinaro
90- Angel Terminators - Wai Lit
91- Angel Terminators 2 - Tony Liu
92- Mulan - Tony Bancroft
93- The BodyGuard 2 - Petchtai Wongkamlao
94- Comic Book Confidential - Ron Mann
95- The Rider - Chloé Zhao
96- Vengeance of an Assassin - Panna Rittikrai
97- Officier et Gentleman - Taylor Hackford
98- Les Frères Sisters - Jacques Audiard
99- Barbarella - Roger Vadim
100- 4 Garçons plein d'avenir - Jean-Paul Lilienfeld
101- Before Sunrise - Richard Linklater
102- Jusqu'au bout du rêve - Phil Alden Robinson
103- Doutes - Yamini Lila Kumar
104- Jeux de Guerre - Phillip Noyce
105- Les Aventuriers de l'Arche Perdue - Steven Spielberg
106- En Liberté ! - Pierre Salvadori
107- Les Secrets Professionnels du docteur Apfelglück - Divers
108- Conan le Destructeur - Richard Fleischer
109- Mission Alcatraz - Don Michael Paul
110- Le Sortilège du Scorpion de Jade - Woody Allen
111- Jurassic Park - Steven Spielberg
112- Three Against the World - Brandy Yuen
113- Une Histoire de Billy le Kid - Luc Moullet
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Invincible Kid du Kung Fu (L') - 4/10

Messagepar pabelbaba » Mar 02 Jan 2018, 00:05

Image
L'Invincible Kid du Kung Fu d'Eddie Nicart - 1982

Nanard parmi les nanards, les films de Weng Weng m'ont longtemps fait fantasmer. Ce James Bond de 80 cm qui se balade en mini moto aux Philippines a de quoi intriguer le fan de films pas nets. Bach Film nous en propose un en DVD, je n'allais pas louper ça!

Au final, mon sentiment est très mitigé. D'un côté on a une kyrielle de scènes nanardes comme on n'en voit rarement : quand il se bat, qu'il fait voler sa moto, qu'il fait tomber les filles, c'est du nawak complet. Malheureusement ça tourne rapidement en rond. A la 37ème tentative des gros méchants terroristes de le tuer et qu'il s'en sort avec ses mini pieds et ses mini poings, on se met limite à bailler. On se rabat comme on peut sur la connerie des flics et de leurs plans en carton ou sur les faux raccords et les scènes foirées qui sont quand même laissées au montage, mais ça ne suffit pas.

On trouve rapidement le temps long parce qu'il n'y a pas de crescendo dans les scènes WTF et que le rythme est super léthargique. D'autant plus qu'une heure trente pour un tel film... c'est long! :eheh:

4/10

Sinon le DVD Bach Film n'est pas terrible, la VF est bien présente mais l'image assez dégueue.
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

À la poursuite de demain - 4,5/10

Messagepar pabelbaba » Mar 02 Jan 2018, 12:53

Image
A la Poursuite de Demain de Brad Bird - 2015

Ce film est assez étonnant. Il démarre de la pire des façons avec trois débuts différents dont un bien casse couille en mode Disney 50's qui fait de l'autopromo bien dégoulinante. Et le troisième, qui dure des plombes avec la présentation du perso principal, tout droit sorti des stéréotypes des animés genre Les Nouveaux Héros avec amour de la science, famille monoparentale et rebelle attitude en carton. Quasiment une heure pour tout ça, c'était pas forcément nécessaire.

Heureusement Clooney arrive et on se paye une vraie séquence de cinéma dans cette baraque qui semble tant plaire aux réalisateurs actuels (y'a la même pareille dans Le Livre d'Eli et Jupiter au Pays des Merguez! :chut: ). C'est inventif, rythmé, bien shooté, les FX sont parfaitement incrustés, on voudrait voir ce genre de scènes plus souvent.

Mais le souci, c'est que ça s'arrête là. Derrière, c'est le merdier, les scénaristes nous refusent toute explication et ça pédale dur dans la semoule pour arriver à la confrontation finale avec... un joli méchant en mousse dont on ne pige pas les motivations et qui fait n'importe quoi. Résultat, un gros tas de blah blah chiantissime, un combat WTF sans intérêt et cerise sur le gâteau, ça n'a aucun sens... En effet, le perso de Laurie est tellement mal écrit que son monde n'a aucune explication plausible quant à son passé, son présent ou son futur. Du coup le message optimiste final tombe comme un cheveu sur la soupe et fait vraiment niais.

Ca ressemble donc à gros gâchis, parce que visuellement les propositions sont belles et intéressantes.

4,5/10
Critiques similaires

Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir - 6,5/10

Messagepar pabelbaba » Mer 03 Jan 2018, 10:10

Image
Star Wars IV de George Lucas - 1977

Après l'enfer du visionnage du VIII avec son scénario complètement neuneu, je m'attendais à déchanter en revoyant cette vieillerie. Et le pire, c'est que je m'étais préparé avec à l'esprit de noter tous les trucs cons qui pourraient s'y dérouler.

Même en étant assez critique, je n'en ai relevé que 3 :
- la coïncidence des droïdes qui se font acheter par l'oncle de Luke
- la vitesse avec laquelle la résistance trouve la faille de l'Etoile Noire
- pourquoi dans la dernière attaque les chasseurs hors de la tranchée ne dézinguent pas Vador et ses deux acolytes comme le fait Solo à la fin?

A vrai dire, seule la dernière relève vraiment du plan débile visant à faciliter le scénario, les deux autres ne font pas passer les persos pour des débiles profonds. Par conséquent, le visionnage n'a pas été gâché et j'ai pu ré-apprécier le début de cette saga.

En soit elle n'est pas particulièrement novatrice sur l'écriture. Mais ça tient parfaitement la route avec une bande de héros homogène, la découverte d'un univers qui paraît infini (pourtant on en voit très peu) et surtout des choix de design d'une perfection absolue.

Lors d'une conférence de Sylvain Despretz, il expliquait qu'après Star Wars il était extrêmement difficile d'inventer des casques nouveaux tellement il y en a dans ce film! Le moindre sous-fifre en a un bien à lui (regardez celui du mec qui enclenche le tir de l'Etoile Noire!). Et ce n'est qu'une partie de la richesse du film. Les X-wing, les Tie Fighter, les croiseurs, le Faucon Millénium... tous les vaisseaux pètent la classe.

Et je pense que c'est ça qui a fait le succès de cette franchise, sa capacité à nous faire rêver à un univers infini et méga classe. Du coup les rajouts dégueus de Lucas avec des lézards géants bien immondes un peu partout font mal au film. Ca pique les yeux et tranche avec l'homogénéité visuelle du film.

En résumé, même si pas mal de choses ont vieilli (notamment les fringues) l'histoire se suit sans mal même sans fulguranceni révélation de dingue.

6,5/10
Critiques similaires

Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Holy Robe of the Shaolin Temple - 7/10

Messagepar pabelbaba » Jeu 04 Jan 2018, 11:57

Image
Holy Robe of the Shaolin Temple de Tsui Siu Ming - 1985

Il est vendu aux US dans un DVD au doux nom de Shaolin & Wu Tang 2 : Wu Tang Invasion, complètement mensonger puisqu'il n'est pas la suite du premier du nom et que les histoires ou personnages n'ont rien à voir. :mrgreen:

Même si la collection dont il fait parti est bien cheap et pas folichonne, il serait dommage de ne pas y jeter un œil. En effet, il ne s'agit pas d'un énième KFP oldschool au rabais avec trois pellés ce foutant sur la gueule dans un terrain vague. Bien au contraire, pour son 5ème film, Tsui Siu Ming a bénéficié d'un vrai budget et propose un KFP avec une vraie envergure.

Le spectacle offert est assez rare dans ce genre de bobine, les figurants sont notamment très nombreux et les scènes de bataille ont une sacrée tronche pour l'époque. Même dans les films de la Shaw Brothers on n'avait pas de séquences avec une telle ampleur. Les effets de foule sont vraiment réussis. Et comme les décors choisis ont la plupart du temps un certain cachet, à l'image de ce temple Shaolin et de ses alentours tortueux, le réalisateur peut se lâcher et nous proposer des cadrages variés et bien pensés qui feraient presque sortir le film de la catégorie des séries B. Un peu à l'image de la trilogie Shaolin avec Jet Li.

On sent en plus l'envie de proposer des scènes qui marquent avec cette chevauchée dingo au milieu d'une centaine de canassons en furie, ou ce combat justement à dos de canasson (avec des effets un peu pétés) ou encore ces moines en flamme qui gesticulent malgré tout... :shock:

Au milieu de tout cela, ça tatane sévère et il y a assez peu de temps morts : ça fighte à tout bout de champ. Généralement le style n'est pas hyper évolué, ça reste quand même très oldschool avec des mouvements bien décomposés, des projections simples et des coups qui ne portent pas vraiment. Enfin pour l'amateur c'est très agréable à regarder, même si le seul acteur connu est Yu Rong Guang, dont c'est d'ailleurs le premier film.

Pour ne rien gâcher, pas d'humour à l'horizon, le film est très premier degré et surtout la vague bluette n'est pas du tout envahissante.

Il est seulement dommage que la copie soit dégueulasse et non remasterisée, cependant on a au moins une VOST.

7/10
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar Dunandan » Jeu 04 Jan 2018, 13:16

Connu, connu... j'ai dû aller sur la page wiki et même là je ne suis pas très avancé :chut:.
Avatar de l’utilisateur
Dunandan
Terminator
Terminator
 
Messages: 18029
Inscription: Jeu 08 Sep 2011, 00:36

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar Jed_Trigado » Jeu 04 Jan 2018, 13:39

C'était lui le Iron Monkey du film éponyme de Yuen Woo Ping quand même et c'était surtout l'horrible bad guy de Rock N'Roll Cop, il a un faciès qu'on oublie pas.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11037
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Jeu 04 Jan 2018, 14:09

C'est aussi le méchant de Project S. Presque un second couteau quoi. :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Man on fire (2004) - 8/10

Messagepar pabelbaba » Dim 07 Jan 2018, 19:35

Image
Man on Fire de Tony Scott - 2004

C'est bien aussi de commencer l'année avec un bon film. :mrgreen:

C'est quasiment le revenge movie parfait. Scott prend pourtant vraiment son temps pour nous camper un perso dont il esquisse à peine le passé. Quelques plans sur une bouteille de bourbon qui se vide, de rapides cauchemars, une discussion énigmatique avec Walken et on sait dans quel état d'esprit se trouve Denzel Washington quand il commence son boulot de garde du corps. Il suffit juste d'ajouter cette tentative de suicide avortée et on n'a pas besoin d'en savoir davantage, il lui faut d'une bouée de sauvetage et Dakota Fanning sera la cliente parfaite. Leur relation a l'air un peu facile, mais elle reste suffisamment subtile pour que ça passe. Et là, Dakota Fanning est dirigée à la baguette. Rien ne dépasse, tout coule de source et Denzel peut jouer sa partition sans forcer.

Autour d'eux c'est un peu moins la fête, si Walken a toujours cette classe tout en retenue et détachement, les parents déçoivent pas mal. Marc Anthony, c'est pas un acteur, ça se voit, il n'a aucune contenance, il est paumé dans le cadre. Quant à Radha Mitchell, le rôle est trop gros pour elle. Le panel d'émotions qu'elle doit faire passer est trop large et demandait une implication bien plus conséquente. Tant pis. De toute façon, le casting de sales trognes mexicaines compense un peu tout ça.

Parce que c'est un sacré festival de ce côté! Idéal pour y aller franco sur la déglingue et les coups tordus. En effet, quand ça pète, le bodycount n'explose pas, mais les images proposées par Scott ont un impact vraiment glaçant parce que cette vengeance froide est ambivalente. Elle a un côté jouissif mais très amoindri par ces interrogatoires qui rendent les victimes vraies et leur "I'm a professional" nous donnerait presque envie de les disculper. Rien à voir donc avec du blockbuster où le héros démonterait un cartel complet à lui tout seul en vidant chargeur sur chargeur.

Mais malgré tout Scott stylise ses images, essaye de nous sortir un de ses couchers de soleil (difficile pourtant avec la pollution de Mexico) et alterne séquences posées et montage cut de la plus belle des façons. On n'a jamais de longueur malgré les 2h20 parce qu'il a toujours un petit truc pour nous dynamiser un dialogue. Enfin pas un vulgaire walk'n talk de seconde zone. Non, ça va être du traveling, un montage ingénieux (comme la journaliste qui remet sa chemise/coupe/discussion habillée avec le boss de l'AFI) ou une ellipse camouflée par un arrière plan qui nous permettra de savoir ce qui s'est passé sans avoir à en dire plus. Du beau boulot en somme, qui va nous permettre de suivre cette danse macabre un brin tortueuse qui va mener à une vengeance originale et grise.

Le seul vrai bémol viendra donc du casting, très hétéroclite et qui aurait pu changer le film de catégorie, et peut être un peu la BO, très zimmerienne mais pas hyper adaptée à ce contexte latino.

8/10
Critiques similaires
Film: Man on fire (2004)
Note: 7,5/10
Auteur: Niko06
Film: Man on fire (2004)
Note: 9/10
Auteur: Kareem Said
Film: Man on fire (2004)
Note: 9/10
Auteur: Heatmann
Film: Man on fire (2004)
Note: 8,5/10
Auteur: francesco34
Film: Man on fire (2004)
Note: 7,5/10
Auteur: osorojo

Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Expendables : unité spéciale - 4/10

Messagepar pabelbaba » Lun 08 Jan 2018, 11:11

Image
Expendables : Unité Spéciale de Sylvester Stallone - 2010

Je n'avais encore vu aucun. Je m'attendais à un truc bas du front avec un casting qui fout le smile, une sorte de Commando mais avec une succession de têtes connues.

En un sens, c'est un peu ça. Rien que les scènes avec Charisma Carpenter, on peut difficilement faire plus bas du front. :eheh: Mais ce n'est pas tout, le scénario complet l'est tout autant, avec ce dictateur en carton, ce renégat de la CIA, cette bande de durs et pas de twist en mousse pour venir tout gâcher.

Le casting est super plaisant, même si Willis et Schwarzy ne sont là que pour le fun et un rapide caméo. Lundgren drogué face à Stallone, c'est bien vu. :mrgreen: Les vannes sur la taille de Jet li, ça m'a fait marrer, Terry Crews et les autres un peu à la rue ça ne m'a pas gêné, je m'en fous.

Le souci, ce sont les scènes d'action. Elles sont pourtant nombreuses et variées. La checklist se remplit toute seule : gunfights, combats à main nue, course poursuite, money-shot en avion, grosses explosions... Mais que c'est mal monté! :? Parfois ça sert à masquer l'absence d'idées comme lorsque Stallone et la fille se font chopper près du palais, 10 mecs les tiennent en joue et il y va à main nue sans que personne n'ouvre le feu...??? Un montage ultra cut, on ne pige rien et ça doit passer. Ben non, c'est moche. Et c'est systématiquement comme ça, par conséquent ça donne une bouillie visuelle alors que le potentiel était là. La course poursuite en bagnole avec Jet dans le coffre aurait pu être un grand moment, mais tout est gâché par un montage qui vrille la tête.

Et comme c'est tout le temps comme ça, malgré un rythme correct, on ne prend jamais son pied parce que rien n'est vraiment jouissif. Dommage.

4/10
Critiques similaires

Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar Jed_Trigado » Lun 08 Jan 2018, 11:15

Je suppose que TF1 a diffusé la version salles....

Stallone avait eu un calendrier très serré pour la sortie de cet opus, du coup, c'est la post-prod qui en a pâti le plus hélas. Le DC est nettement plus clair (le combat entre Li et Lundgren y gagne énormément) et évacue pas mal de blagues a deux balles.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11037
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Lun 08 Jan 2018, 11:16

Mais j'aime bien ces blagues justement! :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar Jed_Trigado » Lun 08 Jan 2018, 11:17

Tu devrais adorer le deux alors, c'est ça puissance mille.
"Je mets les pieds où je veux Littlejohn et c'est souvent dans la gueule." Chuck Norris

Image
Avatar de l’utilisateur
Jed_Trigado
Spiderman
Spiderman
 
Messages: 11037
Inscription: Sam 18 Oct 2014, 22:41
Localisation: On the fury road...

Re: [Pabelbaba] mes critiques en 2018

Messagepar pabelbaba » Lun 08 Jan 2018, 11:18

Ben TF1 a teasé la diff du 2 dimanche prochain avec Norris qui déconne sur la morsure de serpent, résultat : Madame veut le voir! :eheh:
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Colt pour trois salopards (Un) - 6/10

Messagepar pabelbaba » Ven 12 Jan 2018, 11:13

Image
Un Colt pour Trois Salopards aka Hannie Caulder de Burt Kennedy - 1971

Un western tourné en Espagne avec un réalisateur anglais et un casting pas banal, ça fait envie. Et puis Raquel Welch ça fait remonter mes souvenirs du visionnage des Trois Mousquetaires avec Michael Yorke, et de mes premiers émois de gamin qui ne comprend pas encore complètement son corps. :chut: :mrgreen:

Le pitch est tout bête, trois frangins tuent le mari de Raquel Welch et la violent, elle va devenir une pistolera pour se venger. Mais c'est bien dans le traitement que ce sera... "différent"! Déjà, on n'a pas l'impression que tous les persos jouent dans le même film. La bande de frangins, constituée de trois bras cassés, jouent leur rôle à merveille. Leurs engueulades sont marrantes, leurs déboires aussi et les persos sont bien définis. Mais ça tranche tellement avec le traitement hyper premier degré de la vengeance de l'héroïne! :shock:

Quoique, on a droit aussi à Raquel Welch cul nu pendant un petit bout de temps. En fait elle n'est vêtue que d'un pancho très court. On s'attend à ce que quelque chose dépasse, mais rien ne vient! :evil: Cependant sa relation avec Robert Culp (excellent en sosie mixé d'Henry Fonda et de Robert Redford) n'a rien de rigolo. C'est même plutôt franchement tragique. Sans parler de ce passage un peu "autre" chez Christopher Lee, où l'acteur ne va pas du tout avec le décor et avec ce gunfight tellement gratuit qu'il en devient fun. :eheh:

Au final, ça donne un film très bancal, mais agréable à suivre, surtout en raison de l'aspect hyper sexué de la mère Raquel, avec un tas de trognes qu'on aime revoir et une réalisation un peu bis (la séquence tournée dans le fusil à canons juxtaposés!).

6/10
Image
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Godzilla
Godzilla
 
Messages: 13865
Inscription: Mar 29 Mar 2011, 13:23

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



Founded by Zack_
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by CoSa NoStrA DeSiGn and edited by osorojo and Tyseah
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO